Carnet de Jean-Pierre Chevènement

La compétition à droite



Bayrou a trop de retard à combler sur Sarkozy pour devenir un nouveau Giscard, d’autant que Simone Veil et Jean-Louis Borloo, grandes références centristes, ont choisi leur camp en apportant à Nicolas Sarkozy leur soutien.
Autre grande référence centriste, Raymonde Barre dont on aimerait savoir, après ses récentes déclarations, si François Bayrou continue de se réclamer.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mardi 6 Mars 2007 à 19:15 | Lu 7117 fois



1.Posté par Delaporte le 07/03/2007 05:28
Monsieur Chevènement,
Les intentions de votes qui s'amplifient pour François Bayrou, "le député béarnais fils d'agriculteurs", ne sont-elles pas franchement captées sur le terrain de chasse de Nicolas Sarkozy, maire de Neuilly et dauphin de Pasqua?
La France "profonde" a des racines rurales encore fortes et, pour l'électorat, F. Bayrou n'est pas vraiment identifié comme homme de gauche; Il ne risque pas de faire tant d'ombre à Ségolène Royal.
Il me semble que c'est plutôt le frère de Guillaume Sarkozy, "vrai-faux" vice-président du Medef (de fait vrai président du Medef) qui aurait du souci à se faire.
Merci de votre attention.

2.Posté par Schellhorn Jacques le 07/03/2007 10:54
La campagne électorale est peut être parvenue à un tournant avec l'affaire des parrainages pour Le Pen apportés par l'UMP sur ordre de Sarkozy, pour préparer le second tour présidentiel. Je pense que les mouvements politiques de Gauche doivent exploiter cette situation pour montrer aux citoyens français l'axe du mal en gestation "Sarkozy - Le Pen". Bien cordialement. JS.

3.Posté par Reda le 07/03/2007 12:29
Si le soutien de Borloo pour Sarkozy je peux le comprendre, je ne comprends pas par contre celui de simone veil....
Quelqu'un pour m'éclairer?

4.Posté par Fabien-Pierre NICOLAS le 07/03/2007 16:28
100% d'accord pour la partie sur M. Barre.

Les propos concernant un "lobby juif" et M. Papon sont innaceptables de la part de tout citoyen et d'autant plus d'un ancien premier ministre...

Quelques citations :
* « Je considère que le lobby juif - pas seulement en ce qui me concerne - est capable de monter des opérations qui sont indignes et je tiens à le dire publiquement. »
* « J'ai tellement entendu les propos de M. Gollnish à Lyon que cela finissait par ne plus m'émouvoir.»
* (M. Papon) est un « grand commis de l'Etat […] très courageux »

Que pensez vous sur le fait que M. Bayrou qui préside l'UDF doit exclure M. Barre tout comme le Parti Socialiste a exclu M. Frêche afin de choisir entre sa condamnation verbale et son admiration pour l'ancien Premier Ministre ?

5.Posté par Lionel le 07/03/2007 16:24
Si Sarkozy continue d'aller à la pêche au voix FN, la gauche de la droite va aller sur Bayrou.
Que dire de Sarkozy qui veut jouer les grands démocrates et veut apporter son soutien à Le Pen et Besancenot. Et que fait-il pour Dupont-Aignan, Lepage, Voynet, Bové, la dame du parti du plaisir ...
Ce n'est plus une ficelle, c'est une corde.

Lorsque la campagne va vraiment commencer et que le passé pro-atlantiste de Sarkozy va être débalé au grand jour, il risque de descendre. Il n'est pas plausible quand il dit qu'il a changé.
Et quand le Grand (s'il ne représente pas) va apporter son soutien au petit Nicolas, cela va-t-il être positif ou négatif ?

Bayrou va ratisser aussi à gauche : les bobos, les enseignants et tous les gens qui en ont marre des éléphants (jospin, Aubry, DSK, Fabius ...). Il risque aussi de catalyser les voix des gens qui en ont marre de l'UMPS et je pense (mais je peux me tromper) que si Le Pen n'est pas candidat, beaucoup de contestataires iront voter pour Bayrou et il va se retrouver au second tour.
Un second tour Sarkozy - Bayrou n'est pas à exclure. Ni un Royal - Bayrou. Evidemment, je souhaiterais un Le Pen - Bayrou, mais c'est un voeu malheureusement pieux. (Quoique, je préferais surtout un Le Pen - Dupont-Aignan, mais c'est de l'utopie : 80% de voix au second tour pour un vrai candidat républicain).

Si l'UMPS avait voulu dégonfler Le Pen, ils auraient pu le faire depuis longtemps en restaurant le vote blanc. Peu de gens votent pour Le Pen par idéologie (heureusement), mais beaucoup de gens votent pour lui pour dire m... aux autres partis. La preuve, lorsque Mégret est parti avec l'appareil politique du FN, ce dernier a fait environ 2% aux élections suivantes.

Plus l'UMPS va taper sur Bayrou, plus il va monter dans les sondages. De plus, les alliers du MRC sont aussi "dangereux" que M. Bayrou (il s'est abstenu sur le vote de la loi du février 2004 sur le principe de laïcité dans les écoles, collèges et lycées publics) pour la laïcité de la République Française. Comment le MRC va pouvoir cohabiter dans une gauche plurielle (alors que la seule vraie gauche restante est le MRC).

Le PCF contourne la loi de 1905 :

http://www.laic.fr/anti_loc.htm
Les soldes à Gennevilliers ! La municipalité offre le terrain pour la future mosquée.

et le PS aussi (sur le même site) :

Le maire PS, Olivier Leonhard, offre sur le budget de la ville (1 million d'euros) une mosquée (sous le couvert du "centre culturel" habituel) aux musulmans de la ville contre le souhait des intéressés !

Dominique Strauss-Kahn (PS, président de Val de France) encourage les horaires séparés pour hommes et femmes à la piscine municipale de Sarcelles et soutient le maire PS François Pupponi dans sa démarche anti-laïque.
Autre lien disponible :
http://vigilance-laique.over-blog.com/1-categorie-932488.html

Merci au MRC pour sa réponse et sa viligance :
« Cela doit cesser au plus vite, s'insurge dans un communiqué le Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Sarcelles. Nous demandons la suppression des créneaux communautaires afin de mettre fin à ce que nous appelons l'exception cultuelle sarcelloise, en contradiction avec le principe de la laïcité. »

Voir aussi :
MADAME BUFFET ET LA LAICITE : l'Illusion Tragi-Comique
publie dans :
http://www.gaucherepublicaine.org/?idPage=3&page=archive&numPage=1&idArchive=76

Pour finir, si la gauche tape (dur, très dur) sur Bayrou et immaginons un cauchemar : un second tour Sarkozy - Royal. Marie-Ségolène peut-elle gagner sans l'appui de Bayrou ?

6.Posté par philippedeberlin le 07/03/2007 19:14
Pour répondre à votre question, une dépêche:

"François Bayrou, centriste comme Raymond Barre, n'a pas soutenu les propos de l'ancien Premier ministre. "C'est une affaire très douloureuse pour moi", a dit François Bayrou. "C'est un homme que j'ai, comme vous savez, beaucoup aimé. Les propos qu'il a eus sur les juifs et sur Papon sont des propos qui sont purement et simplement pas acceptables ou pas recevables pour un républicain". "
http://www.europe1.fr/informations/articles/673846/polemique--bayrou-ne-soutient-pas-barre.html

Une question à Monsieur Chevènement: Charles de Gaulle n'a pas vu venir le virage de la décolonisation, et celà le rend responsable de beaucoup de souffrances. Devient il de ce fait impossible pour vous de reconnaitre le role décisif pour la liberté de la France qu'a eu ce même De Gaulle pendant la 2ème Guerre Mondiale? Qu'en est il de Barre? Un peu de nuance ne fait jamais de mal, nous parlons d'êtres humains, pas de robots

7.Posté par Josette le 07/03/2007 22:42
Question : Que pensez-vous de la campagne éhontée d'une majorité de médias en faveur de F. Bayrou, commencée il ya maintenant environ trois semaines ?
D'accord avec Lionel pour une vigilance accrue sur la lai¨cité.

8.Posté par Lenormand le 08/03/2007 00:14
Monsieur Chevènement,
Il y'a en effet plusieurs candidats qui se 'disputent' les voix de droite mais il y'en a un "tout petit" qui aurait pu attirer votre attention :
mr Dupon-Aignan... Il me semble que son vote non au référundum, ses discours sur l'Europe , une France maitre de son destin sans s'enfermer dans ses frontières, un état fort, ses thèses peu libérales ...Beaucoup de points en commun avec 'Chevènement 2002' pour qui j'ai voté !. Vous avez-choisi un autre chemin...dommage mais pour la démocratie merci de faire en sorte que quelques maires MRC parrainent ce candidat.
Cordialement.
P.L.

9.Posté par Militant Istréen le 08/03/2007 08:53
les médias ne font que rapporter ce qui est en train de se passer...

Ecoutez donc ce qui se dit dans la rue...

10.Posté par Patrick le 08/03/2007 10:30
Lors de son raliement à Ségolène Royal en décembre, je craignais ici mêm que JPC ne laisse un espace stratégique (en fait médiatique) à Bayrou ou à Le Pen. Je rappelais que les raisons de faire turbuler le système étaient encore plus évidentes en 2007 qu'en 2002 et que Ségolène Royal, de part ses engagements passés et ses convictions profondes, ne représenteraient pas longtemps une alternative à ce système, dit du "du pareil au même" par JPC. Et que voit-on maintenant? Bayrou au coude à coude avec les deux autres, des accords MRC/PS qui risquent de devenir caducs, le retour des éléphants tendance "sociale démocrate européiste" qui constituent la véritable source d'inspiration idéologique de la candidate.

Je souhaitais vraiment me tromper en voyant venir une nouvelle déconvenue de la gauche. Je souhaite évidemment toujours me tromper, mais Bayrou à 20% en mars ce n'est pas du bluf et la cristallisation autour de sa candidature n'est pas à exclure (contrairement à ce que JPC semble penser là dessus). Ce n'est pas la trahison des vieux barbons de l'UDF qui va l'afaiblir, au contraire (que Simone Veil parle, et il gagnera encore 5 points !). Il exploite parfaitement le rejet des français pour la bipolarité forcée de la vie poltique et la propagande médiatique grossière. C'est JPC qui aurait du occuper l'espace médiatique de Bayrou, car, contrairement à lui, il propose une véritable alternative. Mais JPC est désormais un acteur de la bipolarité. Impossible de lui en vouloir d'avoir renoncé, on fait avec les moyens du bord. Mais voilà, par un étrange jeu de dupes, on risque encore des lendemains qui déchantent pour la gauche. Je sais que c'est pas le moment de se plaindre et que l'heure est au combat. Mais bon, on a le droit d'avoir des doutes en voyant que nous en sommes réduits à choisir entre 3 partisans acharnés du oui au référendum. Ségolène est, à mes yeux, pareille que les deux autres sur cette question essentielle.

11.Posté par Claire Strime le 08/03/2007 16:56
M.K(hrouchtchev) promit en 1961 que l'URSS allait rattraper et dépasser en quelques années les grands pays capitalistes; il y eut des gens pas sots du tout et avisés pour le croire. La suite est connue.
Le rattrapage et le dépassage annoncés par certains médias complaisants concernant M. Bayrou, relèvent eux aussi d'une croyance irrationnelle en l'existence d'une force propulsive quasi transcendantale et inspirée par des forces surnaturelles.
Les êtres doués de raison garderont les pieds sur terre et noteront surtout la grande confusion idéologique qui permet l'éxubérance irrationnelle d'une telle bulle médiatico-politique, et iront chercher la petite aiguille qui la fera se dégonfler.

Le grand Charles (De Gaulle) comprit mieux la décolonisation que MM G.Mollet et Lejeune car il conduisit l'Algérie vers l'indépendance en évitant une guerre civile sur le sol français.
Les "plans Barre" d'austérité faisaient descendre la gauche dans la rue entre 1976 et 1981; pourtant comparés à ce qu'on connut à partir de 1983...(les historiens et économistes les considèrent aujourd'hui keynésiens). Les déclarations de M.Barre sur son ministre du budget Papon se situent évidemment dans un autre registre. M.Barre est un homme d edroite qui n' a pas oublié ses racines politiques et intellectuelles, celles des possédants affolés par les timides mesures du Front Popûlaire de 1936.

12.Posté par geslin le 08/03/2007 22:13
Primaires à droite, ça ne fait que commencer.
Pas si mauvais que ça pour notre candidate...

13.Posté par justin le 09/03/2007 10:26
A Jacques

La moindre des choses serait effectivement que LePen et Besancenot puisse se présenter. Sinon c'est près du quart des electeurs de la dernière présidentielle qui se voit privé du droit démocratique de confirmer ou d'infirmer leurs choix.
Au nom de quoi, certains barrons féodaux prédentent ils ainsi régenter le choix démocratique ?
Que je sache, ni le FN ni la LCR ne sont anti démocratiques ? Sinon proposer de les interdire... et argumenter.


14.Posté par bouchard le 09/03/2007 22:03
Parfois en politique le courage paie et Bayrou a le courage de ses opinions.
Et l'élection présidentielle est le choix d'un homme ou d'une femme et non pas d'un parti. Le PS et L'UMP gouverne la France depuis 1983 et le bilan est aux mieux globalement négatif. Le rejet du bipartisme est majoritaire dans le pays.
Le non au référendum , alors que l'UMP et le PS avait appelé à voter oui, en est le signe le plus évident.Cela explique la dynamique Bayrou.

15.Posté par Xavier DUMOULIN le 10/03/2007 08:17
Disons le sans langue de bois : les habiletés verbales de monsieur Stauss-Khan à l'endroit de monsieur Bayrou, pour amusantes qu'elles puissent paraître, n'en sont pas moins déplacées et largement décalées dans cette campagne.
Le problème, aujourd'hui, ce n'est pas de prendre à témoin l'opinion d'une volonté d'ouverture pour obliger F. Bayrou à choisir son camp entre monsieur Sarkozy et la candidate socialiste. L'enjeu majeur de ces élections vise à reconquérir des marges d'intervention économique et sociale, comme le fait très justement notre candidate dans le dossier Airbus. Le retour du volontarisme politique demeure la clé du succès de la gauche pour conduire une vraie politique de changement. L'heure n'est pas à l'abandon du fond du pacte présidentiel qui articule étroitement projet social, réorientation de l'Europe, croissance et emploi. Un projet aux antipodes de l'européisme de monsieur Bayrou!
Recentrer le discours sur ces thèmes est utile pour avancer nos solutions alternatives et reconquérir le monde du travail. C'est bien le seul combat qui vaille et nous ne le gagnerons qu'en restant à pied d'oeuvre sans diversion.


16.Posté par Militant Istréen le 11/03/2007 09:26
vous avez raison M. Chevènement. M. BAYROU ne sera pas le candidat de la droite conservatrice mais le candidat de la social démocratie...

Votre mépris des électeurs de F. BAYROU, votre suffisance et votre aveuglement ( comme d'ailleurs de la part de tous les dirigeants PS ) méritent une belle lecon politique....

Censurez si vous voulez, mais la vérité est la....

17.Posté par Jenner le 11/03/2007 17:43
A Bouchard

Quelles opinions ? C'est une stratégie de campagne. Lui même était contre toute "cohabitation" sous la présidence de F.MITTERRAND.

C'est vrai les français sont un peu lassé des partis qui nous ont gouverné. Mais enfin c'est oublier bien rapidement certains apports non négligeable de la droite mais surtout de la gauche :

-Radios libres
-Télévisions privées
-Liberté de la presse
-etc.

Les Démocraties sont organisées en deux grands partis. Aucun grand pays ne peut gouverner longtemps avec une coalition droite/gauche.

Voyez les Tchèques, les Ukrainiens, pour ne citer que les exemples les plus récents. Cela ne peut pas marcher. L'homme est ainsi fait.

Vous allez rétorquer que l'Allemagne le fait bien. Oui mais les mentalités sont différentes et la droite n'est pas celle de la France. Histoire oblige...

Bayrou qu'il le veuille ou non est un homme du sérail. Ministre de l'Education sous le gouvernement de Chirac avec des Madelin et des Pasqua.

A qui va -t-il pouvoir faire croire qu'il a fait un virage de 90° ?

Avec qui va-t-il pouvoir gouverner ? Ce n'est pas une une partie de belote que de gouvernenr un pays.

Avez-vous lu son programme ?

Cordialement,

18.Posté par Snyck le 11/03/2007 19:29
Qui a lu le programme de M. BAYROU dans le panel de ces Français qui aujourd'hui , selon les sondages , mettent à égalité les candidats S.G. et F.B. ?
Il n'y a pas lieu d'aller checher des explications savantes : N.S. fait peur ( surtout après ses dernières déclarations sur l'immigration et l'appel aux 500 signatures pour J.M.L.P. ) , S.R. ne convainc pas.
Finalement et malheureusement , F.B. fait la campagne qu'aurait du faire J.P. Chevènement en 2002 s'il n'avait pas été en avance d'une échéance. Nul n'est prophète en son pays ?Je pense également que les Français n'ont pas aimé de se faire "forcer la main" par la polarisation des médias sur les deux (ex ?) principaux challengers.
Ce dimanche , nous sommes peut-être rentrés dans l'ère de la VI ème République , avec un sérieux relent de IVème.Il n'y a pas vraiment de quoi se réjouir.

19.Posté par Lionel le 11/03/2007 22:32
Pour Jenner, tu dis :
"Bayrou qu'il le veuille ou non est un homme du sérail. Ministre de l'Education sous le gouvernement de Chirac avec des Madelin et des Pasqua."

Et alors, royal, le Ché etaient ministres avec les communistes et alors.
Quel est le point commun entre les demagogo du PCF et les républicains laics de MRC. Aucun !!!

Et chirac est plus de gauche que Mitterand. Si ca continue, chirac va soutenir bové!!!!

20.Posté par Elie Arié le 12/03/2007 10:15
"François Bayrou incarne-t-il la synthèse idéale entre droite et gauche souhaitée par les Français, ou bien bénéficie-t-il, grâce au vide qui l'entoure, du nihilisme des électeurs face aux grands partis ? "

Voir la réponse, à partir de l'analyse des programmes sur l'école, sur:



où l'on apprend beaucoup de choses sur les effets de la concurrence en la matière, dès qu'on sort des préjugés idéologiques et qu'on observe la réalité.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter