Agenda et médias

Jean-Pierre Chevènement en déplacement à Lyon mardi 16 janvier



Jean-Pierre Chevènement tiendra une conférence de presse en 12h et 13 h au club de la presse de Lyon, consacrée aux enjeux de 2007.
A 15 heures, il se rendra, à l'invitation du groupe Rhône-Ain-Loire de la Société Française de l'Energie Nucléaire (SFEN), à une réunion débat sur le thème «Quelle politique énergétique pour la France ?» dans les salons de l'Alizé, Lyon Part-Dieu.
Il clôturera enfin sa journée lyonnaise entre 17h30 et 19h par une rencontre-dédicace autour de son livre La Faute de Monsieur Monnet, à la FNAC Lyon Part-Dieu.


Mots-clés : lyon
Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 12 Janvier 2007 à 16:39 | Lu 4367 fois



1.Posté par Raynald le 13/01/2007 16:45
A propos de politique energetique, les accord de Barcelonne signés par Jospin et Chirac en 2000 sont tout ce qui ne faut pas faire, et qui malheureusement va dicter la liberalisation du service public de l'energie en France, que cela soit la gauche ou la droite qui passe...
A ce propos, Nicolas DUPONT-AIGNAN vient de quitter l'UMP, et il a de vraies idées sur ce sujet....

ps: s'il vous plaît, ne zapper pas mon message, ne faites pas comme Sarkozy sur les blogs qui lui sont favorables...
je suis proche de Nicolas DUPONT-AIGNAN, et je ne veux pas voir LE PEN au second tour...il faut que les Républicains se rejoignent...

2.Posté par vanbastien le 14/01/2007 15:30
Je suis d'accord avec Raynald. Le parti socialiste est même fier de la libéralisation de sa pensée ( Ségolène Royal en tête). Les républicains de gauche ne peuvent s'aligner sur une politique d'affaiblissement du modèle français.

3.Posté par GB le 15/01/2007 11:37
à Raynald :

Que NDA soit sincère et courageux, aucun Républicain sincère ne peut le nier. NDA n'a rien à voir avec l'UMP : chacun sait que l'esprit réactionnaire, antirépublicain et revanchard qui y règne lui déplait. Sa candidature peut apparaître légitime. Pour moi, elle l'est.

Mais je crois que NDA doit se poser la question de la stratégie qu'il veut adopter : la Droite de Sarko, c'est le dos tourné au gaullisme. C'est définitif. En cassant ce que le Général de Gaulle avait fondé, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy (la responsabilité du premier n'étant pas nulle même si le résultat doit le révulser) ont brisé le Pacte républicain. Alors après avril , que fera NDA???

Ce que nous avons vu dimanche à la Porte de Versailles, ce n'était pas un rassemblement gaulliste, c'est le plus grand rassemblement de la droite dure depuis longtemps. C'est un danger.

Alors NDA doit travailler aux alliances de demain et ne pas éluder la question de son rapport à la gauche : vaut il mieux être avec Sarko et cette droite haineuse ou dans une vaste coalition qui, sans éluder ses divergences internes, travaillerait de concert au bien commun. JPC montre le chemin...

4.Posté par Clémence le 15/01/2007 15:49
Le discours de monsieur Sarkozy à la porte de Versailles et son plebiscite sont on ne peut plus choquant.
Après avoir déversé un flot de références comme Chaban Delmas, Mandel, Simone Veil, pour attendrir le spectateur et se réclamer d'une France dont il n'a rien connu, après s'être plus ou moins réclamé de Blum et de Jaurès que la gauche aurait laissé tomber, il fait passer au milieu d'un discours populiste au possible des points alarmants.

Et bien sur, ses ambitions ne sont pas une nouveauté, mais comment a t il alors pu être plébiscité à 98%?

En se déclarant à l'écoute du peuple et en voulant faire voter un texte simplifié par le Parlement , pour adhérer à la Constitution européenne?

En déclarant qu'il est fier que son pays soit accueillant, et en ajoutant deux phrases plus loin qu'il faut fermer nos frontières aux polygames, plutôt que d'essayer de faire évoluer les mentalités... Ne pas régler les problemes, les laisser dans leurs pays...

Se réclamer républicain, et revenir sur la laicité sous pretexte que nous sommes le fruit de 2000 ans de chrétienté...

N'accorder aucun minimum social à ceux qui ne le méritent pas, rétablir une école de la contrainte, accorder les bourses et aides en fonction du mérite du jeune (quels critères?), revenir sur le statut des fonctionnaires (en réduire le nombre) et ajuster leurs salaires en fonction du travail rendu, remettre la France au travail, privilégier l'excellence, la selection d'un élitisme républicain, créer un contrat à durée indeterminée qui évolue en fonction du travail de la personne, juger les gens sur le service rendu à la société, abolir toutes les taxes sur les revenus, mettre fin aux acquis et à l'assistanat, faire du travail un outil d'émancipation et ceux qui n'y arrivent pas... C'est qu'ils n'étaient pas destinés à un pays dont le président est monsieur Sarkozy.

Un futur président qui s'adressent aux jeunes en disant "vous recevez beaucoup, vous devez donner autant".

Pétain ne disait pas autre chose en parlant de l'esprit de jouissance.

On atteint un paroxysme quand monsieur Sarkozy parle du sport comme d'un atout capital pour la société. Un esprit sain et travailleur dans un corps sain et dévoué.

Je ne m'attarderai pas sur les contradictions comme sa volonté de faire du Président un acteur et non plus un arbitre, chef d'une majorité et qui puisse s'expliquer devant les chambres... Tout cela sans revenir sur la constitution puisque son discours s'achève sur la volonté de stabilité institutionnelle.

Ne parlons pas non plus de son voyage aux Etats Unis. Peut etre s'est il repenti puisqu'il a hier assuré que ce pays faisait fausse route.

Il est des erreurs de monsieur Sarkozy dont la presse ne parle pas et ne parlera jamais. Au lieu de pointer les incohérences et idées délétères du ministre de l'interieur président de l'UMP et candidat à la présidentielle, elle s'acharne à nous rabacher les mots "karsher, racailles" , mots qui ne font pas tout le personnage, et que 60 millions de français se sont empressés de pardonner.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter