Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Le petit télégraphiste de l'Empire


La place que font les médias au sieur Bernard-Henri Lévy, milliardaire déguisé en philosophe, est révélatrice du profond abaissement intellectuel, moral et même spirituel de ce moment de notre Histoire.


Aucun de ces médias ne s'est avisé de porter le fer dans le logiciel paranoïaque par lequel cet individu justifie ses injures et ses anathèmes : la gauche, compromise hier à ses yeux avec le totalitarisme stalinien, serait tentée aujourd'hui de se compromettre avec ce qu'il appelle le «fascislamisme». Mais que faisait hier B-H. Lévy aux côtés du président bosniaque Izetbegovic, dont on sait aujourd'hui les liens qu'il avait avec Oussama Ben Laden ?

Aucune analyse, chez B-H. Lévy de ce qu'on appelle la mondialisation et de ses ressorts. Aucune préoccupation d'ordre social. Aucun souci de la paix entre les cultures. Aucune objectivité, aucune exigence intellectuelle. Bref, rien de républicain.

B-H. Lévy est à lui seul une métaphore de l'idéologie dominante, celle des classes dominantes, selon Marx, bref celle du capital financier globalisé : le petit télégraphiste de l'Empire.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mardi 9 Octobre 2007 à 15:22 | Lu 20157 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Lilian le 08/06/2008 13:08
Il suffit de relire l'intégralité du discours prononcé par Pierre Mendes-France en 1957 justifiant son rejet du Traité de Rome et on est littéralement écoeuré que cet escroc intellectuel de grande envergure puisse se réapproprier Blum, Moulin, Malraux et Mendes comme il le fait.

Aucune historicité, aucune approche socio-économique, anthropologique : rien qu'une succession d'âneries et de confusions où le vrai n'est qu'un moment du faux intégral. Car comment se réapproprier Moulin, Malraux et Mendes tout en clouant au pilori Chevènement, Debray et Mélenchon. Mais ce type est bête comme ses pieds, ma parole !

Replonger dans des pages d'Aron (juif laïque), tenter de comprendre la colère qu'avait Aron contre BHV, et vous vous direz qu'au moins Todd sauve l'honneur.

Si d'ailleurs BHL déteste à ce point Chomsky (et je n'ai pas dit qu'il fallait être d'accord avec tout ce que disait Chomsky), c'est bien parce que BHL est un champion incontesté de la "fabrique du consentement"... Que Moscovici soit enclin à trouver le livre de BHL sympathique malgré "certaines exagérations" (quel euphémisme) situe bien l'état de délabrement de la gauche française.

Alors bon, pour un parti républicain fédérant chevènement et NDA au plus vite ! SVP , monsieur Chevènement, pensez à la génération qui vient ! Elle croule sous la connerie !

50.Posté par Eric le 18/10/2007 20:19
Charles Maurras était un intellectuel très brillant.
Entre autres exemples disponibles, il avait prévu le problème de l'islamisation actuelle au travers de l'inauguration de la grande mosquée de Paris, et ce il y a près d'un siècle.

Je doute que ce BHL fasse aussi long feu dans les annales de la culture française, à moins qu'il ne se paie une publicité post-mortem hebdomadaire dans la presse, de la même manière qu'il s'y achète des tribunes.

Qu'ont donc ces allogènes à nous donner la leçon ? Ils viennent seulement manger sur notre dos et nous haïssent.

Métissez-vous, métissez-vous et surtout disparaissez. Pendant ce temps là, nous on court derrière les blondes.
BHL, encore un adepte du métissage dont la femme est une superbe camrounaise.

Je ne dis pas ce que je fais et je ne fais pas ce que je dis.

49.Posté par Laurent le 16/10/2007 22:30
Mon véhicule est immatriculé xxx BHL 59 depuis 4 ans mais j'en change bientôt. Il se pourrait qu'il finisse désormais par CUL 59 ça me soulagera !
Faire de la promotion de quelque manière que ce soit à ce triste personnage m'aura été une peine (in the ...) quotidienne pendant tout ce temps.
Pour ceux qui doutent des liens de Ben Laden et de l'agitation dans les Balkans c'est qu'ils ne se sont pas bien renseigné sur ce que sont devenus les combattants qu'il a formé après que l'URSS ait perdu l' Afghanistan ...

48.Posté par Jean-Simon le 16/10/2007 16:21
Et le chien d'aboyer de nouveau ce matin.. Sans qu'aucun des interlocuteurs ne s'avise de le contrarier rien qu'un peu dans sa bêtise..

Triste monde médiatique où toute parole est indifférente.
Où tout est dicible, même le plus absurde sans contradiction.

Les grands clubs de l'idéologie dominante (le Siècle, la Trilatérale, le club Gorbatchev) sont arrivés à leurs fins : le "tittytainment" est roi, et dilue la pensée, et toute révolte.

47.Posté par Claire Strime le 16/10/2007 09:58
J'ai sans doute le tort de laisser ma radio branchée sur "France Info" (vieil attachement à la propriété publique des moyens de communication sans doute) et le "petit ... prétentieux" a prétendu être romancier (rien que ça; on s'en serait aperçu si c'était vrai), s'est comparé à Sartre (et Kouchner à Malraux). Il bat des records de bouffonerie, en d'autres circonstances ce serait risible mais quand le même jour est déployée une mesure de guerre psychologique de grande ampleur (pseudo-attentat antirusse à Téhéran) la caravane ne peut se contenter de passer et de laisser le chien aboyer.
Le BHL est à l'Ouest et les B52 peut-être bientôt au Proche Orient...

46.Posté par carmagnole le 16/10/2007 09:33
en phase avec Didier quand il reconnait à JPC le pouvoir incontesté de renvoyer ce môssieur (je ne citerai pas son nom... Trop d'honneur) dans ses 22 avec tout le talent intellectuel qu'on lui connait. C'EST JUBILATOIRE Merci Jean-Pierre

45.Posté par mael strom le 15/10/2007 17:03
BHL, c'est quand même le type :
- qui est né Bernard mais a rajouté Henri pour faire plus mondain.
- qui dans un rapport remis au président n'a mis qu'une seule annexe : un de ses propres discours !

bref quans Guaino dit que c'est un "con prétentieux", il n'a pas forcément tort.

Les gens sont lassé de ce petit prétentieux snobinard, alors il remue autant qu'il peut devant les médias pour tenter d'exister...


44.Posté par JOSETTE le 14/10/2007 20:51
Monsieur Chevènement,

Ce mot pour vous dire --encore une fois-- toute mon estime,mon respect, et mon soutien.

Et , laissons "les chiens aboyer"!

Avec toute mon amitié.

43.Posté par Laurent Sire le 14/10/2007 00:52
BHL est à la philosophie ce que Bernard Tapie est au cinéma...

42.Posté par Laurent Sire le 14/10/2007 00:47
BHL est autant un homme de gauche qu'il est philosophe!
Tout est dit...

En réalisé, c'est un cinéaste.
Je blague. Quelqu'un a déjà vu son film "Le jour et la nuit"? (Ah!Ah!Ah!)
Je sais, c'est salaud de l'attaquer aussi sauvagement là où ca fait mal...

BHL, de gauche!!! "Je mourrai à gauche, car c'est ma famille" déclare (sans rire!) le Grand INTELLECTUEL (que le monde entier nous envie...).

N'empêche que la réplique de Guaino, si elle fait moins dans la subtilité que celle de JP Chevènement, fait également beaucoup de bien!!!
Vous savez, un peu comme quand un marmot gâté, capricieux et insupportable, qui fait ch... tout le monde, finit par se prendre une belle paire de baffes (que sa mère n'a jamais su lui donner) par une vieille tata exaspérée...
Un "petit con prétentieux"... Il fallait bien que quelqu'un le lui dise un jour publiquement, non?

41.Posté par Paton le 13/10/2007 17:36
Je suis étonné que l'on prenne encore BHL au sérieux. JPC ne doit pas tomber dans le panneau en allant sur le terrain de cet adversaire médiocre. Cela le conduit à manier l'insulte, comme lui le fait à son endroit. Avec sa vision exclusivement héroïque et romantique de l'histoire, BHL peut faire l'économie de toute analyse conceptuelle pour définir la gauche, préoccupation essentielle de JPC. La gauche selon BHL ? Le combat des bons contre les méchants. Alors il simplifie et se contente de réminiscences héroïques où il croit voir la gauche. Mais bien sûr, avec de telles prémisses moralisantes, il se plante. L'affaire Dreyfus ? Mais la gauche fut divisée. Mai 68 ? Mais la CGT et les étudiants, ça fait deux. La lutte contre l'occupation ? Mais celle des gaullistes "de droite", qu'est ce qu'on en fait ? La lutte contre le colonialisme ? Mais Guy Mollet fut-il vraiment impeccable ? A cette complexité, BHL préfère des iconographies bien rassurantes. C'est lamentable certes, mais il ne faut faire semblant de s'en étonner. Voilà 20 ans que cet héritier (au sens Bourdieu) ne met pas ses connaissances à jour, qu'il ronronne le même refrain. Toutes les grandes figures intellectuelles de la gauche ont essayé de comprendre les clefs du capitalisme pour pouvoir y agir. Il fallait, pour les uns, le réformer dans ce qu'il a de plus oppresseur, pour les autres, le dépasser par la révolution (pas forcément violente d'ailleurs). Marx n'a t-il pas ressenti la nécessité de se former tout seul en économie avant de prendre la plume ? BHL, loin de cette rigueur intellectuelle, continue son numéro commencé dans les années 80. Evidemment, la place qui lui est accordée dans les médias est le symptôme du desarroi de la gauche et non l'ébauche d'une solution. Sa vraie place ? Avec les essayistes de l'Académie Française. Car BHL est essayiste, pas philosophe, encore moins chercheur en philosophie. Au moins, il pourra polémiquer avec Max Gallo sans que leur pétarade ne parvienne à nos oreilles.

40.Posté par Tiago_Jaïme le 13/10/2007 16:21
Merci à BHL de m'avoir permis de revenir sur ce site que j'avais délaissé depuis plusieurs semaines. Agitations persos et "rénovantes" dans ma section PS.
Je prends en cours de route Guillaume Durand, cette nuit (une rediff sûrement). J'avais quand même fini par apprendre que BHL avait écrit un nouveau livre...genre comment être à Gauche ? ...et je n'ai pas tout suivi ...ya une histoire de cadavre...Guillaume articules!...et soudain rafales de mitraillettes sur Jean Pierre Chevènement. Certains invités semblent glousser!...je ne suis pas un anti BHL viscéral, j'écoute en général ses propos...je ressens rapidement...qu'il y a malaise...Pauvre BHL, il doit souffrir ...par ce que la manière dont il a pas pu s'empêcher de dire que JPC avait été battu aux dernières élections était pitoyable ! On voit bien qu'une partie de lui même s'en rendait compte, l'autre partie enfantine prise au piège, se délectait cependant...

Puis il a fini par une diatribe, genre "Sarko déterrant le cercueil de mai 68, histoire de cracher dessus !", sur tous ceux qui ne sont pas pro américains jusqu'a l'invasion du Koweit !

Je suis toujours très fier d'avoir manifesté à Paris en décembre 90 contre la guerre promise à l'Irak. Et plus encore que le "conflit irakien", l’occident a perdu la seule ? chance qui lui restait de changer le monde en abandonnant " la raison du plus fort est toujours la meilleure". Hélas nous n'avons pas été capable de proposer cette évolution au monde, prenant ainsi le risque de disparaître quand un jour le plus fort dictera ses lois à l'occident.


39.Posté par la fourmi rouge le 13/10/2007 11:00
oui, mais ne pas dire "pire Laure Adler" !

Comme l'a éreintée une bonne fois pour toutes, Pierre Marcelle dans libé :

"c'est une intellectuelle de droite "

Une carriériste dont les dents rayent le plancher. Ses discours comme ses actes s'éclairent ainsi d'un jour nouveau, non ?

38.Posté par ismael le 13/10/2007 01:06
BHL a récidivé ce soir sur France 2 sur le plateau de Guillaume Durand, reprenant le "chassez le Chevènement de nos têtes".
Aucune des personnes présentes n'a réagi. Pire Laure Adler , présente elle aussi, a semblé approuver.
Le déballage médiatique, la diffamation et l'insulte n'en finissent pas ....Triste époque.

37.Posté par Julien L. le 11/10/2007 17:06
Pour comprendre jusqu'où peut aller BHL dans la diffamation, il est utile de lire ce petit billet de bakchich

"BHL-Chevènement : ça aurait pu être pire"

Le "philosophe" décolleté et le Che s’asticotent sévère après la sortie du dernier livre de BHL. Encore heureux que Bernard ait expurgé la première version de son opus, où sa diatribe anti-Chevènement était encore plus sévère. Bakchich s’est bien évidemment procuré cette version.

En réponse aux violentes charges de Bernard-Henri Lévy contre Jean-Pierre Chevènement dans son dernier livre Ce grand cadavre à la renverse (paru aux éditions Grasset), le « croupier de casino » (p.176) ripostait dans Le Point du 4 octobre : « Je ne souhaite pas polémiquer avec une personne que je ne considère pas de mon niveau ».

Dans son blog, le 9 octobre, Chevènement complète sa réplique, déclarant que « Bernard-Henri Lévy est à lui seul une métaphore de l’idéologie dominante, (…) celle du capitalisme financier globalisé : le petit télégraphiste de l’Empire ».

Sévère revers. Il faut dire que les attaques provocatrices du « philosophe » sont brutales. Chevènement n’a pas seulement « fourgué sa camelote à la candidate » Ségolène Royale ( p. 181). Ce « mauvais génie » de la campagne présidentielle est aussi Maurrassien, patriote germanophobe ; « du temps qu’il y avait une Union soviétique », Soviétophile décomplexé (p. 178), conservateur (« Jeanne d’Arc. Les terroirs. »), ou encore défenseur de Saddam Hussein « et de sa prétendue laïcité » (p. 179). Les ennemis s’agrippent dur.

Mais à quoi auraient ressemblé les objections de Jean-Pierre Chevènement s’il s’était procuré, à l’instar de Bakchich, la version non expurgée du livre de BHL ?

Petit état des lieux. Off. D’abord, après que BHL a affirmé que « toutes les organisations politiques qu’il (Chevènement) a personnellement dirigées, ou inspirées, ont toujours fonctionné comme des passerelles en direction de la droite, la vraie, la dure, parfois l’extrême », l’auteur accusait le républicain souverainiste d’être un « solide agent » de la « synthèse national-bolchévique » et d’avoir contribué à son élaboration, notamment via son incursion au CERES en 1984 (p. 178). Et il enchaîne. Chevènement est un proche de Jean Thiriart, qui « a commencé sa carrière politique aux « Amis du Grand Reich Allemand » et est resté, jusqu’à sa mort, l’un des vrais nazis français » (p. 179).

Sur le même registre, BHL accuse son bouc émissaire d’avoir, « et alors qu’il était ministre de l’intérieur », chargé Cohn-Bendit de la façon suivante : non seulement il est anarchiste et un « représentant des « élites mondialisées » et « mercantilistes » », mais aussi « juif » et « allemand » (p. 179). Bernard-Henri Lévy a dû se dire qu’une accusation d’antisémitisme en sus d’une accusation de racisme (celle-là envers Henri Guaino) ferait un peu trop. Mais il ne vous était pas nécessaire d’effacer toutes ces diatribes cher BHL, « l’encre est si vite sèche » !

36.Posté par CAYLA JeanFrançois (Chatou) le 11/10/2007 15:37
Il n'y a pas de honte a avoir sympathisé jadis avec "Patrie et Progrès" club animé par Rossillon, Gagliardi, Motchane, Gomez entre autres. Je me souviens de la lecture attentive en 1962 du livre de Gagliardi "les Hexagonaux" qui a profondément marqué mes réflexions d'adolescent et qui reste encore pertinent sur certains points.

N'en déplaise à BHL les notions de République et de Nation restent des valeurs que la gauche peut revendiquer sans honte ni repentance.

Au lieu de s'énerver sur les propos de l'ex-nouveau philosophe portons notre attention sur les réflexions de Régis Debray (l'Obscénité démocratique), A.Finkelkraut et meme Max Gallo (quand il n'est pas aveuglé par Sarkosy !).

Patrie et Progrès, Socialisme et République, Nationaux Républicains, Républicains et Citoyens peut importe gardons nos idéaux
et comme dirait BHL ... continuons le combat !

Salutations républicaines à tous et merci à JP Chevènement pour ses combats.

35.Posté par Claire Strime le 10/10/2007 17:16
Un peu de préparation psychologique à l'arrière du front n'empêche pas d'autres moyens d'action. Ce qui suit fait un peu "OSS117 à Alexandrie" mais mérite d'être lu:

http://fr.rian.ru/world/20071010/83286880.html

34.Posté par Hélène le 10/10/2007 16:46
de toute manière, quoique l'on dise ou quoique l'on fasse, entre

- le fondateur du Cérès,
- le Président de Res publica,
- l'ancien ministre,
- le maire,
- le candidat aux présidentielles
- etc.

et un "philosophe écrivain cinéaste",

Il n'y a pas photo.

Monsieur Chevènement, je vous salue toujours bien bas

33.Posté par Perrier le 10/10/2007 15:25
Cher Jean-Pierre,
BHL n'a rien trouvé de mieux que de te montrer du doigt, le soi-disant faussaire de la gauche. Un bouc-émissaire, voilà une idée fort peu originale indigne d'un homme qui se revendique philosophe. Certains diront tout ça pour ça. Oui notre école et notre université sont à la dérive, et l'esprit critique manque cruellement à ceux qui prétendent représenter l'élite intellectuelle. A quand l'esprit de raison? Et BHL de manquer de lucidité, encore, sur les véritables raisons de l'échec de Jospin en 2002.
Si seulement on recherchait les faussaires de la gauche, la gauche n'en serait pas là, et j'oserai même dire la France, et donc la France en Europe et la France dans le monde.
Amitiés citoyennes,
Eléonore Perrier

32.Posté par Mathieu L. le 10/10/2007 15:17
BHL prend souvent la défense des américains, or ceux-ci constituent l'un des peuples les plus patriotiques au monde.
A l'inverse, dès qu'un français agite un drapeau tricolore ou chante fièrement son hymne national, ça devient quasimment un fasciste maurassien en puissance pour BHL.
Pourquoi cette incohérence? Tout simplement parce que ce môssieur est un xénophobe hystérique qui hait profondément la France et les français.
On pourrait résumer la personnalité de BHL en une phrase:
il se prénommait Bernard mais pour sa carrière de pseudo écrivain il rajouta Henry dans son prénom. Cela résume tout à fait le personnage. Un peu con prétentieux, arrogant et snob, pour qui il était insupportable de se prénommer Bernard et de porter un prénom de français moyen.

31.Posté par Benoît Rivillon le 10/10/2007 14:48
Je me sens insulté par les propos que B-H Lévy ne
cesse de proférer depuis une semaine sur tous les
mass-medias et France Inter encore le 9 octobre au matin.

En désignant le Président d'honneur du M.R.C responsable
d'un soi-disant "sabotage" de la campagne de Mme
Royal, en qualifiant son positionnement politique
"d'extrême-droite" au sein de la gauche, de filiation
maurrassienne, par la caricature qu'il fait de nos
positions sur le Monde Arabe, en particulier l'Irak
d'hier et d'aujourd'hui, c'est tout mon engagement
politique humaniste qui est bafoué, et avec moi celui
de milliers de camarades, du simple militant au
responsable national. Je mets au défi ce moraliste là,
germanopratin fâché avec tout le monde du groupe
Voltaire jusqu'à la gauche marxiste, de trouver parmi
nous UN SEUL militant qui fût déloyal avec Mme Royal,
UN SEUL qui soit de tendance raciste ou anti-sémite,
UN SEUL enfin pour qui la République serait une
affaire ethnique ou de sang.

B-H Lévy en homme de gauche "moderne" se trompe
furieusement de cible, et comme un homme de droite
préfère s’attaquer de biais à ceux qui, comme vous M.
Chevènement, pensent la gauche en termes économiques,
en n'abandonnant pas ses valeurs historiques, ce que
la droite s’empresse de labourer.

Si les accusations avaient quelque fondement, il faudrait
alors se tourner vers les véritables intellectuels qui
vous ont soutenu naguère, et d'abord Madame Royal elle-même,
et leur demander qui, à leurs yeux, de J-P Chevènement
ou de B-H Lévy, a le plus apporté, au cours des trente
dernières années, à la vie des idées, la vie législative, la vie démocratique de notre pays et de l'europe.

Je suis effaré de voir quelle est la place offerte à cet histrion dans les medias

30.Posté par Dominique le 10/10/2007 11:58
Qui s'intéresse à BHL à part le microcosme parisien ? Pas grand monde. A mon avis, ses anathèmes radiophoniques n'ont d'autre but que de faire vendre son dernier livre ... La réponse qu'il mérite est le silence et le
mépris, insupportable pour cet égotiste.

29.Posté par Richard Patrosso le 10/10/2007 10:20
BHL est un imposteur. Il fait honte à tout Philosophe qui se respecte. Après son intervention indigne sur France Inter hier, je me devais de lui consacrer une tribune libre : [BHL, retirez-vous !]url:http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30140

Cet homme doit quitter la scène. Il fait du mal à tout ce qu'il défend.

28.Posté par Claire Strime le 10/10/2007 08:46
La charge creuse (ou bombe à implosion) dans le domaine psychomédiatique contre un fantomatique ennemi, le maurrassisme censé sommeiller en chaque entité du tréfonds de la France (forcément moisie et blafarde) est là pour préparer d'autres bombardiers sur un théatre d'opérations un peu plus au Sud Est.

27.Posté par Elie Arié le 10/10/2007 02:04
Ce qui est effectivement inquiétant, comme le dit JPC, c'est qu'un personnage aussi creux que BHL, qui est à la pensée ce que "Gala" est à la presse, dont l'œuvre littéraire, philosophique et cinématographique est une suite impressionnante d'échecs défiant les lois de la statistique (même au Loto, il arrive parfois qu'on gagne 3 Euros), qui enfile chaque semaine dans "le Point" des considérations sur l'actualité que l'on n'oserait pas énoncer au Café du Commerce de peur de passer pour quelqu'un qui abuse du pastis, ait réussi à sortir de l'anonymat dans la société, il est vrai, de Star'Ac' et de la télé-réalité.

26.Posté par Patrice le 10/10/2007 01:21
A jacques Heurtault, si vous voulez comprendre les rapports begovic-ben laden, lisez le livre "comment le djihad est arrivé en Europe" d'un journaliste allemand Jurgen Elsasser et préfacé par JPC. Tous les auteurs du 11 septembre sont passés en Bosnie soutenus par les EU à travers leur armée privée le MPRI, ce qui leur permettait de contourner les accords de dayton. Les exactions de ces islamistes saupoudrés par les USa et ben laden rappellaient celles de la division SS musulmane au service des nazis pendant la guerre en Yougoslavie et dans laquelle se trouvait begovic.

Pour revenir à BHL, son attaque frontale, préméditée et insultante (maurassien!!) de ce matin contre JPC est le meilleur hommage rendu à la démarche de la gauche républicaine. La mission bushiste de BHL est de casser la gauche de l'intérieur (pour ceux qui le croient de gauche), sa cible (r)amener S.Royal à renoncer aux dispositifs progressistes de la république sociale et faire émerger sa gauche idéale, c'est à dire la droite libérale et atlantiste + les restaus du coeur....Les contorsions lyriques des BHL, Kouchner et autres Glucksman pour masquer leur service commandé au service de Washington sont tellement" téléphonées" qu'elles en deviennent aussi pitoyables que la complaisance des médias refusant la confrontation sur tous les sujets: Politoskaia, Iran, Cuba, venezuela, assassinat d'Harriri, Darfour, terrorisme, Irak....

25.Posté par Xavier DUMOULIN le 10/10/2007 00:23
BHL s'est montré pitoyable en déversant son fiel sur Jean-Pierre Chevènement, lequel aurait selon lui saboté la campagne de la socialiste “en lui refourguant de la mauvaise came, en lui donnant toutes ces histoires, sur le drapeau, les bataillons disciplinaires…”, des idées d'inspiration “maurrassienne”.

Observons au passage l'inconséquence du personnage qui salit sa candidate en lui prêtant une certaine incapacité à se déterminer par elle même et en affichant des désaccords de fond avec les thématiques de sa campagne. C'est toujours la même rangaine sur le drapeau qu'il conviendrait sans doute d'abandonner à Le Pen… On devine les soubassements d'une idéologie totalement désaxée dans une servilité sans réserve à l'égard des principes qui dirigent le capitalisme financier mondialisé : tout ce qui évoque la souveraineté populaire, la Nation comme espace démocratique et la République comme cadre de la démocratie et de la citoyenneté, aurait ainsi des relents nauséabonds.

En amalgamant lâchement et dans la plus grande confusion les idées de progrès à celles de Maurras, BHL trahit sa vision du monde qui n'est autre que celle des classes dominantes emportées dans une vertigineuse décomposition morale et intellectuelle. La haine et l'outrage au lieu et place de l'argumentation raisonnée et du respect d'autrui. En somme tous les ingrédients du maurrassisme !

BHL peut bien réserver d'autres flèches à Henri Guaino, ce mauvais conseiller du Prince. Il ne s'y prendrait pas mieux pour dédouaner le président de sa calamiteuse politique qui n'est assurément pas inspirée d'une idéologie républicaine.

24.Posté par didier GUEIT le 10/10/2007 00:01
Jean Pierre,tu es un homme heureux.Toute ma vie j'ai révé d'être détesté par BHL,mais il ne me connait pas.A travers toi c'est nos idées qu'il hait le petit télégraphiste de l'empire,et cela me réjoui .
On se sent sur de soi avec de tels ennemis

23.Posté par Véronique L le 09/10/2007 23:27
@ la fourmi rouge : merci beaucoup pour votre commentaire détaillé ! non je n'adhere pas au discours de BHL, mais je me suis posée des questions sur l'idee que ces histoires de drapeau et de camps disciplinairesauraient ete refourguees a S.Royal. enfin comme elle a decide de faire ces idees siennes ca ne fait pas de difference.

22.Posté par BHV président ! le 09/10/2007 22:45
Il n'y a rien de choquant à tout cela.
Bernard-Henry Lévy est dans sa position habituelle : gesticulateur amidonné devant caméra.
Si la droite gling-gling de Monsieur Sarkozy est omniprésente dans les médias, il manquait une "opposition intellectuelle" digne du maître. Celle-ci vient de trouver son mentor.
Il faudrait que J-P Chevènement opère son ralliement. Seul le grand Bernard Henri peut dire où se trouve la pensée et donc la gauche.

21.Posté par Hélène le 09/10/2007 21:30
@ F georges

Dans le débat républicain, il n'est pas indiqué page 4 chapître 5, que le droit de réponse était interdit

20.Posté par F.GEORGES le 09/10/2007 21:00
Monsieur Chevènement,

Je pense que votre prise de position contre Bernard Henry Lévy est insultante sur la forme. Les attaques personnelles devraient être proscrites dans le débat républicain lorsqu'elles concernent les origines ou la position sociale d'un homme dont on ne partage pas les idées.

Je ne me permettrais donc pas d'y répondre sur le fonds.

Salutations républicaines

19.Posté par Toto le 09/10/2007 20:31
Plus que du Chevènement, du Che ! Merci pour ce petit correctif concernant l'Imposture francaise !

18.Posté par Henri 34 le 09/10/2007 20:04
Effectivement un lien personnel entre Itzebegovic et ben Laden parait improbable.En revanche 3à 6000 mudjahidin ont servi dans l'armée bosniaque:beaucoup arrivaient d'Afghanistan.Toutes les nationalités du Maghreb et du Moyen Orient étaient représentées plus certains récents convertis européens.L'approvisionnement iranien en armes a été constaté ainsi que des financements Wahabites.Ces combattants de choc,comparables aux tigres d'Arkan côté serbe et aux nostalgiques oustachis croates,mais en plus grand nombre ont été employés dans des actions particulierement violentes.Leur attitude et leur f6anatisme ont créé des pbs aux sein des troupes et de la population bosniaques musulmanes.La slibo(eau de vie de prune) était consommées par toutes les parties pour se donner du courage et l'islam bosniaque n'est pas particulierement rigoriste.Un bon nombre de ces mudjahidines a quitté la Bosnie en 96 pour d'autres théatres.D'autres sont restés en prenant la nationalité bosniaque....et le gvt actuel en déchoît beaucoup de leur nationalité et les expulse tant ils sont gênants.Entre 91 et 96 les E-U observaient celà avec complaisance.On pourrait dire qu'il y avait un lien de complaisance entre Clinton et ben Laden.Naturellement BHL était au dessus de tout celà emmerdant le contingent français de Sarajevo avec ses exigences d'escorte renforcée.

17.Posté par Jean VALROFF le 09/10/2007 20:01
B.H.L. ne commente, ni n'analyse, pas plus qu'il argumente: il injurie. Il me suffit de savoir qu'il déverse son fiel sur Jean-Pierre Chevènement à propos de la guerre du Koweit en même temps qu'il justifie l'attaque de l'Irak par Bush pour juger ce qu'il est vraiment, à savoit un réthoricien de bas étage! Enfin, je remarque au passage qu'il reprend son refrain favori faisant de J-P. C le responsable de la défaite de Jospin en 2002 en oubliant que le scandale actuel de EADS rappelle que certaine privatisation aurait justifié à elle seule une punition électorale plus importante encore...

16.Posté par Alceste le 09/10/2007 19:44
"profond abaissement intellectuel, moral et même spirituel de ce moment de notre Histoire"

Je vous renvoie à l'avant-dernier paragraphe du Volume Un, Partie II, chapitre VI de De la démocratie en Amérique, M. Chevènement.

15.Posté par la fourmi rouge le 09/10/2007 19:38
ou MoDem , je rectifie

14.Posté par vanbastien le 09/10/2007 19:38
BHL c'est cette homme qui a dit ou écrit que le fascisme avait des racines en France... mouai... et La résistance elle a des origines françaises ?

13.Posté par la fourmi rouge le 09/10/2007 19:36
au Parti Radical Valoisien, Monsieur J.Heurtault, vous n'avez pas la prétention de vous mettre sur la même marche que Jean-Pierre Chevènement tout de même !?

12.Posté par Jacques Heurtault le 09/10/2007 19:04
Maintenant que chacun , de BHL et de JPC, s'est envoyé un plat de purée à travers la figure, il faut que ces mêmes "chacun" (pas les chacals!) reprennnent leurs esprits respectifs ...
Les liens de Itzebegovic avec Ben Laden? Jamais entendu parlé!

11.Posté par Stéphane le 09/10/2007 18:53
BHL un homme nouveau ? Il se faisait déjà rectifié le portrait pas Raymond Aron et Pierre Vidal Naquet il y a 25 ans !! C'est un clown médiatique, hélàs très influent.

10.Posté par alain peries le 09/10/2007 18:49
Décidément, il ne changera pas... Il y avait longtemps que nous n'avions pas entendu la sornette "l'echec de la Gauche c'ets la faute à Chevènement". dans ce registre il est aussi crédible que Jospin dans "l'impasse" ce truc que je n'ose appeler un livre. Je n'ai pas entendu en direct sa siatribe, mais je l'avais entendu en début de semaine soutenir Ségolène et je me suis dit "rien ne lui aura été épargné". Mais elle va devoir choisir clairement si elle veut marquer l'avenir ...

9.Posté par la fourmi rouge le 09/10/2007 18:18
Chère Véronique,

Glucksmann, Brukner, BHL à l'époque de leur popularité naissante, s'étaient auto-proclamés "nouveaux philosophes" !
Les médias relayant sans esprit critique.

Etait-ce pour autant vrai ?

*

Jospin n'a été capable que d'accuser les autres pour SES échecs, de 2002 mais depuis 1993. On attend toujours "son droit d'inventaire" sur le travail de son équipe sous sa gouvernance !
C'est lui qui a géré le gouvernement comme le PS, durant 15-20 ans, avec ses amis Allègre, Vaillant, Glavany...accessoirement des individus comme Besson qui n'auraient jamais dû accéder à ce niveau de responsabilités dans ce parti. Les autres étant les zéléfans trop bien trop connus également Fabius, DSK et les Cambadélis, Moscovici (actuellement commissionné pour rendre service à Sarkozy, encore),...Attali, Weber, Charasse, Bartolone...etc , tous casés et parachutés ici ou là, piour faire carrière grassement.

Jamais le libéralisme et le MEDEF n'ont été aussi bien servis, par cette fine équipe de "gens compétents et expérimentés". Quand je repense à Manière qui dit que "les socialistes doivent se réconcilier avec le marché " ! je glousse (autant qu'une fourmi puisse le faire !)

Savez-vous Véronique que je fais partie des électeurs en 2002 de Jean-Pierre Chevènement, qui s'il avait été absent de cette compétition, n'auraient toujours pas pu voter Jospin !
D'autres seraient retournés vers leur camp initial car Gaullistes ou tout simplement Républicains de droite, Colbertistes.

Voter est un devoir. Je ne me serais pas abstenue pour ne pas privilégier la droite. A pile ou face, j'aurais opté pour Malmère ou Besancenot par exemple !

Jospin avec ses amis dont le plus goujat, virulent, borné et bouffi d'orgueil: Claude Allègre, fut un vrai REPOUSSOIR pour une part trés importante de l'électorat de gauche (10 à 15%). Et ceux qui votèrent pour lui, le firent souvent à reculons.

Son livre et ses dernières sorties médiatiques, m'ont renforcée dans cette analyse. Et je n'ai toujours bien entendu aucun regret pour avoir déposé délicatement dans l'urne mon bulletin JPC, en avril 2002.

Celui qui DOIT avoir quelque regret et donc modestie pour parler des autres, est Jospin lui-même.
C'est lionel Jospin qui a permis à Le Pen d'être au second tour en 2002. Personne d'autre.
Pour couronner le tout, son trés grand mépris des classes populaires et de ceux qui ne pensent pas comme lui, seul détenteur de LA vérité, tout comme DSK et Fabius, fut source de rejet profond en avril 2002.
Et le début vraiment de la perte de crédibilité du Parti Socialiste.


Bravo à Ségolène Royal AVEC Jean-Pierre Chevènement d'avoir triplé en 2007, le vote des plus dénumis en faveur de la gauche.
Petit rappel : 11% des ouvriers ont voté Jospin en avril 2002, 30% d'entre eux, ont voté S.Royal en avril (1er tour) 2007.

*

Maintenant pour l'échec de 2007, consécutif à l'inertie depuis 15 ans et la gestion libéral-socialiste d'avant 2002, on peut se pencher sur le comportement de ces prétendus Socialistes qui ont favorisé la candidature Bayrou de l'intérieur du PS (de Rocard à Mélenchon, en passant par DSK, Fabius et Jospin) puis de Sarkosy (10 % ?moins ? d'électeurs de gauche sont ainsi partis vers Jean-Marie Sarkozy sans aucun scrupule ni regard vers la classe ouvrière !).
Les Gracques et Spartacus achevant de préciser la coalition.

Car on sait que Ségolène Royal a récupéré des voix des classes populaires, mais surtout aussi de jeunes ( de façon symbolique et visible, des banlieues) comme de gens non inscrits sur les listes électorales, qui ont voté là, à gauche pour la première fois de leur vie !
Elle a plus fait en voix que Mitterrand lui-même, c'est dire la déperdition d'un électorat soumis aux attaques DSK-Jospin-Fabius et consort, vers la droite.
Les amis de Jospin comme des autres qui se sont vendus pour un maroquin ou un poste de conseiller ministériel voire une commission, finissent de convaincre.
Et oui Ségolène a attiré du monde (les jaloux parlaient de messianisme ou de religiosité (sic)!) comme jamais : se rappeler certains meetings où s'entassaient 10000, 20000 jusqu'à 60000 participants !
Tout le monde ne peut avoir le charisme d'une huître de l'île de Ré !


Maintenant que S.Royal ait pu commettre des erreurs, ne possédait pas suffisamment certains dossiers...est une évidence. Manque de temps, manque de préparation, équipe non soudée....

Seuls Jospin et Sarkozy sont dont au top, et compétents !

8.Posté par Claire Strime le 09/10/2007 18:11
Comme disait Kanapa (mais à propos d'1 authentique philosophe) "l'animal est dangereux"...

Ne pas sous-estimer l'effet médiatique du matraquage du Nouvel Obs identifiant de façon grotesque certes la "pensée" béachélienne avec la gauche.

Il faut que la gauche réapprenne à reconnaître les siens; cela ne semble plus avoir rien d'évident.

7.Posté par sisisi6 le 09/10/2007 16:48

monsieur chevénement vous étes un homme de avant

b h l est peut-être plus jeune avec d'aures façons de parler

je l'ai entendu parler ce matin sur france-inter , pas mal

a vous deux vous devriez avec un dialogue face a face
faire avancer la gauche . courage

6.Posté par Richard Patrosso le 09/10/2007 16:38
Merci à JPC pour cette réponse simple, claire et juste comme je le lui avais demandé. Il est vrai que la place accordée à BHL par les médias montrent que ces derniers ne volent pas haut!

5.Posté par Rachid A. le 09/10/2007 16:31
BHL, qui passe plus de temps aux Etats Unis qu'en France, a la même fascination aveugle vis a vis des Etats-Unis que certains ont pu avoir vis à vis de l'URSS. comme une grande partie des élites françaises. D'ailleurs le succès de nos "têtes pensantes de la mondialisation" [il serait plus à propos d'utiliser la contrepétrie pour les désigner tant leurs motivations sont plus proches de l'estomac que du cerveau] dans les organismes de la gouvernance mondiale bien-pensante (FMI, omc, berd, bce...) montre leur capacité d'intégration au capitalisme mondialisé atlantiste.
Selon la formule de Mao, ils sont comme des poissons dans l'eau. Le prix à payer pour cela ne leur coûtera rien : ce sont les citoyens qui paieront la note. Plus qu’un prix d’ailleurs c’est un service rendu : le dénigrement de l'Etat-Nation, qu'il ne tolère pas en France mais qu'ils défendent becs et ongles ailleurs sur la planète (vous trouverez facilement) ; la casse de ce qui marche dans notre pays : son éducation dès 68 (ils étaient déjà là), la recherche, les services publics, l'armée par la suppression du service national actif, la défense par le démantèlement de la DGA et de DCN.... (la liste est longue).

Car ces gens là sont les mêmes sous des formes diverses : ce sont les mêmes qui défendent les sans-papiers, le droit d'ingérence, une société de droits sans devoirs et qui sont les courroies de transmission d’un capitalisme mondialisé sous le joug étasunien. Pourquoi tant de haine de la Nation de DSK à BHL ?

En physique moderne comme en politique, c’est l’invariant qui permet de mieux décrire la réalité d’un système ! :
[bAvant-hier seconde gauche, hier « droitdelhommistes» aujourd’hui « va t en guerre ».]b Atlantistes toujours.

Rachid

4.Posté par Jean-Louis MERCIER le 09/10/2007 16:24
En deux mots... il n' y a qu'à considérer la valeur intellectuelle de son épouse... pour mesurer la sienne... A moins que nous ayons affaire à un "saint homme"... bref!
Jean-Louis Mercier

3.Posté par Do Ngoc Tran le 09/10/2007 16:19
Est-il comparable au "petit telegraphiste" dont nos dirigeants et notre armee devraient rappeler aux generations futures pour leur propre honte? Je ne le pense pas. C'est un minus opportuniste, riche de surcroit, et qui fait dans la philosophie comme d'autres dans leurs culottes. Qui a vraiment lu et apprecie BHL?

2.Posté par Véronique Lefebvre le 09/10/2007 16:10
et bien justement que répondez-vous aux accusations de sabotage des campagnes électorales de Jospin et Royal, émises par B-H. Lévy ? et au qualificatif "maurrassien" qu'il vous a attribué ?

merci

1 2


Derniers tweets
Ce qui est en jeu? L’avenir de nos concitoyens de tradition musulmane ds la Répu. française https://t.co/hKHKcSrVMV https://t.co/FH3lBbTUrV
Mardi 16 Août - 15:55
Chacun doit faire un effort pour que cela soit la paix civile qui l'emporte. Il ne faut pas encourager les provocations #E1Matin
Mardi 16 Août - 08:28
J'ai repris l'expression de l'imam de Bordeaux: les musulmans seraient bien inspirés de faire preuve de discrétion, comme les autres#E1Matin
Mardi 16 Août - 08:27

Abonnez-vous à la newsletter

1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire