Actualités

Affaire DSK: "Je n'exclus aucune hypothèse. Mais dans le moment présent, il faut avoir un principe clair, celui de la présomption d'innocence"


Jean-Pierre Chevènement était sur le plateau de "Parlons-en" sur LCP mercredi 19 mai. Voici l'extrait de l'émission où il s'est exprimé sur l'"affaire Dominique Strauss-Kahn" et la dépêche AFP associée.



Dépêche AFP: Affaire DSK: "c'est comme ça qu'a commencé l'affaire Dreyfus" (Chevènement), 19 mai 2011, 18h16.

Le président d'honneur du MRC (Mouvement républicain et citoyen) Jean-Pierre Chevènement "n'exclut aucune hypothèse" dans l'affaire visant Dominique Strauss-Kahn, en soulignant que "c'est comme ça qu'a commencé l'affaire Dreyfus"

"Il faut défendre la présomption d'innocence", a-t-il déclaré dans l'émission "Parlons en", diffusée dimanche sur LCP et disponible dès jeudi sur son site internet.

"Le système accusatoire américain, c'est-à-dire l'alimentation de la presse, des médias, par la police de façon à faire plier l'accusé me paraît quelque chose qu'il ne faut surtout pas transposer à la France, comme M. Sarkozy en avait manifesté l'intention quand il a proposé la suppression du juge d'instruction", a dit le sénateur du Territoire-de-Belfort.

"Je n'exclus aucune hypothèse. On peut très bien soudoyer une personne, je connais l'existence d'officines louches. Je sais que ça existe", a lancé l'ancien ministre de l'Intérieur, qui "n'exclut pas" l'hypothèse d'une machination.

M. Chevènement "ne dit pas cette jeune femme n'a pas aussi subi des traitements inacceptables, s'ils étaient avérés. C'est aussi une possibilité. On peut aussi réserver d'autres hypothèses qui relèvent de la pathologie".

"Mais dans le moment présent, il faut avoir un principe clair", à savoir la défense de la présomption d'innocence. "C'est comme ça qu'a commencé l'affaire Dreyfus, je vous rappelle ! Au départ, presque tout le monde le condamnait et il a fallu de longues années pour qu'il soit innocenté".

"J'espère que Dominique Strauss-Kahn a de bons arguments à produire. Pour le moment, je ne les ai pas entendus, sauf à travers une lettre où il proclame son innocence", a ajouté M. Chevènement.

En 1894, le capitaine Alfred Dreyfus, de confession juive, avait été condamné pour trahison avant d'être finalement innocenté 12 ans plus tard.



Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 19 Mai 2011 à 20:19 | Lu 8365 fois



1.Posté par Isabelle DUPRAT le 20/05/2011 11:24
L'analogie avec Dreyfus me semble un peu osée!
Si DSK était piégé,cela le serait sur la base d'une faiblesse particulière.
Dreyfus était exempt de toute faiblesse de trahison.Quand même!

2.Posté par Jeanne VINCLER le 21/05/2011 00:19
C'est franchement salir la mémoire de Dreyfus que d'oser un parallèle entre une dramatique affaire d'espionnage et une vulgaire déviance sexuelle dont M DSK semble souffrir depuis des années...Il est regrettable de manifester beaucoup de compassion pour l'agresseur tout en ignorant la victime. Il est vrai qu'elle est noire...

3.Posté par Albert Fontez le 21/05/2011 13:34
Facebook
j ai jamais compris pourquoi Laurent F abus ,lui faisait confiance...je me demande pourquoi,?...un candidat en moins...finalement,...salut Albert...

4.Posté par Julien Fumey le 21/05/2011 14:34
Facebook
Cher JPC, vous dont j'apprécie tant, par ailleurs, le courage et la pertinence des prises de positions dénonçant le caractère féodal et oligarchique de la mondialisation néolibérale actuelle.....Comment pouvez-vous sembler ainsi voler au secours de DSK,ce symbole abouti de ce système pervers, ainsi que de la trahison de la gauche française survenue depuis 30 ans?
Celui-ci ne vous a jamais ménagé, lui, je crois.Certes, j'abhorre, comme vous,toute forme de lynchage médiatique et je pense, en bon républicain, que la présomption d'innocence constitue un principe fondamental à défendre, mais franchement, que viens faire Dreyfus là-dedans?
Pensez-vous que c'est ainsi que vous allez convaincre le peuple de voter pour vous en 2012?
Bien cordialement ......

5.Posté par Pascal OLIVIER le 21/05/2011 16:45
Dominique Strauss-Kahn sacrifié sur l'autel de la tyrannie islamique ?

L'affaire commencerait-elle seulement à livrer son secret, à s'éclairer enfin ? Je me demandais comment le quasi numéro 2 de l'oligarchie mondiale, le président du FMI, pouvait être traité avec aussi peu de ménagement, avec encore plus de défiance qu'un vulgaire justiciable américain. La nouvelle féodalité bénéficie en principe de privilèges sans quoi il ne s'agirait pas d'une féodalité. Le puritanisme légendaire et morbide des américains ne suffisait pas à donner une explication.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/21/01003-20110521ARTFIG00001-les-guineens-du-bronx-reclament-justice.php

La supposée victime est mahométane, une musulmane dévouée, pratiquante et foulardée. Elle n'a pas porté plainte, c'est le procureur qui est à l'origine des poursuites qui peuvent coûter 74 ans de prison à DSK. Bien que femme de chambre, la religion de la supposée victime est la religion la plus tyrannique du globe, on a vu des ambassades et des consulats brûler, des assassinats de prêtres, pour une petite citation de Manuel II Paléologue prononcée par le pape lors d'une quasi confidentielle conférence à Ratisbonne ou pour quelques insignifiantes caricatures publiées au Danemark. Les Etats-Unis d'Amérique ont fait preuve du plus grand zèle pour éviter qu'on puisse leur reprocher d'avoir couvert un juif figure de proue de la "gouvernance" mondiale qui aurait commis la faute de trousser une pieuse mahométane, fût-elle femme de chambre.

Il ne faut pas désespérer le bon musulman qui se doit d'imiter le "beau modèle", Mahomet. Mahomet est célébré ainsi que ses agissements sont sacralisés pour avoir, entre autres, violé Safiya la juive, après avoir assassiné son père et torturé et massacré, devant elle, son mari.

DSK victime collatérale du discours du Caire d'Obama ? C'est plus que probable. Il y a dans ce discours une certaine parenté avec l'édit de Milan de Constantin en 313 qui faisait du christianisme une religion de l'Empire avant qu'elle ne devienne plus tard la religion de l'Empire. Constantin se convertit tardivement sur son lit de mort. En attendant il organise la christianisme. Le premier concile, celui de Nicée en 325, est convoqué par Constantin. Comment ne pas faire le parallèle avec la liberté de religion consacrée pour les mahométants de l'Empire dans ce catastrophique discours du Caire. Les remontrances qui y sont prononcées sur la question du voile à l'adresse des vassaux européens sont éloquentes. Et que dire de la révérence qui fait s'incliner Obama devant le roi Abdallah d'Arabie Saoudite ?!

Jean-Pierre Chevènement a osé la comparaison avec l'affaire Dreyfus. Je lui en sait gré. Il a doublement raison. Une première fois quand il dit que l'affaire Dreyfus a commencé en bafouant la présomption d'innocence, une deuxième fois, mais cette fois-ci il ne le dit pas, parce que DSK est juif et qu'aujourd'hui l'antisémitisme le plus virulent est mahométan.

6.Posté par Jeanne VINCLER le 22/05/2011 02:00
Sauf qu'à l'époque de l'affaire Dreyfus, la présomption d'innocence ne risquait pas d'être respectée puisque cette notion n'était pas encore admise ni reconnue!

7.Posté par Gérard TEULIERE le 22/05/2011 14:12
Je ne vois pas en quoi on peut affirmer que JPC "vole au secours" de DSK., selon certains commentaires que je lis ici. Que les options de DSK soient très différentes de la pensée politique et économique de M. Chevènement, là n'est pas la question. M. Chevènement n'exclut aucune hypothèse et tient -- c'est tout à son honneur -- le langage de la prudence et de la mesure, qui devrait prévaloir dans cette affaire qui suscite la passion, c'est-à-dire forcément l'aveuglement et l'oubli de la raison.

Cette affaire devient un feuilleton dont les média font leur août.

Par ailleurs, M. Chevènement ne met pas en avant un éventuel contenu antisémite de l'affaire actuelle. Il rappelle simplement - et fort justement - que l'Affaire Dreyfus, quia tant marqué la France, a commencé de manière similaire : par un lynchage public symbolique. La connaissance de l'Histoire permet souvent d'éclairer le présent. Les faits ne se répètent jamais exactement, mais les mécanismes historiques et les ressorts de l'action humaine sont par contre récurrents. C'est là une vérité que connaissait bien le général de Gaulle, et qui lui permettait de voir loin vers l'avenir.

Il sera sans doute très difficile et long de tirer au clair l'affaire Strauss Kahn. Il faut laisser la Justice travailler sereinement, et respecter tout à la fois la plaignante et la présomption d'innocence de l'accusé. Il y aura forcément une victime : ou bien une femme violée, ou bien un homme accusé injustement.

N'ajoutons pas à ces deux drames possibles celui de diviser encore davantage la France, et les hommes et les femmes.

8.Posté par Jean-Philippe DELALANDRE le 26/05/2011 19:06
Concernant DSK, je distingue aujourd'hui la présomption d'innocence, qui demeure, de la "certitude de l'indécence" que cet homme (que de nombreux français voyaient déjà comme président de la république et sur lequel une parti du "peuple de gauche" fondait ses espoirs) manifeste en affichant sa fortune, comme une sorte de "pied de nez" à son "infortune" et à la présumée victime... De la pure provocation que le choix cette habitation démesurée au loyers sans rapport avec le quotidien vécue par la grande majorité des Français.
Décidémment, DSK n'était pas l'homme de la situation, il est en train de nous en apporter la preuve sans que l'on ait à développer toute une argumentation politique.. Les actes parlent. Celui-ci n'est pas contestable.

9.Posté par Jean-Philippe DELALANDRE le 27/05/2011 11:01
(suite) Il ne m'étonnerait guère que l'indignation que soulève chez de nombreux Français de tous bords cette arrogante ostentation, de la part d'un homme qui, vu les circonstances, devrait opter pour la discrétion (mais il est vrai qu'il n'est pas candidat à la présidentielle et que la ridicule affaire de la Porsche ou du prix de ses costumes paraît aujourd'hui bien dérisoire) soit taxée de "populisme" par ses "défenseurs éternels" (BHL et bien d'autres..)
Pourtant, le PS ferait bien, sur ce point, de prendre une position claire sans paraître gêné aux entournure, faute de quoi il pourrait bien aller dans le mur...

10.Posté par Annick Bolo le 04/06/2011 15:07
Facebook
Notre système électoral pour l'élection présidentielle fait que les deux candidats arrivés en tête au premier tour s'affrontent au deuxième tour et s'il y a trop de candidats au premier tour le résultat peut être n'importe quoi.
JPC a critiqué dès 1983 le tournant libéral; je ne me souviens pas bien mais je suppose que Rocard l'approuvait. Pourtant dans le chapitre XXX de "Si ça vous amuse" il critique fermement la conduite actuelle de l'économie, il écrit notamment "Il faut que les libéraux authentiques réaffirment la nécessité de règles, et que l'on se débarrasse du système de pensée qui prétend le contraire".
Alors moi toute seule j'appelle les responsables politiques de gauche, les économistes, les vrais libéraux et les pas trop libéraux à se parler ,à dépasser les divergences secondaires et à nous proposer une politique économique pour une société plus solidaire et plus fraternelle. Et à choisir
un homme ou une femme irréprochable et expérimenté pour la proposer aux citoyens.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html


Derniers tweets
La France est l’un des pays fondateurs de l’Europe. Cela nous donne un devoir de responsabilité pr la suite https://t.co/Qll3EG5Hyx #brexit
Dimanche 26 Juin - 18:08
RT @PascalBories: Chevènement à @atlantico_fr : "L’idée européenne mérite de survivre mais la démocratie vit d'abord dans les nations" http…
Dimanche 26 Juin - 13:52
Ma tribune dans @lemondefr : Sortons du déni de démocratie en Europe https://t.co/pTgh3l4wGt #Brexit #Europe https://t.co/7IkgxkEypa
Samedi 25 Juin - 13:12

Abonnez-vous à la newsletter

1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire