Agenda et médias

Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Figaro: «Pour un programme de salut public»


Le Figaro, samedi 9 juillet 2011.


Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Figaro: «Pour un programme de salut public»
Président du Mouvement républicain et citoyen, Jean-Pierre Chevènement dira à l'automne s'il est vraiment candidat en 2012.

Le Figaro: Quel regard portez-vous sur l'affaire Strauss-Kahn et ses suites?
Jean-Pierre Chevènement: Dès le premier jour, j'ai défendu le principe de la présomption d'innocence. J'ai été choqué par le système accusatoire à l'américaine qui fonctionne uniquement à charge. Je suis choqué de l'image donnée hier de Dominique Strauss-Kahn et aujourd'hui de la jeune femme guinéenne. Je regrette encore plus que la campagne présidentielle se perde dans l'embrouillamini new-yorkais, peu susceptible de nous entraîner à parler du fond, la crise de l'euro par exemple. C'est lamentable…

Ségolène Royal ou Arnaud Montebourg, avec sa démondialisation, peuvent-ils porter une partie de votre programme?
Je n'interviens pas dans la primaire du PS. Le Mouvement républicain et citoyen auquel j'appartiens se tient délibérément en dehors. La plupart des candidats socialistes ne voient d'issue à la crise de l'euro que dans un surcroît d'intégration dans une Europe fédérale. Ce choix est profondément irréaliste. Il saperait encore plus la confiance que la France doit retrouver en elle-même. Arnaud Montebourg pose de bonnes questions. Avec Ségolène Royal, le courant passe, même si nous ne nous approvisionnons pas aux mêmes sources d'électricité. Le nucléaire, à mes yeux, reste un grand atout de la France…

Dans votre programme, vous considérez que les antinucléaires font «du terrorisme intellectuel»!
On ne remplacera pas de sitôt, pour des raisons purement économiques, l'électricité tirée du gaz et du nucléaire, bien moins chère que celle provenant des énergies dites renouvelables. Les antinucléaires ont l'esprit de secte. Dans leur vision, l'esprit critique, le doute méthodique n'ont pas leur place. L'accident de Fukushima est d'abord un accident naturel. Tokyo Electricity, l'opérateur nippon, n'a pas pris toutes les précautions nécessaires. L'industrie nucléaire doit rester dans le giron de la puissance publique.

Le PS est-il sous la pression des écolos sur ce dossier?
C'est incontestable… Les socialistes ont besoin de leurs voix. Ils se croient obligés de leur faire des concessions qui vont au-delà du raisonnable. S'ils leur accordent trop de circonscriptions, ils devront marcher à la baguette !

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy puisse être réélu en 2012?
Je n'ai jamais critiqué Nicolas Sarkozy sur sa personne mais sur le fond : le bouclier fiscal, le traité de Lisbonne, la réintégration des états-majors de l'Otan sans contrepartie. Bien sûr, il peut être réélu, si la gauche n'offre pas une alternative sérieuse.

Êtes-vous décidé à vous présenter?
Fermement. Car je suis le seul à pouvoir offrir à la France, de manière crédible, un programme de salut public. Mai 2012 est encore loin. J'officialiserai ma décision à l'automne. Mais je ne désespère pas tout à fait de pouvoir faire évoluer le discours des autres candidats.

-------
Propos recueillis par Albert Zennou et Sophie de Ravinel
Source : Le Figaro


Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 8 Juillet 2011 à 23:31 | Lu 4357 fois



1.Posté par Jean-Yves LE GOFF le 08/07/2011 23:49
Que pensez-vous du SLAM pour favoriser une politique industrielle ?
J'ai bien lu les compte-rendus sur le site de la fondation res-publica à ce sujet mais le SLAM ne semble pas avoir été évoqué.

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/02/LORDON/14458

2.Posté par J R le 09/07/2011 19:45
Le véritable et seul "programme de salut public" de la gauche, c'est d'abord d'être rassemblés pour battre l'UMP et le candidat Nicolas Sarkozy.
Enfin ... à mon avis.


3.Posté par Minou Chon le 10/07/2011 13:52
Facebook
À Vianney Griffaton :

"Sectaires", "terroristes", voilà comment Chevènement nous qualifie, nous anti-nucléaires du Front de gauche. Et lui n'est pas sectaire ? Parce que le développement de l'industrie n'a pas été sectaire, n'a pas été anti-démocratique ? Une telle décision, prise par quelques nucléocrates, ce n'est pas du sectarisme ?


Tu appelles ça une "divergence", toi ? Une chose aussi importante ?
Fukushima, "un accident d'abord naturel" ? Et Tchernobyl, d'abord un accident d'abord soviétique ? Et le prochain ça sera quoi ? Et Three Miles Island ? Et le Koursk ? Et les incidents de niveau 4 en France ? Et les déchets radioactifs d'une durée de plusieurs MILLIONS d'années, on en fait quoi ?

4.Posté par Minou Chon le 10/07/2011 21:57
Facebook
Qualifier de "terroristes intellectuels" et de "sectaires" les anti-nucléaire, je ne trouve pas ça très mesuré, Vianney Griffaton. Que la sortie du nucléaire nécessite 15 minimum (approximativement), qui le conteste ? Je ne vois donc pas de rapport entre la durée, la planification, et le sectarisme/terrorisme intellectuel. Je ne connais pas l'avis de Mme Autain sur Chevènement.
Je ne suis pas hostile à une éventuelle union dans la mesure où nous aurions un programme commun. Par contre, supporter à la fois les pro-nucléaires communistes, et ceux du MRC, non merci. Si au moins Chevènement était d'accord pour consulter le peuple, pour faire un référendum sur la sortie du nucléaire... Mais parler de sectarisme et de terrorisme intellectuel... non mais il se prend pour qui ?

5.Posté par Minou Chon le 11/07/2011 01:37
Facebook
Tiens, au fait, en parlant de terrorisme, hier cela faisait 26 ans jour pour jour, que le gouvernement PS a fait couler le Rainbow Warrior qui partait protester contre les essais nucléiares français à Muroroa. Alors qui sont les terroristes ? hmm ?

L'industrie nucléaire est un crime contre l'humanité. Le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme sont des délits punis par la lois. Ce ne sont pas de simples "opinions", mais des délits punis - en théorie - sévèrement par la loi. À quand une loi sur le crime nucléaire ?

Au lieu de lancer l'invective "terroriste" et "sectaire", ayons plutôt un débat argumenté, raisonné.



6.Posté par J R le 12/07/2011 08:57
On peut toujours rêver M. Griffaton. Si fonctionner de manière "sectaire" plutôt que partisane est légitime pour vous et évident d'ailleurs dans un parti comme le MRC (voir la saga de Belfort), on ne peut en même temps espérer un rassemblement des partis de gauche pour "coiffer au poteau" les grandes marques qui monopolisent le marché politique.

7.Posté par Sophie Bidule le 12/07/2011 09:14
Facebook
"Excusez moi, mais je n'ai jamais entendu Mr Chevènement parler de terrorisme intellectuel . Indiquez moi le lien."

C'est ici, dans la profession de foi qu'il a livré à Rue89 le 24 juin. Et dans le troisième paragraphe de cet entretien avec le Figaro, que nous sommes en train de commenter vous et moi, il dit que "les antinucléaires ont l'esprit de secte".
Non mais c'est quoi, en plus, cette façon de mettre tout le monde dans le même sac ?
Tiens, faisons des catégories : "les journalistes" (tous vendus, tous lèches-culs !). "Les politiques" ;"les politiciens" (droite ou gauche, on s'en fout, tout le monde dans le même sac, et hop !). "Les musulmans" (radicaux et tranquilles, tous dans le même sac !) ; "les catholiques" (excités et non excités, tous dans le même panier !).

Mais enfin, qui a l'esprit de secte ? Il en faudra combien, des Three Miles Island, des Tchernobyl, des Fukushima, des tonnes de cadeaux radioactifs pour les générations futures, etc. ? Ce n'est pas de l'esprit de secte ça, que de rester la tête dans le sable et de ne même pas reconnaître que le peuple n'a pas été consulté, que le développement de l'industrie nucléaire a été anti-démocratique. Le peuple est-il souverain, oui ou non ?

"De plus, rien n'empêche qu'on puisse défendre de manière sectaire une opinion par ailleurs légitime."

Oui, enfin "sectaire" n'a pas une connotation très flatteuse, surtout pas dans la bouche de Chevènement... Si une opinion est légitime, alors il n'y a rien donc rien de sectaire à la défendre.

8.Posté par Minou Chon le 12/07/2011 09:19
Facebook
P.S : Désolé il y a eu un bug, j'étais connecté au compte de mon amie alors que c'est le mien qui s'affichait...

9.Posté par Minou Chon le 16/07/2011 15:00
Facebook
Peut-être, mais pourquoi faire une vérité générale d'un cas minoritaire ? Sont-ils nombreux, "ceux qui la défendent mordicus", l'idée ? Pointer ceux-là du doigt, il me semble que cela permet de faire une pirouette pour éviter l'essentiel, pour éviter d'avoir débattre avec ceux qui acceptent et veulent le débat. Je n'aime pas l'attitude bornée de Chevènement.

S'il est favorable à un référendum, alors peut-être pourrons-nous nous retrouver sur le reste. L'est-il ?

Est-il anti-productiviste ? Remet-il en cause le dogme croissanciste ? Veut-il sortir du modèle égoïste de l'automobile individuelle ? Prévoit-il la démarchandisation de l'eau ? Où est son programme ?

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter