Actualités

Signez la pétition : "Pour un collège de l'exigence"


François Bayrou, Pascal Bruckner, Jean-Pierre Chevènement, Luc Ferry, Jacques Julliard, et Michel Onfray ont décidé de s'exprimer ensemble contre la régression qu’engage la réforme annoncée du collège. Ils vous invitent à soutenir cet appel pour obtenir le retrait du décret de « réforme » du collège.


Pétition adressée à M. le Président de la République

Professeurs, écrivains, anciens ministres de l’Education Nationale, citoyens d’options politiques et personnelles différentes, nous sommes engagés pour défendre et servir l’école républicaine. Nous décidons de nous exprimer ensemble contre la régression qu’engage la réforme annoncée du collège.

Tous les élèves ont besoin d’une Ecole forte et structurée pour réussir. Ecole forte, parce qu’elle affirme sa mission de transmettre des connaissances et des valeurs. Ecole structurée, parce qu’elle donne toute sa place aux savoirs disciplinaires.

Nous n’acceptons pas l’affaiblissement des disciplines au profit d’une interdisciplinarité floue, sans contenu défini, dont les thèmes sont choisis selon la mode et l’air du temps, imposés autoritairement et uniformément par le ministère, conduisant au « zapping » pédagogique. L’échange entre disciplines est fécond et mérite mieux que ces faux-semblants.

Nous n’acceptons pas que l’égalité des chances soit confondue avec l’égalitarisme niveleur et se résume à la suppression de tout parcours d’excellence.

Les victimes de ce renoncement, ce seront d’abord les enfants de milieux populaires ou défavorisés pour qui l’école est le seul recours, car ils ne peuvent avoir accès aux cours privés et aux leçons particulières de leurs camarades plus favorisés.

Fidèles à la maxime de Paul Langevin fixant en 1945 la mission de l’Ecole républicaine : « la promotion de tous et la sélection des meilleurs », nous défendons la notion d’élitisme républicain pour que chacun puisse aller au bout de ses capacités.


Quatre éléments sont pour nous fondamentaux :

1. Nous affirmons que la plus efficace des réformes du collège est celle de l’école primaire, puisque les difficultés du collège naissent à l’école primaire.
2. Nous défendons les langues vivantes. Nous n’acceptons pas que les classes européennes, bi-langues, internationales, soient rayées de la carte. Ces classes relèvent d’une pédagogie particulière. On les supprime, on ne les remplace pas. Prétendre imposer précocement deux langues vivantes à tous les élèves, quand une large partie d’entre eux peine à maîtriser le français et la première langue, est un leurre.
3. Nous affirmons la légitimité des langues anciennes. Nous n’acceptons pas que le latin et le grec, qui ont fait le socle de la culture et de la pensée françaises, qui forment les racines de notre langue comme de la langue scientifique mondiale, disparaissent en tant qu’options offertes dans tous établissements, dotées d’un horaire garanti.
4. Nous défendons des programmes clairs et compréhensibles par tous, loin des jargons indécents. Les programmes doivent partir de notions solides et fixer des objectifs clairs et atteignables. Le programme d’histoire en particulier doit proposer des repères chronologiques et ne peut réduire à de seuls traits négatifs ou facultatifs la civilisation européenne et l’héritage des Lumières.


Sur des sujets aussi graves, aucun gouvernement n’a la légitimité de décider sans débat. Les citoyens sont en droit de l’obtenir et d’y participer.
Nous signons et appelons à signer cet appel pour obtenir le retrait du décret de « réforme » du collège. Nous demandons que ce décret soit refondu après les consultations et le débat républicain qui s’imposent.

François Bayrou, Jean-Pierre Chevènement, Luc Ferry
Pascal Bruckner, Jacques Julliard, Michel Onfray

Cet appel peut être signé à l’adresse : www.pouruncollegedelexigence.fr


Mots-clés : collège, école, éducation
Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 5 Juin 2015 à 11:39 | Lu 11489 fois



1.Posté par GERARD_Thierry le 05/06/2015 11:52
pour un collège et une école primaire de qualité

2.Posté par Luce Caggini le 05/06/2015 15:51
contre la régression qu’engage la réforme annoncée du collège.

3.Posté par Joël FURET le 05/06/2015 21:20
Depuis 30 ans les gouvernements successifs, de gauche comme de droite, ont mis à mal l’école de la République qui a été au centre des équilibres budgétaires et ne remplit plus son rôle d’ascenseur social. L’autonomie renforcée des établissements associée à une dérèglementation des horaires dans chaque discipline n’a fait qu’accroître les inégalités entre les établissements et les élèves. Comme ceux-ci s’ennuient, dit-on, et que leurs parents sont des électeurs qu’ils ne faut pas heurter, on supprime quelques heures d’enseignement qu’on remplace par des heures de soutien ou d’enseignement dit individualisé ou interdisciplinaire ; cela a conduit en trente ans à la suppression de 500 heures de français en collège et à la mise en place du « socle commun de connaissances » qui n’a que des objectifs minimalistes. J’imagine que dans quelques années les heures de soutien seront plus nombreuses que les heures d’enseignement.
Régulièrement on entend dans les journaux télévisés « Faut-il supprimer les redoublements ? », « Doit-on supprimer le travail à la maison ? », « Faut-il supprimer les notes ? » Poser ces questions est apporter la réponse et préparer l’opinion aux mesures néfastes à venir. Est-ce ainsi qu’on habitue l’élève aux efforts nécessaires à tout apprentissage ? Est-ce ainsi qu’on rétablit l’autorité de l’enseignant ?
Cette nième réforme du collège se fait de la même façon que les précédentes. Elle ne sert qu’à faire des économies et pour rassurer le citoyen on annonce par exemple qu’elle sert à « consolider les connaissances de base », « que les méthodes d’enseignement seront plus créatives ». Nous savons bien qu’il n’en sera rien. On demandera de moins en moins d’efforts aux élèves dont les connaissances de base seront de moins en moins solides et les inégalités seront de plus en plus visibles. Le démantèlement de L’Education Nationale est en marche.
Si elle est appliquée, cette réforme sera le déshonneur de ce gouvernement qui devrait écouter les spécialistes, c’est-à-dire les enseignants, et pas seulement les comptables du ministère de l’Education Nationale qui n’ont aucune connaissance d’une classe de collège.
Je trouve révoltant de prétendre que les réfractaires à la réforme sont « de droite » et qu’en revanche ses partisans sont « de gauche ». Ma femme et moi sommes des électeurs de gauche et sommes toutefois hostiles aux mesures néfastes à la réussite de chaque élève, quel que soit son niveau.

4.Posté par Brigitte Beluze le 08/06/2015 09:53

5.Posté par Robert Martel le 08/06/2015 14:34
les fossoyeurs de notre civilisation,les tenants de la permissivité à tout prix ,les dispensateurs de la pensée unique... Combien faudra t il encore de Réformes de l'éducation nationale

6.Posté par Gaëlle Morizur le 18/06/2015 23:22
Mère de 2 garçons en primaire et maternelle, je suis présente chaque soir pour les devoirs. Et heureusement!
je révise les bases de l'orthographe, de la conjugaison et de la grammaire. Nous faisions des dictées toutes les semaines jusqu'en mars 2014 : 0 ou 1 faute en dictée à l'école; Puis j'ai arrêté en me disant que maintenant, mon enfant était sur les rails; Résultat: 18 fautes à la dernière dictée.
Les devoirs sont un rituel important : pour les parents, car on peut se rendre compte des points à réviser et pour les enfants, car seul devant leur cahier (autonomie).
Quant aux programmes de sciences et d'histoire, il y a aussi beaucoup à redire sur la complexité des notions apprises qui sont à mon avis déplacées par rapport à l'âge des enfants de primaire.
Ce n'est pas le collège qu'il faut réformer, mais le primaire.
J'ai les capacités intellectuelles pour suivre mes enfants et combler les manques de l'enseignement de l'école de la République. Mais il faut penser aux enfants dont les parents n'ont pas la possibilité de les aider. De fait, on créé une élite.
Je signe cette pétition contre la réforme du collège et prône une réforme du primaire.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter