Actualités

La France en grand


Déclaration de République Moderne, juillet 2015.


Notre pays vit une crise historique de longue durée. Cette crise s’est fortement aggravée avec la dérégulation néolibérale, le choix d’une monnaie unique viciée dans son principe même et l’inféodation qui résulte des traités européens de Luxembourg (1987), Maastricht (1992) et Lisbonne (2008). Avec un PNB stagnant depuis 2007, plus de cinq millions de chômeurs toutes catégories confondues, un parti d’extrême-droite à 25 % des voix, notre pays pressent que le gros des secousses est encore à venir.

Pourquoi République Moderne, maintenant ?

On aurait pu espérer que ceux qui mènent la même politique depuis quatre décennies s’avisent d’en changer mais force est de constater qu’ils n’en prennent pas le chemin. L’extrême droite se nourrit de la désespérance du peuple mais ne propose aucune alternative crédible, bien au contraire. Son accession au pouvoir, ruineuse pour l’image de la France dans le monde, nourrirait le « clash des civilisations » que souhaitent les fanatiques et serait un mauvais coup porté à notre pays.

La France mérite autre chose qu’un destin en peau de chagrin. Nous n’acceptons pas de rester enfermés dans l’impasse actuelle. La France, communauté de citoyens, a besoin d’être soudée sur un projet réellement alternatif. C’est ce projet d’alternative républicaine que République Moderne, à travers des rencontres périodiques, se propose de faire surgir. Il s’agit de redresser d’un même mouvement la France et l’Europe. Une Europe que nous voulons réellement européenne, c’est-à-dire indépendante. Une Europe démocratique et donc avec les nations. Une Europe recentrée sur l’essentiel : une monnaie favorisant la croissance et l’emploi, une politique extérieure au service de la paix dans le monde. Nous voulons reprendre le contrôle de la Finance, nous battre contre l’aggravation des inégalités et pour plus de justice sociale, relever le citoyen à travers l’Ecole et reconstruire l’Etat républicain. C’est ainsi que la France, enlisée dans le déclin, ira vers le renouveau.

République Moderne avec qui et pour qui ?

RM s’adresse à tous ceux qui ont une vision exigeante de la République et qui ne se résignent pas à voir une gauche et une droite interchangeables se succéder au pouvoir pour y conduire, pour l’essentiel, la même politique néolibérale et inféodée, faisant ainsi le lit du Front National.

RM s’adresse, au-delà des partis et des clivages politiques obsolètes, à tous ceux, socialistes, communistes, radicaux, gaullistes, démocrates, républicains, femmes et hommes de progrès qui croient que la France, loin d’être finie, a encore un rôle majeur à jouer pour équilibrer l’Europe et donner aux idées républicaines leur portée universelle face aux désordres engendrés par la « globalisation ».

RM s’adresse à toutes les forces vives, tous ceux pour lesquels le mot «patriotisme » a gardé un sens.

Ce projet doit être porté par le « peuple des citoyens », c’est-à-dire la communauté civique qu’est la France républicaine. C’est cette communauté que nous voulons relever à travers un projet d’alternative républicaine à la politique néolibérale. Ce projet s’imposera, à travers l’immense crise qui est encore devant nous, avec le concours de tous ceux qui ne désespèrent pas d’un avenir commun.

République Moderne, au niveau national …

Espace politique original où peuvent se rencontrer des citoyens de tous horizons (chefs d'entreprises, syndicalistes, élus, chercheurs, enseignants, toutes catégories de salariés, hommes et femmes qui souvent s'ignorent), le Club République Moderne est un lieu de réflexion, de discussion, de débat et de proposition.

RM n’exclut pas l’action politique. Elle se réserve, le moment venu, d’apporter son soutien à des candidats aux élections locales ou nationales qui partageraient ses valeurs et ses propositions.

… et régional

RM encourage le développement dans les régions et départements de Comités d’Initiative Citoyenne pour une République moderne. Ces comités sont ouverts à tous ceux qui souhaitent débattre, proposer, agir dans un esprit d’exigence républicaine. Les premiers comités locaux verront le jour en Nord Pas de Calais, Bourgogne, Picardie …

Le Club République moderne est présidé par Jean-Pierre CHEVENEMENT
Vice-présidents : Marie-Françoise BECHTEL, Députée, Christian HUTIN, Député, Christine MEYER, conseillère régionale, Jean-Yves AUTEXIER, ancien parlementaire.
Secrétaire générale : Estelle Folest
Secrétaire général adjoint : Claude Nicolet. Conseiller régional


-----------------
Contacts République moderne :
Adresse : 86, avenue Gambetta – 75020 - Paris




Mots-clés : république moderne
Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 8 Juillet 2015 à 15:53 | Lu 5030 fois



1.Posté par Jacques POUZET le 09/07/2015 17:06
Initiative courageuse ; il reste à identifier les points d'appui locaux et notamment régionaux dans la perspective des élections de décembre ,pour enfaire un point de rebroussement de la "démocratie politicienne".
Quid de l'indispensable remise à plat de notre Constitution et surtout de la pratique qu'en font
les réprésentants élus ?

2.Posté par Jean Riboud le 09/07/2015 19:03
Les initiatives trans-partisanes sont dans l'air du temps (Direct Citoyen par exemple) mais J-P Chevènement avec République Moderne a des chances de faire bouger les choses après avoir fait "tournebouler" les idées.
Je propose un thème de réflexion: la sélection des élites politiques en France. Si gauche et droite sont interchangeables comme l'indique la déclaration, c'est que les élus sortent des mêmes moules. Nous pourrions nous inspirer de constitutions voisines qui visent à ce que la diversité du peuple se retrouve dans sa représentation.

3.Posté par Romain NOUAR le 09/07/2015 21:29
J'attendais avec impatience cette initiative de réactivation du club République Moderne.
Je suis prêt à mettre en place un comité départemental dans les Ardennes.

4.Posté par Jp JP le 10/07/2015 06:53
Juppé est intelligent et responsable….
« ..... la Grèce n’est plus en mesure aujourd’hui d’assumer les disciplines de la zone euro. Chercher à l’y maintenir à tout prix, par des arrangements de circonstance, fragiliserait l’ensemble du système . Nous devons l’aider à organiser sa sortie, sans drame. Ce qui ne veut pas dire qu’elle doit aussi sortir de l’Union . Elle doit , si elle le souhaite , y garder sa place comme les autres Etats membres qui n’ont pas intégré la zone euro. » http://www.al1jup.com/grexit/
Juppé est une élite sélectionnable dans la démarche politique actuelle de JPChevènement.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter