Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Emmanuel Todd a justement signalé ce matin dans son exposé à la Conférence sur l'emploi et les revenus l’énorme tabou qui pèse sur la question du libre-échange.


Les économistes institutionnels (ainsi « le Cercle des économistes », dans un petit essai intitulé Politique économique de droite, politique économique de gauche, aux éditions Perrin) nous expliquent savamment qu’il faut « donner leur juste place aux contraintes ».

Ils les citent : l’ouverture croissante aux échanges avec les pays émergeants à coûts salariaux faibles, la concurrence fiscale et la limitation des déficits publics qui imposent de revoir les dépenses publiques, les normes européennes résultant des accords internationaux et du poids des actionnaires étrangers, l’impossibilité de changer le mandat de la Banque Centrale Européenne, etc.

Ce sont ces tabous qu’il faut justement faire sauter si on veut « redonner de l’air » aux économies européennes et particulièrement à la nôtre.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 14 Décembre 2006 à 11:06 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Claude Allègre déclarait il y a quinze jours : « Jean-Pierre Chevènement porte davantage les valeurs de la gauche que Ségolène Royal ». En est-il toujours sûr ?
Je constate qu’Alain Duhamel observe hier : « la chevènementisation de Ségolène Royal » (Libération du 13 décembre dans la page « Rebonds »). Ce serait donc bon signe ?...

L’antichevènementisme fleurit à nouveau chez les bien-pensants. Et cela, c’est profondément rassurant !
Mots-clés : médias

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 14 Décembre 2006 à 10:00 | Permalien

Voici le texte de l'entretien que Jean-Pierre Chevènement a accordé à L'Hebdo des socialistes, le journal des adhérents du Parti socialiste.


Jean-Pierre Chevènement : « Une éthique de la responsabilité », L'Hebdo des socialistes, mercredi 13 décembre.

Quelles sont les raisons de votre ralliement à la candidature de Ségolène Royal ?
Jean-Pierre Chevènement : Je récuse le terme de ralliement. Parlons plutôt d’un accord politique au terme duquel j’ai accepté de retirer ma candidature et de soutenir Ségolène Royal pour créer une dynamique dès le premier tour. Le MRC et le PS ont en commun une histoire, mais aussi un contentieux, portant notamment sur l’Europe.

Rédigé par Chevenement.fr le 13 Décembre 2006 à 19:51 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement est l'invité de Frédéric Rivière sur RFI mercredi 13 décembre à 8h15.



Rédigé par Chevenement.fr le 12 Décembre 2006 à 13:41 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Cher Jean-Michel Aphatie, vous devriez moins prêter l’oreille à des dirigeants socialistes courageusement anonymes qui ne veulent certainement pas que du bien à Ségolène Royal : pouvez-vous franchement imaginer une seconde la scène où je demanderais à la candidate socialiste de mettre en cause M. Trichet devant les socialistes européens rassemblés à Porto, la veille d’un accord entre le PS et le MRC ? Ce serait surréaliste ! Cherchez la vérité : Ségolène Royal est libre. C’est ce qui fait sa force. Elle mène sa campagne comme elle l’entend. Et moi aussi je suis un homme libre. C’est peut-être cela qui crée des affinités …

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 12 Décembre 2006 à 13:33 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement est l'invité de Nicolas de Morand sur France Inter mardi 12 décembre pour dix minutes d'interview de 8h20 à 8h30 et vingt minutes de réponses aux auditeurs de 8h40 à 9h00.


Ecouter ci-dessous :
  • les 10 minutes d'entretien
  • les 20 minutes de discussion avec les auditeurs

Rédigé par Chevenement.fr le 11 Décembre 2006 à 14:15 | Permalien

Carnet de Jean-Pierre Chevènement



Dans la grave crise que traverse notre pays et face au danger de régression que représenterait, au plan intérieur et au plan extérieur, l’élection de Nicolas Sarkozy, j’ai considéré qu’il était de mon devoir d’aider Ségolène Royal et d’anticiper sur le soutien que je lui aurais, de toute façon, apporté au deuxième tour. J’entends les objections de ceux qui auraient voulu que nous nous battions jusqu’au dernier sang, le mien bien évidemment, pour faire entendre une voix originale. Je les rassure : cette voix, vous continuerez à l’entendre, et déjà par l’intermédiaire de ce blog, auquel j’ai pris goût, et plus généralement dans la campagne à laquelle j’entends participer pleinement avec mes amis pour créer une forte dynamique de premier tour au bénéfice de Ségolène Royal. J’ai considéré qu’il était de ma responsabilité de privilégier un choix stratégique : celui d’être présent et actif à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur, au risque de durcir inutilement les différences.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 11 Décembre 2006 à 14:09 | Permalien

Jean-Pierre Chevènement est l'invité de Radio France bleue lundi 11 décembre de 19h10 à 19h20 avec Denis Faroud.


Ecouter l'émission sur www.radiofrance.fr/chaines/france-bleu

Rédigé par Chevenement.fr le 11 Décembre 2006 à 13:02 | Permalien
1 ... « 245 246 247 248 249 250 251 » ... 261


Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter



Dernières notes