Actualités

« Reconquête républicaine »


Communiqué de Jean-Pierre Chevènement à l'AFP, lundi 26 mars 2007.


En faisant chanter la Marseillaise et en rappelant que le drapeau tricolore est celui du peuple français tout entier, Ségolène Royal reprend le terrain trop souvent abandonné par la gauche depuis des lustres à la droite et à l’extrême-droite. Elle ne vas pas « à la rencontre de leurs idées », comme se ridiculisent à le dire Sarkozy et Le Pen. Elle illustre en effet de la manière la plus claire une différence essentielle : elle affirme la valeur d’égalité, qui est au coeur du patriotisme républicain, contre les tenants des idéologies inégalitaire (Le Pen et Sarkozy) ou raciste (Le Pen).

Le ministre de l’Education Nationale qui a réintroduit en 1984 la Marseillaise dans le répertoire scolaire apprécie pleinement cette reconquête de la France par la gauche. Si cette reconquête est bien expliquée comme un retour aux sources de la République, elle marquera un tournant essentiel dans la campagne.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 26 Mars 2007 à 17:27 | Lu 7403 fois



1.Posté par Vincent le 26/03/2007 17:32
Elle demande aux gens de chanter la Marseillaise mais s'abstient de la chanter elle-même! Et elle critique les footballeurs qui ne la chantent pas...Se concentre-t-elle avant le match, comme eux?

2.Posté par HM 34 le 26/03/2007 18:13
D'accord avec Vincent:pourquoi ne chante-t-elle pas?Quant aux footballeurs ce qui suit va vous paraître léger:lors du match contre la Lituanie,les supporters locaux ont déplié une grande banderole,représentant le continent africain bariolé des 3 couleurs françaises et l'inscription"Bienvenue en Europe".Comme quoi l'identité nationale pose question.Toujours pour nos footballeurs Domenech sélectionne une ou deux fois de jeunes joueurs histoire de les empêcher d'aller jouer dans deséquipes nationales africaines plus tard.Comment marier la double nationalité avec le concept d'identité nationale?

3.Posté par Charleston (de Paris) le 26/03/2007 19:05
Vous avez raison sur le fond. Mais l'éducation nécessite de faire savoir ce qu'est un chant patriotique national, pourquoi notre drapeau est tricolore et comment cet héritage culturel fait avancer le progrès de notre communauté nationale. Nous sommes dans un monde de médias où les petites phrases et les secondes de télé sont manipulés par des gens (journalistes?) décervelés. Mais la communauté nationale est celle du destin. Si la France ne présente pas un projet collectif commun, un pacte entre toutes ses composantes, pourquoi devrait-elle continuer à exister? La République n'est pas un tombeau des horreurs du passé. C'est la chose publique de main. Pour le moment, on fait confiance à Ségolène Royal mais sera-t-elle à la hauteur des attentes? Elle le devra peut-être à vous si êtes en mesure de convertir votre fidélité en passé en investiisssement dans un avenir souhaitable et peut-être désirable.

4.Posté par Roland le 26/03/2007 19:09
Qu'ils (et elle aussi si possible...) chantent la Marseillaise au début ou à la fin du meeting...bon, mais ne pas en faire tout un flan. Et les drapeaux chez soi dans la cuisine pour les mettre le 14 juillet...??? Les Français n'ont pas besoin qu'on leur dise ce qu'il faut faire avec le drapeau tricolore; quand il le faut ils les sortent, mais pas sur commande. Ne tombons pas dans le ridicule des yankees chez qui le degrée de patriotisme se mesurent au nombre et à la taille des drapeaux; ils sont tellement gagas de leur drapeau qu'on leur fait avaler n'importe quoi en son nom.

5.Posté par Nanard le 26/03/2007 19:36
Les accords MRC-PS concernent entre autres la remise en cause de certains points du traité de Maastricht. L’indépendance de la BCE, le pacte de stabilité, le fonctionnement de la commission etc… Avec, l’ajout à ce traité, la défense de l’emploi, la relance de l’économie etc…La volonté de revoir la construction de l’Europe et d’en faire un outil dans l’intérêt de tous les Européens et non dans celui des financiers spéculateurs de tous poils est bien dans l’objectif de Ségolène ROYAL. Certes, ce ne sera pas facile, mais l’intention et la volonté y sont. Au fait, que proposent MM. Bayrou et Sarcozy? Nous savons que leur seul objectif est de nous faire avaler le TCE que nous avons rejeté le 29/05/2005 Ces deux là sont pour une Europe toujours plus libérale avec des effets aggravés pour notre économie. Là, il n’y a aucun doute.

6.Posté par asse42 le 26/03/2007 20:45
Ségoléne reconquiert pour nous les symboles républicains. On ne peut que l'encourager, je veux être fier d'être français. Son état d'esprit est résumé par la phrase de JJaurés:" le patriotisme c'est l'amour de son pays, le nationalisme c'est la haine des autres".
Ségoléne dit bien que pour se tourner résolument vers l'extérieur il nous faut déjà être bien assuré de nos bases et de nos valeurs. D'ailleurs nous ratifierons le traité sur les langues régionales tout en étant europhile convaincu et tourné vers le monde.
Tenez sur votre droite vous avez le discours de Vitrolles. Ecoutez-la parler de la nation. Tout est dit.

7.Posté par Josette le 26/03/2007 20:55
MERCI à Ségolène Royal de nous redonner une patrie. OUI au drapeau français qui devra s'associer au drapeau européen sans être supplanté par lui.

Entendu sur "Europe numéro 1, cet après-midi : "Le patriotisme, c'est l'amour des siens, le nationalisme, c'est la haine des autres."
A méditer.

8.Posté par Xavier DUMOULIN le 26/03/2007 21:33
Misère d'une politique de l'invective à la gauche de la gauche! Nos prétendus esprits révolutionnaires éclairés vont raillant Ségolène Royal à propos des symboles de la France républicaine. Ils ont tout simplement oublié les références de notre histoire nationale.

Le premier dit préférer la musique aux paroles de La Marseillaise qu'il conviendrait donc de modifier. Et d'évoquer les paroles sanguinaires! Il prêche ainsi pour le révisionisme historique en toute sincérité. L'idée, chère à Albert Soboul, d'un Peuple révolutionnaire portant un élan national lui est tout à fait étrangère. Lisons plutôt le grand historien.

"Le 26 avril, à Strasbourg, Rouget de Lisle avait lancé son Chant de guerre pour l'armée du Rhin, dont l'ardeur, à la fois nationale et révolutionnaire ne fait aucun doute : dans l'esprit de celui qui l'écrivit, comme de ceux qui le chantèrent, révolution et nation ne se distinguaient pas. Les tyrans et les vils despotes qui méditent de rendre la France à l'antique esclavage sont dénoncés, mais aussi l'aristocratie, les émigrés, cette horde d'esclaves, de traitres, ces parricides, ces complices de Bouillé. La patrie dont l'amour sacré est exalté, à la défense de qui l'on appelle ("Entendez-vous dans les campagnes mugir ces féroces soldats…"), c'est celle qui, depuis 1789 s'est faite contre l'aristocratie et la féodalité.

On ne saurait séparer ce qui devint bientôt l'Hymne des Marseillais de son contexte historique : la crise du printemps 1792. Elan national et poussée révolutionnaire furent inséparables ; un conflit de classes sous-tendait et exacerbait le patriotisme. Les aristocrates opposaient le roi à la nation qu'ils méprisaient, ceux de l'intérieur attendaient l'envahisseur avec impatience, les émigrés combattaient dans les rangs ennemis…" ( Histoire de la révolution française de la bastille à la gironde, p 286, Albert Soboul, idées-Gallimard, 1974)

Pauvres esprits asphixiés par l'air du temps et prêts à liquider tous les symboles républicains! Quelle manque de perspective. Quel contre sens historique! Il ne faudrait pas traiter les paroles de La Marseillaise comme du transgénique. Qui disait que seule la vérité est révolutionnaire? Quand nous aurons le temps nous parlerons du drapeau bleu-blanc-rouge qui semble donner des boutons à nos censeurs. Avant de railler, mieux vaudrait ne pas dérailler.

A bon entendeur salut… et fraternité.


9.Posté par Le Franc-tireur le 27/03/2007 00:29
Je ne peux que me réjouir des déclarations de Ségolène Royal sur notre hymne et notre étendart et plus largement sur sa volonté de ramener la nation là où elle était née, c'est dire du côté de la république et du mouvement ouvrier.

Il subsiste cependant une ambiguité préocupante dans ses propos : Elle parle d'IDENTITE NATIONALE, ce qui est important, mais je ne l'ai jamais entendu parler de SOUVERAINETE NATIONALE. Or, d'un point de vue républician ces deux élements sont FONDAMENTALLEMENT INDISOCIABLES. L'identité nationale désincarnée, réduit à du patrimonial, est incompléte voir reactionnaire, si elle n'est pas associée à la conquête politique qu'est la souveraineté.

Le risque est le suivant : En louant l'indentité nationale, comme le font N. Sarkozy ou S. Royal, on passe à la trappe la souveraineté : pour le dire abruptement : "soyer fier d'être français, chantez la marseillaise et agitez les drapeux... pour mieux accepter l'Europe supranationale qui vous prive de votre Liberté !"

Je me souviens que lors du Referendum de 2005, certains partisans du OUI avaient loué l'indentité nationale, entendue comme un ensemble de valeur liées au passé, tout çà pour mieux faire accepter l'idée que l'histoire (c'est à dire le combat démocratique pour la souveraineté) s'était désormais arrêtée avec la monnaie unique...

Bravo à Madame Royal pour ces déclarations... mais j' en attend maintenant d'aussi fortes sur la Souveraineté nationale et populaire, notamment en prenant clairement l'engagement de ne pas nous resservir tout ou partie du TCE et plus largement sur la remise en cause de l'europe fédérale. c'est à ces conditions, que je pourrai éventuellement voter pour elle au premier tour.

10.Posté par rajeev le 27/03/2007 01:03
Décidément, Ségolène Royal ne manque pas de courage ! Heureuse initiative que celle de vouloir réconcilier la gauche et la nation ! J.P Chevènement s'y est employé déjà depuis un certain temps, provoquant souvent les moqueries de bien des socialistes. Les mêmes aujourd'hui feignent de croire que Mme Royal confond nationalisme exacerbé et patriotisme républicain. Il n'en est rien. Très justement et avec beaucoup de pédagogie Ségolène Royal a distingué défense de la nation, ouverte sur l'universel et nationalisme fondé sur le rejet de l'autre. Je suis convaincu qu'elle a ainsi touché les aspirations profondes du peuple français.
J.P Chevènement a raison : c'est sans doute un tournant dans la campagne. Encore convient-il de réagir face à toutes les tentatives visant à déformer ou à carricaturer les positions de Ségolène. Ainsi, la défense qu'elle a apporté aux parents d'enfants scolarisés a été traduite dans les médias comme la volonté de régulariser tous les sans papiers.

11.Posté par Lionel le 27/03/2007 09:52
Je suis content que la gauche des maroquineries accepte enfin de parler de patrie, identité nationale... Ma question est la suivante : est-ce par conviction ou par opportunisme ? J'ai mon idée et malheureusement, j'ai peur que ce ne soit que par calcul politique !!!!

Que penser de la régularisation automatique des familles de sans papiers dont les enfants sont scolarisés. Ca va encore encourager les gens à utiliser leurs enfants comme bouclier. Ca ne me choque pas de demander aux gens qui viennent en France de respecter les valeurs de la républiques française. Par exemple, quand je pense au lycée musulman qui vient d'ouvrir près de Lyon, qui va vérifier que la théorie de l'évolution (pour les musulmans, les singes font parti d'une peuplade punie par Dieu parce qu'elle s'est mal conduite) est enseignée ?

Que dire de l'extrême gauche qui est internationaliste et qui se fout de la France. Je suis désolé de dire cela, mais la LCR, LO et toute la clique devrait être interdit pour le bien de la République Française : ils veulent dissoudre la république française dans le monde en régularisnt tout les sans papiers et même en leur donnant le droit de vote à toutes les élections.

Hier, j'ai écouté mots croisés et j'ai entendu M. Baupin (je ne sais pas si c'est l'écriture exacte, mais je m'en fous) qui a dit qu'il ne chantait pas la Marseillaise et qu'il n'acceptait pas un chant qui parle de SANG IMPUR!!!
Les verts, c'est ce parti qui soutient aussi la miss !!!!

Je ne peux absolument plus entendre parler ces gens, ça m'énerve à chaque fois que je les entends.

Ils veulent aussi la peau de nucléaire et veulent que l'on revienne à la bougie ?!
La miss voulait, à une époque, venir à 50% d'énergie renouvlable et avoir la peau du nucléaire !!! M. Cazeneuve (maire de Cherbourg) a failli quitter le PS !!! J'ai eu cette information dans le livre d'Eric Besson, livre qui permet de montrer le comportement de la miss!!!!!!

12.Posté par Claire Strime le 27/03/2007 11:18
non les verts soutiennent Dominique Voynet

Très heureuse initiative que cette Marseillaise,car, et c'est 1 des premiers miracles de cette campagne, Bayrou est tombé dans le panneau et a sorti le même discours cosmopolite de pacotille qu'Arlette Laguiller, Besancenot ou nos amis les verts.

La visibilité revient sur le front idéologique.

13.Posté par Elie Arié le 27/03/2007 13:29
Quand on voit les débats auxquels donnent lieu les suggestions de Ségolène Royal sur le drapeau, et qui sont du type " mon bleu-blanc-rouge n'a pas la même signification que celui de Le Pen, de Villiers, etc.", on se demande si ce drapeau, créé par La Fayette en 1790 pour symboliser l'Unité Nationale toutes opinions confondues ( blanc de la monarchie, bleu du clergé, rouge des gardes nationaux), n'est pas davantage un facteur de division que d'unité.

14.Posté par ismael le 27/03/2007 14:15
A franc-tireur,

Il me semble que Mme Royal a clairement critiqué l'orientation actuelle de la construction européenne. Ses propositions en la matière vont dans le sens d'une réorientation en profondeur . Ellle propose, par ailleurs, la soumission de tout nouveau traité à un référendum. N'est-ce pas s'en remettre à la souveraineté populaire ?

15.Posté par Claire Strime le 27/03/2007 14:48
Notre superbe drapeau bleu-blanc-rouge divise plus les ouiouistes que les nonistes ( même si on peut pas empêcher Besancenot, Bové et Laguiller de n'y rien comprendre). Rien que pour ça il est un facteur positif d'unité.

Le tapis de bombes tricolore, lancé à moins d'un mois de l'échéance et à trois semaines de la cloture des sondages (donc lancé à point, ni trop tôt ni trop tard) a atteint de plein fouet Bayrou (pour qui il sera trop tard pour se dédire), qui peut maintenant accélérer son mouvement vers le pschitttt.

16.Posté par Le Franc-tireur le 27/03/2007 20:37
A Ismael,

J'ai entendu les propositions de SR sur l'Europe, mais je les trouve tout de même ambigues... il me semble, qu'elle n'a pas exclu de reprendre certaines parties du feu TCE. Quant au protocole social et à la réforme de la BCE, çà ne va pas être facile de faire avaler çà aux Britanniques ou aux allemands, sans parler des autres... que fera-t-elle alors ?

J'ai peur qu'elle sacrifie, comme tant de socialistes avant elle, les intérêts du peuple français au nom de la sacro-sainte constructuion européenne... Voilà pourquoi j'attend un engagment clair de sa part. Contrairement à l'identité, la souveraineté ne se paie pas de discours mais d'actes politiques... je suis sceptique, mais le passé m'a apris à me méfier des promesses des socialistes.

17.Posté par Vincent le 27/03/2007 23:26
N'oublions pas non plus que le drapeau bleu blanc rouge était un symbole tellement fort qu'il est à l'origine de la 3e République. A l'époque de Mac Mahon, c'est parceque l'héritier du trone voulait absolument le drapeau blanc qu'il a refusé d'être roi. Et la France ne devint pas une Monarchie, malgré une majorité favorable.

Sinon je suis à 100% pour la France black bleu blanc beur rouge de Royal. Les Champs Elysées en juillet 2006, avec des meneurs de Marseillaises noirs et de jeunes porte-drapeaux de toutes origines m'en ont convaincu, c'est lui maintenant le peuple de Paris!

18.Posté par ismael le 28/03/2007 00:53
A franc tireur,

Je comprends votre scepticisme. Sans doute, seront-ils nombreux au sein du parti socialiste à vouloir entraîner Ségolène Royal vers des positions européistes. Et il est vrai que dans le passé les socialistes n'ont pas toujours respecté leurs engagements. Je vous rejoins aussi pour considérer que les avancées sociales au sein de l'Europe seront très difficiles à obtenir...Mais face à ces constats et ces craintes, faut-il ne plus espérer et abandonner le combat ? N'est-ce pas au contraire une raison pour tenter de peser de toutes nos forces?
En défendant la nécessité pour l'Europe, de se protéger dans le cadre de la mondialisation, dans l'attente de l'adoption de règles sociales à l'échelle mondiale, Ségolène Royal a accompli un saut qualitatif important, rompant de fait avec le dogme du libre échangisme
Preuve si besoin en était qu'elle est capable de prendre des risques et de bouleverser l'ordre politique.

19.Posté par Lionel le 28/03/2007 09:06
Hier, j'ai écouté "n'ayons pas peur des mots" sur itélé et il y avait un mec de la LCR qui est revenu sur l'histoire du drapeau et il a dit :
- en 2002, Chevènement a décalé le curseur vers la droite,
- c'est Chevènement qui doit être content (à propos des déclaration de la miss)

Pour eux, la France, l'identité nationale, la sécurité des citoyens, ce sont des gros mots et il n'est pas possible d'être de gauche et être souverainiste...

Tous ces gens démagogos d'extrême gauche ne peuvent pas comprendre que l'on puisse être fier et content d'être français et dans le même temps, ne pas mépriser les autres nations ou se sentir "supérieur" aux autres. J'ai hâte qu'ils fassent 1% ce qui fera 6% quand même pour les démagogo (je compte les verts).
J'espère que le PS, en aura-t-il le courage, va stopper son aide au PC comateux et qu'il se comportera comme en 2002 face au MRC.

Ainsi, je me permets de poser une question à M. Chevénement qui veut interdir le FN : est-il aussi pour interdire "les partis de l'étranger" (qui ne respectent pas (voire méprisent) les symboles de la République Française comme par exemple la Marseillaise) ?

20.Posté par Claire Strime le 28/03/2007 10:56
"Art. 11.
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi." (DDHC du 26 août 1789)

Les gens de la LCR, LO, Bayrou, les verts sont des zozos cosmopolites sincères, qui, et c'est leur droit, ont perdu les repères historiques et théoriques qui leur permettraient de différencier vraiment droite et gauche.
Cela n'en fait pas consciemment des "agents d'un parti de l'étranger" (quel étranger d'ailleurs?). Ils ne peuvent être combattus que d'une manière politique, d'autant que, ruse de la raison habituelle, certains rendent bien service aux Républicains et Patriotes, par le caractère caricatural de leurs inepties.


21.Posté par Lionel le 28/03/2007 13:33
Claire,
la question que je voulais soulever est la suivante : pourquoi faire une différence entre l'extrême droite et l'extrême gauche. Si on veut interdire l'un, on doit interdire l'autre.

Le parti de l'étranger, vague sujet qui a été évoqué par Ponia (il me semble) contre le PC de Marchais dans les années 70.
L'expression aurait été reprise par le Ché lors d'une manifestation de soutien aux sans papiers, manifestation soutenue par qui : l'extrême gauche.

Ce qui m'énerve au plus au point, maintenant que le temps de parole est équitable, c'est l'extrême gauche qui fait 6% des voix et qui monopolise la moitié du temps de parole (6 candidats sur 12). Et les vrais républicains sincères ne sont pas entendus :
- le Ché a été racheté par le PS,
- NDA a été censuré par l"UMPS.

Pour défendre le non au TCE, on a le choix entre les 6 démagogos précedents, Le Pen et De Villiers. Bonjour le choix!!!!!

22.Posté par Claire Strime le 28/03/2007 14:47
l'élection des 22 avril et 6 mai est spécifique et n'est pas un plébiscite ou un référendum

c'est sachant cela et en conscience que les citoyens voteront (pour le TCE ils ont déjà dit NON)

23.Posté par Claire Strime le 28/03/2007 15:21
Le décret-loi de janvier 1936 ne permet de dissoudre que les groupes armés (ce qu'a rappelé plusieurs fois le Conseil d'Etat dans ses arrêts). On ne peut donc pas confondre des partis politiques et des machins genre FLNC ou Unité Radicale.

24.Posté par Lionel le 28/03/2007 19:15
Je suis d'accord que les citoyens ont dit non aux TCE mais, si le texte avait été présenté au parlement, il aurait été ratifié sans aucun problème. Et que propose les candidats qui ont une chance d'être élu : de faire passer le texte en douce pour sarko. Pour la miss, on ne sait pas, elle change d'avis comme de chemise et on ne sait jamais si c'est son avis qui va prépondérer ou celui du PS !!!!

Quand on lui demande son avis sur l'entrée de la Turquie, elle ne répond pas et dit que son avis et celui du peuple français : c'eut été ):. lamentable d'avoir une présidente qui n'a pas de convictions.

Le président va quand même négocier à Bruxelles, c'eut été bien d'avoir comme président quelqu'un qui ne soit pas un ben-oui-oui à l'Europe libérale. La miss a parlé de faire une Europe sociale : que vont dire les autres ? Le manque d'une Europe sociale est l'une des raisons de mon vote non à Mastricht.

Cela dit, pour l'interdiction du FN, c'est JL Mélanchon qui l'avait suggéré. Et le Ché avait souhaité que les maires ne donnent pas les signatures à Le PEN (chez FOG je crois). Il devrait prendre la même position pour les démagogos.

25.Posté par Toto le 29/03/2007 08:15
Le problème, voyez-vous, c'est que la nation comme espace pertinent de l'expression démocratique dans la bouche de candidats qui semblent le découvrir (après avoir été les promoteurs de la trahison du peuple par des élites) sonnent non seulement creux mais aussi un peu dangereux...Ca sonne plutot nationaliste que patriote..! Ca sonne précipité et électoraliste ! Ca sonne même un peu comme rappel aux électeurs du Front National dans une sorte d'urgence insincère...Et d'ailleurs on le sait bien puisque les prochaines échéances de l'actualité européenne vont conduire le futur gouvernement francais à devoir prendre des mesures à rebours de la décision prise souverainement par le peuple le 29 mai 2005...Malgré tout, on votera par défaut pour Ségo puisque l'on refuse absolument un Le Pen aux petits pieds à la présidence de la république...

26.Posté par Claire Strime le 29/03/2007 10:15
il faut aussi s'adresser à l'électorat populaire "déboussolé" qui vote FN, notamment à cause des abandons de la "gauche de gouvernement"

l'élection présidentielle ne détermine pas le résultat des élections législatives, 1 session de rattrapage possible pour les nonistes et autres souverainistes conséquents!

27.Posté par Lionel le 29/03/2007 10:54
Sauf que le scrutin majoritaire uninominal à deux tours fait que l'on risque encore de se retrouver avec soit une majorite PS soit une majorite UMP. Il faudrait introduire une dose de proportionnelle.
Et de toute façon, ces partis vont censurer les autres : je pense en particulier à NDA puisque le Ché pense (encore ?) avoir une influence sur le PS.

Ce qu'il manque, entres autres, à la gauche pour récupérer les votes des milieux populaires du FN, c'est un discours sur la sécurité. A l'époque ou je vivais dans une banlieue de Dijon (entre 95 et 98), j'ai vu la situation qui commençait à se détériorer : des voitures ont brulé dans les parkings souterrains, un camoin a brulé sur un parking. La situation s'est encore aggravée depuis mon départ.
Lorsque les gens parlent de sécurité, ils se font traiter de facho par les démagogos (je pense au Ché à propos des sauvageons).

Quand je pense que le PS vient critiquer la politique de Sarko (perso : je pense que son bilan n'est pas bon, c'est surtout de l'llusionisme) après la politique faite par le PS après le départ du Ché, ces gens ne manquent pas d'air !!!!

28.Posté par Claire Strime le 29/03/2007 13:06
il risque d'y avoir beaucoup de triangulaires aux législatives, et puis le foin fait par Bayrou, le dépassement des verts par l'extrême gauche viennent troubler le jeu
après tout, les sondages donnaient le oui gagnant 2 mois avant le 29 mai
et si le pays légal ne correspond pas au pays réel la nouvelle Présidente pourra dissoudre, convoquer 1 constituante et dans l'attente, prendre les mesures d'urgence qui s'imposent pour instaurer l'ordre juste

29.Posté par Elie Arié le 29/03/2007 19:48
À Claire Strime: il faudrait tout de même en finir avec cette expression horripilante d'"ordre juste":

-à la fois démago-tautologique: qui est pour le désordre ou pour l'"ordre injuste"?

-et d'essence religieuse: il y aurait un "ordre juste" dans l'absolu, indépendant des époques et des évolutions économiques, sociales, politiques, culturelles toujours mouvantes; on n'est pas loin de l'infaillibilité pontificale en matière de dogme ("est juste ce que je décrète comme tel").

30.Posté par Lionel le 30/03/2007 17:53
Pour Claire, le parti de l'étranger est identifié :

http://www.gaucherepublicaine.org/lettres/524.htm#goArticle2

Et la militaire anglaise qui a été arrêtée (peut-être même kidnappée) a été voilée par les facho iranniens!!!!


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter