Agenda et médias

"Raccourcir la guerre en la gagnant"


Tribune de Jean-Pierre Chevènement parue dans l'Obs du 8 octobre 2015.


"Raccourcir la guerre en la gagnant"
De deux choses l’une : ou bien une coalition des grandes puissances se met en place pour réduire Daech, ou bien chaque parrain soutenant son féal, on s’achemine vers une fragmentation générale de la Syrie, de l’Irak et du Moyen-Orient.

Ce serait s’installer dans une guerre interminable entre sunnites et chiites, et plus précisément entre l’Iran et l’Arabie saoudite, dont Daech et le terrorisme djihadiste seraient en définitive les seuls grands bénéficiaires. La France n’a rien à gagner à cette fragmentation. Elle doit s’efforcer de restaurer ou maintenir l’intégrité territoriale des Etats concernés (y compris la Turquie) en rendant ces Etats viables pour leurs populations : un Irak fédéral faisant place aux sunnites de l’Ouest, une Syrie dont le régime à la fin devrait s’ouvrir et se démocratiser, une Turquie, enfin, qui devrait résoudre son problème kurde à l’intérieur de ses frontières.

On ne combat pas efficacement le terrorisme par des moyens militaires seulement, mais à partir de vues politiques justes. Oublie-t-on que c’est l’emploi de moyens militaires en Irak en 1991 et 2003, en dehors de toute vision politique d’ensemble, qui a ouvert la voie à Al- Qaida d’abord puis à Daech ? Derrière le terrorisme djihadiste, il y a un immense ressentiment historique qu’on ne peut combattre qu’en ouvrant aux peuples du monde arabo-musulman un avenir de progrès. Faute de cette vision politique, nous irons vers le chaos.

C’est une erreur d’écarter la proposition d’alliance qu’a faite Vladimir Poutine aux Occidentaux. Le terrorisme djihadiste menace également la Russie et l’Occident. La russophobie ordinaire occulte que, pour la Russie, le terrorisme djihadiste est un défi vital : dans le Caucase, en Asie centrale et dans sa capitale même. Faut-il le rappeler ? La Russie compte parmi ses citoyens plus de 20 millions de musulmans. C’est pourquoi la Russie soutient le régime syrien dont la chute, aujourd’hui, entraînerait la prise de Damas par Daech. Chacun sait que l’« opposition modérée » n’existe pas vraiment en Syrie, sur le terrain. L’« Armée de la conquête », soutenue par l’Arabie saoudite et par la Turquie, et présente à Idlib et Alep, n’est pas une alternative : elle est composée d’un groupe djihadiste Al-Nosra, filiale syrienne d’Al-Qaida, et d’un groupe salafiste Ahrar Al-Sham. Al-Qaida vaut-il mieux que Daech ?

La France doit hiérarchiser ses priorités, agir comme médiatrice et facilitatrice, de façon à rendre possible l’éradication de Daech, à la fois en Syrie et en Irak. Raccourcir la guerre en prenant les moyens de la gagner n’est pas une préconisation dictée par le seul réalisme : c’est l’exigence d’un humanisme véritable.

Jaurès disait que pour « aller à l’idéal », il fallait d’abord « comprendre le réel », et Charles de Gaulle rappelait qu’« il n’y a pas de bonne politique en dehors des réalités ». Ces deux maximes pourraient utilement guider notre politique.


Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 8 Octobre 2015 à 10:52 | Lu 3867 fois



1.Posté par Jp JP le 08/10/2015 12:01
JPChevènement devrait adresser ce petit mot d'explications qu'il a magnifiquement rédigé à Hollande pour l'aider à comprendre et agir. Les arguments mentionnés sont on ne peut plus substantiels et l'heure est grave.

2.Posté par Olivier Erlande le 08/10/2015 14:28
La "coalition internationale" est un boeu pieux,tous les membres continuant à soutenie en sous-mains les leurs.Voir sur "tantampotestantamaude.erlande.com:"France,Europe,Occident et pays musulmans" -distinguer avant d'unir,soit une coalition entre les seuls à vouloir lutter contre tous les terroristes avec un chef unique,français probablement car devant être totalement indépendant,désintéressé et connaissant la région,avec France,une partie de l'Europe (Hongrie,Slovaquie,etc),Russie bien sûr,Syrie telle qu'elle est-cela ne nous regarde en rien pas plus qu'une "démocratie " imaginaire et imposée-Egypte,Jordanie,Maghreb-peut-être,milices kurdes non turques et chrétiennes,bref pays par pays,groupes par groupes et SURTOUT PAS LES ETATS DESUNIS ET LEUR VASSAL ANGLAIS.

3.Posté par Alain BERGEOT le 08/10/2015 22:18
republiquesociale@laposte.net
La France n'a plus de politique étrangère digne de ce nom depuis Chirac

4.Posté par Chantal MIDENET le 10/10/2015 00:41
Vers la guerre civile ?
http://russeurope.hypotheses.org/4352

5.Posté par Isabelle Baker le 11/10/2015 23:17
Tout a fait d'accord pour une alliance avec Poutine mais il ne faut pas se jouer de lui.
La bande de politiciens hypocrites europeens risque de le chauffer fortement!
Hollande a pactise avec le diable pour être élu car il est a la botte des Etats Unis tout comme l'etait Sarkosy !J'espere fortement que les francais n'aillent plus voter pour denoncer cette mascarade!Abolissons les 500 signatures afin que de nouvelles personnes avec de bonnes idees viennent restaurer la democratie!!Degageons cette caste politique toutous des grands fortunés de ce Monde!

6.Posté par 17 CHB le 12/10/2015 18:35
Forte et bonne tribune,
quoique me chagrine un peu la concession (spéciale Obs ?) à la pensée unique " une Syrie dont le régime à la fin devrait s’ouvrir et se démocratiser ". Cette appellation, plus douce certes que la stigmatisation nauséabonde et propagandiste de "Bachar le boucher", paraîtrait agréer l'idée que nous sommes légitimes, malgré les règles de l'ONU, à décider à la place des syriens ce qui est bon pour eux.
A contrario, ce peuple martyrisé par NOS alliés et mercenaires a choisi massivement dans les urnes (quasi-démocratiquement donc) de reconduire son président. De fait, le chef des armées "loyalistes" incarne l'état laïque et multiconfessionnel, en même temps que la résistance à l'impérialisme et à son terrorisme instrumentalisé. L'irruption dans le conflit de la Russie, apportant soudain au grand dam de nos chancelleries otanasiées de l'efficacité contre les insurgés, confirme qu'il s'agit en Syrie de bien autre chose que d'instaurer cette Démocratie... dont des pays voisins auraient d'ailleurs bien plus besoin (pétro dictatures, l'état d'apartheid, Turquie...).

7.Posté par Edouard Ayyache le 03/04/2016 08:43
Monsieur Chevènement feint d'ignorer que Daesh est une création occidentale dont le but est de permettre le bombardement et la recolonisation de la Syrie. Quand les néo-coloniaux veulent attaquer un pays, ils lui envoient d'abord des terroristes "antioccidentaux" qui serviront de prétexte à une agression

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter