Carnet de Jean-Pierre Chevènement



De la visite de M. Sarkozy en septembre dernier aux Etats-Unis où il a rencontré le président George W. Bush, les deux plus influents quotidiens américains, le New York Times et le Washington Post, ont relevé la tonalité pro-américaine. Il a «prononcé, sans aucune honte, un discours pro-américain», relevait au terme de cette visite le Washington Post. «Pour lui, le surnom de Sarko l’Américain n’est pas une insulte mais un honneur», soulignait pour sa part la correspondante à Paris du New York Times.

«Son rejet d’un anti-américanisme primaire qui a dominé les relations américano-françaises depuis la guerre en Irak est courageux et rafraîchissant et devrait valoir à Sarkozy des amis à Washington», écrivait pour la part Sally McNamara, une experte des questions européennes au centre de réflexion néo-conservateur Heritage Foundation.

Et voilà que le 14 janvier 2007, M. Sarkozy est venu expliquer aux Français qu’il «avait changé» et que «l’invasion de l’Irak était une faute».

Que s’est-il passé entre septembre 2006 et janvier 2007 pour que M. Sarkozy change aussi radicalement de position ?

A la place de nos amis américains, je me méfierais d’une telle girouette qui n’a même pas l’excuse du vent.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 2 Février 2007 à 16:44 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Le Président Chirac, en faisant un raisonnement par l’absurde sur la détention d’une arme nucléaire par l’Iran, s’est fait piéger par deux journalistes américains. Cela arrive de plus en plus par les temps qui courent. Les hommes politiques devront bientôt cultiver dans leurs relations avec la presse la « discrétion » propre aux sous-marins nucléaires en plongée, dont le bruit doit se confondre avec celui de la mer.

Fini le beau temps du « off ». La « démocratie surveillée » dans laquelle nous sommes entrés ne tolère plus que le babil inconsistant dicté par la bien-pensance. Malheur à ceux qui, comme Jacques Chirac ou Ségolène Royal, ont gardé un peu de spontanéité ! Ca ne pardonne pas aux yeux des bien-pensants. Mais si c’était ce que le peuple attendait ? Une démocratie en liberté...

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 1 Février 2007 à 19:16 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Réponse à Louis, Nanard et Jean. L’émission matinale de France Culture le 31 janvier 2006 avec Sylviane Agacinski et Olivier Duhamel (écouter ci-dessous) ne m’a rien appris que je ne susse déjà : Sylviane est une excellente épouse. Quant à Olivier Duhamel, il n’a pas cette excuse. France-Culture est encore plus coupable de laisser la bien-pensance des bo-bos coloniser le service public.
france_culture_matin_31012007.mp3 france-culture-matin-31012007.mp3  (3.19 Mo)

Mots-clés : 2002 lionel jospin médias

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 1 Février 2007 à 19:11 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Une bonne nouvelle pour la lutte contre le réchauffement climatique et une bonne nouvelle pour la France : la vente de deux réacteurs de troisième génération EPR à la Chine. Le développement des pays émergents est et sera de plus en plus gourmand en énergie : tout ce qui diminuera la part des énergies fossiles et particulièrement du charbon dans leur consommation en croissance exponentielle va dans le bon sens. Il est très important que la France soit en tête dans tous les domaines de cette révolution énergétique nécessaire.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 1 Février 2007 à 19:08 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement est l'invité de l'émission Politiques présenté par Roselyne Febvre sur France 24, la chaîne française d'informations internationales.
L'émission dure 25 minutes et comprend 2 parties. Vous pouvez les voir et les écouter ci-dessous.


Mots-clés : france 24

Rédigé par Chevenement.fr le 31 Janvier 2007 à 18:00 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



M. Douste-Blazy, en bon médecin, vient de proposer, à Varsovie, à la conférence du collège de l’Europe de Natolin, de faire avaler la potion du traité constitutionnel en deux cuillerées successives :


Une première permettrait d’instaurer ce qu’il appelle « les avancées majeures du traité constitutionnel ».

Ensuite seulement, l’Union se doterait d’un traité « au champ plus large ».

M. Douste Blazy ferait mieux d’utiliser son stéthoscope pour ausculter le malade. Celui-ci a les bronches encombrées par des sécrétions malsaines dues à une exposition prolongée au mauvais vent de l’ultralibéralisme : délocalisations industrielles, chômage de masse, précarité généralisée, etc.

C’est cette maladie-là, Docteur Douste, qu’il faut soigner en priorité par une réorientation économique et monétaire de la construction européenne. La prescription s’énonce simplement : gouvernement économique de la zone euro, inclusion du soutien à la croissance et à l’emploi parmi les objectifs statutaires de la Banque centrale, préférence européenne, etc.

Vous faites une erreur de diagnostic, Docteur Douste. C’est grave pour le malade ! Et de surcroît, vous vous exposez à vous faire radier de l’Ordre des médecins.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 30 Janvier 2007 à 15:12 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Encore une bonne nouvelle : après Bernard Tapie, l’an dernier, voici qu’André Glucksman en cette fin janvier déclare « choisir Nicolas Sarkozy ».


Normal : ils étaient tous deux favorables à l’invasion américaine de l’Irak en 2003. Sous prétexte de « lutter contre les dictatures », voilà Gluglu qui colle à Nicolas. C’est à Bush, en fait, qu’ils collent tous les deux et au french bashing qui va avec, outre-Atlantique.

Encore une clarification bienvenue. Au moins nous savons « pourquoi nous combattons ».

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 29 Janvier 2007 à 17:00 | Permalien

1 heure d'émission dont Jean-Pierre Chevènement est l'invité principal, interrogé par Karl Zéro. Parmi les autres participants : Guy Birenbaum, Christophe Carignano, Gilles Klein, etc.


Mots-clés : club du net karl zéro

Rédigé par Chevenement.fr le 26 Janvier 2007 à 16:54 | Permalien
1 ... « 237 238 239 240 241 242 243 » ... 259


Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter