Carnet de Jean-Pierre Chevènement

On vend même la corbeille !



« La politique de la France, disait fièrement le général de Gaulle, ne se fait pas à la corbeille ». Nous n’en sommes plus là depuis longtemps : sous les deux gouvernements qui se sont succédés depuis 2002, Péchiney (l’aluminium), Arcelor (la sidérurgie), Thomson (les téléviseurs), les Chantiers de l’Atlantique, c'est-à-dire tout ce qui reste de notre construction navale sont passés sous contrôle étranger. Triste bilan du « patriotisme économique » !

Mais aujourd’hui on fait mieux : c’est la corbeille elle-même, c'est-à-dire la Bourse de Paris, hier encore dominante dans Euronext, qui passe sous le contrôle de la Bourse de New-York (le New-York Stock Exchange). Cette offre publique d’achat se solde par un remarquable succès : 91 % des actionnaires ont apporté leurs titres à l’opération ! On en fait des gorges chaudes dans nos milieux financiers ! Ainsi, Wall Street a pris Paris. Jean-Paul Fitoussi parle ironiquement d’une simple délocalisation du NYSE à Paris, comme si Wall Street avait repris une vulgaire PME.

Aucune réflexion sur les conséquences de ce hold-up, en particulier la primauté, désormais assurée, des règles boursières américaines sur lesquelles nous n’aurons plus aucune prise. Aucun débat, même et surtout pas en pleine campagne présidentielle : le sujet n’est pas grand public ou plutôt la question de l’Europe financière n’a pas été posée. On se souvient à peine d’un sommet franco-allemand en 2006, où Mme Merkel et Jacques Chirac avaient souhaité le rapprochement d’Euronext et de la bourse de Francfort. Celui-ci ne s’est pas fait. Et ce sont les mêmes qui parlent aujourd’hui de « relancer l’Europe ». Quelle meilleure démonstration que le vrai pouvoir, depuis longtemps déjà, leur a filé entre les doigts ?

Quasiment pas de protestation. Triomphe de la finance mondialisée dans le silence assourdissant d’une opinion anesthésiée.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Vendredi 30 Mars 2007 à 13:33 | Lu 9849 fois



1.Posté par félicia le 30/03/2007 14:22
tout comme il n'y a pas eu de protestation aux derniers accords pris par jacques barrot sur le transport aérien !!!!

Tout comme le silence de plomb sur une réunion monétaire euro-dollard envisagée !!!!

Comment s'étonner que la bourse de paris passe sous le contrôle de la bourse de new-york ? Pourquoi s'étonner des accords barrot ? ce ne sont que des pas qui nous amènent, en sourdine, là où nous n'avons jamais voulu aller, insidieusement et qui conduisent à l'éradication de la France du paysage mondial.

Je m'étonne, d'ailleurs, que vous n'en fassiez état qu'aujourd'hui car l'information a été donnée depuis plusieurs mois ???!!!...

2.Posté par maup le 31/03/2007 12:24
Et Ségolène? Elle en pense quoi?

3.Posté par Cabanel Shéhérazade le 31/03/2007 13:03
L'Europe : un duché, une île, du tout venant boursier, paradis de la finance internationale !

J’ai entendu en effet, Jean-Paul Fitoussi expliquer que c'est pour échapper aux règles draconiennes des Etats-Unis en matière boursière que le NYSE a "acheté " Paris car l'Europe était plus libérale !!! et que, de ce fait, Paris va attirer les financiers Arabes, Indiens…sans rire.
Dans le même temps le discours ambiant nous serine que l'Europe doit être plus protectrice des intérêts de ces citoyens en instaurant des règles contre le capital. C’est une supercherie.
En réalité, il y a deux Europe : une réelle en dehors de tout cadre démocratique et une fictive qu’on essaie de nous vendre en sachant que l’intérieur est creux.

Ainsi, c'est les USA, chantres du libéralisme et du capitalisme, qui protègent leurs intérêts et instaurent des régulations à tout niveau (taux de la banque fédérale, barrières douanières, lois antitrust…) ! Moi je dis bravo.

Les financiers américains avec la complicité des européens désignent l'Europe comme un nouveau paradis financier à la hauteur de nouveaux enjeux financiers mondiaux (ailleurs c'est vraiment trop petit)!
Pendant ce temps, Angéla Merkel fait un discours sur fond de symphonie et des candidats "oublient" que c’est Europe là, avec ses financiers qui va nous gouverner. Après l'Otan, le transport aérien, le dollar, peut-être devrions nous chanter l'hymne américain la main sur le cœur.
Que l’on ne s’étonne pas du soutien indéfectible des américains à une Europe toujours plus large, car sans gouvernail. Voilà une contrée qui, comme le Canada dry, est développée comme les Etats-Unis, a une économie de marché comme les Etats Unis mais n’est pas les Etats-Unis. C’est du pain béni…
Question : moi qui suis Européenne, pourquoi l’union Européenne aujourd’hui ? Pour qui ?

4.Posté par Nanard le 31/03/2007 15:06
Je suis étonné de lire sous la plume de gens qui paraît-il aurait été chevènementistes et qui sont décidés aujourd’hui à voter Sarkozy sous prétexte que JPC soutient la candidate de la gauche caviar. Je ne sais pas si Ségolène fait parti de la gauche caviar, mais pour moi, membre du MRC, son programme me convient, même si je me méfie toujours des promesses. Ce qui est sûr, c’est que Sarkosy nous propose un changement de société. Avec lui nous aurons le libéralisme intégral et sauvage avec tous les dégâts que ça pourra entraîner pour les plus faibles ( même pour les classes moyennes )et à terme, une destruction de la République. J’ai combattu moi aussi la gauche caviar, mais je ne me tromperai pas je suis républicain et je le resterai. Prétendre être de gauche et voter NS c’est nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Il vaut mieux avoir la franchise de dire qu’on est à droite, défendre ses positions et surtout trouver des arguments un peu plus sérieux.

5.Posté par duhameeuw francis le 01/04/2007 08:55
Voilà une question que je me pose et qu'aucun candidat précise.

A ce jour combien coûte l'Europe à chaque Français en impot!
Quel est son impact son impact dans le budget de l'état
Combien d'aide l'europe donne t elle à ce jour à la pologne et pourquoi tolére t on qu'elle achete avec notre argent des avions de combat américains.
Combien d'aide l'europe donne t'elle à l'Espagne pour l'investir ensuite au Maroc dans l'immoblier .

6.Posté par maup le 01/04/2007 11:12
Je répète: qu'en pense Mme Royal?
Beaucoup, comme moi, sont prêts à passer de son côté si elle clarifie ses positions sur l'Europe. Noniste convaincu, j'ai soutenu Dupont-Aignan, et ne me vois voter ni pour Sarko, ni pour Bayrou. Alors je prie en espérant que Chevénement pèse réellement au côté de Royal.
Alors, concrètement, que pense-t-elle de tout ça?

7.Posté par félicia le 01/04/2007 15:13
je ne peux que m'associer à maup, car je suis exactement dans le même cas pour tout ce qui a été dit.

J'aimerai bien être fixée sur le niveau d'influence de jpc vis-à-vis du ps, car je me méfie de ces incapables, fédéralistes de surcroît, ce qui aggrave leur cas.

Et j'avoue, que, comme pour beaucoup de mes semblables également dans la même situation, leur influence pré-supposée me freine pour voter sr.


8.Posté par Lionel le 03/04/2007 14:11
Aujourd'hui, je suis fier d'etre francais : le TVG d'Alsthom vient de battre le record du monde de vitesse sur rail à 474,8 km/h.

Au passage, un petit merci à Sarko pour son passage à Bercy qui a sauvé Alsthom, même contre l'avis de l'europe libérale de Bruxelle.

Et ce pauvre Huchon qui préfère le canadien Bonbardier au français Alsthom ? Et après, il faudrait voter pour les socialistes qui est le parti qui a le plus privatisé!!!!!!!!!

9.Posté par Lionel le 03/04/2007 15:30
Je rectifie moi-même, je suis le seul à me lire :
ce n'est pas 474,8 km/h mais 574,8 km/h.

Promis, pour mon prochain poste, j'enlève mes moufles.

Lionel

10.Posté par Snyck le 05/04/2007 22:08
Monsieur le Ministre , Cher Jean-Pierre ,
Je n'ai toujours pas compris le projet de votre candidate au sujet des classes moyennes et des PME.J'ai vraiment l'impression que c'est le cadet de ses soucis et qu'elle ne se rendra compte de son erreur stratégique qu'à l'issue du second tour. On attend mais on est en train de sérieusement se lasser.Certains diront à juste titre que l'exaspération est plus exacte que la lassitude. Je ne suis pas loin de partager ce point de vue.Une dernière chose : Bayrou nous a piqué , à République Moderne la slogan du "tiers-état".Le catalogue est long de ce qui n'a pas été exploité et repris par d'autres.Est-ce que cela va durer longtemps ?Au premier tour , faute de prise en compte du bon sens et de l'équité , je resterai chez moi et m'abstiendrai.
Bien cordialement à vous.

11.Posté par patrie57 le 06/04/2007 13:16
Cher Jean-Pierre,
Je comprends votre position de responsable du MRC : il vous incombait de faire vivre ce parti en négociant au mieux avec le PS des circonscriptions.
Mais pourquoi s'engager avec autant de force en faveur de Marie-Ségolène Royal (alias Sarkolène) ? N'hésitez pas à émettre quelques signaux de dissidence à l'égard de Ségo : c'est la meilleure garantie de la pérénnité de vos (nos) idéaux : la République indivisible, laique, sociale de même que la défense de la Patrie et de son rang en Europe et dans le monde.

Signé : un électeur chevènementiste de 2002 (et qui ne le regrette pas !) qui aurait souhaité voter pour vous en 2007

12.Posté par Karolus le 08/04/2007 12:34
Monsieur le Ministre,

Vous vous indignez de ce que notre bourse de Paris soit passee sous le controle du NYSE.

Cela fait pourtant bien longtemps que notre corbeille a ete 'vendue', depuis que nos gouvernements ont accepte le principe que notre marche reglemente soit administre par une societe privee, Euronext Paris S.A., filiale du groupe Neerlandais Euronext NV qui vient de fusionner avec le NYSE.

A quoi bon avoir confie cette mission a une societe privee si c'est pour lui refuser d'agir comme une societe privee, soucieuse non des interets de l'Etat mais de celui de ses actionnaires?

La confusion se trouve dans l'esprit de ceux qui, parmis nos dirigeants (c'est a dire presque tous) bradent nos interets nationaux, tout en entretenant le secret espoir qu'au moyen de quelque discrete 'combinazione' ils y conserveront une certaine influence ; les gouvernements auxquels vous avez participe se sont eux-memes livres a cet exercice, tout en cherchant a maintenir une forme de controle etatique occulte sur les activites qu'ils pretendaient livrer au secteur prive.

L'inadmissible - et occulte - ingerence de l'Etat Francais, qui est a l'origine du maintien abusif de la suspension de cotation des emprunts russes en bourse de Paris (la plus longue suspension de l'histoire de notre place), illustre bien que dans le cas d'Euronext cet objectif de maintien du controle a ete au moins partiellement atteint.

Pour ma part, je vois dans l'arrivee du NYSEa Paris une bouffee d'air pur et l'espoir que notre place sera enfin regie dans des regles de transparence veritable.

Et j'en profite du present message pour delivrer l'avertissement ci-dessous.

Croyez, monsieur le Ministre, a l'assurance de ma consideration.
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

AVRIL 2007.


AVERTISSEMENT AUX EMETTEURS RUSSES:

RESTEZ A L'ECART D'EURONEXT


Saviez-vous que des emprunts d'etat Russes sont inscrits en bourse de Paris depuis des annees? Et saviez-vous qu'EURONEXT refuse de coter ces obligations depuis dix ans, sans aucune justification serieuse, en depit d'une demande constante de tous les porteurs?

Cette suspension injustifiee est desormais la plus longue de l'histoire de la bourse de Paris.

TOUT EMETTEUR POTENTIEL RUSSE ENVISAGEANT DE S'INTRODUIRE EN BOURSE DOIT ETRE CONSCIENT DES RISQUES TRES REELS QU'IL PRENDRAIT EN CHOISISSANT DE FAIRE INSCRIRE SES TITRES SUR EURONEXT, ET REALISER QU'EURONEXT PEUT DECIDER D'EN SUSPENDRE LA COTATION SANS PREAVIS, POUR UNE DUREE INDETERMINEE, ET SANS RAISON VALABLE.

Il existe aussi une autre bonne raison d'eviter EURONEXT en tant que place de cotation, comme le souligne M. Vladimir KUZNETSOV, un Directeur de FINAM; dans un article intitule "Mouvement sismique en Europe- adieu EURONEXT" celui-ci souligne qu'a Paris le 3 avril 2007 pour le lancement officiel de la fusion NYSE-EURONEXT M. John THAIN, le Directeur du NYSE (New York Stock Exchange) "a mis en garde les principales places boursieres contre l'inscription de titres Russes..." et a "trace les contours d'une strategie internationale pour le groupe fusionne NYSE-EURONEXT se concentrant sur l'Asie", la decrivant comme "le prolongement logique".

Jusqu'a sa fusion avec NYSE, EURONEXT deroulait le tapis rouge aux candidats Russes a l'introduction en bourse.

Que pensent M. THEODORE, President d'EURONEXT, ainsi que le representant d'EURONEXT aux conferences Moscovites, des vue de M. THAIN?

M. THAIN a aussi dit d'autres choses interessantes a Paris, bien qu'elles n'aient pas ete citees par M. KUZNETSOV.

M. THAIN a dit:

"Je suis tres preoccupe de la qualite de la gouvernance d'entreprise, de la transparence des comptes des entreprises et de la protection des actionnaires minoritaires. Un certain nombre de societes Russes soulevent des questions serieuses sur ces points".

Donc, M. KUZNETSOV a raison: la bourse fusionnee NYSE-EURONEXT n'est plus l'accueillante plateforme boursiere que pensaient trouver les candidats Russes a l'introduction en bourse. Elle ne veut plus des emetteurs Russes, et les emetteurs Russes ne devraient pas vouloir d'elle, s'ils tiennent a etre cotes de facon fiable sur le long terme.

Mais si vous songez a vous faire coter ailleurs, il vous faudra agir vite: Londres va tres bientot resserrer ses regles d'eligibilite pour les candidats a l'introduction. Selon M. Oleg VYUGIN, chef du Service Federal des Marches Financiers (FFMS), "peut-etre s'agit-il d'un echo de l'affaire PriceWaterhouseCoopers"; PwC assure l'audit de plusieurs douzaines de societes Russes, et a ete accuse de rediger de faux rapports sur la societe Yukos, declaree insolvable l'an dernier, avant que ses principaux actifs ne soient transferes a Rosneft qui a ensuite ete introduit en bourse de Londres.

Quoi qu'il en soit, le fait est que les marches occidentaux ne font pas confiance aux Russes.

IL EST IMPOSSIBLE DE FAIRE CONFIANCE A UN GOUVERNEMENT SOLVABLE QUI EST EN DEFAUT SUR UN MONTANT ESTIME A US$ 80 MILLIARDS ET REFUSE SYSTEMATIQUEMENT TOUT CONTACT AVEC SES CREDITEURS.

LES PORTEURS D'EMPRUNTS RUSSES INSCRITS A PARIS DECONSEILLENT FORMELLEMENT TOUTE FORME D'INVESTISSEMENT EN RUSSIE TANT QUE SON GOUVERNEMENT N'AURA PAS MANIFESTE SA VOLONTE DE REMPLIR SES OBLIGATIONS CONTRACTUELLES.

EN OUTRE, ILS RECOMMANDENT FORMELLEMENT AUX EMETTEURS RUSSES D'EVITER DE SE FAIRE COTER SUR LES MARCHES D'EURONEXT, COMPTE TENU DE LA NATURE NON FIABLE DES COTATIONS SUR CES MARCHES.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter