Agenda et médias

"Il faut faire un choix de responsabilité et se placer du point de vue de l'intérêt général"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI, vendredi 5 mai 2017.


Source : LCI


le Vendredi 5 Mai 2017 à 11:26 | Lu 5844 fois



1.Posté par M. MOIRE le 05/05/2017 12:52
Très déçu par vous, Mr Chevènement, de succomber aux sirènes médiatiques et de préférer un projet autoritaire, antisocial, et européiste à un projet qui propose le referendum d'initiative populaire, la fin d'El-Kohmri, et une tentative (même velléitaire) de reconquête de souveraineté.
La posture anti-fn n'est qu'une façon de faire progresser les idées et le pouvoir du capitalisme contre le pouvoir de l'Etat.

2.Posté par Jean-Paul BIANCAMARIA le 05/05/2017 14:54
M. Chevènement pensez-vous sincèrement que M. Macron représente l'intérêt général?
M. Macron représente le meilleur choix pour l'oligarchie qui,depuis le début, a mis tous ses moyens (financement de la campagne,exposition médiatique,mise en valeur de Mme Le Pen dans le rôle (à l'insu de son plein gré?) du chien rabatteur des électeurs de "gôche" qui fantasment sur le risque de Berlin 1933.
Promouvoir l'imposture Le Pen c'est assurer au second tour, l'élection de leur candidat.
Cette oligarchie (CAC 40-Bobos-"Journalistes stars" et politiciens à la ramasse) minoritaire en nombre sait bien que pour demeurer aux commandes il faut diviser ceux qui ont intérêt à la chasser; pour cela il suffit d'actionner la xénophobie dans les classes populaires pour attirer leur attention sur l'immigré afin de mieux masquer la responsabilité du banquier.
Combien de temps cette imposture va-t-elle durer avant d'être démasquée? Nul ne le sait, mais je crains qu'advienne le moment où la violence prendra le dessus sur la parole politique de ceux qui croient encore au changement par le bulletin de vote. Si malheureusement un jour cette tempête se déchaîne, il faudra se souvenir de ceux qui en portent la responsabilité.

3.Posté par HARNEIS ROBERT le 05/05/2017 16:40
Ni ni peut-être Macron jamais. Cet homme est trop beau pour être vrai. Il se trouve, au dernier moment, que Jean-Paul Delevoye, président de la commission nationale d'investiture d'En Marche !, est épinglé par un rapport concernant la gestion du Conseil économique, social et environnemental, du temps où il en était le président. Naturellement rien des medias. Imaginons si c'était la même Commission de Fillon ou Le Pen.
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/rapport-explosif-discretement-enterre-qui-accable-proche-emmanuel-macron-3037725.html#dk2OfWeDWbBBPOV1.99
C'est ça la moralisation de la vie publique?

4.Posté par Jérôme LECLERCQ le 05/05/2017 19:53
L'idéologie a ses limites, et à force de raisonner en boucle, elle devient dangereuse. L'anti-mondialisme a certes ses raisons, d'excellentes raisons même, mais il n'est pas une politique. La preuve : Marine Le Pen, qui n'a rien pensé, et donc rien à proposer, quant à la dette, à la désindustrialisation, et au redressement de la France. Son projet n'est qu'une réaction qui, faute de vision entière et intelligente de la situation de la France, n'a comme véritable ressort que le chauvinisme. Dans ses meetings on crie :"on est chez nous!", et la préférence nationale est sa perspective la plus concrète et la plus enflammée. Le danger qu'elle représente n'est pas celui d'un "nazisme" camouflé, mais celui de la bêtise.
Qu'on nous permette d'y échapper, à lui et à ses conséquences très prévisibles que sont la faillite du pays et les conflits fratricides entre français. Lorsque l'on a de l'estime, de la considération, voire de l'admiration pour Jean-Pierre Chevènement, on est évidemment pas l'ami d'Emmanuel Macron. Mais c'est se faire injure à soi-même que de retirer à Jean-Pierre Chevènement l'intégrité et la lucidité dont il a toujours fait preuve. Il n'est bien sûr pas question ici d'adhérer à la secte des financiers, mais de choisir le moindre mal. La France de Macron est celle de la banque, avec ses excès, et avec sa mécanique qui naturellement se doit de maintenir un certain équilibre et un certain niveau de prospérité. La richesse n'est pas une abstraction, mais le résultat d'un état social suffisamment ordonné pour être productif. La France de Macron est donc un espace de possibilités, tandis que celle de Le Pen est un ticket pour le gouffre.

5.Posté par Victor WALRANT le 05/05/2017 20:14
Monsieur Chevènement,
Je suis entièrement d'accord avec Mr Jean-Paul Biancamaria du poste 2.
Vous enfoncez donc le clou ... ne voyez-vous pas le cercueil!
Avant le premier tour, je vous ai vu et entendu lors d'une conférence-débat avec Michel Onfray détruire avec mépris Mr Mélenchon alors qu'il était le seul des 11 candidats à avoir un programme en béton armé ultra-détaillé! Il a fait 19.6% mais c'est lui qui aurait dû s'incliner et rejoindre Hamon qui a fait 6% avec un PS pourri. Je pense que vous (pluriel) portez une lourde responsabilité dans l'impasse totale actuelle.
Quand je vous écoute aujourd'hui, vous êtes d'un optimisme béat sur le futur président, apparemment il serait une sorte d'idéal de président ... Êtes-vous sûr de ne pas avoir voté pour lui dès le premier tour? Vous le présentez tellement bien ... 'il est génial" ...
Pour moi, ce sera le désastre de Hollande³! Au ³ parce que lui au moins! est intelligent!
Je pense que la France va devenir ingouvernable ... J'entends des commentateurs - pas sur les plateaux de télévision EVIDEMMENT- qui pensent qu'il n'arrivera pas au bout de son mandat et une commentatrice remarquable qui pense même à une future guerre civile ...

Je me répète par rapport à votre lettre précédente: comment pouvez-vous ... rejoindre le troupeau, la meute avec une satisfaction impensable?
Avec tous mes respects.

6.Posté par HARNEIS ROBERT le 05/05/2017 22:47
‘La France de Macron est donc un espace de possibilités, tandis que celle de Le Pen est un ticket pour le gouffre.’
En réalité sans une réévaluation de l’Euro contre les monnaies de l’Europe du sud, la France inclue, il n’y aura très peu de ‘possibilités’ et on restera dans ‘le gouffre’. Avec l’Euro on est plutôt au milieu du gué. Loin d’être bête, Marine Le Pen propose une politique économique intelligente, cohérente, mais difficile à expliquer. Elle propose de faire marche arrière. La politique d’Emmanuel Macron est aussi cohérente mais beaucoup plus facile à exprimer vu l’ignorance ou mauvaise foi des journalistes. C’est certainement extrémiste et probablement impossible à mettre en exécution vu la position des allemands. Il propose de passer de l’autre côté du gué avec un gouvernement économique uni de la zone Euro etc. Il est bien trop intelligent de ne pas connaître ces réalités. Donc qu’est qu’il pense vraiment ? Probablement qu’il est tellement malin qu’il va trouver une solution entre ces deux possibilités. Si c’est le cas il se trompe. C’est possible qu’il pense que de toute manière l’Euro va bientôt se casser la gueule donc pourquoi se fatiguer comme Madame Le Pen en essayant de faire comprendre la situation aux électeurs quand on peut se faire élu Président sans rien dire et après on verra…
La honte de cet campagne présidentielle est le fait qu’il y a eu le maximum de moqueries des propositions de MLP et un silence de plomb sur les politiques beaucoup plus critiquables d'EM.

7.Posté par Jean-Luc PIROVANO le 06/05/2017 08:41
Chevènement appelle à voter Macron : politiquement je suis orphelin de père. Dupont-Aignan rallie Marine Le Pen : politiquement je perds un petit frère... Pour leur enterrement demain, je porterai ces deuils en... blanc.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >



Derniers tweets
RT @jmblanquer: L'école à la base du "moment républicain" Heureux de retrouver J-P Chevenement pour en parler à @fondarespublica https://t…
Lundi 11 Décembre - 16:16
RT @fondarespublica: Début de la deuxième table ronde sur "L'exigence républicaine et la construction européenne" avec @CoralieDelaume #Gab…
Lundi 11 Décembre - 14:46
RT @fondarespublica: ⚡️Retrouvez les meilleurs moments de la première table ronde de notre colloque sur le moment républicain > “Cohérence…
Lundi 11 Décembre - 14:46

Abonnez-vous à la newsletter




Derniers commentaires