Agenda et médias

Jean-Pierre Chevènement invité de Christophe Barbier sur LCI lundi 29 octobre à 8h15


Jean-Pierre Chevènement est l'invité de Christophe Barbier dans son émission sur LCI de 8h15 à 8h25.
L'émission est podcastée ci-dessous.




Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 29 Octobre 2007 à 09:10 | Lu 5472 fois



1.Posté par Hélène le 29/10/2007 11:12
"... la gauche doit prendre un nouveau départ,
que ça passe par des idées claires,
par des principes fermes
et que c'est sur cette base là qu'on peut organiser la refondation
républicaine de la gauche, pour que la gauche en 2012
soit à même de convaincre les indécis,
qui se posent la question de savoir,
où est l'intérêt de la France.

Il faut donc que la gauche propose un projet pour la France."
----------------------------------------------------------------------------------

En effet, la gauche doit proposer un projet pour la France.

Tant qu'elle ne proposera que des actions ponctuelles, dont le but )à atteindre semble plus être

> le rassemblement au ps
> que l'intérêt des Français,

elle ne pourra pas être crédible dans le pays.

En tout cas, c'est mon avis de non militante, mais de nouvelle adhérente, passée de la droite à la gauche.

2.Posté par Eric le 29/10/2007 15:09
Sauf à croire que la France existe sans les français, la gauche ne doit pas proposer un projet pour la France. La gauche doit proposer un projet pour les français.

Et pas pour toute la terre, aux frais des français.


3.Posté par la fourmi rouge le 29/10/2007 16:16
Toujours très bon Jean-Pierre.

Comment ne pas approuver ? Bien sûr Hélène, tout passe par un projet convaincant grâce à de nouvelles pratiques aussi .
Qu'on sorte enfin de cette spirale due au carriérisme de la nomenklatura !

4.Posté par Xavier DUMOULIN le 29/10/2007 18:25
Bien dit Fourmi rouge et Hélène ! Ne nous laissons pas impressionner par les gagne- petit de la politique. On a assez à faire à défendre une politique cohérente pour ne pas aller supporter les contradictions des autres. Il faut oeuvrer contre l'adoption du traité en exigeant d'abord le respect de la parole donnée : un référendum. Avec le Che nous devons parler et d'abord à nos parlementaires !

5.Posté par Hélène le 29/10/2007 21:05
A Fourmi rouge et Xavier :

Je peux vous dire qu'en ce moment, le fait d'entendre JP Chevènement me regonfle à bloc.

A Eric

Vous avez tout à fait raison, il s'agit de proposer un projet pour les Français avant que de le proposer pour la France.

La nuance est importante, et ce que j'ai écrit plus haut ne reflète surtout pas ce que je voulais dire.

Mille excuses





6.Posté par Antoine Chimel le 31/10/2007 13:37
Toujours heureux – j’oserais dire soulagé – d’entendre des défenseurs de la démocratie, qui s’exerce par la souveraineté populaire. Je crains toutefois, malgré le résultat au dernier referendum sur la constitution européenne, que le peuple français ne soit pas assez préoccupé par l’effacement continu de sa souveraineté. D’autant que les gouvernants font tout pour détourner les principes majeurs de la République démocratique.

Quant au projet pour la France, si c’est au PS que se fait le rassemblement des Français désireux de restaurer la souveraineté, de réorienter l’Europe, tant mieux. Je suis assez pessimiste toutefois là-dessus. Surtout que la défense de la Nation républicaine dépasse les clivages – en considérant que, par tradition, l’idée nationale est rattachée à la droite, l’idée républicaine à la gauche. Je pense aussi aux républicains de Debout la République qui devraient réussir à s’unir avec les républicains de gauche. Dépassant les clivages, il est, surtout, bien question de défendre avant tout la démocratie. Concernant la construction européenne, même le fédéraliste François Bayrou dit qu’on ne peut faire l’Union européenne sans l’adhésion des peuples.

Alors, primo, il faut bien entendu ce referendum sur cette nouvelle constitution, appelée pourtant traitée. Mais, pour ne pas qu’on nous resserve la même soupe tous les deux ans et pour qu’on ne perde pas trop de temps dans la construction européenne, il nous faut des hommes et des femmes qui proposent des mesures claires pour réorienter l’U.E. C’est bien le Président de la République qui parlait de changer le statut de la Banque centrale européenne ? Des paroles en l’air ! Gouvernement peu républicain, encore moins national.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter