Agenda et médias

"Il faut se réindustrialiser"


Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Journal de Saône et Loire, mardi 15 novembre 2011.


"Il faut se réindustrialiser"
Vous visitez l’usine d’Areva Saint-Marcel, pourquoi êtes-vous convaincu que l’on ne peut pas sortir du nucléaire, comme l’Allemagne et d’autres voisins européens en ont la tentation ?
Jean-Pierre Chevènement:
Le nucléaire représente 75 % de notre électricité, et c’est surtout moins cher. Ailleurs, comme en Allemagne pour ne citer qu’eux, la facture est 40 % supérieure. Je tiens à rappeler que le kilowattheure nucléaire est deux fois moins cher que l’éolien et 8 à 10 fois moins cher que le kilowatt solaire photovoltaïque. En plus, le nucléaire émet très peu de gaz à effet de serre. Il faut souligner que le nucléaire, c’est 125 000 emplois directs et 400 000 si l’on rajoute tous ceux liés à des sous-traitants. Chez vous, le Pôle Nucléaire Bourgogne (PNB) c’est 10 000 emplois, et ici à Areva Saint-Marcel environ 1 000 emplois, pour la plupart en CDI, selon le plan de charge de l’usine. Je demande à ce que l’on ne massacre pas ce qui reste de notre tissu industriel. Il faut avoir des arguments sérieux, traiter ce problème de manière responsable et ne pas en faire l’enjeu d’une carabistouille électorale, comme dirait M. Mélenchon, où l’on échangerait des réacteurs nucléaires contre des circonscriptions.

Pensez-vous que votre présence pendant la campagne peut en modifier les thèmes ? Avez-vous envie d’être celui qui bougera les lignes à gauche ?
Je veux permettre la réindustrialisation de la France, avec une monnaie unique moins chère. Je sais, comme ancien ministre de l’Industrie, que nous avons perdu la moitié de notre base industrielle. La France a perdu plus de 2,5 millions d’emplois depuis le début des années 1980. Dans le cadre de ma campagne, je vais aussi aller visiter des entreprises dans l’aéronautique, l’automobile, la pharmacie et l’agroalimentaire. Dans cette campagne, je n’ai rien à gagner et que des coups à prendre, mais nous sommes face à des problèmes gravissimes, et devant une crise qui pourrait être mortelle pour la France. Je ne veux pas que la France soit finie, c’est d’ailleurs le titre de mon dernier livre. Si on continue, nous allons devenir un parc d’attractions, une sorte de pays musée pour les Allemands, les Américains, les Chinois… qui se feront servir des cafés par nos enfants et nos petits-enfants. Il faut donc penser à l’avenir des générations futures.

La pression qu’EELV (Europe Écologie Les Verts) met sur François Hollande, notamment en exigeant l’arrêt du chantier du réacteur EPR de Flamanville, trouvez-vous cela raisonnable ?
On ne va pas céder aux lubies des Verts, et massacrer ce qui reste de notre tissu industriel. Je pense à la Bourgogne ou à la Basse-Normandie et à d’autres régions encore pour qui la filière nucléaire, c’est des emplois. Il est faux de dire, comme je l’entends parfois, que les énergies renouvelables, par intermittence qui plus est, sont plus créatrices d’emplois que le nucléaire. Il suffit de regarder les éoliennes, qui embauchent le temps de la construction, et après il y a peu d’emplois au moment de la maintenance. Il ne faudrait pas faire comme les États-Unis et l’Angleterre, en laissant disparaître les compétences. Depuis, ils font appel aux nôtres. Nous exportons vers ces pays un certain nombre de nos composants. Flamanville est l’EPR de troisième génération, le plus sûr du monde. Qu’est-ce que l’on veut faire à la place ? Mettre des panneaux photovoltaïques fabriqués à 50 % en Chine. Soyons un peu sérieux… Je demande un grand débat national sur le sujet. Il faut arrêter de vivre avec la peur tout le temps, et rester fidèle à l’esprit des Lumières. À savoir, la croyance en la liberté humaine, à la liberté de la recherche… Bref, la croyance que l’Humanité peut toujours progresser.

Aucun accord ne semble être possible, alors écologistes et socialistes, potentiels alliés pour gouverner en 2012, vont-ils devenir de futurs ex-alliés ?
Je voudrais dire aux écologistes et aux socialistes qu’il ne faut pas confondre les échéances présidentielles avec les législatives. C’est deux élections bien différentes. Les législatives, c’est en juin, on a donc le temps. Il paraît important que ceux qui veulent prétendre aux plus hautes fonctions de l’État gardent le cap de l’intérêt national. Ils gagneront ainsi en crédibilité. Je n’ai rien contre les Verts, même si je ne suis pas d’accord avec eux sur de nombreux sujets. Si on les écoute, il ne faudrait pas se passer seulement du nucléaire, mais aussi de la chimie et même, pour les plus Verts d’entre-eux, des éoliennes. Ils sont pour la décroissance, et profondément anti-industriels, ce n’est vraiment pas raisonnable. Ce n’est pas comme cela que l’on va résoudre les problèmes d’emplois. J’incarne le Mouvement des Républicains de gauche, et nous sommes foncièrement pour la science, le nucléaire, l’industrie…

Quand vous entendez les propos d’Arnaud Montebourg sur la limite d’âge qu’il veut imposer aux candidats aux législatives, alors que vous êtes candidat à la présidentielle à 72 ans, quel regard portez-vous sur cette mesure ?
Cette disposition aurait privé la France de Georges Clemenceau en 1877 et de Charles de Gaulle en 1958. Il faut laisser au suffrage universel la liberté de choisir. S’ils veulent des jeunes, c’est parfait. Et s’ils pensent que de vieux briscards, qui ont de l’expérience, de la culture et du caractère sont utiles, tant mieux. La France en a tiré parti. Elle a quand même gagné la guerre en 1918 grâce à Clemenceau et elle l’a terminée en Algérie grâce à De Gaulle. La France a donc réussi car elle avait une direction sage et avisée.

Propos recueillis par Nicolas Desroches


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 15 Novembre 2011 à 09:38 | Lu 2075 fois



1.Posté par Grégory BAUDOUIN le 15/11/2011 22:46
baudouingregory
Cela fait plaisir de voir Jean Pierre Chevènement revenir sur les terres de Saône et Loire , en ces terres que d'aucun qualifient de Montebourgienne . Monsieur Chevènement, nous espérons vous y revoir et pourquoi pas à Mâcon, pour un grand meeting . Je serai de ceux qui seront présents au 1er rang .

La Saone et Loire devient une terre en jachère avec la multiplication des plans sociaux , il faut une politique volontariste pour la France disiez vous, nous le devons à la Nation et nous devons le faire dans le 71

2.Posté par Michel PILLIER le 16/11/2011 22:24
Les énergies renouvelables ? Tous ceux qui se souviennent de leur cours de physique savent qu'aucune ne l'est. Il serait préférable, quand on évoque l'éolien ou le solaire, de parler d'énergie naturelle. Le problème, c'est que la nature est capricieuse et ne fournit son énergie que de manière très irrégulière et intermittente, raison pour laquelle elle ne peut être qu'un appoint aux filières classiques.
Dans la tragi-comédie jouée ces derniers jours entrele PS et les Verts, ces derniers sont évidemment totalement irréalistes et démagogiques (bien qu'ils s'avèrent être des as de la politique politicienne...).
Mais le PS est à peine plus raisonnable en promettant une réduction de 25% de la part d'électricité nucléaire en moins de 15 ans. Cette promesse-là non plus ne sera pas tenue. Car, pour les raisons évoquées plus haut, ce ne sont pas les énergies dites "renouvelables" qui permettront d'y parvenir. il faudra donc remplacer les centrales nucléaires fermées par des centrales à gaz ou à charbon, ce qu'a commencé à faire l'Allemagne, en plus d'acheter en France et en Tchéquie de l'électricité d'origine...nucléaire !
La seule chose que la "sortie du nucléiare" promise en Allemagne ait apportée, c'est la crainte d'un magistral black-out cet hiver. Si vous manquez d'électricité cet hiver, dites merci aux écolos et aux Allemands !

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter