Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Réaction de Jean-Pierre Chevènement au décès de Claude Cheysson



Claude Cheysson avait déjà derrière lui une très brillante carrière diplomatique et administrative (Organisation commune des régions sahariennes, ambassadeur en Indonésie, commissaire européen) quand François Mitterrand lui confia, en mai 1981, la responsabilité du ministère des Relations extérieures, appellation tombée en désuétude depuis la Révolution.

Il voulait inventer une politique originale, tournée prioritairement vers le Sud, vers les grands pays émergents, et notamment trois pays clés : l’Algérie, l’Inde, le Mexique. Cette vision stratégique était prémonitoire. Claude Cheysson s’est acquitté de sa tâche avec le brio et l’énergie que chacun lui connaissait. Son départ du quai d’Orsay a coïncidé avec un recentrage euro atlantique qui rompait fort avec le discours de Cancun.

Je vois avec tristesse s’éteindre une des grandes figures politiques qui ont fait l’élan de 1981.

Ma fidèle pensée va à sa femme et à ses proches.


Mots-clés : 1981
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mardi 16 Octobre 2012 à 13:31 | Lu 2496 fois


Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html


Derniers tweets
"Un défi de civilisation", en librairie mi-octobre https://t.co/60ZZLTgLVB
Mardi 27 Septembre - 13:08
Entretien @causeur : "Tous les Français devraient faire un djihad laïque!" https://t.co/2LqAi0TFRJ
Samedi 24 Septembre - 10:24
Sur @franceinfo #Alstom un épisode de la lutte des classes, la saga de la désindustrialisation de la France https://t.co/waEw3n9UcZ #Belfort
Mercredi 14 Septembre - 21:43

Abonnez-vous à la newsletter

1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire