Actualités

Réaction de Chevènement à une possible reprise d'Alstom par GE


AFP, samedi 26 avril 2014.


Réaction de Chevènement à une possible reprise d'Alstom par GE
Jean-Pierre Chevènement, sénateur du territoire de Belfort, président d'honneur du MRC et ancien ministre, notamment de l'Industrie : "Il est inacceptable que le rachat du secteur énergie d'Alstom par General Electric mette l'Etat devant le fait accompli (...) Je demande que le Conseil d'administration d'Alstom, appelé à entériner un tel accord, soit repoussé à une date permettant aux services du ministre de l'Industrie de faire leur travail. Je suggère que l'Etat monte en capital s'il le faut pour remplacer les actionnaires défaillants. Cet argent sera mieux utilisé de cette façon que par la distribution indiscriminée de 50 milliards d'euros à toutes les entreprises y compris les grandes banques ou les grandes sociétés de distribution qui ne rentrent pas dans la compétition industrielle".


Rédigé par Chevenement.fr le Samedi 26 Avril 2014 à 12:47 | Lu 4501 fois



1.Posté par Serge Moullin le 26/04/2014 14:39
Facebook
Comment sortir la France de cette Europe du chômage, de la désertification industrielle , de la régression sociale si vous ne faites qu'apporter des voix à ce gouvernement ?
Jean-pierre Chevènement, levez-vous ! La France vous appelle, les gens veulent sortir de ce marasme politique, économique, social.

2.Posté par curbet_robert le 26/04/2014 15:22
Twitter
Que vaut-il mieux? Ouvrir le capital à GE, bénéficier de ses marchés américains et asiatique, et garder l'emploi en France.
Ou refuser de vendre à Alstom, injecter des fonds publics, nommer à la tête un énarque incompétent, se fermer le marché américain et faire un plan social dans 2 ans?

3.Posté par Carl GOMES le 27/04/2014 02:08
Il faut être complètement naïf pour croire que si GE rachète Alstom, ils vont préserve les emplois (ou en créer) . Le seul intérêt pour eux, c'est d’éliminer un concurrent et peut-être bénéficier de quelques brevets. Ils vont pas venir faire fabriquer les turbines pour les US ou la Chine en France, d'autant plus qu'ils ont une usine à côté sur le site de Belfort!

Avec cette idéologie d’ouvrir le capital pour préserver les emplois et ouvrir de nouveaux marchés, le PS (et l'UMP) a démantelé, saccagé notre industrie, qui était performante et rentable!

Dans les faits, ils laisseront pourrir l’entreprise, lui affectant une fonction secondaire pour mieux l’oublier. Après avoir bénéficié d'un plan de sauvetage distribué généreusement par nos élus désemparés, si ils s'y prennent bien, dans 5 ans, y'a plus rien.

4.Posté par Jules DUNORD le 27/04/2014 10:23
Tout à fait d’accord avec Carl. La France fourmille d’exemples de ce style : achat – pourrissement – suppression (ex : Mital à Florange).

Que des investisseurs étrangers essaient d’acquérir des sociétés françaises, c’est de bonne guerre mais que des patrons ou actionnaires français leurs ouvrent les portes, c’est inadmissible. Tout comme il est inadmissible que des politiciens laissent faire ou les encouragent (n’est-ce pas L. Jospin qui a le plus privatisé comme premier ministre). Ils méritent tous la perte de la nationalité, l’exil avec un passage dans un baril de goudron et de plumes.

Comme le disait JP Chevènement, ce matin sur Europe 1, la France est en passe de devenir un grand parc d’attraction. Puisse cette énième perte, faire en sorte que le vieux sage lion sorte enfin ses griffes. Il n’y a plus rien à attendre et à espérer du PS devenu néo libéral.

5.Posté par Carl GOMES le 27/04/2014 20:16
Bravo à Mr Chevènement pour la célérité de son action!
Je rappelle que dans la minute qui suivra la vente d'Alstom Power, si elle se fait, c'est un siècle de génie industriel français qui sera définitivement perdu. Jamais plus des turboalternateurs ne seront conçus ni produits en France. On ne fait pas renaître une industrie pareille en 10 ans!
Parallèlement, la concurrence sera faussée, Siemens mis à mal (si vente à GE) , Areva et EDF affaiblis, car soumis au nouveau leader américain.

6.Posté par Jp JP le 28/04/2014 10:55
Après 40 ans de « il faut » et de « yaka », il semble maintenant opportun de procéder à une réforme structurelle du PE adaptée au besoin :
Remplacer les eurodéputés par des délégations équivalentes de députés nationaux (intervenant de façon intermittente) au Parlement Européen libérerait des dizaines de milliards d’€ à investir dans des projets d’équipements européens pour diminuer ce nombre insupportable de 25 millions de sans emploi en Ue. Ceci en commençant par soutenir et/ou développer l’industrie européenne (ALSTOM par exemple…).

Trouver des députés disponibles pourrait facilement être réalisé par les chefs de groupes, après renouvellement de l’Assemblée nationale selon un mode de scrutin démocratique majoritaire-proportionnelle (devant l’urgente nécessité d’une telle réforme le passage ultérieur au scrutin mixte ne devrait pas être un obstacle pour envoyer siéger des députés nationaux au Parlement Européen dès 2014).
Sur cette proposition l’intervention de Mr JP Chevènement auprès de Mr Valls pourrait être déterminante.
Un tel changement dans le mode de gouvernance (jusqu’ici catastrophique) du Parlement européen serait salué par tous les peuples membres de l’Ue et revaloriserait les élus.

Le système de gouvernance de l’Ue trouverait ainsi des Milliards d’€ d’économies et le lien qui manque depuis 40 ans avec… le terrain !

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter