Actualités

Proposition sur le vote des étrangers: Chevènement ne prendra pas part au vote


Dépêche AFP, 30 novembre 2011, 10h24.


Proposition sur le vote des étrangers: Chevènement ne prendra pas part au vote
Jean-Pierre Chevènement, candidat MRC à l'Elysée, a indiqué mercredi qu'il ne prendrait pas part au vote d'une proposition de loi de la gauche sénatoriale sur le vote des étrangers aux élections locales, jugeant la naturalisation préférable "au saucissonnage de la citoyenneté".

Sur Radio Classique-Public Sénat, le sénateur de Belfort a déclaré: "J'ai évolué sur ce sujet et je ne prendrai pas part au vote". "Je ne veux pas me laisser instrumentaliser dans un débat qui n'a pas de sens aujourd'hui, parce que ça ne passerait pas: le Sénat et l'Assemblée nationale ne sont pas sur la même longueur d'onde".

"Il faut viser l'intégration des étrangers et la naturalisation me paraît être une meilleure voie que le saucissonnage de la citoyenneté", a ajouté l'ancien ministre.

Le Sénat doit examiner le 8 décembre une proposition adoptée mardi par sa commission des lois, visant à accorder le droit de vote aux élections municipales aux étrangers hors UE résidant en France.

Cette proposition, vilipendée à droite, avait été jugée "hasardeuse" par le président Nicolas Sarkozy.


Mots-clés : citoyenneté, immigration
Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 30 Novembre 2011 à 10:40 | Lu 25178 fois



1.Posté par Edwige BRUN le 30/11/2011 11:09
Diversion et électoralisme.
Le vote des étrangers aux élections municipales, le mariage des homos, la défense des sans papiers... Tout cela n'est que diversion pour ne pas parler des solutions aux problèmes économiques, d'éducation, environnementaux... qui concernent l'essentielle de la population.
Il s'agit aussi d'attirer les voix des minorités pour atteindre les 50%.
Mais tout cela déstructure notre démocratie, nos constructions fiscales et sociales.
Je vous remercie de continuer à défendre une gauche qui lutte pour l'essentiel.

2.Posté par J R le 30/11/2011 12:17
La démocratie locale est bien une valeur essentielle et elle doit être considérée avec attention et équité.

3.Posté par Michel PILLIER le 30/11/2011 13:31
La démocratie, locale ou non, est en effet une chose essentielle qui met en jeu une culture du vivre ensemble dans le cadre d'une nation. La nationalité est l'élément fondamental de l'exercice de la démocratie et c'est pourquoi le vote ne peut être exercée par des étrangers. Je suis heureux de l'évolution de Jean-Pierre Chevèvement sur ce point et j'approuve son argumentaire.
Mais alors, plutôt que de ne pas prendre part au débat, pourquoi ne vote-t-il pas contre ?

4.Posté par J R le 30/11/2011 14:20
La nationalité n'est pas nécessaire, et encore moins essentielle dans l'exercice de la démocratie.
C'est la notion de peuple qui l'est. Notion qui rejoint le droit à l'auto-détermination des peuples.
C'est une notion de droit inter-national et non national.

5.Posté par J R le 30/11/2011 14:33
M. Chevènement s'abstient. C'est sa décision.
De là à lui demander de mêler sa voix à celle de la droite et de l'extrême droite, il faut tout de même faire attention à ne pas confondre sa droite et sa gauche.

6.Posté par Michel PILLIER le 30/11/2011 14:33
@ J R : Si c'est la notion de peuple qui est fondamentale, alors il faut bien constater que, par définition, les étrangers ne font pas partie du peuple français. CQFD.

7.Posté par Michel PILLIER le 30/11/2011 14:36
@ J R : Je ne crois pas un seul instant que ce sujet soit un marqueur entre la droite et la gauche. Gardez vos leçons pour vous !

8.Posté par Vincent GOMES le 01/12/2011 00:18
Monsieur JR dit des absurdités lorsqu'il prétend que la nationalité n'est pas nécessaire pour l'exercice de la démocratie.

Pour voter , il faut déjà connaitre la langue du pays pour pouvoir comprendre les programme des divers candidats . Il faut aussi être mêlé dans le temps à la ville dans lequel on est, connaitre ses problèmes.

Déclaration des droits de l'homme de 1789 - Article 3
"Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation."

Malheureusement De Gaulle, dans sa constitution de 1958, a un peu terni cet article, puisqu'il est devenu:
Article 3
"La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants ...Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques."

9.Posté par J R le 01/12/2011 08:35
Qu'on le veuille ou non, les échanges humains de toutes natures (commerce, économie, culture, environnement, patrimoine, dialogue numérique ) sont aujourd'hui inter-nationaux (ne disons pas que "le marché s'est mondialisé" pour ne pas froisser les oreilles susceptibles des souverainistes)
Alors, pourquoi la démocratie ne le serait-elle pas ?
Sauf à conserver frileusement des féodalités locales cooptées entre individus de même race et de même origine (?), tout en en excluant ceux qui y apportent leur savoir faire et leur présence citoyenne depuis des années. Plus que jamais, et demain encore plus qu'aujourd'hui, nous serons des citoyens du monde qui pensent global et votent local, équitablement.

10.Posté par Michel PILLIER le 01/12/2011 18:50
Ne mélangeons pas tout : les échanges internationaux n'ont rien à voir avec le débat sur le droit de vote et (je le souligne parce qu'on l'oublie souvent) d'ELIGIBILITE.
Le lien entre la nationalité et la citoyenneté est consubstanciel à la République Française (déclaration des droits de l'homme et du citoyen) et n'a rien à voir avec des questions d'origine.
La nation est une grande famille à laquelle on peut appartenir d'où que l'on vienne et quelle que soit sa couleur de peau, en devenant français. Rien n'interdit à des étrangers établis depuis longtemps en France d'acquérir la nationalité française, et les droits civiques et politques qui vont avec.

Les français votent en France, les

11.Posté par Vincent GOMES le 01/12/2011 22:00
De plus je fais remarquer à JR que la municipalité est la plus petite entité de la nation. Il n'est donc pas question de la brader!
Pourquoi pas tant que vous y êtes être électeur - ou élu - d'une autre commune que la sienne? Il n'est pas étonnant après de voir venir des candidats parachutés de l'autre côté de la France!!

12.Posté par J R le 02/12/2011 13:34
Aujourd'hui, moins que demain, la commune créée en 1789 n'a de sens politique au sens étymologique du terme..
A part faire de la représentation et inaugurer les chrysanthèmes.
Il est temps de passer à la "communauté de commune", véritable instrument politique et budgétaire de planification territoriale.
Les maires veulent faire des économies, qu'ils montrent l'exemple !

13.Posté par Michel PILLIER le 02/12/2011 23:20
La communauté de commune est en effet un outil fort utile, créé, si j'ai bonne mémoire, par un minsitre de l'intérieur qui s'appelait... Jean-Pierre Chevènement.

14.Posté par Alain AGASSANT le 03/12/2011 21:16
Bravo à J.R.
C'est un véritable citoyen du monde
Qu'aurions-nous été en 1945 face au nazisme si nous avions pas eu ,à nos cotés, des combattants non français "que certains nommes ETRANGERS aujourd'hui"...leurs avons-nous demandé de prendre la nationalité française pour se battre à nos cotés!!!
Arrétons de penser qu' à notre petit lopin de terre...avant le cimetiere.
SVP soyez comme J.R. un etre humain "humaniste" et construisons ensemble un monde meilleur que celui que nous propose ce monde capitaliste...voilà le vrai défi...amicalement à tous ceux qui appartiennent au monde du travail pour reconquérir nos droits...à bientot

15.Posté par Alain AGASSANT le 03/12/2011 21:16
Bravo à J.R.
C'est un véritable citoyen du monde
Qu'aurions-nous été en 1945 face au nazisme si nous avions pas eu ,à nos cotés, des combattants non français "que certains nommes ETRANGERS aujourd'hui"...leurs avons-nous demandé de prendre la nationalité française pour se battre à nos cotés!!!
Arrétons de penser qu' à notre petit lopin de terre...avant le cimetiere.
SVP soyez comme J.R. un etre humain "humaniste" et construisons ensemble un monde meilleur que celui que nous propose ce monde capitaliste...voilà le vrai défi...amicalement à tous ceux qui appartiennent au monde du travail pour reconquérir nos droits...à bientot

16.Posté par France RÉPUBLIQUE le 03/12/2011 21:46
Voici le programme "socialiste" d'EELV et du PS :
- mariage homo
- homoparentialité
- dépénalisation du cannabis
- régularisation (massive) des sans-papiers
- et maintenant droit de vote des étrangers

Où y-a-t-dans ce catalogue d'idées faussement neuves une seule idée sociale ? Où sont les mesures destinées à promouvoir un projet social avancé ?
Les mesures ci-dessous ne sont de toute évidence que des leurres qui ne provoqueront l'enthousiasme que des électeurs habituels du PS, à savoir bobos friqués (pléonasme), tiers-mondistes en chambre, conformistes rugissants et autres amuseurs télévisuels et publicitaires en Rolex. Veut-on oui ou non arracher les classes populaires - celles que le PS devraient normalement défendre - au FN ? Si oui, il serait bien de retrouver l'inspiration des luttes sociales du XXème Siècle....et ce ne sera pas avec un SarkHollande ou une Joly

17.Posté par La ROSE le 03/12/2011 22:42
Partant du sage principe que" tout ce qui est excessif est insignifiant", nous ne commenterons pas ce billet dont les vociférations ne grandissent pas la France ni la REPUBLIQUE.

18.Posté par Michel PILLIER le 03/12/2011 23:03
L'expression "citoyen du monde" n'a aucun sens. C'est le slogan creux de ceux qui ignorent ce que veut dire "citoyen" et en quoi consiste la citoyenneté. S'ils ouvraient un dictionnaire, ils découvriraient que le citoyen est le membre d'une cité (premier lieu ou s'exerça la démocratie) et, dans son acception moderne la personne qui dans un ETAT bénéficie des droits civils et politiques (dont le droit de vote). Il n'y a donc pas de citoyens en dehors des états.

19.Posté par Fabien CLAIREFOND le 07/12/2011 10:04
Vous vous êtes abstenu... comme se sont "abstenu" les "socialistes" favorables au traité de Lisbonne. Etait il si difficile de dire non? Votre logique du "je ne voulais pas être récupéré" est très similaire à celle de ceux qui vous reprochent de vous présenter (=favoriser l'extrême droite). Ou est votre cohérence?

20.Posté par JEAN-LUC PIROVANO le 08/12/2011 09:25
Nos sociétaux-démocrates sont cohérents : pour désigner leur candidat ils ont déjà fait voter les étrangers à leur parti, des gens qui ne voulaient pas être "naturalisés" socialistes ! Plutôt que se demander pourquoi si peu de gens adhèrent au parti, ils ont préféré traiter tout le monde à équivalence avec leurs adhérents.

C'est curieux cette revendication (sans doute post-moderne) qui consiste à toujours vouloir "avoir les mêmes droits que... sans... " ou autrement dit : avoir sans être...

21.Posté par Michel JOBLOT le 11/12/2011 21:40
Une occasion perdue de sortir de l'ambiguïté car JPC ne s'est pas "abstenu", il n'a "pas pris part au vote", au-delà de ses "déclarations" nous ne saurons donc pas ce que JPC est réellement prêt à faire dans les actes sur le sujet!

Si "quand on est Ministre on démissionne ou on ferme sa gueule", « quand on est élu, on ne s'absente pas, on ne se dérobe pas, on vote! »

Bien que souvent utilisées par les politiques, les "pirouettes" devraient être réservées aux acrobates sur la piste aux étoiles!

Dans un message précédent j’avais pris la précaution d’exprimer mes interrogations quant à la fermeté de la nouvelle position de Jean-Pierre Chevènement vis-à-vis du vote des étrangers et de la « citoyenneté résidence ».

J’écrivais : "D’ailleurs c’est votre appréciation personnelle, sera-t-elle validée par le MRC, l’a-t-elle été lors du dernier congrès de septembre ?….probablement pas…car cela aurait pu gêner ou pourrait gêner certains camarades dans leurs relations avec les socialistes… "
Belle intuition !

En effet, comme les amis de François Bayrou, Jean-Pierre Chevènement n'a pas pris part au vote de la proposition de loi constitutionnelle accordant le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales aux étrangers non communautaires qui a été adoptée, par 173 voix contre 166.

A mon grand regret, mais malheureusement sans surprise..., Jean-Pierre Chevènement s'est montré une fois de plus complice de ceux qui le vomissent... (et qui ont récemment tentée de le déloger de son « ILM ») permettant à ceux qui veulent imposer « la citoyenneté-résidence » aux français de triompher!

(« les étrangers » membres de l’UE qui votent aux municipales ne le font pas en vertu de la « citoyenneté-résidence », mais de la « citoyenneté liée à la Nationalité » , en effet ils possèdent ce droit en vertu de leur appartenance à un des signataires du Traité de Maastricht qui instaure une « citoyenneté européenne » qui permet aux « citoyens européens » de voter dans la commune où ils habitent – comme tous les citoyens – et ce sans délai minimum de résidence, ce qui prouve qu’il ne s’agit pas d’une « citoyenneté résidence » comme voudraient le faire croire ceux qui utilisent cette comparaison pour tromper les français – l’argument « égalitaire » n’a aucun sens)

Dans les faits, Jean-Pierre Chevènement et Les Verts, on agit, chacun selon leur style, pour permettre de modifier notre Constitution sur un principe essentiel!

Grâce à JPC, les partisans du droit de vote et d’éligibilité des étrangers à TOUTES les élections ont pu triompher ! Car la « citoyenneté-résidence » ne se divisent pas – comme le reconnaissent Les Verts et Marie-Georges Buffet notamment, « le droit de vote aux municipales ne sera qu’un début ».

JPC a préféré "ne pas prendre part au vote » plutôt que de confirmer par les actes, ses récentes déclarations"...dommage...

Il confirme ainsi que ce récent changement de pied verbal n'avait que le seul but d'enlever quelques voix à NDA ou Marine Le Pen...

Les électeurs qui ne veulent pas que les étrangers « fassent la loi » en France, sauront en tirer les conséquences, et ne se laisseront pas prendre, cette fois-ci, aux déclarations qui n'engagent que ceux qui les croient!

La Gauche veut donner le droit de vote aux étrangers parce que les pauvres, les employés et les ouvriers - qui n'ont pas de "places réservés" sur les listes socialistes au nom de la "diversité" ou de la "parité (de préférence pour les minoritairement visibles" - l'ont quittée, face au mépris et à l'abandon dont ils sont constamment les victimes.

La Gauche cherche à faire monter le FN et Marine Le Pen pour gagner plus facilement les élections face à la Droite.

Pour ses trahisons, La Gauche, selon ses anciens critères (staliniens) devraient être toute entière passée par les armes...Heureusement pour elle, les français sont pacifiques et se laissent facilement malmenés sans représailles…

Comment JPC peut encore se faire le complice de cette Gauche européïste, partisane de la "citoyenneté-résidence", des places réservées au nom de la "diversité" ou du "genre" , du contournement de la loi et de la Constitution pour financer massivement les religions et en paticulier l'islam,etc...?

Dommage, théoriquement JPC possède le logiciel complet pour en faire le "parfait républicain" dont la France a besoin, malheureusement des paroles aux actes …

22.Posté par Socio DÉMO le 12/12/2011 08:45
Quand on voit le degré d'intolérance de M. Joblot vis à vis des élus républicains qu'ils qualifie de "staliniens à passer par les armes", on se dit effectivement que les staliniens existent encore en France.

23.Posté par Michel JOBLOT le 12/12/2011 18:02
Désolé "Socio démo", vous ne m'avez pas compris, je n'ai pas dit que je voulais passer la Gauche par les armes, mais qu'en d'autres temps et "selon ses propres critères" : Staliniens : "les socio-traitres" ou Jacobins : "les traitres à la Patrie" - tous ces gens, pour leurs trahisons répétées du Peuple français Souverain auraient été alors passés par les armes ou raccourcis!

Ceux qui veulent donner les mêmes droits aux étrangers qu'aux nationaux respectent-ils la souveraineté du Peuple français ?

Ceux qui s'assoient sur le suffrage Universel et votent des traités dans le dos des peuples, comment doivent-ils être considérés ?

Ceux qui acceptent la mise sous tutelle de la France et donne tous les pouvoirs à une bande de technocrates non élus et jouant contre les intérêts de peuples et à la Cour Européenne de Justice , sans consultation des citoyens, sont-ils encore respectueux de la Souveraineté Nationale et dignes de représenter ceux qui les ont élus?

JPC n’a-t-il pas parlé « d’un texte illisible qui viole la Souveraineté populaire » et lors du rassemblement du Comité national pour un référendum (CNR) le 2 février 2008 à Paris (Halle Carpentier) n'a-t-il pas comparé les parlementaires, réunis à Versailles, le 4 février 2008 qui ont voté la révision constitutionnelle permettant de ratifier le Traité de Lisbonne, à ceux qui avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain !

Comment croire que les mêmes pourront continuer à agir dans le même sens en toute impunité indéfiniment ? Croient-ils que l'épouvantail du "Populisme" sera suffisant pour les protéger ?

Quand le suffrage universel n’a plus aucun sens et que la Souveraineté Nationale et Populaire est violée sans vergogne,par ceux-là même dont le mandat est de la défendre et de la respecter, alors la politique quitte les urnes et se fait dans la rue !

Une telle issue redoutable n’est évidemment pas souhaitable, mais nos politiques devraient prendre garde de ne pas enclencher des processus irréversibles, l’heure actuelle n’est pas celle des apprentis-sorciers !

A bon entendeur salut…et fraternité !

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter