Actualités

Le Monde consacre un long article au rôle de Jean-Pierre Chevènement dans la campagne de Ségolène Royal


Ségolène, la seconde jeunesse de Chevènement, Ariane Chemin, Le Monde, édition du 16 mars 2007 (page 25)




Mots-clés : le monde, ségolène royal
Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 15 Mars 2007 à 17:02 | Lu 6809 fois



1.Posté par LUCAS François le 15/03/2007 17:38
Nous sommes bien loin du "Vers un Projet Républicain exigeant" élaboré par J-Y Autexier , "D'autres, avec moins de franchise, affichent un programme de lutte contre le libéralisme, mais mènent une politique d'accompagnement docile lorsqu'ils exercent le pouvoir." disait ce document du MRC.... à force d'avaler des couleuvres et de manger des chapeaux... il va y avoir trop plein.

2.Posté par Snyck le 15/03/2007 20:17
Je note dans l'article du Monde : " Avec ses amis , de hauts fonctionnaires qui sont autant de bonnes plumes etc".
Voilà bien une illustration du mal français. Les experts ? De hauts fonctionnaires . Oui bien sûr puisque les forces vives de la Nation , le tiers-Etat , ne sont que quantité négligeable. Où sont les représentants de la société civile ? Les patrons de PME , les obscurs et les sans grade , les soutiers de la République ? au placard , juste bon à executer sur le terrain les analyses de notre aristocratie. Lamentable ! Celà fait au moins 30 ans que ces gens-là nous mènent dans le mur.Quel mépris ! Je suis écoeuré. Le 22 , je voterai"blanc" ou peut-être Dupont-Aignan.Des moeurs d'un autre age , une totale déconnexion par rapport à l'attente du pays.Quel gachis.En route pour la défaite mais sans nousi !

3.Posté par dominique78 le 15/03/2007 23:01
Excellent article qui se termine par une phrase imputée à JP Chevénement : "Il faut que Ségolène reste elle-même."
C'est justement ce que Ségolène Royal vient de faire ce soir sur France 2 en reprenant sa liberté par rapport au PS. Elle l'avait perdue après son investiture sous le poids de certains "éléphants".
Il était temps qu'elle redevienne elle même. Merci M. Chevénement !!

4.Posté par HM 34 le 15/03/2007 23:32
Segolene a insisté plusieurs fois sur le Pacte qu'elle a passé avec les Français.Combien étaient-ils à l'avoir signé? Le pacte c'est l'élection,avant c'est un programme mais là c'est flou surtout en matiére financiére......qui sera à la charge d'un ministre dont on ne connaît pas le nom:DSK,Sapin,JPC ,Bockel???
Alors quitte à paraître gnan-gnan et fidéle au principe maintes fois affirmé du donnant-donnant et gagnant-gagnant mon vote Ségoléne n'est pas gagné

5.Posté par Elie Arié le 16/03/2007 00:44
Je continue à penser que si Ségolène Royal se mouillait un peu plus dans les domaines prudemment esquivés et sur lesquels il y a une forte attente de l'électorat, comme la santé, cela lui donnerait un second souffle pour les cinq semaines qui nous séparent encore de l'élection, pendant lesquelles elle risque de ne pouvoir que se répéter...et continuer à baisser dans les sondages ( sur celui, quotidien d' IPSOS sur le site du "point", elle chute ce soir pour la première fois à 23% et à égalité avec Bayrou, alors que Sarkozy s'envole à 29%: elle peut se permettre de prendre des risques).

6.Posté par Ambiguité le 16/03/2007 10:37
100 % d'accord avec Elie Arié, la santé est un domaine où des clivages nets naissent entre les candidats. C'est de plus un sujet d'inquiétude pour nos concitoyens.

Au risque de me répéter, je reviens sur les deux éléments qui me semblent importants :

1/ Nous n'avons rien à perdre à la confrontation du pacte présidentiel avec les programmes UDF-UMP bien au contraire. A la lecture des programmes de nos adversaires, je retrouve la même angoisse qu'à la lecture du TCE : quasiment chaque paragraphe entérine un recul pour notre pays et mérite la contradiction.

2/ Ségolène marque des points lorsqu'elle est force de proposition. On l'a vu lors de ses premières prises de position sur l'encadrement militaire et les 35 heures. De plus, en ne faisant que répondre aux provocations de l'UMP-UDF (sur l'identité nationale ou la coalition des partis), elle entre dans leur jeu, ce qui n'est pas une bonne chose. C'est elle qui doit "donner les cartes" et obliger les autres candidats à se positionner sur les thèmes qu'elle aura choisis.

La santé m'apparait comme un de ces thèmes, où la gauche peut faire entendre une voix originale et claire.

7.Posté par Hubert Hervet. LA REUNION. PRESIDENT DE L'UFAL NORD ET EST) le 16/03/2007 12:49
Je ne réponds à, ni commente l'article, sinon que je me réjouis de l'impact de Jean Pierre Chevènement qui "pète la forme" quand il enfourche le cheval de la République, celle par laquelle beaucoup ont été façonnés et dont ceux qui n'ont pas eu cette empreinte pensent que ces prises de positions qui élèvent le débat vers les principes fondamentaux dont découleront les décisions sur les problèmes concrets,font perdre des voix. Je n'en sais rien mais je sais qu'elle peut ramèner vers les urnes les citoyens que la politique ,sans principes généraux et les idéaux afférents, en avaient éloignés. Et s'il reviennent ce sera non pas pour voter Chevènement qui, semble-t'il, n'aurait pas la baraka quand il s'engage seul, mais pour voter pour la candidature de celle qu'il soutient.
Je souhaite aussi que au cours de l'encore longue période qui précède l'élection, soit rappelé le danger que court le principe de LAICITE menacé par Sarkozy, garantie (la laïcité!)de l'unité nationale menacée par les communautarismes.
Monsieur Baroin saura peut-être, en fils digne de son père, retrouver , pour défendre ce principe, les accents qu'il a eus, lors de Colloque sur la LAICITE organisé au SENAT, sous les auspices du groupe inter religieux de la REUNION (SIC,SIC, SIC ) en octobre 2006, puisqu'il vient, abandonnant l'espoir d'une candidature de J.CHIRAC, de rejoindre Nicolas Sarkozy, commanditaire du Rapport MACHELON tendant à proposer la révision de la loi fondamentale de laïcité de l'ETAT, la LOI de SEPARATION des EGLISES et de l'ETAT. Si ce n'était le cas , on se souviendrait de Rodrigue:
:" Et le fils dégénère
Qui survit un instant à l'honneur de son père."

8.Posté par deslilas le 16/03/2007 13:47

Gauche et droite : mythe ou réalité ?
Les sondages TNS-SOFRES analysent les motivations des intentions de vote pour l’élection présidentielle pour les sympathisants de gauche (PS/PC/ Divers gauche/ Verts) et pour les sympathisants de droite (UDF/UMP/MPF).
Les résultats sont remarquables. cf sondage des 7 et 8 mars 2007.

Thémes communs
- amélioration de l’école, pouvoir d’achat, protection sociale, intégration minorités

Thèmes ayant des préférences contrastées :
Pour les sympathisants de gauche : lutte contre chômage
, lutte contre pauvreté ,protection environnement ,services publics

Pour les sympathisants de droite : lutte insécurité ,politique fiscale, lutte immigration clandestine

On voit ainsi – sans surprise – se dessiner deux familles cohérentes avec de larges convergences sur le premier groupe et des expressions de valeurs fondamentales différentes sur le champ de la vie en société et notamment de la solidarité.

9.Posté par Josette le 16/03/2007 21:23
Je suis très heureuse de la présence de J.P. Chevènement aux côtés de Ségolène :c'est une garantie d'expérience, de compétence, de rigueur intellectuelle et morale.

Je remarque -- à l'inverse de la plupart des médias malveillants -- que Ségolène nous propose un véritable nouveau projet de société, aux antipodes du projet de N. Sarkozy, un projet de réelle cohésion sociale, qui permettra peut-être à notre pays -- la FRANCE --de surmonter les problèmes et les crises qu'elle traverse.

La loi du plus fort, le peuple n'en veut pas. C'est la loi du plus juste que le peuple espère ...

OUI à Ségolène pour le "donnant-donnant : RIEN ne peut être gratuit.

OUI à Ségolène pour son exigence de résultat aux enseignants et aux autres ...

Bravo à son goût des économies :il est courant d'observer que de deux personnes disposant d'un même budget, l'une peut se trouver à l'aise, avec des économies, tandis que l'autre se trouve saisie pour dettes ...

COURAGE à Ségolène -- et nous observons chaque jour qu'elle n'en manque pas !

MERCI à Jean- Pierre de l'accompagner.

10.Posté par antennerelais le 16/03/2007 22:13
J'apprécie toujours de voir Jean-Pierre Chevènement aux côtés de Ségolène, de même que ses propos si bien sentis qu'il distille toujours à bon escient. Il remplace très avantageusement d'autres "éléphants", souvent bien moins inspirés.

11.Posté par dominique78 le 17/03/2007 00:39
En réponse à Elie Arié : certes la santé est un domaine important mais les français ne sont pas des imbéciles, ils connaissent l’état de la dette du pays ainsi que l’état des finances de la sécurité sociale. Ils savent donc pertinemment que la marge de manœuvre du futur(e) président(e) sera mince sur ce sujet.

Par contre, il est un domaine qui les préoccupe énormément pour eux-mêmes et pour leurs enfants : la mondialisation et les délocalisations.
A mon avis, c’est sur ce sujet que Ségolène Royal doit montrer sa réelle différence par rapport aux candidats de la droite libérale (Sarkozy et Bayrou). Comment ? tout simplement en adoptant des positions fermes. En voici une (qui fera bondir les libéraux qui visitent ce blog, si tant est qu’il y en ait) : une entreprise, pour produire, utilise de la main d’œuvre et des machines. Le patronat, qui souhaite délocaliser dans un pays où la main d’œuvre est peu chère, n’a rien à faire de la main d’œuvre française qu’il met au chômage mais, par contre, il récupère ses machines pour les envoyer en Roumanie, en Pologne, en Tunisie ..
Ceci est anormal, il devrait être interdit de casser le tissu industriel de la France. Il suffit de passer dans la région de Valenciennes ou dans les Ardennes pour voir la désolation et ceci n’est qu’un exemple. Les machines devraient rester en France et les salariés devraient pouvoir les racheter afin de continuer l’activité. Bien sûr, ceci est une idée brute qui devrait être affinée (rachat à quel prix ? avec l’aide des régions ? ..). L’idée de base étant : stop, on ne casse plus le tissu industriel de la France en jetant à la rue les salariés pour le prétexte d’une rentabilité financière. Si les salariés avaient la certitude que ceci n’était plus possible, l’espoir reviendrait.
Qu’a fait De Gaulle, au lendemain de la guerre 39-45 ? Il a nationalisé les usines Renault car Louis Renault avait collaboré avec l’ennemi en cassant la France. De la même façon, le patronat qui délocalise, casse lui aussi la France. L’urgence et le risque d’une prolifération nécessitent également des mesures radicales.

Oh certes pas une nationalisation (j’entends d’ici les mots communisme, kolcozes .. ), non tout simplement un rachat à prix préférentiel par les salariés avec l’aide des régions. Et croyez moi .. il n’y aurait alors plus beaucoup de délocalisation.

12.Posté par rajeev le 17/03/2007 10:19
D'accord avec Dominique et Ambiguité.

Ségolène Royal a été remarquable sur France 2 : claire, déterminée, sereine et donc rassurante. Elle a sans doute marqué des points.

13.Posté par Elie Arié le 17/03/2007 11:58
À dominique 78, qui écrit "certes la santé est un domaine important mais les français ne sont pas des imbéciles, ils connaissent l'état de la dette du pays ainsi que l'état des finances de la sécurité sociale. Ils savent donc pertinemment que la marge de manœuvre du futur(e) président(e) sera mince sur ce sujet" :


Mais non, réformer la Santé, ce n'est pas une questionde creusement de dette et d'y mettre plus d'argent: 11% du PIB, c'est largement suffisant.

C'est une question de réformes structurelles...ce qui demande un peu de courage, et c'est pourquoi aucun des candidats n'en parle...

Voir le chat sur "le Monde" en ligne (merci au modérateur de laisser le lien):
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-882231@45-2,0.html

14.Posté par Claire Strime le 17/03/2007 17:44
Si c'est Le Monde qui l'écrit....
La résurrection républicaine c'est déjà un miracle de cette élection présidentielle quinquennale, qui n'avait surtout pas été prévue pour ça.

Il n'ya pas à opposer thèmes soi-disant de gauche et de droite; la candidate doit être aussi bonne et forte sur la santé, l'emploi que sur l'identité nationale.

C'est la seule façon de montrer à l'électorat les enjeux de cette élection. Et d'autres miracles seront possibles.

15.Posté par Snyck le 19/03/2007 21:11
La campagne de Ségolène Royal devient totalement illisible.Rassembler son camp au premier tour et ensuite ratisser plus large sont la B.A.BA . L'image de la candidate est à ce jour brouillée. Dépasser l'appareil pour se positionner par rapport à la société civile est déjà risqué faute d'idées fortes et le constat actuel est en total déphasage par rapport au discours alternatifs déconnectés du parti.On attend donc dans ce cadre des propositions concrètes . Nous comptons sur J.P. Chevènement pour lui faire comprendre . Nous n'avons envie ni de N.S. ni de F.B. donc quel désir d'avenir nous propose-t'on ? Les soutiers de la République attendent donc.

16.Posté par hervé d'Orléans le 20/03/2007 16:57
Je trouve que SEGOLENE se positionne bien à gauche en voulant lutter contre les délocalisations ( paroles qu'elle dit à chaque intervention ) et en dénonçant les méfaits du libéralisme . Hervé


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter