Agenda et médias

"On a détruit l'école de l'intérieur"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de France Inter, lundi 18 mai 2015. Il répondait aux questions de Léa Salamé.


Daesh, Syrie (Palmyre), Irak (Ramadi)
  • Le fait que les djihadistes de Daesh aient été repoussés du merveilleux site archéologique de Palmyre me réjouit profondément. Ils ont été repoussés par l'armée syrienne de Bachar el-Assad.
  • Si Ramadi a été perdue par l'armée irakienne du gouvernement irakien actuel, c'est peut-être parce qu'il n'a pas reconnu aux sunnites la place qui était la leur.
  • Le gouvernement français ferait bien de réviser sa copie (sur ses relations avec le régime syrien). Un rôle de médiation serait plus utile et permettrait d'éviter davantage de souffrances qu'une prise de parti pour un groupe peut-être sympathique mais qui n'a aucune chance de gagner, car sur le terrain il ne fait pas le poids. En politique, il faut savoir choisir aussi ce qui est praticable.

    Sur la réforme des collèges
  • L'égalitarisme niveleur n'est pas la bonne solution. C'est souvent ce qui se passe dans notre école. On incrimine l'inégalité pour détruire ce qui reste de l'école. Or l'école n'a pas besoin de réformite.

  • On a détruit l'école de l'intérieur. Prenons l'exemple de ce qui nous est proposé : 20% de temps libre, à l'appréciation du principal de collège, au profit de programmes interdisciplinaires... mais très franchement la baisse de niveau dans les disciplines dans tous les domaines condamne les enseignements interdisciplinaires ! On ne peut faire de l’interdisciplinaire, et je suis pour, que sur la base de bonnes disciplines !
  • Prenons l'exemple des programmes d'histoire également. M. Lussault, président du Conseil National des Programmes, confond ce qu'il appelle le roman national avec le récit national. Je défends le récit national, qui doit être objectif.
  • La France est une personne, qui évolue d'âge en âge : il faut apprendre son histoire, parce qu'autrement comment donner aux jeunes issus de l'immigration l'envie de s'intégrer à un pays qui passe son temps à se débiner tous les jours ?
  • Il faut procéder aux réformes strictement nécessaires. Une certaine mise à jour périodique des programmes est souhaitable, mais l'école est un sanctuaire, il faut éviter que la société y pénètre trop, et aujourd'hui nous souffrons que la société veut s'ingérer dans l'école à tout moment.
  • Il faut ramener l'école à son rôle : lui fixer ses missions. Elle doit transmettre les savoirs et les valeurs, et notamment former le citoyen à penser par lui-même.
  • Je ne pense pas qu'on puisse revivre une nouvelle guerre scolaire, mais je pense que Mme Najat Vallaud-Belkacem devrait montrer un peu de flexibilité et accepter que les horaires disciplinaires soient protégés.

    A propos de l'action en justice contre la proposition de l'UMP de se rebaptiser "Les Républicains"
  • Il peut y avoir plusieurs manières d'être républicain. Chacun peut se faire son idée de l'intérêt général. Ce qui me choque moi dans « Les Républicains », c'est « Les ». S'il y a « les » républicains d'un côté, les autres ne sont pas républicains. C'est ce que dit M. Sarkozy. C'est choquant. Il faut éviter cette appropriation particulière de ce qui nous rassemble.
  • M. Sarkozy avait mis le prêtre au-dessus de l'instituteur : ce n'est pas très républicain tout de même ! Je l'invite à travailler sur la cohérence et l'exigence de l'idée républicaine.
  • L'idée républicaine c'est l'idée d'un peuple de citoyens qui délibère dans un espace laique, délivré des dogmes, pour rechercher à la lumière de la raison naturelle le meilleur intérêt général. Et cela suppose que l'on donne à l'école le rôle de former le citoyen. L'école française n'est pas n'importe quelle école.


Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 18 Mai 2015 à 08:40 | Lu 5438 fois



1.Posté par Jp JP le 18/05/2015 10:59
Excellents motifs (critique solidement fondée et intelligente) énoncés par Mr JPChevènement, en toute simplicité et clarté. Encore un modèle du genre dont les gouvernants devraient s’inspirer….mais ils préfèrent…soupirer !
Merci pour cette intervention de grande qualité.

2.Posté par Danielle Ray-teddé le 18/05/2015 11:12
qt[il n'y a rien à ajouter, c'est clair et

net !

3.Posté par Claude NALIN le 18/05/2015 19:27
Monsieur, l'ensemble des professeurs de France vous remercie.
Vous êtes un grand homme : vous avez encore beaucoup de choses à dire au pays.
Continuez le combat pour l'école. Nous avons besoin de votre voix sur ce sujet.
Un professeur de lettres

4.Posté par Michèle Rubin-Delanchy le 25/05/2015 20:27
Merci Monsieur JP Chevènement pour la grande clarté de vos propos au sujet là de l'école lieu du savoir et de la formation du futur "citoyen" oui, l'apprentissage de l'histoire de France ancre les enfants tous les enfants dans l'histoire du pays ,les enracine, fait lien , j'ai aimé l'histoire-géo qui m'a permis d'avoir un esprit généraliste et politique ,qui m'a fait "entière" qui m'a relié au monde .Franchement en ce moment nous n'avions pas besoin de cette nouvelle réforme délétère.

5.Posté par Jacques CARLE le 31/05/2015 09:06
L'analyse est intéressante concernant l'histoire mais elle vaut aussi pour ( et doit être étendue à) la spécificité des enseignements de langues anciennes: il faut réinstaurer au collège l'enseignement du latin et du grec que n'ont pas abandonné d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne ou le Portugal, en posture économique tout aussi fragile que la nôtre. L'argument économique de matières trop coûteuses ne tient donc pas! Nous sommes un pays de culture latine et il serait absurde de nous couper de nos racines-mères! Il serait aussi utile de préciser que les chiffres utilisés par le ministère:2% d'élèves intéressés par les Langues anciennes en terminale a toujours été globalement stable mais qu'il varie en fonction des régions...La question du " pourcentage" est en outre purement quantitatif. Il n'enlève rien au demeurant à la qualité d'un enseignement et il est bon que la République offre à des gens modestes des débouchés de qualité dont la suppression se fait à leur désavantage et risque de confiner davantage l'école publique dans le renoncement permanent à la qualité et pousser davantage de gens encore vers l'enseignement privé.
Il serait bon également de se souvenir que la question des pourcentages ne s'arrête pas au bac mais que plus de 50% d'étudiants en espagnol, italien, allemand continuent à l'université la pratique d'une langue ancienne( pour des raisons morphosyntaxiques ou étymologiques évidentes)! et que le latin constitue toujours une part solide des études de droit tout comme le grec apporte aux botanistes, mycologues, pharmaciens, médecins et j'en passe, des moyens solides de retenir plus facilement leurs apprentissages... La liste ne s'arrête pas là.. des dizaines d'anciens élèves ou étudiants viennent me voir chaque année pour me rappeler l'intérêt qu'ils ont trouvé dans l'étude des langues anciennes que j'ai enseignées pendant plus de quarante ans! Halte au gâchis scandaleux de nos ressources culturelles.N'oublions pas que l'approche des questions de civilisation à partir de modèles de croyances anciennes mais très structurées offre un moyen dépassionné de parler.de faits de civilisation et de faits religieux de manière déconnectée des passions contemporaines. Les jeunes issus de l'immigration peuvent découvrir que les civilisations arabes, en connexion avec la pensée occidentale antique offre des horizons plus riches que le djihadisme identitaire. cela a été le sens de mon enseignement pendant de longues années mais une fois de plus, on n'a consulté aucun praticien de matières que l'on passe à la moulinette avant de lancer d'aveugles réformes dont notre culture, élément pourtant encore dominant de la présence française dans le monde, fera les frais.Merci JPC de ne pas oublier dans les aménagements nécessaires à ce premier projet de réforme, l'apport que que le républicain que vous êtes ne manquera pas de proposer pour éviter d'irréparables dégâts...

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter