Agenda et médias

"La loi El Khomri nous est imposée par la Commission européenne"


Entretien au Bien public, mardi 5 avril 2016, propos recueillis par Bertrand Lhote.


"La loi El Khomri nous est imposée par la Commission européenne"
Vous êtes originaire de Belfort. Pensez-vous que la fusion entre la Bourgogne et la Franche-Comté était naturelle ?
Jean-Pierre Chevènement: Cette fusion était l’une des hypothèses envisageables. Mais elle n’était pas la seule. Nous aurions pu envisager une alliance de l’Alsace, de la Lorraine et de la Franche-Comté. Cela aurait mis Belfort dans une position plus centrale. Mais le gouvernement a décidé de fusionner la Bourgogne et la Franche-Comté. La crainte que j’exprime, c’est que la région dont j’ai été l’élu pendant plus de quarante ans se trouve quelque peu marginalisée. Donc j’attire l’attention des nouveaux responsables sur le fait qu’il y a dans le nord-est de la Franche-Comté un pôle démographique important, un pôle industriel et universitaire, avec plus de 7 000 étudiants. Et naturellement, l’équilibre de la région veut qu’on en tienne compte.

Vous pensez donc que l’axe Belfort-Montbéliard est aujourd’hui en marge de cette nouvelle région ?
Il se trouve qu’on parle beaucoup de la rivalité entre Dijon et Besançon, mais qu’on ne parle pas du tout de la partie la plus industrielle de la grande région. Même si je n’oublie pas Chalon, Le Creusot et Montceau-les-Mines. Mais je pense surtout que l’inconvénient de ces fusions, c’est d’avoir dispersés les administrations de l’Etat. Notamment les directions régionales qui sont aujourd’hui éclatées sur plusieurs sites. Je pense que le modèle français a une certaine cohérence et je regrette l’effet de la fusion sur cette structure de l’Etat. Après, l’équilibre doit être respecté entre toutes les parties de la nouvelle région. Pas uniquement entre Dijon et Besançon. Il y a une logique qui consiste à tenir compte du fait qu’il y a une capitale. Après, on peut quand même maintenir le rectorat à Besançon et la préfecture de région à Dijon. Mais il ne faut pas que l’Etat soit démantelé.

Que pensez-vous de la nouvelle présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay (PS) ?
Je la connais bien. C’est une femme de cœur et je lui souhaite bon courage.

Et François Hollande, quel bilan tirez-vous de son quinquennat jusqu’à présent ?
Je suis légitimiste et je pense que le président est élu pour cinq ans et doit aller au bout de son mandat. Maintenant, il devra dire lui-même, à la fin de l’année, sur ce qu’il entend faire. C’est sa liberté, c’est son choix. Il a d’ailleurs envisagé l’hypothèse selon laquelle il ne se représenterait pas. Alors on va attendre. Pour ce qui est de son quinquennat, je dirai que la situation était difficile en 2012. Plus, sans doute, que François Hollande ne l’estimait. Il s’était engagé à réorienter la construction européenne en renégociant le traité budgétaire européen. Mais il a considéré, à tort ou à raison, qu’il n’avait pas le rapport de force. Mais je pense que cela a pesé lourd sur la suite du quinquennat. Par exemple, la loi El Khomri, qui aujourd’hui est si vivement contestée, elle nous est évidemment imposée par la commission européenne. On nous vante aussi beaucoup le modèle allemand. Mais ce n’est pas seulement la flexibilité, c’est aussi une certaine cogestion, en associant les salariés à la gestion des entreprises. Et cela, il aurait fallu y penser, mais ce n’est pas dans la loi El Khomri. J’ajoute que ceux qui critiquent ce texte, sans critiquer le système de la monnaie unique qui nous a fait perdre quinze points de compétitivité depuis le début des années 2000, ne sont pas logiques avec eux-mêmes. Ou bien il faut donner de la flexibilité au système monétaire européen. C’est ce que propose. Ou bien, on peut difficilement s’exempter d’une flexibilité que, par ailleurs, la commission européenne a imposé à l’Espagne et à l’Italie. Et que l’Allemagne a adopté dès le début des années 2000.

Toujours concernant l’Europe, que pensez-vous d’un éventuel « Brexit » ?
C’est une possibilité, parce que c’est serré et que M. Cameron a beaucoup d’adversaires. Mais quelle que soit l’issue, je pense que la Grande-Bretagne nous donne une leçon. Je pense qu’il faut savoir exiger une certaine réorientation. Et je pense que l’exigence d’un référendum, c’est la manifestation de ce qui nous reste de souveraineté. Mais nous n’y avons plus recourt, car nous voulons éviter de faire apparaître que la construction européenne s’est déroulée de manière complètement anti-démocratique depuis 2005. Et même avant. Nous relevons de décisions prises par des instances non élues, en toute opacité. Tout cela, le peuple s’en fatigue. Pour ma part, je souhaite non pas la sortie de l’Europe, mais la réorientation de l’Europe, pour que celle-ci réponde davantage aux aspirations populaires.

Quel rôle comptez-vous jouer durant les prochains mois ?
Je dirai ce qui me semble bon pour la France. Et je n’entends pas m’exprimer avant d’y voir plus clair sur la manière dont cette élection se présente.

source : le Bien public


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 5 Avril 2016 à 13:22 | Lu 4095 fois



1.Posté par Chantal MIDENET le 06/04/2016 21:22
Que la loi El Khomri nous soit imposée par la Commission Européenne, cela ne m'étonne pas. Je l'ai également lu ailleurs :
https://www.les-crises.fr/la-double-inspiration-du-projet-de-loi-el-khomri-sur-le-demantelement-du-code-du-travail-le-medef-et-lunion-europeenne-par-jacques-nikonoff/
Autant se passer d'une ministre du travail, qui ne fait aucun travail mais qui se fait payer par les français ! Elle est là "pour la forme."
Quant à ce "machin" qu'est l'Europe, que personne ne s'étonne que si peu de gens s'y intéressent. Parfois des documents en français, souvent en anglais.... Un droit à pétitionner, mais dont l'avis des citoyens sera rapidement mis de côté aux profits des marchands du temple. Elle peut s'écrouler, cela ne fera pas grand bruit....... Elle nous protège des guerres parait-il, pas des guerres économiques et financières en tout cas ! Ni du terrorisme. Et c'est la France qui part en guerre, comme si l'Europe n'existait pas !

La France, mon pays, je le vois changer comme jamais je ne l'ai vu. On peut se demander quels services y fonctionnent encore..... Pour avoir une réponse, taper 1, puis taper 2, la personne est occupée, veuillez rappeler ultérieurement !
Tout s'y passe comme si nous existions pas !! A quand le changement du nom des villes, au bon vouloir de nos élus ??
François Hollande devra rendre des comptes :
https://www.youtube.com/watch?v=8DQ4o6QDJRo&feature=em-uploademail
Quant à moi, comme Michel Onfray l'a si bien fait remarqué, je ne voterai plus, puisque quelque soit les politiques, la politique ne change pas !!

2.Posté par Carl GOMES le 06/04/2016 22:34
Je crois plus sérieusement que les jeunes ne veulent pas de cette loi, qu'on l'appelle "El Khomri", "Travail", "Patrons"... Notre code du travail date de 1910, sa dernière version en vigueur date de 2007, il comporte neuf livres. Qui sont Mme El Khomri ou Mr Valls pour arriver et vouloir tout changer? Le maire d'Evry et une collaboratrice de Bernard Delanoe? On imagine que ces lois ne sont qu'un début...pour aboutir au plus petit dénominateur commun entre tous les codes européens...
Par ailleurs, si la loi El Khomri nous est imposée par la Commission européenne, cela veut dire que Valls et El Khomri ont menti quand ils l'ont présentée comme une loi du gouvernement.

3.Posté par Emmanuel GILQUIN le 07/04/2016 01:28
Le Président est il élu pour cinq ans, comme le dit Jean Pierre Chevènement? Les trois dernières années sont tournées vers la réélection, visites de comices agricoles, cérémonies....
La seule réforme constitutionnelle possible et utile serait le mandat de sept ans sans réélection immédiate autorisée.
Cette réforme ne gênerait pas les partisans de Juppé, ni ceux de Sarkozy, et elle permettrait à Hollande de sauver la face.
Espérons une e-candidature de Chevènement s'appuyant sur une pétition et un soutien financier sur Internet.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter