Agenda et médias

"La France doit rester très ferme sur la conservation de sa souveraineté budgétaire et fiscale"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Guillaume Durand et Gilles Leclerc pour l'emission "En route vers la Présidentielle" sur Radio Classique et Public Sénat, mercredi 30 novembre 2011


"La France doit rester très ferme sur la conservation de sa souveraineté budgétaire et fiscale"

x.mp3 En route vers la présidentielle - Radio Classique Public Sénat  (7.02 Mo)


Verbatim express

  • L'accord PS-EELV est très préoccupant. Sur le nucléaire, j'ai eu un coup de sang car je ne tolère pas qu'on dise n'importe quoi. Fermer 24 réacteurs aujourd'hui cela veut dire se priver du tiers de notre potentiel de production électrique, renchérir de 30 à 40% la facture d’électricité, alourdir le déficit commercial de 12 milliards et faire partir en fumée un investissement colossal.
  • Je suis persuadé que François Hollande a été surpris par le contenu de cet accord qui a été préparé, de toute évidence, avant lui par le Parti Socialiste.
  • François Hollande a pris de la distance par rapport à cet accord. Je lui conseillerais de se comporter comme Louis XI et considérer cet accord comme nul et non avenu.
  • On pourrait sauver la monnaie unique en adossant le FESF à la Banque centrale européenne. C'est d'ailleurs ce que je suggère.
  • Si les Allemands n'étaient pas attachés au dogme de l'indépendance de la BCE et à la seule mission de lutte contre l'inflation, nous n'en serions pas là.
  • Fermer la porte aux négociations serait une erreur pour l'Allemagne qui à intérêt au maintien de la zone euro et y réalise 40% de ses exportations. Ce serait se tirer une balle dans le pied.

  • J'ai entendu que, pour contourner l'interdiction faite à la BCE de procéder à des avances, on allait autoriser les banques centrales des Etats-Nations à faire une avance au FMI qui « ristournerait » cela au FESF. On pourrait contourner le dogme maastrichéen en utilisant non pas la BCE mais les banques nationales. Si l'Allemagne s'en satisfait, pourquoi pas ?
  • Nicolas Sarkozy a été pris à contre-pied par la crise. Il avait fait un pari libéral.
  • La France doit rester très ferme sur la conservation de sa souveraineté budgétaire et fiscale. C'est la condition de tout le reste. J'ose espérer que M. Sarkozy ne va pas la brader, après la souveraineté monétaire avec Maastricht.
  • François Hollande a dit qu'il était prêt à ouvrir son gouvernement à tous ceux qui le soutiendraient au second tour. La situation est si difficile qu'il faudra un immense effort qui ait du sens. Je ne suis pas sectaire : il faut unir les Français.
  • La proposition de l'UMP est ridicule. On ne va pas faire un nouveau Code Pénal pour les mineurs en abaissant d'un an la limite d'âge. Il suffit d'un amendement.


Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 30 Novembre 2011 à 10:32 | Lu 2209 fois



1.Posté par J R le 30/11/2011 12:13
En effet, sur le nucléaire, il faut faire attention à ce que l'on dit.
Cette énergie est semble t'il beaucoup plus coûteuse que ce que le gouvernement nous dit. A fortiori les lobbys AREVA et ERDF.
Ainsi, M. Alain Grandjean, coordinateur du rapport de Terra Nova sur l'énergie écrit que "le vieillissement des réacteurs et les nouvelles normes de sécurité suite à Fukushima devraient multiplier par huit ou neuf le prix du KWH nucléaire." Soit à parité avec l'éolien terrestre.

2.Posté par Frédéric VERGEZ le 30/11/2011 13:16
Très bonne émission.
Un candidat déterminé et lucide.

Peser sur la gauche pour l'obliger a reprendre la manche de l'avion "Euro" qui ne pourra pas atterrir sur l'aéroport prévu au plan de vol, il faut faire le atterri d'urgence ! Jean Pierre Chevènement copilote aux commandes à coté de Hollande pour réussir cet atterrissage et faire descendre les passagers vivants (la France) !

Depuis le traité de Maastricht Jean-Pierre Chevènement dénonce les aberrations de la construction de cet Euro qui ne s'appuie sur rien. Il a expliqué pourquoi il est négatif pour les économies des différents pays. Il s'est opposé à la fuite en avant incontrôlée que constituait le traité constitutionnel pour l'Europe.
Il est le seul candidat à cette présidentielle a avoir cette cohérence. L'euro ne peut pas durer ainsi, il faut le dire clairement. L'évolution en monnaie commune est la seule perspective sérieuse évitant le crash.. Cela sonne l'échec d'une aventure désastreuse de politiciens sans boussole qui pensaient que les nations et les citoyens avaient disparus dans la mondialisation. Non !
Aussi, il faut centrer le discours sur l'Euro, l'économie, l'industrie, l'emploi et les conditions de vie… C'est qui intéresse les Français.

Continuez à faire campagne comme cela pour pouvoir apporter au candidat de gauche le soutien qui lui sera indispensable compte tenu de ses errements européistes

3.Posté par Frédéric VERGEZ le 30/11/2011 13:22
@J R : Terra Nova cherche a justifier la position du Parti Socialiste et cet l'accord désastreux avec Europe Ecologie Les Verts.
Des mesures complémentaires doivent en effet être prise. Contrairement aux logiques libérales à l'oeuvre depuis déjà plusieurs années, nous avons jamais pensé que le nucléaire devait être fait à minima pour un profit maximum mais risqué.

4.Posté par Michel PILLIER le 30/11/2011 13:56
@JR : Merci de nous avoir confirmé que même Terra Nova a remarqué que l'éolien était huit à neuf fois plus cher que le nucléaire...

5.Posté par J R le 30/11/2011 14:13
Le PRG a participé aux primaires citoyennes. C'est donc un parti de gouvernement.
EELV a passé un accord avec le PS sur un programme commun. C'est donc un parti de gouvernement.
Le chef du MODEM ne votera pas pour le candidat de l'UMP, Il s'inscrit dans une logique de gouvernement à gauche.

Les partenaires se concertent et s'allient. Il va bientôt falloirse décider pour savoir où sont les concurrents et où sont les adversaires, car les lignes bougent, y compris en vue des législatives.



6.Posté par J R le 30/11/2011 14:14
" ....l'éolien était huit à neuf fois plus cher que le nucléaire... ". Oui, on confirme .... "était".
A l'imparfait, nul n'est tenu.

7.Posté par Michel PILLIER le 30/11/2011 14:58
"Oui, on confirme .... "était". A l'imparfait, nul n'est tenu. "
Chacun a bien compris que l'emploi de l'imparfait répondait à une règle de concordance des temps. Le kWh éolien EST bien beaucoup plus cher que le kWh nucléaire et même si cet écart est appelé à se réduire dans l'avenir, ce n'est pas demain la veille qu'il seront au même prix !
Les faits sont là, et ils sont têtus.
Je précise, pour être bien compris, que je suis favorable au développement des énergies dites renouvelables, mais en connaissance de cause.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter