Carnet de Jean-Pierre Chevènement

M. Bayrou fait radoter l’Histoire


Le discours de François Bayrou, homme au demeurant fort sympathique, et que je trouve même courageux dans la détermination qu’il a mise depuis cinq ans à prendre ses distances avec l’UMP, n’en reste pas moins étonnement creux.


S’agissant de la Constitution européenne, il se propose simplement de la rendre « lisible » (discours du 12 février, repris le 5 mars 2007). Quel changement sur le fond veut-il y apporter ? Je l’ai cherché en vain. Sur l’histoire de l’idée européenne – la mise en commun, par exemple, du charbon et de l’acier en 1951 qui nous aurait ensuite évité la guerre, ce n’est qu’un tissu de balivernes et de radotages, que les références pieuses à Robert Schuman, priant, ne peuvent soustraire à un esprit critique même moyennement développé.

De même sur l’Ecole, François Bayrou veut restaurer « la discipline et l’excellence scolaires » (discours de Toulouse du 5 mars 2007. A la bonne heure ! Mais comment compte-t-il s’y prendre ? Nous ne le saurons jamais. Aucune conception claire de l’Ecole n’apparaît jamais dans les discours de cet ancien ministre de l’Education Nationale.

M. Bayrou veut réduire la dette et donner un socle social à la République. Mais sur quelles mesures concrètes déboucheront ces pieuses intentions qui risquent fort de s’avérer contradictoires ? Là encore nous resterons dans le flou le plus total.

Comme tout le monde, M. Bayrou veut sauver le climat et économiser l’énergie. La vérité est que M. Bayrou n’a pas de programme. Il énonce les problèmes sans leur apporter de solution. Il n’a pas non plus de majorité mais c’est moins grave : on trouve toujours des gens pour venir au pouvoir, surtout si c’est pour ne rien faire.

M. Bayrou propose ainsi de recréer un grand « parti démocrate ». Il me semble que cela a déjà existé : cela s’appelait le « Centre Démocrate », au temps lointain de M. Lecanuet, quand M. Bayrou lui servait de gratte papier.

Certains croient trouver une analogie entre le positionnement de M. Bayrou « ni droite ni gauche » et ce que fut ma démarche, en 2002 : « Au-dessus de la droite et de la gauche, il y a la République ». Rien n’est moins vrai. Outre que je n’ai jamais employé l’expression : « Ni droite, ni gauche », ayant toujours déclaré que celles-ci continueraient d’exister, j’entendais dépasser ce qu’il y avait effectivement de dépassé dans une gauche qui avait oublié le peuple, et une droite qui s’était détournée de la nation. Je voulais déjà redresser la construction européenne, revoir les statuts de la Banque Centrale européenne, réformer l’Etat et les services publics, renouer avec la politique industrielle, relier éducation et « sûreté ». Rien de tout cela chez M. Bayrou.

M. Bayrou ne veut rien dépasser du tout. Il veut redoubler ce qui à droite et à gauche est déjà dépassé. Il répéterait le déjà vu. Il ferait radoter l’Histoire.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 12 Mars 2007 à 12:31 | Lu 12075 fois



1.Posté par Militant Istréen le 12/03/2007 13:43
Visiblement, toujours autant de mépris pour M. BAYROU, gratte papier de M. LECANUET comme vous le dites avec suffisance et pour ses électeurs...

Un peu comme M. MELANCHON que je cite : " Enfin pour qu’on se souvienne combien cette campagne est nécessairement, obligatoirement, incontournablement, une campagne d’éducation populaire en direction des désorientés et désemparés "

C'est cela, éduquez donc ces pauvres gens qui votent pour Bayrou... Et pardonnez leur, ils ne savent pas ce qu'ils font

Le PS et ses alliés toujours plus bas....

Un peu comme ce PS qui défent la laicité et dont la candidate s'affiche dans les cités en compagnie d'une femme voilée pour tenter de recupérer des voix dans la banlieue....

Lamentable

2.Posté par Lionel le 12/03/2007 13:58
M. Chevènement, je me demande si vous voulez vraiment une victoire de Mme Royale. Plus le PS et plus l'UMP tape sur F. Bayrou, plus il est renforcé. JL Mélenchon a tout compris. Il est le seul (?), tant mieux !!!

Hier, j'ai entendu dans les offs de campagne de l'émission de Mme Ferrari que vous aviez dit que vous n'étiez pas qu'un faire valoir. C'est bien que vous vous rendiez compte que vous avez été roulé dans la farine par le PS.

Alors oui, une victoire de Bayrou en 2007, vous récupérez des députés aux législatives grâce aux accords avec le PS, le PS explose en miette et la création d'un grand parti républicain laïc devient nécessaire.

Plutôt qu'un bout de parti républicain à gauche, un bout à droite, pourquoi ne pas essayer de rapprocher le MRC et Debout La République.
Il y a moins d'écart entre vous et NDA qu'entre vous et les sociaux libéraux du PS.

3.Posté par deslilas le 12/03/2007 14:14
De l'influence des sondages sur la perception des sondés
Il est intéressant de croiser les chiffres annoncés par le dernier sondage TNS pour les candidats en intentions de vote, pronostics et souhaits de victoire.
Sarkozy 27% 57% 28%
Royal 25,5 18 30
Bayrou 23 11 21
Les effets des sondages précédents sont évidents : Sarkozy bénéficie d'un a priori de victoire qui est le double des intentions de vote ( ou des souhaits de victoire).
Ségolène Royal arrive en tête des souhaits et est la seule à mobiliser en souhaits au delà des électeurs potentiels du premier tour.
Bayrou quant à lui recueille au premier tour des électeurs qui ne souhaitent pas sa victoire ! Effet des tentatives de débauchage pour écarter la menace Sarkozy ?
Une autre comparaison avec les précédents sondages montre les transferts d'intention de vote, Bayrou progresse sur les dépouilles de Sarkozy.
A terme cela accréditera le fait que le seul vote de changement politique est Ségolène Royal.

4.Posté par Claire Strime le 12/03/2007 14:22
j'ai été faire un petit tour sur le blog de M.Melenchon, où certains intervenants mettent quand même en garde contre les trolls de l'UDF, modernes cyber-hérauts de la désinformation, qui voudrait faire croire que la plupart des électeurs potentiels (attendons que les scores virtuels de Bayrou se dégonflent quand le débat idéologique classique sera réinstitué) de Bayrou viendraient de la gauche

c'est le Da Bayrou Code: l'UDF post-2002 n'est qu'un CDS relooké, qui lui-même n'était que le MRP relooké par Lecanuet

la désinformation, un sport pratiqué depuis 2000 ans par le Vatican...

5.Posté par lg le 12/03/2007 14:43
Je suis convaincu que c'est la multiplication des attaques dogmatiques de ces deux dernières semaines qui a fait accélérer la tendance en faveur de Bayrou.

http://laurentgrandsimon.hautetfort.com/archive/2007/03/08/la-dynamique-bayrou.html


6.Posté par bloy le 12/03/2007 14:42
J'aime bien votre formule sur "ce qu'il y avait effectivement de dépassé dans une gauche qui avait oublié le peuple, et une droite qui s'était détournée de la nation." Elle demeure actuelle.
Mais comment croire que Mme Royal, qui a plus le culte des régions que de la nation, pourra s'imposer en faisant appel , face àla montée sondagière du cabri européiste Bayrou,au socio-libéralisme de DSK?
Etait-ce habile de sa part de dire hier que les éléphants lui ont manqué (même si c'est vrai) en début de campagne au moment où la droite chiraquienne se rassemble autour de Sarkozy fût-ce par simple nécessité alimentaire?

7.Posté par BOEGLIN EDOUARD le 12/03/2007 15:01
Ne tournons pas autour du pot : quid de la laïcité avec le démocrate chrétien (certes béarnais) qu'est François Bayrou ?

8.Posté par Lionel le 12/03/2007 15:34
M. BOEGLIN EDOUARD, compter sur le PS pour défendre la laïcité !!!!

Regardez mon post dans :
http://www.chevenement.fr/La-competition-a-droite_a247.html

9.Posté par rajeev le 12/03/2007 16:17
D'accord avec cette analyse. Mais le discours de Dominique Strass-Khan est troublant. Inviter Bayrou à rejoindre le pacte présidentiel de Mme Royal contribue à jeter le doute sur le projet de cette dernière. C'est entretenir l'idée que les différences ne sont pas si grandes entre les deux candidats.
Bref, c'est détourner de Ségolène ceux qui sont réellement à gauche et qui s'interrogent encore sur le positionnement réellement à gauche de Mme Royal. C'est peut de dire que celle-ci n'est pas aidée par les ténors du PS.
Nous risquons de le regretter !!!!

10.Posté par Jocelyne Galy le 12/03/2007 17:02
D'accord avec Rajeev: j'ai aussi été perplexe devant cette invitation de DSK. Se pourrait-il qu'une si fine intelligence, qui a antérieurement montré son sens de la manoeuvre, fasse une si grosse bourde en entretenant une confusion déja si répandue??

11.Posté par Claire Strime le 12/03/2007 17:20
On peut peut-être pardonner d'un point de vue humain ou humaniste aux gens qui sont attirés par le rafut sondagier autour de Bayrou, voire à la minorité qui votera pour lui au bout du compte. Beati pauperes spiritu...

Mais d'un point de vue politique c'est différent;que ce soit la droite UMP-UDF (qui cogère tranquillement 2 régions dont l'Alsace et un paquet de départements et de grandes villes avec la même alliance au gouvernement-cf M.Robien) ou la gauche qui gagne la présidentielle c'est très différent.
Il ne s'agit pas pour autant de jeter la pierre à l'ensemble du courant démocrate-chrétien qui pourra se rallier à Mme Royal au 2nd tour, mais là les déclarations de DSK sont maladroites et improductives.
Certes la CDU est-allemande, le Parti Populaire Tchécoslovaque, le mouvement polonais Pax, après l'expérience commune de la barbarie nazie, ont participé à leur manière à des expériences de gauche. Mais la France n'en est pas là et les différentes composantes de la droite démocratique (hors FN) sont ensemble depuis 50 ans et ont maintenant plus que jamais en commun le libéralisme et l'européisme.

12.Posté par François Descamps le 12/03/2007 18:03
On comprend la stratégie de M. Sarkosy depuis quelques jours : penser au premier tour ! Devant la vague Bayrou, il rameute des voix Le Pen.
Mais que propose Mme Royal ? pour le premier tour?

Pourrait elle expliquer comment elle veut s'appuyer sur les régions pour notre vie quotidienne?

(Je paye beaucoup d’impôts à ma ville, à mon département, à ma région qui sont tous socialiste depuis longtemps. De nombreux choix faits par mes édiles me semblent contestables : train de vie (encore un nouvel hôtel de région somptuaire, une Culture débridée et partisane, personnels pléthoriques..), environnement ( des autoroutes, des rond points en pagaille), gestion de la ville et des terrains à construire douteux, etc..) Nous expliquer que l’Etat ne fera pas plus de dépenses mais qu’on laissera aux Régions le soin d’en faire encore ne me semble vraiment pas convainquant.) Et pour quelles régions en fait??

Et la vie de nos enfants ?
Monsieur Mélanchon parle des « niches » PS comme celle des 800 000 enseignants. Mais je ne connais pas une famille dans mon entourage qui ait un enfant en difficulté dans le système actuel d’enseignement général. Et-il stratégique aujourd’hui de flatter les « 800 mille » ou devez vous donner des assurances aux parents pour une refonte (et non plus une réforme) de l’enseignement en France ?

Nous comprenons que les frontières de notre pays doivent être poussé jusqu’à celle de l’Europe. Mais qu’elle Europe, la Turquie ? la Russie ?
Quelles garanties ? celles des amis de Clearstream du FMI et des multinationales aux mains de fonds de pension? ou celle des producteurs et fabricants européens donc de l’emploi, des stratégies européennes pour l’Energie et la Défense donc de l’indépendance et de la volonté de contrôler intelligemment les complexe militaro-industriel croupion de chaque pays ?

13.Posté par Elie Arié le 12/03/2007 19:22
Nous avons tous trop tendance à raisonner en "politiques", en oubliant que la grande force de Bayrou est que, s'il passe le premier tour, il est le mieux placé pour l'emporter au 2ème; parce que, s'il est opposé à Sarkozy, l'électorat de gauche votera pour lui pour "faire barrage au facho", et que s'il est opposé à Ségolène, l'électorat de droite votera pour lui pour faire barrage aux "socialo-communistes" (les électorats ne sont pas composés de militants, qui suivent les mots d'ordre des partis pour lesquels ils ont voté): ce sera l'effet-boomerang de la diabolisation caricaturale de l'adversaire jugé "principal", de part et d'autre.

14.Posté par Aurélien Delsaux le 12/03/2007 21:20
A M. Chevènement, et à nombre de ceux qui ont apporté leur contribution à ce forum:

J'ai voté pour JP Chevènement en 2002. J'ai même milité pour lui.

Pourquoi refuser de voir qu'il se joue aujourd'hui à l'UDF la même chose qu'au Pôle Républicain d'alors? C'est toujours la même envie chez la majorité du peuple français, et elle est profonde et elle vient de loin, de tourner la page de 26 ans de Mitterando-chiraquie: 21 avril 2002, 28 mai 2005, ... et bientôt 2007? En tout cas, c'est Bayrou aujourd'hui qui incarne cela. Pourquoi ne pas laisser à notre peuple cette chance historique, que vous incarniez en 2002, M. Chevènement? Pourquoi ne pas reconnaître que c'est le même mouvement, lancinant, qui revient sous diverses formes - et ne pas en tirer les conclusions qui s'imposent aujourd'hui?

D'autre part, pouvez-vous m'indiquer à quelle occasion vous avez entendu M. Bayrou prononcer l'expression "ni droite ni gauche"?
Il ne l'a jamais fait, pas plus que vous en 2002: ayez, s'il vous plaît, aujourd'hui à son égard cette honnêteté intellectuelle dont (je le sais) tant de journalistes et de membres de l'intelligentsia parisienne manquèrent à votre endroit.

M. Bayrou veut, comme vous le vouliez, rassembler les républicains des deux rives pour faire avancer le pays, et surtout pour recomposer le paysage politique français (qui en a bien besoin) - c'est l'essentiel à mes yeux, je le soutiens sans illusion aucune, n'étant par exemple pas parfaitement en phase avec lui sur la question de l'Europe (bien qu'il ait mis pas mal d'eau dans son vin de ce côté-là, ayant entendu le message du 29 mai 2005).

Fils de paysan, prof de lettres classiques, et enfant, comme vous, d'une de nos frontières, je suis sûr que vous partagez plus de points communs que vous n'osez le reconnaître. En 2002, je rêvais d'un deuxième tour Chevènement-Bayrou, car c'eût été à mon sens, le seul digne d'intérêt, le seul qui eût un tant soit peu de hauteur...

Quant à ceux qui mettent en doute l'attachement à la laïcité de Bayrou au seul prétexte qu'il est croyant - je trouve ça franchement mesquin, et n'en dirais pas plus. Je suis attaché à notre Gauche républicaine - j'aimerais bien que certains de ses membres se dispensent de la caricaturer...

Bien à vous,

Aurélien Delsaux

15.Posté par maup le 12/03/2007 21:27
Et Ségolène, on en sait plus sur ses intentions européennes?
Le PS n'a, à mon avis, que retardé la crise qui va le faire éclater. Trop de divergences sur le thème central de l'Europe...
La scène politique va changer ces prochaines années. Les politiciens mous et résignés qui ont occupé les plus hautes fonctions ces 30 dernières années vont laisser la place à d'autres. L'avenir, ce n'est pas Jospin, Juppé, Hollande ou Gaudin (au hasard).
A un moment, l'impasse européenne va sauter aux yeux de tous. Il faudra être de ceux qui rétabliront la République, à l'instar de Dupont-Aignan.

Foin de toute cette résignation qui nous pourrit la vie!

16.Posté par Militant Istréen le 12/03/2007 21:36
De bonnes, de très bonnes question qui méritent réponse M. DESCAMPS....

Merci de les avoir posées..

17.Posté par Vegé le 12/03/2007 21:46
Il faut oser dire que le discours de Bayrou est creux quand on soutient celui de Ségolène Royal ! Vous vous trompez de combat M. Chevènement et je crois que vous aurez perdu votre honneur et votre crédit à l'issue de cette mauvaise campagne présidentielle.

18.Posté par toutoune le 13/03/2007 06:55
L'analyse d'aurélien est très pertinente je la partage pleinement je peux vous dire qu'étant militant MRC et donc engagé dans la campagne je vois et j'en atteste que l'effet bayrou est réel est qu'il ira jusqu'au bout on sent cet enthousiasme qu'il y avait dans nos rangs en 2002 j'affirme que je ne ressents pas du tout cela chez nos amis socialistes et encore moins radicaux je suis très très inquiet entre les deçus du PS, les radicaux ouvertement pour une europe fédérale sans compter sur chirac qui veut tuer Sarko attention à l'atterrissage pour l'anecdote il y un mois un ralliement important à bayrou Patrick Sébastien je crois et ne rigolez pas si vous connaissez la Corrèze vous sauriez que c'est sérieux que chirac à choisi son candidat son discours de dimanche me l'a totalement confirmé

19.Posté par Claire Strime le 13/03/2007 09:17
eh oh par ici on n'oublie pas 1 peu trop vite qu'en 2002 M.Chevènement était l'homme du NON à Maastricht et à la guerre du Golfe (et des 3 démissions: 1983, 1991, 2000)

alors que depuis 40 ans-l'euroLecanuet- M.Bayrou est l'homme du oui (ou AMEN ) à tout!!! Maastricht,TCE etc etc

les Français un peuple de veaux vraiment??

20.Posté par Lionel le 13/03/2007 10:25
Sur france inter, N. Dupont-Aignan s'est fait traiter d'homme de gauche (information lue dans Marianne).

21.Posté par Sebb le 13/03/2007 11:21
J'étais prêt à vous suivre lorsque avec courage vous vous êtes lancé dans la présidentielle affirmant vouloir aller jusqu'au bout et ce fût le désanchantement des accords avec le PS pour les législatives ! Mais si pour la deuxième fois consécutive, le Ps devait être absent de second tour, il ne s'en relèverait pas et sans nul doute n'aurait de chance d'obtenir une majorité parlementaire ; à quoi vos accords auront-ils servis sinon à vous désservir ?
La politique qui vise à être sarcastique vis à vis de Mr Bayrou n'est surement pas la bonne surtout quand lui ne cesse de marteler l'opinion de son désir d'en finir ENFIN avec les guerres partisanes qui ont conduis notre pays à cette situation douloureuse que l'on connait aujourd'hui ...
OUI j'étais prêt à vous suivre,
NON Mme Royal ne me convainc pas,
PEUT-ETRE vote vote ira à celui que vous qualifiez de faux centriste.

22.Posté par Camille Jouffrault le 13/03/2007 12:16
Ce qui fait le succès de Bayrou, c'est la vacuité de son programme : "faire pour le mieux avec les meilleurs ". Qui oserait être contre ?

23.Posté par chavinier le 13/03/2007 12:38
Bravo à la dernière intervention de claire strim.

Pour comprendre bien la démarche de Bayrou et la vacuité profonde de celle ci je recommande l'article: Bayrou le candidat de l'imposture égocentriste sur le site de malakine: horizons.typepad.fr

Pour ce qui est de la comparaison entre les candidatures Chevènement2002 et Bayrou 2007, je dirais que toutes les pseudo démonstrations que j'ai parcouru ci dessus m'amènent à penser que nous avons à faire à des "sophistes stupides ou pervers qui cherchent à confondre les contraires. Ils veulent soumettre au même régime la paix et la guerre, la santé et la maladie" (je sais que certains reconnaitrons une plume célèbre).
Ceci étant une victoire de Bayrou ne serait que la nouvelle forme d'expression de la crise politique ds la quelle la France ne cese de sombrer.

