Agenda et médias

"La France n’a pas intérêt à entrer dans une guerre de religion"


Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Parisien dimanche, 1er septembre 2013, propos recueillis par Philippe Martinat.


"La France n’a pas intérêt à entrer dans une guerre de religion"
Le Parisien: Vous attendiez-vous à une telle escalade de la tension internationale sur la Syrie?
Jean-Pierre Chevènement:
J’ai toujours été inquiet au sujet de la Syrie. J’avais d’ailleurs exprimé ma préoccupation à François Hollande et à Laurent Fabius dès le mois de juin 2012 quant à la définition de notre politique. Selon moi, il eût mieux valu privilégier une posture de négociation et faire de la France un intermédiaire entre les camps qui s’opposent dans ce qui est une véritable guerre civile intercommunautaire avec, à l’arrière-plan, une rivalité entre sunnites et chiites. Je ne pense pas que la France ait intérêt à entrer dans une guerre de religion.

Vous jugez notre diplomatie imprudente?
Je m’étais inquiété de la formulation « Bachar doit partir », calquée sur celle employée naguère par Alain Juppé : « Kadhafi doit partir. » Je me suis entretenu à plusieurs reprises avec le président de la République et avec le ministre des Affaires étrangères. Je pense qu’il n’y a pas de solution militaire, il ne peut y avoir qu’une solution politique. Celle-ci doit intervenir avec l’ensemble des parties prenantes du conflit, ce qui suppose le respect de la légalité internationale, car c’est dans le cadre du Conseil de sécurité de l’ONU que ces négociations peuvent être menées. En tout cas, j’ai clairement privilégié cette ligne de la négociation et j’ai beaucoup regretté qu’Alain Juppé ait fermé l’ambassade de France à Damas en mars 2012 : il y a une continuité, si je puis dire…

Bachar al-Assad n’a-t-il pas néanmoins franchi la ligne rouge en employant des armes chimiques?
C’est possible, mais ce n’est pas sûr. Etait-ce vraiment son intérêt? Je pense qu’une erreur a été commise par le président Obama quand il a déclaré, en août 2012, que l’emploi de l’arme chimique serait la ligne rouge conditionnant une intervention occidentale. Il s’est piégé lui-même. Reste maintenant à savoir ce qui s’est passé réellement. On nous parle de preuves, mais je me rappelle de Colin Powell devant le Conseil de sécurité de l’ONU brandissant ses fioles : « We’ve got the evidence! » (NDLR : « Nous avons les preuves ! ») Le secrétaire d’Etat, qui était peut-être de bonne foi, avait été intoxiqué par la CIA. Dans le cas présent, nous n’avons pas de preuves irréfutables.

Il y a tout de même environ un millier de morts dans ce massacre…
Au Caire aussi, il y a un millier de personnes qui ont été tuées, certes par balles, mais on n’a guère entendu les professeurs de morale. Autrefois, il y avait le droit. Aujourd’hui, on a remplacé le droit par la morale. Et de la morale on passe à la punition. C’est plus facile, mais c’est très dangereux, car le fameux « droit d’ingérence », c’est toujours le droit du plus fort : on n’a jamais vu les faibles intervenir dans les affaires des forts. Je n’ai pas besoin de vous rappeler tous les exemples de manipulation de l’opinion publique dans l’histoire. Je me méfie donc beaucoup des manipulations de l’opinion publique et de la dictature de l’émotion à partir de laquelle on prend des décisions apparemment dictées par la morale mais qui ont en fait un sens politique. Le droit-de-l’hommisme ignore ou, de manière plus perverse, occulte les choix politiques.

La France prend-elle un risque en restant en première ligne à côté des Etats-Unis?
Je constate que la France sera, si cette frappe intervient, le seul allié européen de M. Obama, d’ailleurs soutenu par l’ancien président Bush. C’est la situation inverse de celle de 2003, où les Etats-Unis et la Grande-Bretagne avaient le concours de l’Italie, de l’Espagne, de la Pologne et d’autres pays européens. Là, nous sommes totalement isolés. J’ajoute que l’opinion publique est divisée. Ce n’est pas servir la défense du pays que d’engager nos forces dans un pareil contexte. Le président Hollande parle à juste titre du maintien de la souveraineté de la France. Mais l’indépendance de la France suppose que nous ne soyons pas ralliés à la ligne « occidentaliste », celle qu’on appelait autrefois néoconservatrice : c’est-à-dire l’Occident contre les autres.

Vous êtes donc résolument hostile à des frappes?
Je n’ai pas un esprit systématique : je m’étais abstenu sur la Libye, j’ai été tout à fait en pointe sur le Mali. Quand on fait le bilan de toutes les ingérences, ce n’est pas très brillant : au Kosovo, nous avons récolté un Etat mafieux ; en Irak, où il n’y a plus d’Etat, il y a eu 1 000 morts en juillet dans des attentats ; en Libye, les milices islamistes sont maîtresses du terrain… Que se passera-t-il demain après Bachar al-Assad? Nous savons très bien qu’il y a des groupes jihadistes importants, armés de l’extérieur. Moi, je serais prudent. Il faut absolument privilégier les voies de la paix.

-------
Source: Le Parisien


Mots-clés : ingérence, lybie, syrie
Rédigé par Chevenement.fr le Dimanche 1 Septembre 2013 à 08:36 | Lu 4946 fois



1.Posté par Bernard Frau le 01/09/2013 10:04
Position sage et intelligente que devrait suivre notre Président de la République et que je ne manquerai pas de relayer sur mon propre blog.

2.Posté par Brigitte Ferrar le 01/09/2013 12:11
Facebook
la sagesse n'est pas de mise pour notre pays qui fonce et qui aggrave la situation qui n'est déjà pas très belle pour nous autres Français, puisque ce n'est pas les beaux parleurs qui se font malheureusement tués qu'on laisse ces étrangés se démerder avec leurs brins en tout genre et que l'on s'occupe de ce qui se passe chez nous en FRANCE si celle si existe encore, et ou il est permis de faire n'importe quoi puisque les voyous en tout genre ne seront bientôt plus punis comme il se doit. je dis BRAVO et je ne salue pas haut tous les membres de notre république.

3.Posté par Ludo Classico le 01/09/2013 15:06
Facebook
Très juste. Sauf le mot guerre de religion galvaudé, on voit bien que c'est une guerre politique avant tout, dont un des facteurs est l'opposition chiites sunnites. Mais il y a d'autres facteurs, sinon on ne voit pas en quoi les US souhaiteraient intervenir !!! Merci de ne pas mettre sur le dos des religions en général des choses dont elles ne sont pas responsables, surtout qu'ici en l'occurrence il n'y a que l'islam en cause. Tous les chrétiens appellent à la paix. Manifestation à 19h00 ce mardi...

4.Posté par mic bar le 01/09/2013 16:49
Twitter
Très bon commentaire comme d'habitude, il est dommage qu'il n'existe qu'un seul Chevènement en France

5.Posté par Paul BOYER le 03/09/2013 09:31
Merci M. Chevènement. J'attendais avec impatience votre commentaire sur la Syrie. Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse. On peut aussi s'interroger : quel est l’intérêt de la France dans tout ça ?
Je suis navré que F. Holland se retrouve isolé sur ce problème de la Syrie. A mon sens le Ministre des affaires étrangères a très mal géré ce dossier brûlant. D'autant plus que tout le monde savait que la Russie ne serait pas dupe. Aujourd'hui la flotte de guerre Russe est positionnée en Syrie. Tout cela est extrêmement grave pour la sécurité de notre Nation. Je suis écœuré également par les manipulations en tout genre et les mensonges propagés par les médias Français pour pousser à une intervention de notre pays. Notamment, lorsque le journal "Le Monde" tire en première page une photo d'enfants morts en Syrie le 21 août, je n'appelle pas cela de l'information. C'est de la propagande ! Mais à qui profite le crime ?

6.Posté par Charles NICOL le 03/09/2013 15:23
Cher Jean-Pierre Chevènement,
C'est certainement, l'ITW la plus pertinente sur la situation en Syrie. Tout est dit : tant sur la complexité géopolitique que sur la stratégie diplomatique. Les leçons de l'Irak n'ont pas été retenues.
Merci de cet éclairage.
Cordialement
Charles Nicol

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter