Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Communiqué à l'AFP suite à l'allocution du président de la République


Communiqué de Jean-Pierre Chevènement à l'AFP suite à l'allocution du président de la République, Emmanuel Macron, le 10 décembre 2018


Les annonces faites ce soir par le président de la République sont substantielles. Reste à savoir comment elles seront financées et si le gouvernement sera en mesure de desserrer les contraintes budgétaires européennes.

La question de "l'Europe qui protège" est posée.

Le président de la République a par ailleurs souhaité mettre en oeuvre "un nouveau contrat pour la France". C'est un tournant pour son quinquennat et pour le pays. Il ne faut pas refuser d'ouvrir ce vaste chantier de rénovation de notre démocratie. Car en dehors de cette perspective, il n'y aurait que désolation pour la République et pour la France.


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 11 Décembre 2018 à 10:47 | Lu 4565 fois



1.Posté par Dragisha KONIC le 12/12/2018 00:19
Bonjour Monsieur Chevènement,
J'ai beaucoup de peine à croire que quelqu'un comme vous n'a pas compris qu'après Macron a déjà commencé ?
Ou bien vous avez choisi de défendre coûte que coûte votre protégé ?

Et comble de tout, vous avez choisi de publier votre communiqué par AFP, une agence qui n'a plus aucune crédibilité dans le paysage médiatique français.

Pourquoi tous ça comme ça ?

2.Posté par Jean-Paul BIANCAMARIA le 12/12/2018 16:24
M. Chevènement vous déclarez: "Les annonces faites ce soir par le président de la République sont substantielles".
Auriez-vous l'amabilité de nous expliquer comment vous pouvez croire que la hausse annoncée de 100 euros/mois des salaires proches du SMIC sont une véritable hausse de salaire?
Tous les gens censés savent qu'une "augmentation du salaire", si elle ne concerne pas le SALAIRE BRUT (et si en plus l'employeur n'y "met" pas un seul centime),n'est qu'une arnaque.
Les contribuables les plus riches ne sont pas "conviés" à participer à l'effort de financement des dites "mesures Macron" (pas de rétablissement de l'ISF,de l'Exit Tax,pas de renoncement au CICE),c'est donc la classe moyenne qui va être de nouveau ponctionnée au delà de ses possibilités (retraités avec une pension d'un montant (brut ou net?) de 2000 euros/mois, agents du public et salariés du privé à partir de 1600 euros net/mois,encadrement petit et moyen du public et du privé,artisans,commerçant,etc.) et bien sûr les services publics qui, faute de financement,vont "trinquer" une fois de plus au détriment,in fine,des plus fragiles de nos concitoyens.
Macron,serviteur volontaire des plus riches et de la Commission de Bruxelles,à cet titre est dans l'impossibilité de satisfaire les revendications d'un meilleur pouvoir d'achat de la grande majorité des français.
Je m'étonne et me désole que vous ne le disiez pas clairement à ceux qui s'intéressent à votre point de vue.

3.Posté par Jules DUNORD le 13/12/2018 12:48
Comment pouvez-vous penser, M. Chevènement, que les dernières annonces sont substantielles et le nouveau contrat pour la France doit être fait avec E. Macron, président ultra libéral qui ne roule que pour les très riches et qui est entouré d’une bande de députés godillots et de technocrates ?

Vous, qui il y a quelques temps, écriviez qu’il fallait supprimer l’ENA.

E. Macron a financé sa campagne auprès de très riches surtout à l’étranger (US et GB). Sa première mesure a été de supprimer l’ISF pour leur renvoyer l’ascenseur. Il est le Robin des Bois à l’envers, il prend un peu à beaucoup de pauvres ou moyens pour donner beaucoup à très peu de très riches.

Son discours de lundi est le summum de l’enfumage : sa pseudo augmentation de 100 € pour le Smic n’est en rien une augmentation du Smic mais une augmentation de la prime d’activité uniquement pour un smicard sur trois (dixit ce matin sur RTL, F. Lenglet qui n’est pas, loin s’en faut, un gauchiste).

Ces 100 € / mois seront payés par l’impôt. Les moyens (et surtout pas les riches) paieront pour quelques pauvres.

Pendant ce temps, le cœur des pleureuses (ministres et Europe) disent : vous avez beaucoup trop donné.

Et vous, M. Chevènement, vous rentrez dans ce jeu. Vous me décevez, vous êtes devenu l’ombre de vous-même.

4.Posté par Carl GOMES le 13/12/2018 17:56
Oui enfin substantielles c'est vite dit...L'augmentation du SMIC de 100 euros, c'est ce qui était déjà prévu, mais sur 3 ans. Il a récupéré la défiscalisation des heures supplémentaires de Sarkozy. Reste la suppression de l'augmentation de la CSG pour les faibles pensions.
Rien sur la démocratie participative (ni référendum sur les taxes, ni dissolution de l'assemblée nationale...). Rien sur les taxes sur les carburants TICPE (seule l'augmentation prévue en janvier 2019 est gelée).
Donc pour moi, qui appartiens au mouvement des gilets jaunes, le compte n'y est pas !...

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Mars 2019 - 15:21 Hommage à Dominique Noguez




Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter




Derniers commentaires