24.Posté par Sebb le 13/03/2007 13:13
c'est encore moi, je viens de voir une faute de frappe dans mon message, la dernière ligne dit ceci :
PEUT-ETRE mon vote ira à celui que vous qualifiez de faux centriste.

Par ailleurs, en parcourant les autres messages, je vois que je ne suis pas seul à évoquer cette hypothèse, cf Aurélien confirmé par Toutoune ... et puis et puis tous ceux qui le pense et ne prenne pas le temps de le dire !

25.Posté par natalie le 13/03/2007 13:16
Bonjour, touvez-moi un des candidats qui ne fassent pas radoter l'histoire? J'ai voté pour vous à la dernière élection présidentielle et j'aurai surement recommencé si vous vous étiez représenté pensant que vous étiez différent. Vos discours encensant Ségolène me fatigue maintenant. Pour le coup ce n'est plus du radotage, c'est de l'oubli et c'est peut-être pire.
Cordialement.

26.Posté par Lionel le 13/03/2007 13:37
Pour Claire Strime, vous dites :
M.Bayrou est l'homme du oui (ou AMEN ) à tout!!! Maastricht,TCE etc etc

Tandis que la miss, jospin, DSK, ne le sont pas du tout !!!!!

Au fait, l'ordre juste, ça concerne l'immobilier ?

27.Posté par Elie Arié le 13/03/2007 14:07
Si la gauche devait perdre cette élection, ce ne serait que le résultat différé:

- de l'absence de prise en compte du fait que la majorité de l'électorat de gauche a voté NON au référendum sur le TCE,

-et de l'incapacité de restructurer la politique française en fonction du vote à ce référendum.

Parce que "dépasser la contradiction entre ceux qui ont voté OUI et ceux qui ont voté NON", pour moi, ça n'a aucun sens.

28.Posté par Un électeur UMP le 13/03/2007 14:31
IL FAUT SAUVER LE SOLDAT ROYAL !
Je suis électeur UMP de conviction et je vais voter Sarkozy aux deux tours. La perspective de voir F.Bayrou voler le 2ème tour à S.Royal me semble représenter un vrai risque pour la démocratie. Il serait quand même inconcevable que la gauche (même si certains d'entre vous la trouvent trop sociale-démocrate, S.Royal c'est quand même la gauche, en tout cas bien plus que Bayrou) soit privée encore une fois de 2ème tour. Cessez de croire que c'est F.Bayrou qui peut vous représenter, peuple de gauche, votez utile dès le premier tour, et permettez un vrai duel d'idées droite-gauche "à la loyale" Sarkozy-Royal au 2ème tour ! Votez utile Royal et arrêtez vos états d'âme, à droite on en a moins ...

29.Posté par Universelle le 13/03/2007 14:38
La France et la loi salique.
Si Ségolène Royale avait présenté le même programme que François bayrou on lui aurait ri au nez au premier mot.
La représentation, les postures, l'imaginaire en france sont masculins depuis l'écriture par les clercs de la loi salique, aucune femme ne sera légitime (pour les hommes comme pour les femmes), pour qu'elle le soit il faudrait un bouleversement, un seîsme par exemple Royal/Lepen au 2è tour (quoique...).
F. bayrou, est un homme estimable mais qui a un passé, une famille, la droite. A la différence de VGE ( les temps ne sont plus les mêmes), jamais, au grand jamais il ne deviendrait (ou ne pourrait devenir) Président de la République avec une UMP dans sa toute puissance. Alors, F. Bayrou a trouvé l'idée fort astucieuse de l'homme du changement que lui seul peut incarner.
Les résultats des votes depuis 2004 et surtout ceux de 2005 l'y ont aidés ; il les a décortiqués et a remarqué que pour une fois il y avait là pour lui une ouverture. Le désir democratique - le rejet des antiennes d'une classe politique professionnalisée-, d'une grande partie de la population , Bayrou l'a compris et l'utilise pour lui. S. Royal a certes fait de même mais avec d'autres convictions, avec un vrai projet politique, mais en France, cette posture, ce regard sur le et la politique en général ne sont pas compris. Aujourd'hui ce n'est pas François Bayrou qui monte mais la loi salique qui est réutilisée (car elle n'a jamais disparu, lisez les livres de Guigou, Cresson dans leur propre camps, souvenez-vous de M. Barzach et j'arrête là). Finalement ça arrange bien du monde "ce 3ème homme" mais pour une autre raison.
On va pouvoir voter contre sarko en toute tranquillité.
Si François Bayrou a un vrai projet économique et social pour l'égalité républicaine ill devrait avoir le courage de proposer des changements concrets sur lesquels il serait attaqué, qu'il devra défendre comme S. Royal.
Il a choisi la facilité, rien changer, où bien si peu pour ne heurter personne. Qui est courageux ? qui est courageuse ?
Jean-Pierre Chevenement l'a compris et c'est lui l'homme avec la femme du 21è siècle.

30.Posté par Claire Strime le 13/03/2007 15:36
Mme Royal est flanquée des principaux défenseurs du NON au TCE et d'1 vrai rebelle qui démissionna 3 fois sur des problèmes clés (JPC:austérité 1983, guerre du Golfe, Corse).

M.Bayrou n'est flanqué que de ouiouistes pur sucre, après avoir flanqué lui-même MM.Lecanuet, Giscard et Balladur, européistes de choc et pas de charme.

Une petite différence, non?

31.Posté par Sebb le 13/03/2007 15:53
à l'électeur UMP.

Alors c'est donc là votre nouvelle stratégie, aider S Royal à accéder au 2ème tour pour finalement être sûr de remporter la présidentielle plutôt que de voir F Bayrou ravir la place de S Royal et du coup vous priver de votre victoire ?
Bravo, c'est faire preuve de courage et c'est être super convaincu des ses propres idées.....

32.Posté par Lionel le 13/03/2007 16:42
Pour la miss, il y a jospin qui renvoie le Ché dans le second cercle d'influence.

Entoure par qui la miss: DSK, Aubry, Hollande, tous des non convaincus !!

Et Fabius, c'est un noniste convaincu ? Que va-t-il faire maintenant qu'il n'est pas inversti ?

33.Posté par justin le 13/03/2007 18:33
Ce que moi je vois c’est que Sarkosy sait faire des affaires quand Royal-Hollande savent faire faire de la bidouille immobilière par un expert comptable. L’expertise citoyenne c’était donc ça ?

Psychologiquement avoir confiance dans des gens qui « n’aiment pas les riches » alors qu’ils vivent autours d’eux et comme eux dans "un village privé" cloturé me semble difficile.

Si je devait seulement me déterminer sur l’humanité et l’honnêteté du candidat, mon choix serait déjà fait et je ne chercherais même plus d’info ni sur ce site ni ailleurs. Ce serait Bayrou.

Reste à savoir si au delà je peut trouver des valeurs, moins personnelles et plus politiques crédibles dans l’offre ? Et plus particulièrement à gauche.

Aujourd’hui je constate que non. La mayonnaise du « ni oui ni non » finalement elle est chez nous.

A défaut d’offre politique réelle et crédible, le choix d’une personnalité pragmatique et honnête serait donc la seule alternative ?

En tout cas si Bayrou met la même énergie, la même pugnacité et la même détermination à sortir la France de l’impasse et des arrangements entre amis que celle qu’il a mis depuis 5ans pour faire entendre une voix différente, au risque de tout perdre, ce serait déjà prometteur.

Plus prometeur en tout cas qu'un renoncement à tout pour quelques circonscriptions.




34.Posté par Nanard le 13/03/2007 20:01
Que les supporters de F.BAYROUD squattent le blog de JPC en espérant influencer les électeurs potentiels de S.ROYAL, c’est de bonne guerre. Je dis à cela qu’ils peuvent enlever leur faux nez, on les a reconnus. Mais que des citoyens qui se réclament de la gauche soient tentés par le vote BAYROUD sous prétexte que S.ROYAL ne serait pas assez à gauche, il y a là une logique qui m’échappe complètement. F.BAYROUD est un authentique homme de droite et s’il était élu, il devrait s’appuyer sur une assemblée où l’UMP serait incontournable. Croyez-vous que le clivage droite-gauche disparaîtrait comme le prétend le candidat de centre droit. Je veux seulement rappeler la réponse qu’il a faite quand l’UMP naissante lui lançait un appel pour que l'UDF se fonde dans la même majorité sous une même étiquette : >
Pourquoi voulez-vous que ce qui était impossible entre gens de la même famille le devienne entre la droite et la gauche? A tous ces citoyens qui se disent de gauche et qui ont toujours voté à gauche je leur souhaîte de reprendre leurs esprits et de ne pas se laisser abuser par le faux nez de F.BAYROUD. Lorsqu’ils l’auront reconnu, il sera trop tard.

35.Posté par Manu le 13/03/2007 23:59
Ancien chevènementiste parti rejoindre Nicolas Dupont-Aignan comme beaucoup depuis le "ralliement" à la libérale pro-européiste Ségolène Royal qui fustige dans ses discours " Cet État jacobin et centralisateur" (sic), je suis du même avis que Lionel :pourquoi ne pas fusionner ou rapprocher Debout la République du M.R.C. ? Nos concvictions sont les mêmes. Ou alors c'est que vraiment le poisson pourrit par la tête.

36.Posté par arnautic le 14/03/2007 02:04
merci pour ces précisions de votre part et pour les liens internet, M. Chevènement. la tentation du vote Bayrou mérite en effet de l'attention.

Quant à l'Histoire, à défaut de radoter, n'a-t'elle pas tendance à se répéter, sous une forme ou sous une autre?

37.Posté par justin le 14/03/2007 11:41
manifestement le blog n'est pas seulement modéré. Ce qui est normal. Il est clairement censuré.

Critiquer Royal déplait certainement. Mais si un blog est seulement un club de supporters alors il n'y a pas de débat.

Je dis cela parce que plusieurs posts, critiques mais jamais injurieux, ont été "zappés poubelle" directement. Erreur informatique ou "instruction princière" ?

38.Posté par vitte le 14/03/2007 15:14
"Plus le PS et plus l'UMP tapent sur F. Bayrou, plus il est renforcé", écrit Lionel le 12. Ce n'est pas une surprise car ,du temps des cohabitations, des sondages avaient montré que cette situation avait la faveur des français; ceux-ci révaient sans doute de la synthèse miraculeuse qu'ils croient que Bayrou leur apporterait, ce qui explique qu'au plan français aucun argument anti ne porte. Reste le champ européen qui reste inexploité car ni Sarko ni Royal n'osent flinguer le fédéraliste obstiné qu'est Bayrou et pour cause..... Espérons que Le Pen, N.D-A et de Villiers front le travail.

39.Posté par asse42 le 14/03/2007 15:39
Si Ségoléne Royal réussit à fédérer au-delà des clivages entre le OUI et le NON c'est parce qu'elle a compris qu'il fallait revoir la vocation de l'Europe qui n'est pas d'être seulement un grand marché économique mais un modéle social et environnemental pour les peuples;
C'est pour cela qu'elle propose le recours plus nombreux aux politiques communes sur l'environnement,la santé,l'industrie. Elle propose de dépasser le dogme de la concurrence.
Elle sera aidée en ce sens par ces nouveaux pays qui ont basculé à gauche:Italie,Portugal,Espagne.
Relancer l'Europe par du concret est la volonté de Mme Royal persuadée de l'importance de relancer l'Europe comme contrepoids aux autres puissances.
Voilà ceci pour répondre à un post d'un monsieur qui passe son temps sur DA sans écouter la candidate!

40.Posté par justin le 14/03/2007 16:52
A asse42

dépasser le dogme de la concurence ça veut dire quoi ?

les pays qui ont basculés à gauche pour changer l'europe ? l'italie de prodi et l'espagne de zapatero, deux promoteurs du TCE.

quand prodi dit qu'il faut seulement aidé ceux qui veulent et peuvent s'adapter, il sous entend et "tant pis pour les autres".

C'est sure, c'est avec ça que l'europe va changer. Royal n'a pas changé et ne fédère rien du tout. elle a négocié dans une tactique politicienne des ralliements de circonstances contre quelques députés.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter