Agenda et médias

Hommage : "Nous n'arriverons jamais à remplacer Coralie Delaume"


Tribune de Jean-Pierre Chevènement en hommage à Coralie Delaume, publiée dans Le Figaro


J’ai appris la disparition de Coralie avec une infinie tristesse. C’était une femme brillante, d’une grande finesse, mais aussi extrêmement sympathique et elle va beaucoup nous manquer. Je la connaissais par son père, j’admirais déjà son itinéraire très particulier puisqu’elle a fait Saint-Cyr avant de se consacrer à son travail d’intellectuelle. J’ai été plus d’une fois frappé par sa vivacité d’esprit: elle avait compris ce qu’était la stratégie aujourd’hui, elle savait combien les relations entre États s’inscrivent désormais dans des rapports de force économiques et technologiques. De tout cela, elle avait une appréciation d’une immense subtilité. C’est pour cette raison que nous n’arriverons jamais à la remplacer.

Ses livres ont permis d’offrir en particulier une analyse fouillée du rapport franco-allemand, du regard que se portent réciproquement les Français sur les Allemands et les Allemands sur les Français. Coralie Delaume a souligné avec une grande pertinence les impasses dans lesquelles nous nous sommes engagés, en posant correctement l’équation et les défis qui se posent à la puissance française.

Je l’ai encore croisée à l’occasion d’un récent colloque que nous avons organisé cette année avec la Fondation Res Publica. Toute la jeune génération souverainiste se reconnaissait en elle, et se passionnait pour ses livres, pour les articles qu’elle publiait. Son analyse contrastait remarquablement avec les gros sabots de la bien-pensance contemporaine. Pour nous tous, c’est une perte immense.


Mots-clés : Coralie Delaume
Rédigé par Jean Pierre Chevenement le Mardi 15 Décembre 2020 à 19:07 | Lu 1475 fois



1.Posté par Ligli GASOIL le 15/12/2020 19:38
C'est une grande perte et une grande leçon....

2.Posté par Carl GOMES le 21/12/2020 00:11
En tous cas je rends hommage à son combat contre la privatisation d'ADP, Engie et la FDJ décidée par Macron pour désendetter l'Etat...
Quand on voit les centaines de milliards empruntées aujourd'hui par Macron et Le Maire pour servir de béquille à un système en berne...Qui va un jour les rembourser?...La dette faramineuse créée par Sarkozy pour "sauver" (renflouer) les banques lors de la crise financière de 2008 parait bien peu de choses...

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html



Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter