Actualités

"Il faut maintenir des repères fondamentaux face à la déferlante de l'hyper-individualisme libéral"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Public Sénat, jeudi 3 avril 2013, pour exprimer sa position lors du débat au Sénat sur le "mariage pour tous".


Verbatim Express:

  • Je fais partie d'un groupe de libre expression et de libre vote: le groupe RDSE
  • C'est avec Jean-Pierre Michel (rapporteur du projet de loi sur le "mariage pour tous" au Sénat) et Georges Sarre, qu'en 1992 j'avais déposé une proposition de loi qui tendait à créer quelque chose qui s'est appelé le PACS. Cela s'appelait à l'époque le Contrat d'union civile. J'étais partisan de donner aux homosexuels un certain nombre de droits.
  • Maintenant, nous changeons complètement de registre. Avec ce projet de loi, nous brouillons complètement le droit de la filiation. Des couples homosexuels peuvent adopter ensemble des enfants, et demain avec la gestation pour autrui (GPA) ou la procréation médicalement assistée (PMA), on va rompre le lien de filiation.
  • GPA et PMA ne sont pas dans le texte, mais vous savez très bien que c'est une hypocrisie et qu'en réalité tout cela va ensemble, petit à petit, quels que soient les hommes politiques. Il y a une pression d'un certain nombre de groupes qui font que cela adviendra. De toute façon, on vous explique aujourd'hui qu'il suffit d'aller en Belgique ou en Espagne, donc ce n'est pas le problème.
  • On va délier complètement ce qui est la reproduction humaine de l'acte qui peut réunir un homme et une femme. On entre là dans un univers inconnu, c'est un pari anthropologique, que pour ma part, je me refuse à faire parce que je pense qu'un enfant a le droit à avoir un père et une mère, ou au moins, l'idée d'un père et l'idée d'une mère.
  • Ce n'est pas un problème partisan, où chacun doit se déterminer en conscience. Malheureusement, je constate que ce débat est excessivement politisé. Les partis ne devaient pas s'exprimer en tant que tels. On devrait donner à chaque parlementaire la liberté de son choix.
  • Si je pouvais le faire dans une atmosphère sereine, je n'approuverais pas ce texte bien entendu et je voterai contre.
  • Simplement, je ne veux pas me faire instrumenter politiquement. On voit bien l'atmosphère générale qui règne par conséquent je suis tenté de ne pas prendre part au vote pour éviter d'être instrumenter.
  • Je distingue de l'abstention, car je n'hésite pas au fond de moi-même. Ce ne devrait pas être un débat de la droite contre la gauche.
  • Pour moi, ce sont des repères fondamentaux qu'il faut maintenir face à la déferlante de l'hyper-individualisme libéral.


Mots-clés : mariage homosexuel
Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 5 Avril 2013 à 19:50 | Lu 13974 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

85.Posté par M. Sophie le 12/04/2013 08:24
Monsieur le Sénateur,
J’ai vu que vous vous étiez abstenus lors du vote, dans la nuit de mardi à mercredi, de l’article 1 de la loi dite du « mariage pour tous » par les révisionnistes du mariage. Qui ne dit mot consent. Mon incompréhension à votre égard atteint son paroxysme. Comment pouvez-vous cautionner ainsi la destruction de la famille, alors même que :
- médecins et spécialistes de l’enfance, juristes, représentants des institutions morales et religieuses, associations d’adoptés, bien que rapidement évincés du débat, se sont clairement opposés à une loi instituant une discrimination dès la naissance en privant les enfants de leur droit le plus élémentaire à avoir un père et une mère,
- des millions de Français se mobilisent contre une loi inique, comme l’a montré le succès de la manifestation du 24 mars, plus encore que le 13 janvier, ainsi que le recueil en un temps record de plus de 700 000 signatures injustement refusées par le CESE,
- la démocratie est bafouée puisque les Français de bon sens sont censurés par la force (amendes au Jardin du Luxembourg pour port d'un sweat-shirt représentant une famille, gazage forcené à la manifestation du 24 mars, incapacité à assurer la sécurité des manifestants, verrouillage de toutes les institutions par le gouvernement qui a même demandé au Sénat de tout voter en catimini cette nuit, ...) tandis que la voie royale est ouverte au lobby LGBT ne représentant que quelques centaines de militants et bien peu indépendant de l’Etat qui le finance avec le porte-monnaie du contribuable.
Ce n’est pas un débat de la droite contre la gauche ; il s’avère que la droite laisse la liberté de conscience aux députés alors que le Parti socialiste impose un vote inique. De courageux députés de gauche ont voté contre la loi Taubira et des sénateurs de gauche, pourtant soumis à la consigne de vote du parti, se préparent à le faire, montrant que tous clivages sont dépassés.
Oui, Monsieur le Sénateur, l'opposition à cette loi dépasse les clivages traditionnels ; des personnes de tous partis, de toutes confessions, de tous styles se lèvent pour alerter les parlementaires: allez-vous les entendre ? Appliquerez-vous dans ce domaine le "principe de précaution" en considérant que le petit de l'Homme mérite tout de même au moins autant d'attention que la planète ou les éléphants ?
Vous vous êtes toujours montré libre par rapport à la dictature partisane, appelant à voter non au référendum en 2005, ou démissionnant du gouvernement plutôt que d’avaliser une guerre que vous jugiez néfaste. Vous ne pouvez donc, au risque de vous dédire, cautionner des mesures dont vous connaissez le caractère néfaste par votre refus de prendre part au vote.

Déçue qu’en dépit de la sagesse que vous exprimez quant à la famille, et malgré la liberté de vote dont vous disposez, contrairement aux sénateurs du Parti socialiste, vous vous vous laissiez compromettre par le lobby LGBT, j’espère toutefois pouvoir compter sur vous pour que vous ne trahissiez pas ceux qui vous ont élu pour agir en faveur du bien commun (et vous opposer à tout ce qui y nuirait).
Si j’admire votre bon sens quant au respect de la famille, votre incohérence me laisse perplexe et je vous souhaite de ne pas succomber à la lâcheté. Contrairement à ce que vous dites, c’est en ne prenant pas part au vote que vous vous laisseriez instrumentaliser. Qui ne dit mot consent.
Condamnant l’irresponsabilité la plus totale dans laquelle le gouvernement entreprend une réforme dite « de civilisation », je compte sur vous pour que votre liberté et votre bon sens vous conduise à prendre part activement au débat en votant en conscience contre le projet de loi mensonger du « mariage pour tous et de l’adoption par tous », et je vous prie de croire, Monsieur le Sénateur, en l’expression de ma respectueuse considération.

84.Posté par Michel JOBLOT le 10/04/2013 21:02
Malheureusement, si! Jean-Pierre Chevènement a bien cédé à la tentation...
En toute connaissance de causes, Il a préféré l'abscence...
Or nous savons bien que les absents ont toujours tords!

Espérons qu'il répondra "présent", lors du Vote sur le texte global...
Ne dit-on que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir!

Il n'en reste pas moins que si l'article 1 est passé, c'est surtout grâce aux choix de Sénateurs de l'UMP et de l'UDI...si ils avaient tous votés CONTRE, l'article ne passait pas!

Je ne reviens pas sur le scandale des Sénateurs qui se soumis aux consignes de leur Partis qui ne ne leur avaient pas donné la liberté de vote...il faut dire que contrairement aux Députés, ce n'est pas Le Peuple Souverain qui vote pour eux, mais leurs paires...certains n'ont pas envie de risquer de perdre l'investiture du Parti aux prochaines élections...ni le salaire qui va avec...plus de 13 000 Euros bruts par mois tout de même!

83.Posté par Cécile M le 10/04/2013 18:46
http://www.senat.fr/scrutin-public/2012/scr2012-148.html
Si c'est vrai, quelle déception de voir que vous n'avez pas pris part au vote...
à moins qu'il y ait une erreur sur votre vote, tout comme pour celui de M. Povinelli, indiqué pour sur le site alors qu'il a voté contre !
voir ici : http://www.rolandpovinelli.fr/mariage-pour-tous-precision-dimportance/

82.Posté par Laurent le 09/04/2013 21:58
Twitter
Monsieur le Sénateur,

Je vous remercie du fond du cœur pour votre analyse claire et argumentée. C'est l'honneur de la Gauche et du Sénat que d'avoir encore des hommes tels que vous.
Je suis cependant déçu que vous ne prévoyez pas d'aller au bout de vos idées en ne votant pas contre ce projet de loi destructeur pour la société. Je comprends votre volonté de ne pas être instrumentalisé par la droite. Mais, hélas, en ne votant pas selon votre conscience c'est par un PS devenu libéral-libertaire que vous allez être instrumenté. Comme vous le notez, ce sujet est tellement grave que sa portée va bien au delà des logiques partisanes. Comme l'a dit le ministre Taubira, il s'agit d'une rupture de civilisation. Personne ne devrait se laisser impressionner par les calculs des politiciens de gauche ou de droite quand notre modèle de société est en danger. Il ne tiendrait donc qu'à vous de montrer à vos collègues sénateurs qu'ils sont libres de leur choix en leur montrant l'exemple de la liberté.

Ce combat n'est pas un combat partisan. Les Français qui ont manifesté les 13 janvier et 24 mars sont de toutes les sensibilités politiques et n'ont que faire des mots d'ordre des partis, qui ne les comprennent pas. Ce mouvement est simplement altruiste: il est uniquement porté par l'amour du pays et le soucis des générations à venir, il s'oppose ainsi profondément à l'égoïsme libertaire qu'il vienne de la gauche ou de la droite et qui n'a que faire de la dignité des plus faibles.

Je sais que vous êtes un patriote. En 2005, vous avez défendu avec beaucoup de courage la liberté de la France. Cette fois encore, les Français comptent sur votre intégrité pour les défendre. Vous ne pouvez pas les décevoir.

Respectueusement,

81.Posté par Michel JOBLOT le 09/04/2013 20:00
Cher Jean-Pierre Chevènement

C’est avec un grand plaisir que je vous ai entendu exprimer votre opposition totale à ce texte.
J’ai noté que vous, et ceux qui comme moi sont engagés dans La manif Pour Tous, nous avions exactement les mêmes analyses et la même visions des suites à attendre, si par malheur, ce projet allait à son terme.Il est donc inutile de « prêcher un convaincu » !

Je n’ai rien a ajouté, si ce n’est le danger que représente la tentative parallèle d’imposer la théorie du Genre dans notre pays et de prévoir l’endoctrinement des enfants dès 6 ans !

J’ai bien noté qu’il n’était pas question d’une abstention de votre part, car lorsqu’on s’abstient, c’est qu’on a un doute, ce qui n’est pas votre cas.

Il reste la « tentation de ne pas prendre part au vote », « de peur d’être instrumenter par la Droite ».
Comme vous le savez : il ne faut pas céder à la tentation, et la peur est mauvaise conseillère :-)

D’autant que le risque de récupération de votre vote par la Droite est quasi nul.
Elle n’a pas récupéré le vote de Bruno Nestor Azérot (PC), ni celui de Patrice Carvalho (PC), pas plus que celui de Bernadette Laclais, la courageuse Députée-Maire PS de Chambery.

D’autant qu’Henri Guaino a été un des premiers à dire, comme vous, que cette question n’était pas partisane, mais une question de civilisation, car une question anthropologique. D'ailleurs plusieurs Parlementaires de Droite, ont voté et voteront ce texte.

C’est bien ce qu’ont toujours affirmé les leaders de la Manif Pour Tous : il s’agit d’un mouvement républicain et citoyen, non partisan et non confessionnel. Il réunit tous les citoyens opposés à ces projets au-delà de toutes leurs différences, car au-delà de toutes ces différences il y a l’Homme, sa dignité et son avenir.

Le 24 mars, « la Manif pour Tous » a rassemblé pacifiquement des citoyens de toutes opinions politiques, religieuses ou philosophiques sans exception, cela n’a jamais été fait en France dans de telles proportions.

Personne n’a pu récupérer ce mouvement, et ceux qui s’y sont essayé ce sont cassé les dents !

Ce mouvement ne s’essouffle pas, au contraire il s’amplifie, de plus en plus de citoyens de Gauche, et en particulier des citoyens de confession musulmane le rejoignent.

Il est de l’intérêt de la France et de François Hollande que ce projet soit retiré, car une grande majorité y est opposé (56% dans le dernier sondage CSA BFM TV).

Pour que la Droite ne puisse en aucun cas récupérer votre vote, ni ce grand mouvement populaire, il est nécessaire que des figures emblématiques de la Gauche, tel que vous, nous rejoignent et manifestent leur opposition au texte en votant CONTRE.

Alors beaucoup auront le courage de vous imiter, et François Hollande pourra prendre la sage décision, dans un souci d’apaisement, de retirer ce texte, comme l’avait fait en son temps François Mitterrand.

Bruno Nestor Azérot (PC), auteur d’un discours historique à l’Assemblée Nationale, non seulement a voté CONTRE la loi Taubira, mais il était au premier rang de la Manif Pour Tous le 24 mars à Fort-de-France ! Et il a appelé ceux qui à Gauche, sont opposés au texte à plus se mobiliser !
Qui a osé dire qu’il faisait le jeu de la Droite ? Personne !

http://www.youtube.com/watch?v=jBfex2aq2nQ
http://www.youtube.com/watch?v=y44QIUL_Psc

Ce descendant d’esclave a su affirmer sa liberté, comme ceux qui ont voté CONTRE malgré les consignes de leur Parti ! Il est d’ailleurs inadmissible que les élus du Peuple soient privés de leur liberté de vote sur cette question si importante ! Le PS se grandirait en libérant ses Parlementaires !

Par ailleurs, depuis les derniers évènement qui déstabilisent un peu plus notre pays, il est devenu impossible de faire voter une loi dans un seul but clientéliste, il est impossible, comme l’a dénoncé Sylviane Agacinski – Jospin, d’imposer de tels changements simplement pour plaire…

...à Pierre Bergé, qui a osé affirmé que louer son ventre pour faire un enfant, c’était comme louer ses bras pour travailler à l’usine » ,simplement par qu’il est milliardaire ,et grand financeur de campagnes socialistes,
… ou à Elisabeth Badinter, riche héritière de Publicis, qui, elle a réclamé la « sous-traitance des grossesses » !
...ou encore à son trésorier de campagne, nouveau propriétaire du magazine Gay « Têtu » et friand d’investissements « Off shore » !

A l’heure où l’on parle de moralisation de la vie politique et de défense de l’Intérêt Général contre les lobbies…la meilleure chose que François Hollande pourrait faire, serait de retirer ce projet…qui n’a été capable que de jeter des millions de personnes dans la rue !

Cher Jean-Pierre Chevènement

En votant CONTRE au Sénat, vous montrerez, une fois de plus, le bon chemin à la Gauche…
et permettrez à François Hollande de retirer ce texte, la tête haute.
Puisse-t-il être aussi sage que François Mitterrand, et savoir ramener la Paix dans ce pays, qui en bien besoin !
J’ai confiance en vous, car je sais que vous ne vous défilerez pas, car vous êtes un homme de devoir et de courage !
Je n’ai aucun doute sur le fait que vous ne céderez pas à la tentation.
Votre NON sera fondateur et des millions de citoyens vous en seront reconnaissant.
Vous avez des millions de gens de Gauche derrière vous, soyez leur Chef !
Vous avez des millions de gens qui espèrent en vous, ne les décevez pas !
Avec toute mon amitié.
Michel Joblot

80.Posté par Paul Tandonnet le 08/04/2013 19:31
Facebook
Un Ministre qui démissionne parce qu'il proteste contre une décision de son gouvernement ne peut être qu'un Sénateur qui votre contre un projet de loi qu'il dénonce. On aime ou on n'aime pas JP. Chevènement mais cet homme-là semble avoir le sens du devoir, chose rare en politique aujourd'hui. Quand le Lion de Belfort rugit on s'attend aussi qu'il ait des couilles ! Ne nous faites pas en douter, Monsieur Chevènement. Pas vous.

79.Posté par Aude MONTPELLIER le 08/04/2013 15:50
Monsieur,

Le mariage pour tous, actuellement discuté au Sénat, est un projet qui risque de bouleverser gravement la filiation dans notre pays, avec des conséquences inquiétantes sur les générations futures.

Nous avons le modèle d'autres pays qui ont adopté ce texte et les conséquences en terme de GPA, PMA et filiation sont évidentes; les vies de femmes porteuses ou des enfants dont la filiation est effacée sont détruites.

il n'y a pas de droit à l'enfant, on ne peut avoir "droit " à une personne, seulement "droit" à des objets.

La protection des couples homosexuels passe par la création d'une union civile, mais pas par un mariage qui ouvrirait la voie à la filiation et donc à des dérives graves.

Vous êtes un homme politique d'expérience, le peuple français vous a fait confiance sur plusieurs mandat, protégez nos enfants et les générations futures en votant CONTRE ce texte.

Au nom de mes enfants, je vous remercie

78.Posté par Anne laure DE L. le 08/04/2013 15:28
Monsieur le Sénateur,

Vous avez déjà montré auparavant votre liberté de penser, faisant fi de consignes de vote et gardant votre libre arbitre, c'est ce que les français attendent de vous, c'est ce que j'attends de vous. Nous avons besoin d'hommes politiques honnêtes et courageux : écoutez les français qui ne cessent de dire leur mécontentement, soutenez les, votez non au projet de loi "mariage pour tous" !

77.Posté par Elisabeth MARTIN le 08/04/2013 13:43
Monsieur le sénateur,
Suivant très régulièrement les débats autour du vote de la loi sur le mariage "pour tous", je n'ai pas manqué d'apprécier la clarté avec laquelle, dans l'interview retransmise par Public Sénat, vous avez pris position sur la loi Taubira. Notre pays, me semble-t-il, manque précisément d'hommes politiques courageux et responsables, capables d'élever leur voix pour protester quelles que soient les pressions du moment.
Je me permets donc de vous demander , dans la continuité de cette prise de position, de peser de votre vote contre le projet de loi. Que l'on ne puisse pas dire que la défense des droits de la filiation n'a été que le fait de la droite en France et que les personnalités politiques de gauche y ont été favorables ou s'en sont lavé les mains.
En tant que simple citoyenne, je ne puis moi-même qu'aller manifester, en tant que sénateur, vous avez l'occasion de peser de votre poids dans un combat dont les enjeux sont fondamentaux.
Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à cette demande, et vous prie de croire, Monsieur, à ma respectueuse considération
Elisabeth MARTIN

76.Posté par Magali Faverjon le 08/04/2013 12:23
Facebook
Monsieur Chevèment,

Maman de quatre enfants, je veux pouvoir continuer à leur donner le mariage comme une valeur à protéger, objectif à atteindre, et une protection pour leur famille future. Si le mot mariage est utilisé pour unir deux personnes du même sexe, le mot "mariage" n'aura plus de sens. Voter pour le mariage pour tous, c'est tuer le mariage !

On ne se marie pas parce que l'on s'aime, mais pour créer un cadre protecteur pour les enfants issus de cette union. En ouvrant le mariage aux couples homosexuels, la société reconnait à ces couples le devoir d'avoir des enfants ! Or, les enfants sont à 100% issus d'un père et d'une mère. Dire à un enfant qu'il a deux papas ou deux mamans est un mensonge, une troisième personne est forcément son père ou sa mère...

De plus, créer ce devoir pour ces couples en les mariant, va créer délibérément (et non plus par accident de la vie comme jusqu'à présent) des enfants sans racine et sans repère de la complémentarité père/mère ! A l'heure de la parité, c'est insensé !

Qui peut dire qu'un enfant adopté ou abandonné par un de ses parents ne connait aucune souffrance lié à ce manque de passé, malgré tout l'amour et les bons soins qu'il connait ?

Parce que le peuple français est contre l'adoption des enfants par les couple homosexuels à 57%, parce que cette loi va faire exploser le mariage, parce que le droit de l'enfant prime sur le droit à l'enfant, et parce que je sais que vous êtes un homme honnête intellectuellement, je vous demande Monsieur Chevèment,de voter contre cette loi.

Cordialement

Magali Faverjon

75.Posté par Marc Waymel le 08/04/2013 11:52
Facebook
Monsieur Chevènement, exprimez-vous librement et laisser parler le bon sens populaire. Soyez du coté du peuple. Votez clairement NON à ce projet.Ce n'est pas un choix politique.

74.Posté par Guillaume FRIEDLING le 08/04/2013 01:16
Monsieur le sénateur,
Vous avez raison, ça ne devrait pas être un débat de droite ou de gauche. Alors faisons tout pour qu'il n'en reste pas un. Que tous les parlementaires de bonne volonté s'unissent pour faire échec à ce mauvais projet de loi. Quel que soit le parti d'appartenance et sans instrumentalisation, votez pour vos convictions et contre ce projet de loi!

73.Posté par Nico Dan le 07/04/2013 23:52
Facebook
M. Chevènement,
Je suis depuis longtemps un de vos partisans. J'ai suivi avec plaisir votre intervention au sénat, je vous encourage à être cohérent et à voter contre, nous sommes nombreux de gauche qui ne voulons pas de cet autoritarisme absurde et déplacé. Tout cela divise inutilement les français. Il faut retoquer ce projet idiot: cela fortifiera la position du Sénat et apaisera les crispations.
Veuillez recevoir, l'expression de ma considération

72.Posté par Mohammed MOHAMMED le 07/04/2013 23:22
Bonjour M. Chevènement,


votre analyse est juste et ultra majoritaire parmi l'ensemble des français : nous ne voulons pas de cette loi "mariage pour tous".
Dans le passé, vous avez dit : "un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne".

Ne fermez pas votre gueule ! u[Au contraire, b[votez contre la loi !]b]u
Vous rentrerez ainsi dans l'histoire, dans l'histoire noble des grands hommes d'Etat, ceux qui ont su dire "Non", comme Charles de Gaulle ou Clémenceau.
Si vous vous abstenez, étant donné l'état des forces en présence, cela revient à donner un quitus au lobby LGBT et à accepter que 1000 personnes imposent leur volonté à 65 000 000 de personnes.
NON !

u[S'il-vous-plaît, votez non et allez chercher 2 ou 3 de vos collègues pour vous imiter : la loi sera repoussée de cette manière !]u

u[

71.Posté par Alain de Kersabiec le 07/04/2013 23:14
Facebook
Il faut maintenir des repères fondamentaux face à la déferlante de l'hyper-individualisme libéralu[
Monsieur le Sénateur dans cette phrase vous avez tout dit. Mais il faut alors voter contre cette loi. il est dangereux qu'un sujet aussi important pour le pays ne soit pas largement débattu, et que les français ne soient pas consultés. Merci Monsieur Chevènement de voter contre ce projet et contre cette méthode bien peu démocratique.]u

70.Posté par Aude LAUNAY le 07/04/2013 22:57
Bravo Monsieur le Sénateur pour votre analyse fine et pertinente.
Oui, si le projet de loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe passe, alors nous aurons forcément tout ce qui en découle : adoption plénière (déjà dans le projet), et surtout PMA et GPA, par non-discrimination sur l'orientation sexuelle.
Et le droit DE l'enfant à avoir un père et une mère s'effacera devant un quelconque droit A l'enfant pour des adultes en désir.
L'enfant est, et doit rester, un sujet avant tout ! L'enfant ne doit jamais devenir un objet de désir, une marchandise que l'on achète déjà dans certains pays en louant le ventre des femmes.

C'est pourquoi, Monsieur le Sénateur, je vous en conjure : votez contre ce projet de loi !

S'abstenir n'est pas suffisant, s'abstenir c'est être complice, s'abstenir c'est laisser passer le projet, s'abstenir c'est taire vos convictions pour un sujet d'une importance telle qu'il dépasse tout clivage droite-gauche !

Vous n'êtes pas le seul homme politique de gauche à tirer la sonnette d'alarme ! Vous n'êtes pas le seul homme politique de gauche à être contre ce projet ! Mais les hommes politiques de gauche ont besoin de ténor comme vous qui s'affranchissent de consignes de vote, et qui votent en conscience.
Alors ne craignez aucune instrumentalisation, et votez contre, pour défendre ceux qui n'ont pas de voix, votez contre, pour défendre les enfants, les orphelins, les abandonnés, qui ont le droit d'avoir un papa ET une maman !

Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur, l'expression de ma haute considération, et tous mes encouragements pour oser défendre par votre vote ce que vous proclamez haut et fort.

69.Posté par Marie MARTIN le 07/04/2013 22:39
Monsieur le Sénateur, je vous remercie de cette prise de position courageuse et libre. Je vous encourage à aller au bout de votre conviction. Ce n'est pas vous laisser instrumenter : des personnalités politiques du PS et du PRG ont fait ce choix ; ils y ont gagné je pense (et en tous cas en ce qui me concerne) le respect de citoyens de sensibilités différentes sans qu'ils soit question d'utiliser leur prise de paroles pour autre chose. Si au fonds de vous, pour le bien de notre pays, pour la dignité humaine, pour les droits des enfants vous n'approuvez pas ce projet de loi, il faut user de toute votre influence et de tout ce qui est en votre pouvoir pour qu'il ne soit pas voté. Votre voix compte. Je vous remercie pour cela !

68.Posté par Céline du Chaff' le 07/04/2013 22:23
Facebook
Monsieur le Sénateur,

Vous avez annoncé votre intention de ne pas voter pour le projet de loi Mariage pour tous, en discussion en ce moment au Sénat.

Je souhaite vous féliciter pour cette position courageuse, qui honore la fonction parlementaire et qui témoigne de votre liberté de conscience face aux multiples pressions exercées. Votre position est la preuve que le rejet de ce projet de loi, qui dénature le mariage, et avec lui les repères humains de la filiation, dépasse les clivages politiques, sociaux ou religieux.

Je souhaite cependant me permettre de vous encourager, non pas à vous abstenir, mais à voter contre, pour plusieurs raisons :

- Ce projet de loi rencontre une opposition grandissante de la part des Français, et constitue une manœuvre de diversion alors que notre pays fait face à une crise économique et sociale qui devrait concentrer toute son énergie,
- Ce projet de loi est le résultat de la pression d’un lobby ultra-minoritaire sur le gouvernement, alors que la grande majorité des homosexuels se satisferaient d’un Pacs amélioré, sans droit à l’adoption,
- Ce projet est une première étape vers la marchandisation du corps humain et de la procréation, qui va renforcer l’individualisme libéral et libertaire, déjà trop présent dans notre société,
- Ce projet est aussi une porte ouverte à la suprématie de la théorie du genre, qui nie toute différence biologique entre hommes et femmes, au risque d’effacer chez les enfants auxquels cette théorie sera enseignée des repère humains fondamentaux,

Je souhaite vous dire que j’ai sur le plan humain toujours apprécié votre courage et vos prises de positions claires, dans les différentes responsabilités que vous avez exercées, que ce soit comme ministre de la Défense, de l’Education Nationale, ou de la Recherche. Je partage également votre attachement viscéral à notre République, à ses valeurs, et à la souveraineté de la France.

J’espère donc que vous voterez contre ce texte, en sachant que vous avez une personnalité suffisamment forte, suffisamment libre et suffisamment respectée, pour n’être instrumentalisé par personne.

Je vous prie de croire , Monsieur le Sénateur, à l’assurance de mes respectueuses salutations.

67.Posté par Violaine NESSI le 07/04/2013 22:08
Monsieur le Sénateur,

Nous vous remercions d'avance de prendre position contre cette loi au nom de tous les enfants de demain et au nom de la société, qui a davantage besoin d'étre soutenue que fragilisée en ces temps incertains pour de nombreux français.
Merci d'avance. Nous comptons sur vous!

66.Posté par Anne-sophie Castille le 07/04/2013 21:56
Facebook
C'est parce qu'il faut passer par ce vote qu'il est important de voter. Nous somme fiers de vous!! Les prochaines générations vous en seront reconnaissantes. Ne laissez pas votre cri d'indignation "face à la déferlante de l'hyper-individualisme libéral" tomber dans les oubliettes de l'abstention...
Merci pour votre courage!
Anne-Sophie

65.Posté par Christophe MESNARD le 07/04/2013 21:55
Monsieur le Sénateur,

Vous avez annoncé votre intention de ne pas voter pour le projet de loi Mariage pour tous, en discussion en ce moment au Sénat.

Je souhaite vous féliciter pour cette position courageuse, qui honore la fonction parlementaire et qui témoigne de votre liberté de conscience face aux multiples pressions exercées. Votre position est la preuve que le rejet de ce projet de loi, qui dénature le mariage, et avec lui les repères humains de la filiation, dépasse les clivages politiques, sociaux ou religieux.

Je souhaite cependant me permettre de vous encourager, non pas à vous abstenir, mais à voter contre, pour plusieurs raisons :

- Ce projet de loi rencontre une opposition grandissante de la part des Français, et constitue une manœuvre de diversion alors que notre pays fait face à une crise économique et sociale qui devrait concentrer toute son énergie,
- Ce projet de loi est le résultat de la pression d’un lobby ultra-minoritaire sur le gouvernement, alors que la grande majorité des homosexuels se satisferaient d’un Pacs amélioré, sans droit à l’adoption,
- Ce projet est une première étape vers la marchandisation du corps humain et de la procréation, qui va renforcer l’individualisme libéral et libertaire, déjà trop présent dans notre société,
- Ce projet est aussi une porte ouverte à la suprématie de la théorie du genre, qui nie toute différence biologique entre hommes et femmes, au risque d’effacer chez les enfants auxquels cette théorie sera enseignée des repère humains fondamentaux,

Je souhaite vous dire que j’ai sur le plan humain toujours apprécié votre courage et vos prises de positions claires, dans les différentes responsabilités que vous avez exercées, que ce soit comme ministre de la Défense, de l’Education Nationale, ou de la Recherche. Je partage également votre attachement viscéral à notre République, à ses valeurs, et à la souveraineté de la France.

J’espère donc que vous voterez contre ce texte, en sachant que vous avez une personnalité suffisamment forte, suffisamment libre et suffisamment respectée, pour n’être instrumentalisé par personne.

Je vous prie de croire , Monsieur le Sénateur, à l’assurance de mes respectueuses salutations.

64.Posté par Christophe MESNARD le 07/04/2013 21:55
Monsieur le Sénateur,

Vous avez annoncé votre intention de ne pas voter pour le projet de loi Mariage pour tous, en discussion en ce moment au Sénat.

Je souhaite vous féliciter pour cette position courageuse, qui honore la fonction parlementaire et qui témoigne de votre liberté de conscience face aux multiples pressions exercées. Votre position est la preuve que le rejet de ce projet de loi, qui dénature le mariage, et avec lui les repères humains de la filiation, dépasse les clivages politiques, sociaux ou religieux.

Je souhaite cependant me permettre de vous encourager, non pas à vous abstenir, mais à voter contre, pour plusieurs raisons :

- Ce projet de loi rencontre une opposition grandissante de la part des Français, et constitue une manœuvre de diversion alors que notre pays fait face à une crise économique et sociale qui devrait concentrer toute son énergie,
- Ce projet de loi est le résultat de la pression d’un lobby ultra-minoritaire sur le gouvernement, alors que la grande majorité des homosexuels se satisferaient d’un Pacs amélioré, sans droit à l’adoption,
- Ce projet est une première étape vers la marchandisation du corps humain et de la procréation, qui va renforcer l’individualisme libéral et libertaire, déjà trop présent dans notre société,
- Ce projet est aussi une porte ouverte à la suprématie de la théorie du genre, qui nie toute différence biologique entre hommes et femmes, au risque d’effacer chez les enfants auxquels cette théorie sera enseignée des repère humains fondamentaux,

Je souhaite vous dire que j’ai sur le plan humain toujours apprécié votre courage et vos prises de positions claires, dans les différentes responsabilités que vous avez exercées, que ce soit comme ministre de la Défense, de l’Education Nationale, ou de la Recherche. Je partage également votre attachement viscéral à notre République, à ses valeurs, et à la souveraineté de la France.

J’espère donc que vous voterez contre ce texte, en sachant que vous avez une personnalité suffisamment forte, suffisamment libre et suffisamment respectée, pour n’être instrumentalisé par personne.

Je vous prie de croire , Monsieur le Sénateur, à l’assurance de mes respectueuses salutations.

63.Posté par Elisabeth LECHENET le 07/04/2013 21:02
Ayez le courage de peser dans le débat en votant contre ce projet de loi de façon à ce que comme vous l'avez dit "les repères fondamentaux soient maintenus face à la déferlante de l'hyper-individualisme libéral".
Cordialement.



62.Posté par Pierre DAUBIGNY le 07/04/2013 20:58
Cher Monsieur Chevènement,

Nous souhaitions vous dire combien nous sommes sensibles à votre prise de position sur le projet de loi qui refonde le mariage et la Filiation Humaine.

Nous avons, grâce aux débats, compris ce qui se cachait derrière cette loi, que l'on veut nous faire croire comme un simple ajout de sécurité et protections pour les enfants élevés par des couples de même sexes.
Et nous sommes consternés que l'Humanité de demain devienne, avec ce projet, un Objet de droit et non un Sujet de droit.
Nous ne comprenons même plus comment les responsables politiques peuvent encore nous mentir sur ce sujet puisque le mariage implique l'adoption, donc la PMA et la GPA à terme (quoiqu'en dise le Président et il le sait bien: sa propre porte parole Mme Najat le préconise en plus sur son Blog...). Nous sommes usés par le double langage pratiqué!
Nous admirons votre honnêteté intellectuelle comme celle de Mme Agacinski sur ce même sujet.
Le Gouvernement doit entendre la déchirure profonde qu'il crée chez les Français et retirer l'adoption plénière, le malaise est trop profond: il y a un Rejet de l'ultra Libéralisme sociétal comme économique. Le Mois de Mai sera dramatique...
Merci pour votre position,
Bien cordialement,
Pierre Daubigny
Évreux.

61.Posté par Benoit Soutenet le 07/04/2013 20:36
Facebook
Monsieur Chevenement, nous comptons sur vous et nos enfants aussi pour préserver le mariage et ses fondements. Merci d'avance de votre vote. La France vous remerciera!

60.Posté par Mariette DELAHAYE le 07/04/2013 20:16
Monsieur le Ministre,
Il me semble que vous vous trouvez dans une circonstance où la discipline de vote ne peut être invoquée.
L'Académie française aurait répondu qu'elle ne pourrait modifier sa définition du mariage avant une quinzaine d'années. Il y aura donc pendant ce temps deux langues en France si un parlement issu du toutsaufsarkozy s'autorise à légiférer sur un tel sujet : le français, et une langue administrative étrangère.
Justement l'enseignement de la théorie du genre fait partie des missions des personnels féminins de l'OTAN, suite à la résolution 1325 de l'ONU (cf DVD intitulé "Women, Peace and Security" diffusé par la Division Diplomatie publique de l'OTAN à Bruxelles en août 2010 ; publications@hq.nato.int). Mais le ministre de l'Education nationale parle d'imposer cette formation dès l'enseignement primaire, sans attendre l'intervention de l'OTAN. Pourtant ce qui caractérise une théorie est d'être indémontrable et irréfutable, à la différence de l'hypothèse scientifique. Elle ne saurait donc être enseignée, mais tout au plus présentée dans le cadre de débats contradictoires, à des étudiants à jour de leur programme universitaire... Mais on peut douter qu'il n'y ait rien de plus important à faire dans l'enseignement.
On peut surtout douter que la dégradation du mariage soit le meilleur préalable à la mobilisation du pays pour la crise qui approche.
Et quand la société civile aura obtenu tous les droits formels que lui suggèrent la mode, il n'y aura plus de droit réel que celui de l'argent.
Nous attendons donc avec confiance que le ministre de l'Education nationale et le ministre de la Défense que vous avez été, se prononcent pour le mariage comme base intangible et pré-politique de la société.

59.Posté par Arnaud FLORENT le 07/04/2013 20:07
Monsieur le Sénateur votre vote contre préservera la cellule familiale.

Donner accès au mariage aux homosexuels induira forcement la libéralisation de la PMA et de la GPA par la Cour Européenne des droits de l homme pour des raisons d égalité.


58.Posté par Gaëtan DE LACHEZE-MUREL le 07/04/2013 20:06
Monsieur le Sénateur,

Je vous remercie de votre lucidité vis à vis de la loi relatif au mariage pour tous.

Comme vous le dites sur votre site Internet concernant les repères fondamentaux qu'il faut maintenir face à la déferlante de l'hyper-individualisme libéral, je vous demande instamment de voter contre la loi relatif au mariage pour tous.

57.Posté par Bruno RECIPON le 07/04/2013 19:35
Monsieur le sénateur,
Ce simple mot "voter", s'il vous plaît,
Pensez au plus faible, au sans voix, à l'enfant et voter en votre âme et conscience afin que la loi Taubira ne soit pas votée.

Je vous en remercie sincèrement,

56.Posté par Hubert le 07/04/2013 19:31
Twitter
Monsieur le Sénateur,
votre liberté d'expression a toujours été un repère pour beaucoup de français, qu'ils partagent ou non votre vision politique.
Une fois encore vous montrer votre indépendance, cependant celle-ci ne peut pas être simplement manifestée par une abstention.
Pour les futures générations, pour les enfants de demain, ceux qui seront la France, vous devez affirmer clairement votre choix et voter contre cette loi destructurante0.

merci d'avance

55.Posté par Sophie Sioc'han de Kersa le 07/04/2013 19:27
Facebook
Monsieur le sénateur,

il est effectivement décevant que la politique instrumentalise les votants, ne leur laissant pas une réelle liberté de conscience.
Cependant le sujet est trop grave, comme vous le remarquez vous même, pour que l'on se taise. En votant contre ce projet de loi qui fragiliserait toute notre société, vous avez le pouvoir d'agir. Je vous en prie, saisissez-le, au nom de vos idéaux et en notre nom à tous, citoyens qui ne pouvons avoir droit au débat.

54.Posté par Jean-Baptiste LaColl le 07/04/2013 19:02
Twitter
Monsieur Chevènement,

Je vous ai écouté dans un entretien que vous avez donné à une journaliste de Public Senat. Vous déclarez être contre le projet Taubira et je m'en réjouis. Mais l'hypothèse que vous envisagez de ne pas prendre part au vote pour ne pas être instrumenté par la droite ne me paraît pas être un choix raisonnable au regard de l'enjeu. S'il y a bien un sujet où votre conviction devrait se concrétiser par un vote contre, c'est cette loi extrêmement grave pour l'avenir de la société. Vous ne pouvez pas renoncer à jouer votre rôle simplement par crainte d'être instrumenté par la droite. Ce n'est pas ce que les français, qui connaissent votre liberté, attendent de vous.
S'il vous plaît, votez en exprimant votre opposition à ce projet qui n'est pas une question de droite ou de gauche.

Merci Monsieur le sénateur pour votre attention.

Cordialement,

53.Posté par Christian Jabbour le 07/04/2013 18:35
Facebook
Monsieur le Sénateur,
Je partage votre réflexion sur la Loi Taubira et ses conséquences prévisibles et imprévisibles.
Mais aujourd'hui la situation est grave !
S'abstenir, c'est se priver d'un pouvoir.
S'abstenir, c'est laisser faire et ne pas agir.
Alors, s'il vous plait Monsieur le Sénateur,
Votez, en votre âme et conscience,
Votez pour défendre le plus faible, celui qui n'a pas la parole.
Votez pour être la voix des enfants de demain qui ont besoin de leur filiation.
Votez car c'est le pouvoir que la société vous a donné.
Il est encore temps de faire changer le cours de l'histoire.
Merci d'avance
Respectueusement

52.Posté par Isa C le 07/04/2013 18:12
Monsieur le Sénateur,
Merci d'être contre ce projet de loi. Merci de penser aux enfants.
Comme le dit le proverbe : "Qui ne dit mot, consent".
Si vous êtes contre ce projet de loin, vous devez voter contre.
N'ayez pas peur d'être instrumentalisé !
Soyez un exemple ! Ayez le courage de défendre la vérité ! Pensez aux enfants qui sont l'avenir de notre pays ! Pensez au bien commun ! Les Français ne veulent pas de ce projet de loi. Vous avez le pouvoir de vous opposez à cette loi et de nous représentez. Utilisez le ! Voter contre !! Merci

51.Posté par Jean-Louis ERNIS le 07/04/2013 17:49
Monsieur le Sénateur,
Après votre pathétique numéro de duettistes sur Public/Sénat le 19 mars dernier avec le sieur Longuet, l’homme au bras d’honneur dans l’hémicycle, je pensais que vous aborderiez l’affaire Cahuzac après les aveux de celui-ci.
M le Sénateur, en accusant la presse et la Justice comme vous l’avez fait, vous vous êtes déshonoré.
Si Cahuzac a démissionné, c’est qu’il était conscient de ce qu’il avait fait.
Curieusement, vous, comme Longuet, comme Patriat, ignoriez ce qu’apparemment beaucoup de vos collègues savaient !!!
Préserver la présomption d’innocence, bien sûr, mais cela n’oblige pas à incendier la presse d’investigation et la Justice.
Pourquoi n’avez-vous pas posté la vidéo du 19 mars de Public/Sénat sur votre blog ?
Quant à votre refus de vote sur le mariage gay, serait-il lié à votre ambition d’être réélu ?
Pour cela, vous devez passer sous les fourches caudines de la rue de Solférino y compris en vous taisant sur l’affaire du Conseil d’Alsace.
Mais, qu’est donc devenu le leader du C.E.R.E.S. du Congrès d’Epinay ?
Site : http://dpvrs-27.viabloga.com

50.Posté par Emma LESC le 07/04/2013 17:35
Monsieur le Sénateur,
S'abstenir, c'est se priver d'un pouvoir.
S'abstenir, c'est laisser faire.
S'abstenir, c'est refuser d'agir.
Alors, s'il vous plait Monsieur le Sénateur,
Votez, en votre âme et conscience,
Votez pour défendre le plus faible, celui qui n'a pas la parole.
Votez pour être la voix des enfants de demain qui ont besoin de leur filiation
Votez car c'est le pouvoir que la société vous a donné.

Respectueusement

49.Posté par Cédric le Bel le 07/04/2013 17:14
Facebook
Monsieur le Senateur,
Je souhaite vous remercier a titre personnel et au nom de nos enfants d'avoir confirme que vous voteriez sans doute contre le Projet de Loi dit 'Du marriage pour Tous'.
Il est important que nos senateurs puissent exprimer librement ce que la majorite des Francais pensent aujourd'hui, au dela de tout clivage politique, religieux, social. Nous n'avons rien, vraiment rien, contre les homosexuels, mais nous pensons que nos enfants ne doivent pas devenir des marchandises et perdre le droit d'avoir un pere et une mere. Les accidents de la vie ne le permettent pas toujours, mais la loi ne doit pas garantir un droit a l'enfant aux couples homosexuels, car si cela donne certainement une grande joie a ces couples, cela ne donne pas a l'enfant ce a quoi il devrait avoir et garder le droit: un papa et une maman. Le PACS etait une evolution sans doute difficile, mais qui a eu le merite de confirmer le respect de beaucoup de droits pour les couples homosexuels. Ce 'concept' merite de devenir encore plus egalitaire en se transformant en 'Pacte d'Union' avec de nouveaux droits (succession, retraites...) mais ne doit et ne peut pas toucher au fondement de toute societe, a ce qui permet la procreation et la filliation, la famille et un couple homme-femme, unis dans le mariage, autant que possible.
La Loi Europeenne va imposer a la France la GPA et PMA pour les couples maries homosexuels, si cette Loi passe, nous le savons, sauf si nous exprimons clairement que les droits financiers et successoraux sont construits de facon egalitaire dans le cadre d'un nouveau pacte d'Union, mais que la France ne peut et veut pas accepter de retirer les droits des enfants.
La France reste le pays des droits de l'homme et de la famille. Cette loi du mariage pour tous va a contre sens de ce que la majorite des Francais souhaite. Seule une minorite tres revendicatrice est en train de bouleverser nos fondements et le choix de la majorite. La democratie, et votre role de senateur vous permet de confirmer cela, doit valider ce que la majorite des Francais souhaite. Si un referendum n'est pas possible, et que les millions de voix qui se manifestent aujourd'hui en faveur de la protection des droits des enfants sont considerees comme 'marginales' (un comble!), alors votre voix est essentiel pour confirmer que cette loi ne doit pas etre votee.
Nous vous en remercions et savons que vous etes 'sous pression' pour des raisons politiciennes. Nous vous soutenons et vous pourrez dire a vos enfants et petits-enfants que vous avez protege la famille et les valeurs qui font la grandeure de la France.
Respectueusement et cordialement,
Cedric le Bel

48.Posté par Pierre-Louis Guiraud le 07/04/2013 17:08
Facebook
Monsieur le Sénateur,

L'enjeu est loin d'être anodin : il s'agit de la famille, c'est à dire de la cellule de base de la société.
Quel futur voulons nous donner à la famille? Voulons nous instaurer une égalité destructrice avec un droit à l'enfant, ou voulons nous aider la famille à être un rempart contre l'individualisme que vous dénoncez?

Je salue votre prise de position et vous encourage on ne peut plus vivement à la transcrire lors de votre vote au sénat. Vous ferez peut être quelque mécontent dans votre famille politique, mais vous aurez fait votre devoir aux yeux de la nation et en tant qu'élu.
S'il vous plait, ne laissez pas la famille et le mariage devenir des objet de consommations !

Mr GUIRAUD

47.Posté par Annie TROUVE le 07/04/2013 16:42
Monsieur le Ministre et Sénateur,

Je vous félicite de votre prise de position à contre-courant de votre famille politique : vous démontrez par là une liberté de conscience qui honore un homme politique de valeur!

Je ne peux que vous encourager à aller jusqu'au bout de vos convictions, par-delà l'instrumentation gauche-droite que vous dénoncez, en votant contre ce projet, dont l'importance vaut cette exigence d'engagement.

Veuillez croire, Monsieur le Ministre et Sénateur, à l'expression de mon plus profond respect

46.Posté par Elkana LEVI le 07/04/2013 16:17
Cher Monsieur Chevènement,
Je suis instituteur en ZEP. Je vous ai eu comme ministre de L'Education. Vous avez été le premier à oser nous parler de morale. La seule chose qui compte, c'est votre conscience et votre courage à défendre la vérité. Peu importe que cette fois, ce soit vos adversaires politiques qui aient raison. Soyez du côté de la vérité. Vous avez du courage. Seul ce qui est courageux et vrai traversera l'histoire. Les circonstances de ce vote, le danger d'instrumentalisation sont anecdotiques.
Si vous, une des personnalités politiques les plus crédibles, n'osez pas voter pour vos convictions, qu'en sera-t-il des personnalités moins fortes que vous? Cette loi ne risque-t-elle pas de passer parce que trop de responsables ont manqué de courage? Monsieur Chevènement, beaucoup de Français ont confiance en vous. Vous avez du panache, Monsieur. Soyez grand, dépassez-vous encore une fois.
Recevez toute mon affection et mon admiration.
Elkana Levi

45.Posté par Philippe D le 07/04/2013 16:02
Monsieur Chevènement

Si j’ai bien compris vous avez peur d’être instrumentalisé par la droite en votant contre, alors que votre conscience réprouve ce projet . Mais la gauche a précisément besoin d’hommes comme vous pour montrer qu’elle est d’abord multiple et qu’elle n’est pas aux ordres d’une petite faction minoritaire comme la LGBT ni à ceux d’un président qui semble prisonnier d'une promesse dont après coup il se serait bien passé.

Je connais plusieurs personnes de gauche autour de moi, qui ont voté pour F.Hollande mais qui sont contre ce projet. Ils vont se sentir bafoués par leurs dirigeants si des ténors du PS comme vous, n’avez pas le cran de défendre votre opinion. S'abstenir, c'est perdre la face. Ce ne sont pas les simples individus qui peuvent changer quelque chose, d’autant qu’il n’y a pas eu de référendum sur ce sujet. Que vous le vouliez ou non vous êtes médiatique et vous avez une valeur d’exemple

Que répondrez vous à vos enfants et petits enfants si un jour l’un d’eux vous demande pourquoi vous n’avez pas voté contre alors que vous étiez contre ? : que vous n’avez pas voulu aller contre les irresponsables qui veulent instituer cette ignominie parce que vous avez fait passer, avant votre conscience, votre attachement à la ligne officielle du moment, parce que vous n’avez pas voulu déplaire ? Dans l’histoire de tels renoncements ont conduit à des drames...

Vous pensez que votre position et votre notoriété au sein du PS vous obligent à ne pas vous opposer par le vote à ce projet que vous condamnez cependant officieusement, alors que précisément cette position et cette notoriété vous obligent de faire entendre votre voix et votre différence, bien plus que pour un simple militant. Ne croyez pas que le fait d'avoir simplement fait part de votre opinion puis de vous être abstenu sera mis à votre crédit

Si le sénat vote contre ce projet de loi, bien entendu F.Hollande prendra une claque et sera temporairement en difficulté, mais d’une part vous saurez vous regarder dans la glace et d’autre part vous pourrez, avec d'autres, préparer une refondation de votre parti avec des personnes un peu plus intelligentes et solides. Sinon la descente aux enfers va continuer

De droite, mais sans œillères, je préfère à tout prendre une alternance avec un PS qui ne nous mène pas au désastre économique et moral, plutôt que risquer une alternance future avec des irresponsables ou des extrémistes

Aussi je vous encourage à voter suivant votre conscience, à dire non à ce projet de loi et à le faire savoir

Recevez, Monsieur Chevènement, mes plus sincères salutations

44.Posté par Didier DORAT le 07/04/2013 15:58
Monsieur le Ministre
Un grand merci pour votre prise de position libre et déterminée.
Comme vous, je pense qu'il faut donner plus de droits et de sécurisation aux couples homosexuels, mais cela ne doit pas se faire au détriment du droit des enfants à avoir un père ET une mère.
Le mariage est une institution créée pour correspondre à l'altérité caractérisant l'union d'un homme et d'une femme en vue de procréer et de transmettre. 2 hommes ou 2 femmes ne peuvent biologiquement pas procréer et créer une filiation claire et sans ambiguité pour l'enfant à naître. Le mariage ne peut donc être envisagé pour eux ou elles. CQFD.
Une amélioration du PACS est en revanche envisageable et souhaitable.
Merci de voter selon votre conscience et non par rapport à une "atmosphère générale" ! Le sujet et les conséquences sont trop lourdes pour ne pas voter contre !
Nous comptons sur vous et sur quelques hommes et femmes courageux et d'honneur comme vous, pour faire barrage à ce projet inique.
Respectueusement.

43.Posté par Jeannine Watterlot le 07/04/2013 15:43
Facebook
Merci Monsieur Chevènement d'avoir le courage de vos convictions !

Un beau sujet d’actualité qui demande avant tout un peu de réflexion.
Pourquoi ce sujet si répandu dans nos conversations quotidiennes, entre amis, entre collègues, mobilise autant d’énergie, fait descendre dans la rue une masse de protestants aux quatre coins de notre pays alors qu’il concerne une minorité de nos concitoyens ?

Serait-ce l’impact des médias sur nos cerveaux perméables, ou bien l’habilité de certains journalistes pour faire la Une d’un sujet mineur loin de nos préoccupations financières du moment.
Alors que des sociologues, des pédopsychiatres sont invités sur des plateaux de télévisions pour débattre sur la criminalité, je remarque qu’ils sont silencieux sur ce sujet alors qu’un avis d’expert serait bienvenu, cela est-il un refus de s’exprimer ou bien n’auraient-ils pas la parole ?

La deuxième piste pour laquelle le mariage gay serait si tendance, à part l’engagement de tenir une promesse électorale, ne tiendrait pas du simple marketing en utilisant le terme de « mariage gay » en remplacement de « mariage homosexuel » , mais d’un refus du peuple français d’une société trop moderne, d’un attachement aux valeurs traditionnelles , de notre culture , de notre conscience qui nous pousse vers un équilibre biologique, une chose inexplicable qui est en nous , nous sommes tous nés d’un père et d’une mère et la vie de famille est un bien si précieux.

Mais attention à l’arbre qui cache la forêt car le mariage gay cache le droit à l’adoption et voilà ce qui blesse, le droit à l’enfant, on décide à sa place, on ne lui laisse pas le choix, on oublie son épanouissement, le relationnel avec ses futurs camarades d’écoles. . .

Avons-nous le droit d’imposer tout cela à un enfant ?

Vaste sujet mais j’espère que l’avenir de cette promesse électorale sera bien pesé, débattu comme il se doit, et comme dans toute démocratie, nous respecterons la loi.

Un dernier mot : quel plus beau cadeau que d’offrir à un orphelin une maman et un papa.

N'aurait-il pas été préférable et plus clair pour tout le monde de soutenir l'Union Civile pour les couples homosexuels, ainsi qu'un statut du beau-parent ? De cette façon, il n'y aurait pas eu pour les enfants de privation de filiation, pas d'ouverture à la voie de la PMA et donc à la marchandisation de l'enfant. Nous devrions toujours privilégier le droit de l'enfant au droit à l'enfant.

Monsieur le Ministre, ne nous abandonnez pas là, allez jusqu’au bout… d’avance merci.

Jeannine & Pierre

42.Posté par Saint-Martin le 07/04/2013 15:21
Twitter
Monsieur le Ministre,

Si vous le permettez, j'aimerais vous raconter une histoire. Lisez là jusqu'au bout car vous pourrez juger à la fin de cette histoire, de ce que vous voulez faire.
Cela me convient si vous ne voulez pas voter contre ce projet. Peut être que vous ne voulez pas que les français vous soient reconnaissants, peut être que vous ne voulez pas accroître votre notoriété, peut être que vous ne voulez pas être fier de ce que vous avez fait et rentrer chez vous avec le sentiment d'avoir fait votre devoir. C'est votre choix.

Voici mon histoire.
Pendant un certain temps lorsque j'avais entre 8 et 12 ans, je me demandais souvent pourquoi mon esprit se retrouvait dans ce corps en particulier. J'avais l'impression que les deux étaient dissociés et que j'aurais pu atterrir dans n'importe quel autre corps.
J'aurais pu, par exemple, me retrouver dans le corps d'un enfant au Pakistan et je pensais alors à la chance que j'avais d'avoir mes deux jambes, mes deux bras et mes deux parents. Une véritable chance d'avoir une famille comme la mienne ! C'était ma conclusion à l'époque et chaque jour j'étais fière de dire à l'école devant mes camarades "voilà mes parents, voilà mes frères et soeurs."

J'ai 5 frères et soeurs Monsieur le Ministre, et pour une raison que j'ignore cela donnait une occasion à mes camarades de classe de se moquer de moi; je les entendais traiter ma famille de "lapins". J'ai toujours été proche de mon papa et je lui confiais alors mon souci de me faire moquer à l'école. Ils me disait de ne pas me préoccuper de ce que les autres pensent et de toujours faire ce que ma conscience me dicte.

Malgré les nombreux obstacles à surmonter, je suis maintenant Docteur en Pharmacie et possède un Master en Marketing de l'ESCP. Savez vous pourquoi je suis arrivée là où je suis, là où je voulais être ?

Oui vous le savez... J'ai écouté ma conscience.

Alors que mes professeurs au lycée me disaient que je ne pourrais JAMAIS réussir en Pharmacie ("trop nulle"), j'ai obtenu le concours de première année avec succès. Du premier coup.
Alors que tous mes amis sortaient tous les soirs et se retrouvaient à toutes les sessions de rattrapage, je travaillais plus et n'ai jamais lu deux fois la même copie d'examen.
En écoutant ma conscience...

Cela n'a pas été facile tous les jours mais le résultat en vaut la peine Monsieur le Ministre. Je suis ravie de ne pas avoir renoncé à entrer à la faculté, de ne pas avoir écouté ceux qui m'empêchaient d'atteindre mon but mais d'avoir écouté ma conscience.
Que ce serait-il passé si j'avais écouté toutes ces personnes ?

Ma question pour vous, Monsieur le Ministre, que vous dit votre conscience ? Écoutez-là.

Juliette

41.Posté par Frédéric de Butler le 07/04/2013 14:39
Twitter
Jean-Pierre Chevenement, bravo et merci .
Ce sujet dépasse les clivages politiques souvent réducteurs.
Merci pour les enfants, qui si la loi était adoptée, n'auraient plus accès à leur origine, qu'on priverait légalement d'un papa ou d'une maman.
Oui au contrat d'union civile, voire à l'adoption simple.
Non au mariage, à l'adoption plénière, et à la PMA/GPA qui seraient imposées après.
Nous sommes responsables de la société que nous laissons à nos enfants.

40.Posté par Delphine Barriere Dubois le 07/04/2013 14:31
Facebook
Monsieur le sénateur
Depuis des années, je suit votre parcours et j'ai toujours apprécié votre indépendance d'esprit et vos convictions fortes qui vont toujours dans le sens du bien commun et de la grandeur de la France.
Nous comptons sur vous pour, une fois encore, voter pour ce qui est de mieux pour notre nation. Il faut arreter de mentir aux français et de nier les lois naturelles.
Monsieur le sénateur, exprimez vous en ame et conscience contre le projet du mariage pour tous. Les français ont besoin de votre courage.

39.Posté par Aleth Florent Gauthier Mesnet le 07/04/2013 14:18
Facebook
Monsieur le sénateur
Comme tant d autres électeurs qui vous laissent un commentaire, je vous demande d avoir le courage d aller jusqu'au bout de votre réflexion et de voter NON. Le principe de précaution s'applique, dans le doute ( c'est bien faible !!) que cette loi soit bonne, ne faisons pas le jeu des pro-loi pas l'abstention, mais OSEZ apporter votre vote pour empêcher cette loi de passer.
Les électeurs que nous sommes, nos enfants vous en seront gré
Respectueusement,
Aleth MESNET

38.Posté par viotte le 07/04/2013 14:15 (depuis mobile)
Monsieur Chevènement, exprimez-vous librement et laisser parler le bon sens populaire. Soyez du coté du peuple. Votez clairement NON à ce projet.Ce n'est pas un choix politique.

37.Posté par Alexandre ROTHÉ le 07/04/2013 13:38
Monsieur le Sénateur,
Je suis militaire depuis 25 ans. J’étais dans le Golfe au sein du 4e RD quand vous avez démissionné. A cette époque j’avais très bien compris votre démarche (même si j’avais trouvé que vous vous y étiez pris un peu tard). Vous n’étiez pas d’ accord alors vous aviez démissionné. Aujourd’hui, à l’heure de débat sur le pseudo mariage auquel je suis farouchement opposé, si vous n’été pas d’accord faite preuve de la même indépendance qu’en 1991 : votez NON.
Je vous prie monsieur le Sénateur, de croire en l’expression de mon profond respect.
Alexandre Rothé

36.Posté par Catherine HAZARD le 07/04/2013 13:36
je reprends à mon compte la remarque d'un internaute ":Les enfants de demain vous en seront plus reconnaissants que les politiques d'aujourd'hui". Je suis entièrement d'accord et vous demande donc de voter contre cette loi.

1 2
Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter