Déclaration conjointe de Hubert Védrine et de Jean-Pierre Chevènement


Face au développement de la crise due à l’invasion de l’Ukraine et à des menaces récentes, des décisions aussi importantes que celles qu’entrainent l'Accord de sécurité conclu ce vendredi à Paris, ou les déclarations préalables à la Conférence de sécurité de Münich, notamment celles qui concernent une européisation de la dissuasion, méritent un débat public. Les récentes déclarations de Donald Trump remettant en cause le traité de l’Atlantique Nord et l’hypothèse de sa victoire à l’automne ne peuvent être ignorées. Elles impliquent que les Etats européens ne soient pas surpris par leurs conséquences. Ils doivent mesurer la portée de telles décisions.

C’est pourquoi, aussi, il serait raisonnable d‘engager dès aujourd’hui le débat politique sur le fond, et d’en saisir le Parlement. C’est affaire de démocratie, mais c’est également une question de responsabilité pour que l’Europe puisse affronter en bon ordre des échéances qui seront difficiles. De tout cela, chacun doit prendre conscience faute de risquer d’être entraînés dans un avenir proche dans un engrenage que nous ne maîtriserons pas.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 20 Février 2024 à 15:16 | Permalien | Commentaires (10)

Colloque du mardi 20 février, de 18h à 21h à la Maison de la Chimie.


Avec les interventions de :

- Bertrand Badie, docteur en science politique, professeur émérite des universités à Sciences Po, auteur, récemment, de Pour une approche subjective des relations internationales (Odile Jacob, 2023) ;
- Pascal Boniface, docteur en droit public, fondateur et directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), directeur de La Revue internationale et stratégique et de L’Année stratégique, auteur, récemment, de Guerre en Ukraine, l'onde de choc géopolitique (Eyrolles, 2023) ;
- et Jean de Gliniasty, ancien ambassadeur de France à Moscou (2009-2013), directeur de recherche à l’Iris, auteur, notamment, de La Russie, un nouvel échiquier (Eyrolles, 2022) et de France, une diplomatie déboussolée (L'inventaire, 2024).

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 9 Février 2024 à 12:34 | Permalien | Commentaires (0)

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Hommage de Jean-Pierre Chevènement


Robert Badinter restera le symbole de la loi par laquelle la peine de mort a été abolie. Chacun se souvient de la manière dont il a conduit les débats à l'Assemblée nationale. Pour autant, il est juste de rappeler que cette décision procédait de l'engagement pris par François Mitterrand pendant la campagne électorale de 1981. Robert Badinter restera une figure de droiture dans laquelle la gauche peut se reconnaître.
Mots-clés : Robert Badinter

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 9 Février 2024 à 12:20 | Permalien | Commentaires (0)

Hommage de Jean-Pierre Chevènement dans le journal "Marianne", publié le jeudi 1er février 2024.


Hommage dans Marianne : "Jean-Michel Quatrepoint était la véritable sentinelle du monde à venir"
Avec la mort de Jean-Michel Quatrepoint, ce n’est pas seulement un ami très cher qui disparaît, c’est une figure rayonnante d’intelligence, un esprit puissant, original, inclassable, qui nous manquera désormais cruellement. Je ne sais pas si c’est sa formation, au contact d’André Barjonet, ancien secrétaire général adjoint de la CGT, qui lui donnait cette remarquable faculté de pénétration. Son intelligence supérieure se lisait sur son visage, dont les traits s’animaient avant même qu’il ait formulé sa pensée. Visage amical, toujours prêt à s’éclairer d’un sourire complice, et sans qu’en émane jamais aucun sentiment de supériorité.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 5 Février 2024 à 10:38 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Hommage à Jean-Michel Quatrepoint


Avec Jean-Michel Quatrepoint, ce n'est pas seulement un ami très cher qui disparaît. Jean-Michel était un journaliste hors pair. C'était aussi un homme d'une immense culture, un esprit puissant, original, inclassable, dont la capacité d'analyse fournissait une véritable grille de lecture du monde. C'était un patriote avant toutes autres choses. La Fondation Res Publica perd l'un de ses contributeurs les plus talentueux. Tous ses amis assurent sa femme Dany de leur immense peine et de leur affection.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 26 Janvier 2024 à 18:53 | Permalien | Commentaires (0)

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Hommage à Jean-Luc Laurent


La mort de Jean-Luc Laurent, maire du Kremlin-Bicêtre, nous enlève un homme de convictions, un militant au long cours, un responsable de premier plan qui fut longtemps pour moi le plus précieux des collaborateurs. J’assure sa famille et ses proches de ma grande peine, à la mesure des liens qu’une vie de combats militants avait tissés entre nous.

Rédigé par Hommage à Jean-Luc Laurent le 12 Janvier 2024 à 11:46 | Permalien | Commentaires (0)

Colloque du mercredi 24 janvier, de 18h à 21h à la Maison de la Chimie.


Avec les interventions de :

- Jan Emeryk Rościszewski, ambassadeur de Pologne en France ;
- Pierre Ménat, diplomate, ancien ambassadeur de France en Pologne (2004-2007), auteur de L'Union européenne et la guerre (L'Harmattan, 2023) ;
- et Max-Erwann Gastineau, essayiste, diplômé en histoire et en relations internationales, auteur du Nouveau procès de l'Est (Cerf, 2019) et de L'ère de l'affirmation : répondre au défi de la désoccidentalisation (Cerf, 2023).

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 12 Janvier 2024 à 10:28 | Permalien | Commentaires (1)
1 2 3 4 5 » ... 266


Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter