Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Hommage à Marie-France Garaud


Hommage de Jean-Pierre Chevènement


La disparition de Marie-France Garaud me peine particulièrement. C’était une femme de caractère dont l’inspiration a manqué à la République.

Elle a incarné l’espoir d’un ancrage de la droite gaulliste à la bourgeoisie nationale. Malheureusement, la droite gaulliste a opéré la même conversion néolibérale et européiste que la gauche mitterrandienne dans le courant des années 1980. C’est pourquoi l’esprit des institutions de la Ve République n’a jamais correspondu aux intuitions de son fondateur Charles de Gaulle.

La mort de Marie-France Garaud ranime la nostalgie d’une droite nationale et souverainiste dont l’un des enjeux de la période qui s’ouvre est de savoir quelle force pourra s’en saisir.

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Vendredi 24 Mai 2024 à 11:54 | Lu 1307 fois


Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Février 2024 - 12:20 Hommage à Robert Badinter

Vendredi 26 Janvier 2024 - 18:53 Hommage à Jean-Michel Quatrepoint




Derniers tweets

Abonnez-vous à la newsletter








Mots-clés des 30 derniers jours