Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Le choix du salut public



Le rapport Gallois est un constat lucide et courageux de la cote d’alerte atteinte aujourd’hui par l’industrie française. Il est aussi un appel à l’effort collectif, fondé sur un nouveau « pacte social », associant les salariés aux orientations de l’entreprise.

Pour avoir mis en garde depuis 1983, contre les conséquences du choix de la monnaie forte sur l’industrie française, je ne saurais, aujourd’hui, qu’approuver les propositions du rapport Gallois. Voilà bientôt trente ans que je ne cesse d’en appeler à une grande politique industrielle. Dès lors que le choix de la monnaie unique est considéré par le gouvernement comme un choix dans l’état actuel des choses, indépassable, l’idée d’une « dévaluation fiscale » est la seule qui puisse rétablir, autant que faire se peut, la compétitivité de nos industries.

Bien entendu, il faudra veiller à ce que les entreprises investissent dans la production et la recherche les marges ainsi dégagées. Pour le reste, toutes les propositions du rapport Gallois vont dans le bon sens mais ne sauraient produire leurs effets qu’à terme.

Contrairement à ce que croit l’extrême-gauche, il n’y a pas d’avenir pour l’industrie française et pour les classes populaires dans une stratégie d’affrontement qui serait contreproductive pour elles et pour la France. La stratégie de coopération de toutes les forces de la production, ce que j’ai appelé « l’alliance des productifs », appuyée sur un compromis social réaliste, est la seule féconde pour le redressement du pays.

Ceux qui ont voté pour le traité de Maastricht en 1992 sont mal placés aujourd’hui pour donner des leçons. Oui, le choix proposé par le rapport Gallois est aujourd’hui celui du salut public ! L’heure est donc à la mobilisation non seulement de la gauche mais de toutes les forces de la France.


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 6 Novembre 2012 à 11:27 | Lu 3892 fois



1.Posté par SEBASTIEN BOURGET le 06/11/2012 15:25
M Chevenement,

Je tiens à vous remercier pour la qualité de vos reflexions qui, personnellement, me font beaucoup progresser intellectuellement.
Cordialement.

2.Posté par Alain FELER le 07/11/2012 19:05
Une petite demi-heure sur le rapport Gallois (75 pages, 22 ou 23 propositions) me laisse fortement déçu.

On a convoqué le seul patron un peu populaire dans le "peuple de gauche" pour proposer des mesures visant à restaurer la compétitivité de l'industrie française, et, à part une poignée de mesures salubres pour aider les petites entreprises à accéder aux crédits, aux marchés, aux aides, la mesure phare est quand même de les décharger de 30 milliards de cotisations pour en charger les contribuables (hausse de la TVA - impôt non progressif, et de la CSG - impôt non progressif), et les pauvres (bénéficiaires des redistributions que le rapport propose indirectement de réduire via la baisse des dépenses publiques).
Vous qui me lisez, il est probable qu'il va vous en coûter environ 150 euros par mois !

La question de savoir si les revenus issus du capital (qui pèsent aussi directement que le travail sur les prix donc sur la compétitivité) pourraient ou pas contribuer à cet effort n'est même pas évoquée. Il n'y a même pas de chiffres sur la charge relative pour les entreprises des différentes tailles des dépenses salariales et de la rémunération des capitaux. Pourtant, était-elle d'extrême gauche, la déclaration des droits de 1789 qui dit que chacun doit contribuer "à raison de ses facultés" ?

La question de savoir si des mesures efficaces contre le chômage (qui pèse aussi sur le système productif puisqu'il faut aider les gens à vivre sans travailler) n'auraient pas un impact sur la performance globale du pays n'est même pas évoquée.

Il y a bien une mesure salubre prévoyant la participation de salariés au conseil d'administration des entreprises ( tous les conseils, même ceux qui répartissent les prébendes ?)... mais la dernière proposition "les entreprises volontaires pourront nommer un salarié à la tête de leur comité d'entreprise" la fait sonner malencontreusement comme une aumône bien symbolique après une baffe financière bien réelle.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter