Actualités

Elections européennes : le MRC pour un vote blanc ou nul


Communiqué de presse de Jean-Pierre Chevènement, président du Mouvement Républicain et Citoyen, jeudi 14 mai 2009.


Le Mouvement Républicain et Citoyen ne prend pas part à la campagne des élections européennes. Il préconise, le 7 juin prochain, un vote blanc ou nul à ces élections européennes.

Pourquoi ?

Cette élection à un Parlement-fantôme est un trompe l’œil. Dans cette enceinte où 770 soi-disant députés inconnus de leurs électeurs peuvent s’exprimer trois minutes chacun, en usant de l’une des vingt-deux langues officielles reconnues, aucune volonté générale ne peut bien évidemment s’exprimer.

M. Sarkozy, à Nîmes, a parlé de politique de change volontariste, de protection communautaire et de politique industrielle commune, mais il sait très bien que le texte du traité de Lisbonne qu’il a fait adopter, l’en empêchera. La même schizophrénie – pour ne pas dire hypocrisie - frappe le Parti socialiste qui a approuvé lui aussi le traité de Lisbonne. D’ores et déjà MM. Brown et Zapatero ont fait savoir que les députés travaillistes anglais et ceux du PSOE espagnol soutiendraient le candidat libéral à la présidence de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso. Cette élection est vide de contenu.

Ni le NPA de M. Besancenot ni le « Front de gauche » ne proposent de stratégie de redressement crédible. L’un ne veut pas venir au pouvoir. L’autre méconnaît le ressort que peut constituer l’exercice de la souveraineté nationale, c’est-à-dire de la démocratie, dans une Europe qui est faite d’une trentaine de nations.

C’est sur celles-ci qu’il faudra s’appuyer pour redresser une construction européenne que le dogme libéral et le mythe d’un peuple européen inexistant vouent à l’impuissance. Le Mouvement républicain et citoyen appelle au vote blanc ou nul de préférence à l’abstention : le peuple français, en effet, ne doit pas laisser bafouer la volonté qu’il a démocratiquement exprimée le 29 mai 2005.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Jeudi 14 Mai 2009 à 15:24 | Lu 11856 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par Vincent le 14/05/2009 20:55
Je suis d'accord avec vous et c'est dommage que vous ne vous soyez pas présenté car vous auriez représenté LA VRAIE ALTERNATIVE à gauche.

2.Posté par Lila L le 14/05/2009 20:59
Quel beau cadeau fait aux eurolibéraux!

3.Posté par PUJO Jean-Luc le 14/05/2009 21:09
Cher Jean-Pierre Chevènement,
Merci pour cette prise de position d'une clarté totale.
Elle nous honore, nous, militants engagés derrière vous, à vos côtés.
Il n'y aura pas de redressement National sans position nette et sans rappel des évidences.
Il n'y aura pas de refondation européenne sur la base des politiques libérales qui nous ont fait tant de mal.
Nous devons en appeler à une véritable rupture suivie d’une reconstruction humaniste et républicaine.
Nous devons retrouver le langage de la Vérité, celui qui précède et toujours accompagne les moments historiques de refondation.
Heureux ceux qui sont restés fidèles. L’avenir leur appartient plus que jamais.
Jluc Pujo - MRC 92 Nord

4.Posté par Maël le 14/05/2009 21:53
Position logique qui se comprend.
Mais quid du vote DLR. ? J.P Chevènement prend soin d'expliquer pourquoi il n'appelle pas à voter NPA, PS et front de gauche mais il ne dit rien du vote DLR. Doit-on comprendre qu'il ne se situe qu'exclusivement à gauche. Où faut-il comprendre qu'il n'entend pas décourager le vote DLR ?
Maël

5.Posté par BA le 14/05/2009 22:29
Erreur stratégique majeure de Jean-Pierre Chevènement.

Jean-Pierre Chevènement vient de faire la plus grosse erreur de sa vie.

De toutes façons, nous ne pourrons JAMAIS virer les ouistes du pouvoir si nous restons chacun dans notre coin.

Je rappelle que les ouistes tiennent l’Elysée, l’Assemblée Nationale, le Sénat, le Conseil Constitutionnel, les télévisions, les radios, une écrasante majorité de la presse écrite, toutes les grandes entreprises, etc.

En clair : les ouistes, ils sont plus forts que nous. C’est comme ça. J’y peux rien. Les républicains nonistes de gauche n’auront JAMAIS la majorité des voix en France. De la même façon, les républicains nonistes de droite n’auront JAMAIS la majorité des voix en France.

Notre seule chance de virer les ouistes du pouvoir : une alliance ponctuelle, provisoire, non destinée à durer, de tous les républicains nonistes.

Conclusion : pour prendre d’assaut la forteresse, nous devons partir au combat ensemble (je parle des républicains nonistes de gauche ET AUSSI des républicains nonistes de droite).

Quand nous aurons réussi à prendre le contrôle de la forteresse, quand nous aurons viré les ouistes du pouvoir, nous pourrons reprendre le combat GAUCHE contre DROITE si vous voulez.

Sinon, les ouistes sont au pouvoir pour encore des décennies, grâce à notre erreur stratégique de ne pas partir au combat ensemble, une seule fois, par exemple en 2012, je dis bien : une seule fois.

Il faut frapper un grand coup, ensemble, une seule fois.

6.Posté par Daniel Kpodé le 14/05/2009 22:44
L'Europe que nous préparent la droite et la gauche aujourd'hui est une Europe constipée que les citoyens ont du mal digérée. Le peuple français ne veut pas de cette Europe là qui le rend de plus en plus pauvre : Europe de sous et de pauvreté, Europe de précarité et de l'alignement sur de bas salaires, Europe de députés en marge de leur gouvernement et insensibles aux problèmes de leurs concitoyens, une Europe finalement handicapée car elle n'a ni tête ni queue, ni nation donc ni peuple. Je ne veux pas de cette Europe et mon vote est clair avec le MRC.

7.Posté par lenormand le 14/05/2009 23:46
Appeler aux votes blancs est une erreur...malgrè toute l'estime que j'ai pour mr Chevènement.. Je crains que cela soit très difficile au mrc de s'en remettre. Il y'avait une autre solution.. si possible trouver un accord avec DLR bizarrement oublié dans ce communiqué..et pourtant..il y'a bien eu un meeting commun il n'y a pas si longtemps ...
Après le 7 juin, le mrc devra bien se décider...en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

8.Posté par Vincent le 15/05/2009 11:50
Je suis d'accord avec ceux qui veulent une alliance entre Chevènement et Dupont Aignan...mais il ne faut pas que ça fasse comme l'alliance UMPS pour le oui...il faut une alliance de courte durée pour arrêter la politique spectacle et retrouver une vraie république. C'est dommage que Chevènement n'ai pas appeler à voter DLR mais il fait ce quil veut...et puis ce nest pas fini.

9.Posté par Tythan le 15/05/2009 11:50
Sympathisant du MRC et militant à Debout la République, j'apprend avec tristesse que Jean-Pierre Chevènement appelle à voter blanc ou nul.

J'aurai bien sûr aimé que M. Chevènement appelle à voter pour les listes gaullistes sociales de Debout la République. Peut-être aurait-il pu aussi offrir un choix entre le parti de gauche et DLR.

Le vote nul ou blanc est toujours plus respectable que l'abstention, mais il faut bien avouer qu'il ne sert pas à grand chose.

Je suis vraiment triste en apprenant cette nouvelle!

10.Posté par parigot tête de veau le 15/05/2009 12:53
Je suis déçu.
Comme certains le disent ici, cette décision prive le MRC d'une tribune permettant à nos idées d'être entendues. D'autres nous parlent de Dupont-Aignant, très respectable entendez-le bien, mais de droite tout de même. Bien qu'ayant en commun 'une certaine idée de la France' il ne faut pas omettre ce détail.
Voilà pourquoi, sans grande ambition, je voterai à gauche (Front de Gauche) le 7 juin prochain.

11.Posté par Elie Arié le 15/05/2009 13:01
Je comprends la position de Jean-Pierre, puisque je partage son analyse, mais je crois qu'il faut toujours voter pour "le moins pire", et voterai Mélenchon, sans aucun enthousiasme ni espoir.

Malgré tout, le MRC a tenté de négocier des listes communes avec le PS...

Une tentative de négociation avec Dupont-Aignan ne semble pas avoir eu lieu, et c'est peut-être dommage, même si le résultat aurait été purement symbolique (on n'aurait pas fait plus de 1%...mais, bon, on a l'habitude, non?).


12.Posté par Eouzan le 15/05/2009 14:26
J'ai beaucoup de respect pour Jean Pierre Chevènement, j'ai partagé beaucoup de ses analyses cependant cette fois je pense qu'il se trompe. Son analyse de ce qu'est cette europe qu'il faut combattre est bonne, sa déception au regard du ps n'est pas une surprise, ses attentes non concrétisées vis à vis du front de gauche sont normales vis à vis d'un rassemblement récent et qui n'a pas fait ses preuves.
Cependant entre deux maux il faut choisir le moindre. C'est la raison pour laquelle je vais voter pour le front de gauche sachant que pour moi, et quelque soit la situation, un républicain ne s'abstient pas.

13.Posté par Hadrien le 15/05/2009 15:55
Voter blanc ou nul, en pleine crise financière de la mondialisation, dans un scrutin européen qui donne l'occasion de renouveler le NON à cette Europe-là, me paraît tout simplement suicidaire!
Ne pas trouver chaussure à son pied, à la demi-pointure prés, ne doit pas obliger à marcher pieds nus sur des braises...
JPC voudrait le meilleur de JLM et NDA, ce qui n'est pas possible avec l'offre politique actuelle. Je connais bien ces scrupules, pour avoir eu les mêmes au premier tour 2002, ce qui nous a valu 10 ans d'une droite conduisant à Sarkozy!
Les adversaires n'ont pas ces scrupules. Il n'est qu'à lire, pour s'en convaincre, le dernier billet du blog de Dominique Reynié, commentateur politique UMP habitué des médias: il s'intitule... Nicolas Mélenchon, pour mieux fustiger ce temps où il n'y avait rien entre De Gaulle et De Gauche, cauchemar des libéraux !
Le paysage aujourd'hui est malheureusement tout autre et le temps n'est pas celui de minauder.
Un autre temps viendra plus tard, comme le dit un intervenant précédent, peut-être sous l'impulsion d'un front républicain, comme ce fut le cas aprés la Libération. Comme à cette époque là, les circonstances d'aujourd'hui sont celles d'un combat:
Si l'on ne fait rien devant la mondialisation qui abandonne l'homme à l'exploitation libérale sur toute la planète, la catastrophe sociologique arrivera bien avant la catastrophe écologique!
Allons, un petit effort, JPC...même si les chaussures vous serrent un peu les orteils. On dit qu'elles s'étirent en marchant!


14.Posté par JF CAYLA le 15/05/2009 16:53
alea jacta est

le MRC s'estompe dans le paysage politique national : méprisé ou ignoré par la gauche communautariste (NPA/PCF/PG) , éliminé électoralement par le PS , il lui reste la figure tutélaire de JPC réfugié sur son Aventin sénatorial. Mais ne sommes nous pas depuis déjà plusieurs années simplement le club des sympathisants de Jean Pierre Chevénement ?
JPC reste une référence par la pertinence de ses analyses mais il nous laisse orphelins en ce qui concerne le débouché politique de celles-ci.
Malgré tout continuons à défendre nos valeurs républicaines.


15.Posté par mcbob le 15/05/2009 16:56
Decu, mais sans plus. C'est la consequence logique des erreurs strategiques de JPC et du MRC.

Pour moi ca sera DLR. C'est la que l'on se bat le mieux pour la Republique.

16.Posté par Philippe SARRUS-DRIVET le 15/05/2009 17:25
Monsieur JP Chevènement vient de sceller la mort de son mouvement par cette erreur historique de vote blanc ou nul aux élections européennes. Les masques du vieux monde de la compromission tombent et c'est trés bien comme cela. Ayant adhéré pour la première fois de ma vie à un parti politique il y a deux mois, le Parti de Gauche, je l'ai fait pour participer au Front de Gauche. J'ai déjà débattu ici en sympathie avec vous et vous en remercie. Au meetting de Nîmes d'hier 14 mai il y avait environ 1000 personnes les larmes aux yeux de ressentir un nouveau vent de Front Populaire, de nouveau Conseil National de la Résistance et d'un nouveau Programme Commun de la gauche malgré ses imperfections... C'est peut être le début d'un Front Populaire moderne, responsable et humaniste canalisant aussi les colères des méprisés et des oubliés du capitalisme financier que l'on ne doit pas laisser sous la coupe de l'extrême gauche... J'ai bcp milité depuis un mois et demi ; nous étions absolument seuls sur le plan politique sur les marchés et dans nos petits débat publics de village ou de ville entre 20 à 50 personnes! C'était à la fois parfois pathétique, plein d'espérance ou triste, mais je ne regrette rien ; de 3% il y a un mois nous serions passés à 6% en ayant été totalement boycotté par les pouvoirs de l'argent et de "l'égocratie"...sourire... Mais peu importe nous continuons du geste lent, régulier et efficace du semeur de liberté, d'égalité, de fraternité et de dignité de la personne humaine. Réflécuissez seulement à ce qui a fait les 30 glorieuses de la France à partir de De Gaulle et du Parti Communiste (même informellement) ; ce n'était pas le captialisme financier mais bien avec les nationalisation une forme d'économie solidaire de l'époque,non?...sourire...Vive une 6ème République d'économie solidaire et d'intérêt général, vive la France et vive une Europe solidaire!
Ph. Sarrus-Drivet

17.Posté par Den85 le 15/05/2009 17:36
C'est bien dommage de voir cela. M. Chevènement est un homme de très grande qualité, d'une intelligence à faire pâlir la grande majorité de nos hommes politiques, et nous le voyons faire là, à mon sens, fausse route. Debout La République, dirigé par Nicolas Dupont-Aignan, a proposé de rassembler les républicains des deux rives, gauche comme droite pour essayer d'arriver à apporter une offre alternative aux électeurs lassés par l'européisme béat de l'UMP, du PS, du Modem, des Verts... Et cette occasion a été raté. J'en suis fort navré mais c'est comme ça. Je crois que le MRC aurait eu beaucoup plus de poids en s'alliant à DLR car quand l'on compare les propositions politiques des deux partis, on remarque une convergence sans équivoque. Dans la défense de la souveraineté nationale, le MRC est plus proche de DLR que du PS ou du Parti de gauche. Dans le rejet d'une Europe fédérale et néo-libérale, même chose. Je souhaite que les militants du MRC, avec lesquels on a tant de choses en commun, s'interrogent et se demandent si l'abstention est la meilleure chose à faire pour les européennes. Je demande simplement que chacun s'interroge en son âme et conscience.

Cordialement

18.Posté par Lila L le 15/05/2009 19:04
Moi aussi je suis très déçue par cette position qui ne me semble pas très responsable, indigne de JPC. Les listes de l'UMP risquent d'arriver en tête et s'abstenir, c'est les renforcer encore. Comment JPC peut-il ne pas appeler à sanctionner ceux qui nous ont volé notre victoire de 2005, ceux qui ont soutenu les politiques de libéralisation et de casse sociale?

19.Posté par Lila L le 15/05/2009 19:20
@Daniel Kpodé
Le vote blanc ou nul, c'est tout sauf la clarté. C'est surtout faire le bonheur des ouiistes qui diront :"Vous voyez, le non au référendum, c'est du vent, les Français ne veulent pas de représentants du non au parlement européen".

20.Posté par Elie Arié le 15/05/2009 20:20
Il ne faut se faire aucune illusion sur le Front de Gauche, qui n'a pas plus d'avenir que Die Linke en Allemagne: tous deux sont voués à rester éternellement au-dessous de la barre des 10 %, et à assurer les victoires électorales futures de l' UMP en France et de la CDU en Allemagne, comme le FN a assuré celles du PS en France depuis 1988.

Mon vote en faveur du FDG aux européennes ne peut être qu'un vote de témoignage, si on considère que les partis de "gauche" et de "droite" mèneront sensiblement les mêmes politiques au Parlement Européen.

Je ne crois plus à la possibilité d'une "refondation républicaine de la gauche" que personne ne souhaite à gauche à part le MRC, je ne crois pas davantage aux possibilités actuelles d'un nouveau Pôle Républicain.

On est actuellement dans l'impasse, mais l'avenir est imprévisible.





21.Posté par Marcel Marçais le 15/05/2009 22:10

Le vote blanc bulletin sans commentaire ni rayure est considéré comme un vote nul . Ce qui est regretable , car ce vote est républicain et citoyen ; en l'occurrence il convient à la position du MRC. Alors que le bulletin nul se définit par lui même et ne paraît donc pas recommandable .

22.Posté par Lila L le 15/05/2009 23:50
"Fidèles"?... Ton expression me laisse songeuse, PUJO Jean-Luc . Peut-être les fédés qui s'engagent dans le front de gauche sont-elles plus fidèles au combat républicain qu'a défendu JPC que lui-même...

23.Posté par archibald le 15/05/2009 23:58
Contrairement à la position de beaucoup d'intervenants, je comprends parfaitement la position Jean-Pierre Chevènement, d'autant que ses critiques contre le Front de gauche sont très justes.
Et, franchement, si Dupont-Aignan m'est très sympathique, je ne me vois en aucun cas voter pour des villiéristes ou ex-villiéristes.

Saluons, au passage, la qualité de sa fondation, qui a reçu a diverses reprises Jean-Luc Gréau et Jacques Sapir, pour ne citer qu'eux (je regrette de n'avoir pu être présent).

Si des hommes politiques comme Jean-Pierre Chevènement se présentaient à l'heure actuelle, je m'abstiendrais sans doute beaucoup moins.

24.Posté par Claude Beuzelin le 16/05/2009 00:23
Tout à fait d'accord avec la proposition argumentée de Jean-Pierre Chevènement.

Je me permets toutefois de faire une suggestion. Pour une fois que le scandale de la confusion "blanc ou nul" peut nous servir à exprimer une opinion, mettons dans l'urne un bulletin portant l'inscription NON au marqueur noir. Il suffit pour cela de découper un papier blanc à la dimension de l'enveloppe et de le glisser dans celle-ci lors du scrutin. C'est, à mon avis, la meilleure façon de confirmer et de soutenir le choix fait par les Français lors du référendum et de confirmer l'opposition au tour de passe-passe qui a consisté à faire adopter le traité de Lisbonne par un congrès aux ordres. Logiquement, elle devrait aussi, s'ils sont conséquents avec eux-mêmes, intéresser les citoyens qui votent DLP.

Cordialement.

CB

25.Posté par Lila L le 16/05/2009 11:59
Claude Beuzelin , en écrivant "non" sur ton bulletin, tu te feras plaisir à toi-même - ce qui est déjà pas mal me diras-tu - mais concrètement, c'est les ouiistes que tu soutiendras, ce qui est quand même assez paradoxal...

26.Posté par lenormand le 16/05/2009 14:59
@ archibald le 15/05/2009 23:58 a écrit:: Et, franchement, si Dupont-Aignan m'est très sympathique, je ne me vois en aucun cas voter pour des villiéristes ou ex-villiéristes
DLR est un rassemblement , un tout nouveau parti, qu'il y'ait des
"ex-villiéristes" (peu) pourquoi pas mais ce n'est pas l'important .. L'important c'est que le projet de NDA est très différent de celui de De Villiers (volonté de rassemblement, plan b, service public etc..).
A tous les gens qui vont voter pour le front de gauche : J'ai été au 1er meeting du parti de gauche... Pas mal..mais c'est un parti internationaliste. On apprécie ..ou pas mais c'est evidemment à l'opposé de ce qui fait l'originalité à gauche du MRC !
Voter front de gauche quand on est pour l'europe des nations, c'est un peu être masochiste ....

27.Posté par Ph. Sarrus-Drivet le 16/05/2009 15:50
Pour M. Lenormand; je ne vois pas l'incompatibilité quand on est au PG d'être internationaliste pour sauver la planète, la Nature et l'Etre humain tout en étant pour une Europe des Nations afin de préserver l'identité culturelle des peuples et les acquis ou le futur progrés social... Je ne comprends pas bien votre logique qui date de la guerre froide...sourire... Peut être faudrait il s'adapter aux leçons de l'Histoire en tenant compte de l'échec du communisme stalinien et de celui, en cours, du capitalisme financier mondial aussi dangereux à terme pour nos corps et nos esprits ?... Essayons donc ensemble pour nos enfants et nos petits enfants de faire un petit peu de prospective... sinon ils nous le feront payer trés cher. Est-ce possible?
Fraternellement, Phil

28.Posté par Elie Arié le 16/05/2009 16:10
Le Parti Socialiste a commis son « péché originel » en soutenant le traité de Maastricht, qui comportait la création

-d’une monnaie unique (là où une monnaie commune aurait suffi)

-et d’une Banque Centrale Européenne indépendante de tout pouvoir politique, sur le modèle de la Bundersbank allemande, et n’ayant pour seule mission que la lutte contre l’inflation et les déficits budgétaires, mais pas – contrairement à la Réserve fédérale américaine (FED) – de favoriser la croissance et l’emploi.

Dès lors, il a été inévitablement contraint de parcourir toutes les étapes d’un chemin de croix vers la mise en place d’une économie européenne placée sous le signe d’un libéralisme économique de plus en plus dogmatique –par rapport auquel les Etats-Unis, même ceux de Bush, apparaissent comme une nation à l’économie étatique:

- négociation et ratification des traités de Nice et d’Amsterdam, présentés ensuite, dans un remarquable exercice d’amnésie (peut-on parler d’ »Alzheimer politique » ?) lors de sa campagne pour le OUI au TCE, comme l’horreur libérale absolue face à laquelle ce TCE était un « moindre mal »,

- profil bas face à la ratification parlementaire du traité de Lisbonne, sans aller jusqu’à tenter de la faire capoter en s’y opposant au Congrès,

- et Lionel Jospin dirigeant le gouvernement qui a été celui qui a le plus privatisé, en France, depuis la Libération, mais se demandant toujours pourquoi, à la Présidentielle de 2002, deux millions d’électeurs l’ont abandonné depuis celle de 1995, d’où son élimination dès le premier tour.

C’est pourquoi, depuis lors, le Parti Socialiste est dans l’incapacité de présenter un programme crédible à toutes les élections nationales ou européennes, et doit se limiter

-à évoquer sur un mode incantatoire l’ « Europe sociale » qu’il a été le premier à démanteler, les « services publics à la française » bien différents des Services d’Intérêt Général tels qu’ils sont définis dans le traité de Lisbonne, etc.

-et à se replier sur la gestion et les élections locales, régionales ou municipales, les seules qu’il est désormais capable de remporter, se contentant de cette nouvelle France féodale ( on abandonne Paris au Roi, et chacun se satisfait de ses petits pouvoirs dans son petit fief : le duc de Bourgogne, la duchesse de Bretagne…).

Pire encore, après avoir fait l’éloge du social-libéralisme, il s’est trouvé pris à contre-pied par la crise économique, et a dû laisser à une droite pragmatique et peu soucieuse d’idéologie le retour de l’intervention de l’ Etat en économie : son ralliement à l’ « Etat modeste » est trop récent pour qu’il puisse se défroquer au lendemain de sa conversion ; et voilà pourquoi il est dans l ‘incapacité, aujourd’hui, de tirer électoralement profit d’un retournement de situation qui aurait donné raison à ses convictions s’il ne les avait pas publiquement reniées depuis 20 ans.

En réaction, bien tardive, à cette dérive d’un Parti qui ne s’appelle plus « Parti Socialiste »que par dérision et par antiphrase (tout comme le parti de toutes les compromissions s’appelle encore Parti Radical) , Jean-Luc Mélenchon s’est enfin décidé à le quitter et à créer un « Front de Gauche » avec les résidus du Parti Communiste (autre dénomination héritée d’un passé oublié de tous) et quelques ex-chevènementistes en déshérence.

Si cette nouvelle formation n’a aucun avenir, c’est, comme l’analyse fort justement Jean-Pierre Chevènement, parce qu’elle « méconnaît le ressort que peut constituer l’exercice de la souveraineté nationale, c’est-à-dire de la démocratie, dans une Europe qui est faite d’une trentaine de nations ».

Pour ma part, je voterai pour lui aux européennes, mais à titre de témoignage personnel, sans aucun espoir ni aucune illusion politiques ; son rôle sera le même que celui de Die Linke en Allemagne: tous deux sont voués à rester éternellement au-dessous de la barre des 10 %, et à assurer les futures victoires électorales de l' UMP en France et de la CDU en Allemagne, tout comme le Front National a permis celles du PS depuis 1988.

Enfin, l’échec de la candidature de Chevènement en 2002 a prouvé que les esprits n’étaient pas encore assez mûrs ni la situation perçue comme assez grave pour une solution de type Pôle Républicain, réunissant souverainistes et démocrates de gauche et gaullistes dans une démarche voisine de celle de la Résistance, faisant passer l’essentiel au-delà des contingences politiciennes du moment et des pesanteurs idéologiques du passé.

Aujourd’hui, le seul optimisme possible passe par le pessimisme, et consiste à considérer, , comme le dit Henri Guaino, que « l’ère de la mondialisation heureuse est terminée », et que ce qui lui succèdera sera l’ère de la « mondialisation malheureuse » ; une fois que nous aurons été dans le mur, après le grand désastre mondial, quelque chose de nouveau émergera : après tout, les « trente glorieuses » dont nous gardons la nostalgie (sans doute excessive, en les idéalisant un peu trop après coup : mais, à l’époque, nous avions confiance en l’avenir, et c’est cela qui a disparu) n’auraient jamais existé sans la catastrophe humaine du nazisme et de la deuxième guerre mondiale.

Bien sûr, l’ Histoire ne se répète jamais, et nous ignorons quelles formes prendra le nouveau règne de l’irrationnel qui accompagnera la nouvelle crise mondiale, et qu’annonce déjà la montée des fanatismes religieux et communautaristes de toutes sortes ; il ne reste qu’à espérer que le temps des Ténèbres à venir soit le plus bref possible, et fasse le moins de ravages possibles, en attendant que puisse revenir à nouveau l’esprit des Lumières et le temps de la Raison.





29.Posté par gasoil le 16/05/2009 16:26
à Tythan et den85:
Ne vous inquiètez pas, nous serons de nombreux adhérents du MRC à voter DLR, du moins je l'espère...

30.Posté par B Le Blond le 16/05/2009 18:14
je soutiens la position de JP Chevénement son analyse claire et courageuse tranche avec des déclarations de leaders politiques qui cachent mal leur volonté de faire une europe fédérale.Le vote blanc ou nul est bien un vote Républicain et responsable, contre la ratification du traité de Lisbone qui a éte possible grace au vote du congrès a Versailles en baffouant la volonté du peuple souverain ,limitant aussi gravement la démocratie, là ou des elus dit de gauche par leur attitude ont trompé les français qui ont voté non au referendum de 2005

31.Posté par Philippe Sarrus Drivet le 16/05/2009 18:45
Pour Elie Arié; Même si je ne partage pas tous vos arguments, je reconnais que votre analyse est néammoins brillante. Je pense que nous devrions aborder le républicanisme non pas au travers de ce que l'on vit aujourdh'ui, mais en tenant compte d'une histoire plus lointaine pour mieux construire notre prospective. Etre républicain après la révolution et le siècle des Lumières, c'était tout de même choisir le camp opposé des royalistes, des réactionnaires et de la primauté politique et éducative de l'église catholique (renseignez vous donc sur l'accord passé dernièrement entre la France et le Vatican sur les diplômes remmettant en cause fondamentalement la laïcité)... De Gaulle a su fonder son républicanisme à partir de circonstances historiques exceptionnelles en mettant en place par la 5ème république un roi républicain élu ponctuellement par le peuple à condition que le Commandeur soit à la hauteur (la 5ème est donc morte pour moi à la dissolution de l'AN sous Chirac qui n'a pas respecté le contrat de remettre son pouvoir en jeu, puis par la trahison du peuple sur le traité constitutionnel..). Il faut donc choisir radicalement son camp : soit l'on part de l'intérét général tout en permettant la liberté et l'épanouissement individuels, soit l'on part des intérêts particuliers en faconnant l'intérêt général par la manipulation de l'image, des mots et des esprits. Il est évident que les sociaux-chrétiens démocrates ont les mêmes intérêts "d'égocratie" que la droite ultralibérale... Je suis au PG pour notamment forcer avec le FG les sociaux démocrates à choisir leur camp en rejoignant soit la droite (le centre étant pour moi un leurre) soit un vrai socialisme républicain laïque et éclairé(PG) relié sans être fusionné à toutes les autres composantes de la gauche autour d'un un nouveau type d'économie politique: l'économie solidaire. Elle se développera parallèlement au capitalisme financier qui a encore malheureusement de beaux jours devant lui, puis le dépassera un jour. Ce sera ainsi beaucoup plus clair pour la démocratie. Les républicains de gauche ou de droite devront eux aussi choisir leur camp. Puis un nouveau concept de républicanisme apparaitra, mais bien plus tard... Fraternellement, Phil

32.Posté par Ratafee le 17/05/2009 09:30
Monsieur le ministre, blanc ou nul, ça manque de panache, de fantaisie et d'imagination. Je vous ai connu plus malicieux.

Le 7 juin, votez Europe Démocratie Espéranto.

http://www.causeur.fr/le-7-juin-votez-zamenhof,2422

33.Posté par MARCUS AURELIUS ANTONINUS le 17/05/2009 12:40
Bonjour,étant MODEM centre-gauche,ayant lu votre article Mr CHEVENEMENT,en temps que vrai REPUBLICAIN ,au lieu de non vote je prefere plutôt Nicolas Dupont AIGNAN,car il est vrai que nous en sommes réduit à cela c'est lamentable,
Nous sommes déjà trahis(ds le sens du terme)par la classe politique,l'idéal serait de faire comme en Italie ou l'électorat a viré toute la classe politique corrompue des hémycliques fin 20ème siècle.
Je suis aussi d'accord avec l'analyse de votre Président,mais que faire mais étre ds une partie de la gauche(post MARCHAIS) devenue bête et stupide et détestant son propre pays non merci(PS PCF > LO LCR berk berk),combattre un système qu'on ne peut abattre avec 20 % des français(classe ouvrière),opposé tout le temps les français entre eux,alors que la civilisation europeenne entre dans le déclin rien n'est fait pour le stopper,frontière ouverte: le territoire nationale se vide de ses ETS,dumping social via délocalisation sur place en remplacant les salariés autochtone par un erzatz soumis jamais syndiqué jamais partisan jamais instruit la FRANCE réduit à un pays d'OS(les patrons jamais en prison ),normalement la politique c'est 100% de réfugiés CONVENTIONNELS/CONSTITUTIONNEL-0 clandestins.....,l'Europe n'a toujours pas de frontière et plus de controle: merci à sarko/barroso/mj buffet/besancenot/aubry.
Une politique d'asile en voit de disparition au nom de lubies styles sans-papiers > mascarade de Cachan l'agrémént de nos compatriotes n'est jamais sollicité bravo ................................

On parle d'europe mais aucun citoyen ue n'est jamais "connecter" à un emploi de façon sérieuse,je voudrais qu'on m'explique comment les jeunes fr vont être employés ds la restauration/HOTELLERIE si on réédite le laisser faire rdicule de la tour neuve après la mise à 5.5 de la TVA .............................................................

Pourquoi faut il que ce qui est reste de sidérurgie disparaisse,le probleme est que nous sommes vraiment en danger,de plus l'INSEE comptabilise 8 millions de pauvres/ 4 millions de chomeurs ....

Moi je crois quil faut faire mettre clef sous la porte au UMP PS PCF LCR il ont tous été licencié comme "personnel politique" par les FR comportement "civique".

34.Posté par Philippe Sarrus Drivet le 17/05/2009 13:09
Pour Marcus Aurelius... Vous prouvez par votre réflexion que non seulement votre pensée du Modem est de droite mais qu'elle effleure même le bon front national catho, bien sûr pas par la forme mais sur le fond...sourire... Je ne suis pas sûr que vous rendiez ainsi service à Bayrou, mais c'est super que vos masques de pseudocentristes tombent... les électeurs du MRC pourront ainsi mieu aprécier gràce à vous ce qu'est le Modem ... Vive le FG laïque!
Merci pour votre message, Philipus

35.Posté par BA le 17/05/2009 13:32
Le problème, c'est que nous devons virer les ouistes du pouvoir.

Comment faire pour virer les ouistes du pouvoir ?

1- Les républicains nonistes de gauche n'obtiendront JAMAIS la majorité des voix en France.

2- De la même façon, les républicains nonistes de droite n'obtiendront JAMAIS la majorité des voix en France.


Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

On continue de partir au combat chacun de notre côté ?

On va donc subir des défaites électorales en juin 2009, puis en mai 2012, puis en juin 2012, puis en juin 2014, puis en mai 2017, puis en juin 2017, etc.

36.Posté par lenormand le 17/05/2009 14:53
pour Ph. Sarrus-Drivet
Je sais fort bien que certains graves problèmes, notamment les menaces qui pèsent sur notre planète, sont à traiter au niveau mondial (g20 etc..), d'autres au niveau européen (un peu de protectionniste ...) mais dlr demande que la "base démocratique" de tous cela soit la nation donc par exemple pas d'assemblee constituante comme le propose le front de gauche.
De toute façon JPC devrait pour le moins appeler à voter pour les partis nonistes, ...
cordialement.

37.Posté par seddiki samir le 17/05/2009 15:07
malheureusement le partie socialiste ne nous offres aucune alternative
et refuse de s'allier avec nous, je craint que P.S cherche a faire bande à part .
mes tres cheres camarades je comprends votres inquietudes mais nous ne pouvons pas soutenir le partie de gauche de Mr Melonchon,
qui propose un programme fantaisiste et radicale et ni a celui du N.P.A
qui reste asser extreme et que dire alors des socialistes qui indeniablement s'oriente à droite le mieux serai de voter blanc je me soumet à la decision de mon président.

38.Posté par MARCUS AURELIUS le 17/05/2009 15:34
Pour répondre à la condamnation pour délit d'opininon chère au camarade ci-dessus :
je suis 100% républicain(démocratie républicaine),en politique pourquoi greffer des situations qui ne sont pas de notre ressort ,de notre gouvernance,ni juridique ni financière,nous ne gérons pas le marché du travail africain et mondial,vous avez juste à gérer les citoyens situés à l'intérieur des limites nationales et UE vous n'en n'êtes même pas capable ,,j'aie déjà préciser 8 millions de pauvres rrrrrrrrrr au boulot connectez les à l'emploi metter les dans logements vacants via ATD QUART MONDE le SECOURS CATHO < camarade dans le cadre légal uniquement < "la loi avant tout" pour le social .Et de plus il faut vraiment agir pour toutes les boites qui ferment ..................................
Je dirais à vos copains du sud>coupez la tete de vos dirigeants s'ils vous opressent,virer bouteflika de la Mouradia comme les serbes avec Milosevic/CAUSESCU,fâites embastiller paul biya quand il est à l'étranger c'est ca votre vrai boulot,et qu'ils arrètent de spolier notre marché du travail la barbe ...............
Pourquoi voulez prendre en charge des problèmes dont vous n'avez pas la gouvernance,pas l'argent necessaire(les caisses de l'état seront vides à la rentrée 2009 en 2005 le 22/10,
Le parlement UE a certe des défaut mais parce qu'il est toujours un clone politique des parlements nationaux,les électeurs devraient plutot faire élire des souverainistes néoeuropéens(qui s'ignorent) comme JP CHEVENEMENT / N DUPONT AIGNAN / BAYROU c'est le seul rempart vers le final ou les parlements nationaux ne seront plus que des accessoires et des chambres d'enregistrements , il ne reste que 20% de prérogatives législatives au 577 députés fr,ce chiffre doit remonter car l'UE globalement serait mieux dotée institutionnellement avec une structure confédérale(avec éléments fédéralistes inévitables).

Annexe: l'application de la déclaration des droits des peuples autochtones(ONU)à l'UE est normale car sa population "caucasienne" d'europe l'est (la construction UE est dans ce cadre de l'atlantique à l'Oural> De GAULLE).......

De toute façon la situation commence a être difficilement gérable pour tout éxécutif.Par contre l'inaction peut nous être fatale ........

39.Posté par Elie Arié le 17/05/2009 16:22
http://www.marianne2.fr/Chevenement,-le-PS,-le-Front-de-Gauche-et-l-Europe_a179658.html

40.Posté par lenormand le 17/05/2009 22:56

Ce billet pourrait, je pense , être approuvé par la grande majorité des sympathisants du MRC
==> Notre combat à nous est bien sûr difficile car il nous faut desserrer l’étau de la gauche rêveuse ou naïve et de la droite libérale et cynique.

Les deux ont voulu court-circuiter le peuple, se passant de la démocratie et privilégiant un échelon européen qui entraîne notre pays à sa perte. Ils n’ont pas compris, justement, que pour peser sur l’Europe et en faire un instrument utile de solidarité et de progrès, la France doit conserver la maîtrise ultime de son destin, assumer et défendre ses valeurs.

Mais en revanche, je reste convaincu que le peuple français, lui, dans ses profondeurs, a très bien compris que la voie dans laquelle on l’entraîne depuis 20 ans n’est pas la bonne.

Il nous reste à convaincre que nous avons la solution pour redonner à la France sa liberté tout en reconstruisant une belle Europe des coopérations.
Mais c'est sur le site de DLR qu'il se trouve....

41.Posté par BA le 18/05/2009 09:19
La contraction de l'activité dans la zone euro pire qu'aux Etats-Unis au premier trimestre : - 2,5 %.

La zone euro s'est enfoncée un peu plus dans la récession au premier trimestre, avec un recul de 2,5 % du PIB moyen des 16 pays qui la composent, par rapport au trimestre précédent, selon une estimation publiée vendredi 15 mai par l'organisme européen des statistiques, Eurostat.

Cette baisse est sans précédent depuis l'harmonisation des statistiques sur cette zone en 1995.

Cette baisse s'avère pour la première fois supérieure au repli du PIB des Etats-Unis au premier trimestre 2009, chiffré à 1,6 %.

http://www.lesechos.fr/info/inter/4865147-la-contraction-de-l-activite-dans-la-zone-euro-pire-qu-aux-etats-unis-au-premier-trimestre.htm

La zone euro s’effondre encore plus que les Etats-Unis !

Message transmis aux naïfs qui croient encore que « La monnaie unique nous protège. »

Message transmis aux naïfs qui croient encore que « L’euro nous protège. »

En réalité, l’euro ne nous protège de rien du tout.

La France doit sortir de l'Union Européenne.

Vite. Avant qu'il ne soit trop tard.

42.Posté par Pancalli le 18/05/2009 13:27
Le Conseil Nation al du Mouvement Républicain et Citoyen a décidé de ne pas prendre part à la campagne des élections européennes, mais ne s'est pas exprimé sur le vote blanc ou nul. C'est VOTRE décision qui est préconisée dans le communiqué de presse ou, à la rigueur, celle du SN.

Monsieur le Président,

- je ne me bats pas aux côtés des salariés qui luttent pour garder leurs emplois, pour voter blanc ou nul ;
- Je ne milite pas chaque jour pour un meilleur système scolaire, pour voter blanc ou nul ;
- Je ne défile pas aux côtés des personnels hospitaliers pour défendre une meilleure politique de santé, pour voter blanc ou nul ;
- je ne revendique pas chaque jour un meilleur service public, pour voter blanc ou nul ;
- je ne combats pas les délocalisations et la concurrence libre et non faussée, pour voter blanc ou nul.

Il fut un temps, d’ailleurs , où vous n’auriez pas cautionné ce genre de décision - qui ne peut que renforcer la politique du gouvernement actuel - Où voulez-vous en venir ?

Sachez que je resterai fidèle à mes convictions et aux combats que, je le croyais, nous avions en commun.

Une électrice qui croyais en VOUS et qui se sent trahis

43.Posté par Raoul 26 le 18/05/2009 16:44
Il faut se rendre à l’évidence, l’Europe est libérale et elle le sera durablement ! Après avoir soutenu le traité de Maastricht, les socialistes ont appelé à voter en 2005 pour l’adoption du projet de constitution Européen. Les Français l’ont massivement rejeté. Le PS a aidé la droite libérale à passer outre la volonté du peuple lors du congrès de Versailles pour adopter le traité de Lisbonne. Cette Europe ne peut pas être celle de la gauche. Nous n’avons rien à gagner à soutenir le PS, pas plus que le NPA ou encore le sénateur Mélenchon qui a pesé de tout son poids pour faire capoter un accord avec le MRC. Quant à NDA républicain de droite, il manque singulièrement de cohérence lorsqu’il vote pratiquement toutes les lois concoctées par Bruxelles après avoir dit Non en 2005.
A mon avis, le projet de JPC de recomposition de la gauche française n’est peut être pas encore enterré. Le résultat des élections du 7 juin -annoncé comme catastrophique- pour le PS peut donner à réfléchir à ce parti qui n’a jamais su refermer la parenthèse libérale de 83. Cette recomposition est vitale pour une gauche française digne de ce nom, unie, capable de discuter avec les autres formations de la gauche européenne et de peser.
Tout le monde sait que l’assemblée Européenne n’a aucun poids et que la commission décide de tout. Or cette commission est présidée par l’ultra libéral M.Barroso. Celui-ci a toutes les chances d’être reconduit dans ses fonctions grâce au parti socialiste, anglais et espagnol.
En votant blanc ou nul, je veux montrer que cette Europe telle qu’elle est construite ne m’intéresse pas, ce sera en fait un prolongement de mon vote « Non » au projet de constitution Européen. J’espère que nous serons nombreux à voter dans ce sens

44.Posté par Raynald91 le 18/05/2009 20:22
@Raoul 26
"Quant à NDA républicain de droite, il manque singulièrement de cohérence lorsqu’il vote pratiquement toutes les lois concoctées par Bruxelles après avoir dit Non en 2005."

Cette phrase est le type même de désinformation totale ..Ce genre d'ineptie ne grandit pas le MRC...
NDA n' a jamais approuvé le moindre texte de Bruxelle, et en tant que député national, il n' a pas hésité à voter contre tous les textes qui lui paraissaient contraire à l'intéret des Français...
Renseignez vous au lieu de dire n'importe quoi...
Le MRC que je respectais jusqu'à présent est en train de devenir un mouvement de gauche comme les autres...triste fin...

45.Posté par Frédéric Maurin le 18/05/2009 21:01
Pourriez-vous mettre l'adresse de mon bloc-note sur votre bulletin nul?
Cela me remontrerait un peu le moral ...

Frédéric de http://rupturetranquille.over-blog.com/

46.Posté par Hold-up le 18/05/2009 22:20
Oui, et bien nous aussi au PG nous sommes déçus !!!
Simple militant de base, je ne comprends pas où ça coince.

C'est quoi la suite après le vote blanc ou nul ?
La révolution ?

Moi comme vous le devinez aisément je voterais" Front de Gauche".
Merci de m'avoir laissé m'exprimer sur votre blog.
Nous sommes je l'espère amenés à se retrouver dans des combats futurs.

47.Posté par Hold-up le 18/05/2009 22:22
@ Raoul

"... ou encore le sénateur Mélenchon qui a pesé de tout son poids pour faire capoter un accord avec le MRC".

heu... vous voulez bien préciser ? Merci.

48.Posté par JOMMY CROSS le 18/05/2009 22:59
Bonjour à tous,
voter blanc nul c'est pareil,mais voter pour une liste mettant en avant les mêmes principes (DLR)que votre parti c'est une alternative,vu la déliquescence à gauche du à l'abandon des classes moyennes/ouvrières du clientélisme,il faudrait quand même appeler un chat un chat: l'Union européenne doit avoir une base institutionnelle républicaine minimale.Il est logique de transposer partiellement notre modèle d'institution de l'état membre au niveau "confédéral",je pense que la commission doit être supprimée,le conseil UE doit la remplacer et ne plus voter de lois(un ministre n'est pas un législateur ).
C'est vrai que les députés UE ne sont pas vraiment joignable "en mandat" ,en étant moi même militant européen je trouve le traité de lisbonne scandaleux > POUBELLE: texte incompréhensible,reprise de la constit UE,pas de parlementaires nationaux,de membre de la société ayant été des constituants: ce traité INSTALLE l'ultralibéralisme etc ......

M'enfin c'est quand même simple de faire un gouvernement fédéral,un parlement fédéral, une cour constit fédérale comme les USA/INDE/NIGERIA/RUSSIE/URSS/ .......... Mais voilà c'est une architecture institutionnelle la + proche qu'ils ont trouvé pour se rapprocher le plus pour écarter les citoyens européens de leurs droits politiques brrrrrrrrrrr ..................

49.Posté par lenormand le 18/05/2009 23:10
Bonsoir.
A lire ...
http://www.marianne2.fr/Chevenement-Ce-n-est-pas-qu-un-au-revoir_a179862.html
cordialement

50.Posté par Claire Strime le 19/05/2009 09:31
Il y a dans ces européennes des enjeux importants pour la France et la gauche: domination du social-libéralisme ou non, traité de Lisbonne.

Celui qui sait sacrifier les aspirations des cadres moyens des petits partis de gauche à des postes de conseillers régionaux peut acquérir une stature de "vainqueur de Verdun" (celle-là c'est quand même une guerre que la France a gagné).

1 2
Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html



Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter




Derniers commentaires