Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, Paris, le 15 novembre 2006


Déconnecté des peuples, le Parlement européen a validé aujourd’hui le projet de directive services. Ce projet de directive est, en ne posant pas notamment le principe du pays de destination, le même que celui de Fritz Bolkestein et n’est pas moins dangereux pour les 800 000 entreprises et pour les 11,5 millions d’emplois français concernés :

  • Il organise le dumping social. Les services réalisés en France par les entreprises étrangères ne seront pas contrôlables. Déjà aujourd’hui, les règles européennes sur le détachement des travailleurs, qui devaient assurer le respect du droit du travail français, ne sont pas appliquées et donnent lieu à un dumping social dénoncé par le Sénat (rapport d’octobre 2006 sur le BTP) !
  • Il ouvre la voie à une concurrence déloyale et à de nouvelles délocalisations. Les grands groupes auront la voie libre pour délocaliser. Incontrôlables, leurs filiales et leurs sous-traitants délocalisés pourront organiser leur dumping en France, à partir de pays à faible fiscalité, où le taux d’impôt sur les sociétés tend vers 0% !

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 15 Novembre 2006 à 18:00 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



13 novembre – Théâtre Dejazet, où je développe « Trois priorités et vingt chantiers pour faire rebondir la France ». Nous sommes tout près de la Place de la République, mais comment le savoir : on ne voit pas la statue de la République ! N’importe ! Jean-Baptiste Thierrée, l’inventeur du « Cirque invisible », qui avait déjà mis en scène le rassemblement de Vincennes, le 9 septembre 2001, a eu l’idée de faire agrandir une belle photo de la statue que lui a procurée Jean-François Rollet, à la dimension d’un carré de trois mètres cinquante de côté. Le résultat est superbe. Je parle seul à côté du drapeau tricolore, pour montrer la nécessité d’offrir à la France un projet cohérent.

La presse est venue massivement au rendez-vous. Je m’attendais à ce que les sujets qui font problème avec le Parti socialiste (Constitution européenne, conditions d’une relance économique européenne avec l’Allemagne, poursuite du programme du réacteur de troisième génération EPR, suspension éventuelle, après référendum, de certaines clauses des traités européens sur la concurrence et les services publics, questions institutionnelles, signature ou non de la Charte du Conseil de l’Europe sur les langues régionales et minoritaires) soient au centre des questions. Point du tout. On m’interroge sur le sens de cette phrase : « Je tiens à redire que si Le Pen obtenait ses parrainages, ce qui ne serait pas souhaitable, et s’il paraissait en mesure d’empêcher la présence d’un candidat de gauche au deuxième tour, je préconiserais la réunion, dans cette hypothèse, de tous les candidats de gauche. Je prendrai mes responsabilités et j’attends que chacun prenne les siennes ».

On a oublié la République. Celle-ci est débat ou elle n’est pas.
Mots-clés : médias presse

Rédigé par Chevenement2007 le 15 Novembre 2006 à 08:00 | Permalien

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, Paris, le 14 novembre 2006


Les postiers sont, ce mardi 14 novembre, en grève à l’appel de la quasi totalité de leurs organisations syndicales, pour s’opposer au projet de libéralisation complète du secteur postal tel qu’il est prévu par la Commission européenne dans le projet de directive qu’elle a adopté le 18 octobre dernier.

Un tel projet menace la péréquation tarifaire, l’égalité de traitement et de prix applicables au courrier sur l’ensemble du territoire national. Il serait lourd de conséquences pour l’emploi. En Grande Bretagne et en Allemagne où cette libéralisation totale est déjà en place, des dizaines de milliers d’emplois ont été supprimés, les prix pour l’usager ont considérablement augmenté et la qualité de service s’est dégradée. Or parallèlement la Commission européenne conteste le statut public de La Poste française.
Mots-clés : poste services publics

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 14 Novembre 2006 à 19:04 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement est l'invité de Ruth Elkrief sur BFM TV à 19h45 lundi 13 novembre. Rediffusion à 21h45.



Rédigé par Chevenement2007 le 13 Novembre 2006 à 21:30 | Permalien

Déclaration de Jean-Pierre Chevènement, place de la République, lundi 13 novembre 2006.


J’ouvrirai dès le 1er janvier 2007 un local de campagne, 9, rue du Faubourg Poissonnière – Paris 9ème, à proximité du siège du MRC.
Mon mandataire financier a été désigné : il s’agit de M. Jean-Pierre Cossin.
Mon directeur de campagne sera M. Jean-Marie Alexandre.
Le groupe des experts sera confié à Mme Marie-Françoise Bechtel et à M. Patrick Quinqueton.
M. Jean-Luc Laurent sera le responsable du comité national de soutien dont le Président sera M. Robert Chambeiron, ancien secrétaire général du Conseil National de la Résistance (CNR). N’est-ce pas d’ailleurs d’un nouveau programme du CNR dont nous avons besoin pour faire à nouveau rebondir ensemble la France et la République ?

La précampagne sera marquée par un meeting de lancement à Paris le 28 novembre, salle Japy et par plusieurs sorties « sur le terrain » dont la première interviendra dès cette semaine, à Mandeure, dans le Doubs. J’y rencontrerai les salariés d’une entreprise de motocycles, dont la production est susceptible d’être délocalisée en Chine.
Mots-clés : campagne meeting

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 13 Novembre 2006 à 18:19 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement présentera les grandes orientations de son programme présidentiel : 3 priorités et 20 chantiers pour un espoir républicain !


Rendez-vous au théâtre Déjazet, 41 bd du Temple, Paris 3è, métro République (lignes 3,5,8,9 et 11) à 11h.

Rédigé par Chevenement2007 le 11 Novembre 2006 à 21:10 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement est l'invité de Franz-Olivier Giesbert dans son émission Chez FOG, samedi 11 novembre à 19h sur France 5. Rediffusion : dimanche 12 novembre sur France 5 à 13h35
Les 15 premières minutes de l'émission sont un échange entre FOG et Jean-Pierre Chevènement. Les voici.



Rédigé par Chevenement2007 le 11 Novembre 2006 à 20:10 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Enfin ! Dominique de Villepin veut créer « une police de tranquillité publique » ! Excellente idée que de rétablir la « police de proximité » que j’avais créée en l’an 2000 : une police sectorisée, proche de la population, à la foi préventive et répressive, agissant en partenariat avec les différents acteurs de la sécurité. Je rappelle que plus de 700 contrats locaux de sécurité avaient été signés, à partir du colloque de Villepinte en octobre 1997. Mais il faut aussitôt que le Premier ministre caricature la police de proximité comme une simple « police de relations publiques ». C’est de bonne guerre : Dominique de Villepin ne peut pointer l’erreur de Nicolas Sarkozy privilégiant les forces d’intervention qui ne connaissent pas la population qu’en prenant ses distances avec Chevènement. Je ne lui demandais pas de m’applaudir.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 10 Novembre 2006 à 07:00 | Permalien
1 ... « 229 230 231 232 233 234 235 » ... 239


Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter




Derniers commentaires




Mots-clés des 30 derniers jours