Agenda et médias

"En 2002, mon projet était en avance sur la crise"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Bourdin 2012 sur BFM TV et RMC mercredi 28 décembre 2011. Il répondait aux questions de Christophe Jakubyszyn.


Verbatim express

  • Faire trébucher la gauche n'est pas mon but et ne l'a jamais été. Mon but a été de peser sur la gauche pour la mettre à la hauteur des défis que notre pays rencontre. En 2002, mon projet était en avance sur la crise.
  • Nous faisons face à une crise majeure, la plus profonde que la France aura connue depuis la seconde guerre mondiale. La monnaie unique se casse la figure, et ce n'est pas par hasard. La conception même de la monnaie unique était erronée.
  • On a juxtaposé 17 pays dont la souveraineté monétaire a été déléguée à une banque centrale indépendante qui n'a qu'un but : lutter contre l'inflation, et qui crée un chômage de masse pour parvenir à cet objectif. En même temps on voit se creuser les écarts de compétitivité entre les pays industriels, comme l'Allemagne, et les pays d'Europe du sud qui, si cela continue, vont devenir un vaste Mezzogiorno.
  • Le drame de notre pays c'est la rétrécissement de sa base industrielle
  • L’intérêt de l'Allemagne n'est probablement pas que l'euro disparaisse. Il faut la mettre face à ses responsabilités. Si elle ne veut pas les prendre, il faut faire muter la monnaie unique en monnaie commune.

  • Nous avons un euro très au dessus de son cours de lancement, un euro surévalué. Aucun candidat ne le dit. Cela pèse sur l'activité. Un moyen d'organiser la reprise est de faire tomber le cours de l'euro.
  • Nous avons le paradoxe d'avoir une monnaie à la fois branlante et surévaluée.
  • Le mérite de Jean-Luc Mélenchon est de s'être échappé de l'orthodoxie.
  • Les classes populaires ce ne sont pas uniquement les gens qui vivent sous le seuil de pauvreté. Les ouvriers et employés représentent encore 60% de la population. Ils ne vivent plus dans les centres villes et ne vivent même pas dans les quartiers sensibles mais dans les grandes banlieues, dans les zones péri-urbaines, pavillonnaires. Ce sont ces Français auxquels il faut rendre la confiance en l'avenir.
  • Seule l'organisation de la croissance au niveau européen peut nous permettre des plus-values fiscales, la réduction des déficits et le remboursement de la dette.
  • A propos du "Acheter français" : Ce serait comique si ce n'était si triste. Tous ces candidats ont été pour les textes européens, pour la libération des capitaux, pour la monnaie unique, pour l'OMC. On en voit le résultat.
  • Je crois beaucoup au protectionnisme monétaire. Nous sommes surévalués.
  • A propos de l'accord PS/EELV : Je suis fondamentalement hostile à cet accord. C'est se tirer une balle dans le pied. Pourrait-on supprimer le tiers de notre potentiel nucléaire en fermant des usines qui marchent ? En revanche, qu'on renforce les normes de sécurité, cela me paraît tout à fait normal.
  • L’Allemagne peut être l’accélérateur du déclin de l'Europe sur le plan démographique mais également sur le plan économique en transformant le sud de l'Europe en Mezzogiorno et avec une idéologie technophobe parée aux couleurs de l'écologie.
  • Les Français ne sont pas idiots. Ils sont désemparés mais ont des raisons de l'être. On les a fourvoyés pendant 20 ans avec des idées fausses. On leur a fait croire que l'Europe allait résoudre tous les problèmes. C'est absolument faux. L'Europe nous rend, à bien des égards, impuissants.
  • Lionel Jospin m'impute 2002 mais il devrait faire un examen de conscience. Avait-il un projet? Est-ce que ce projet correspondait à la situation ? Seulement 11% d'ouvriers ont voté pour Lionel Jospin. Ce n'est pas la faute de Jean-Pierre Chevènement.


Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 28 Décembre 2011 à 13:22 | Lu 5013 fois



1.Posté par Hervé DROILLARD le 30/12/2011 11:30
Bonjour,
Je le répète encore une fois, je préfèrerais que vos idées soient débattues avec le PS au lieu de faire bande à part. Cela ne rime à rien ! Les quelques pourcentages que vous obtiendrez pourront - encore une fois - pénaliser la gauche ! Je trouve votre candidature dépassée et d'un manque de lucidité flagrant ! Alors que l'union est le maitre mot, vous préférez retirer des chances au PS d'être au premier tour. Franchement, à cause de vous j'ai dû voter Chirac, et j'espère ne pas avoir à voter pour Sarko ! Ouvrez les yeux ! Faites-vous entendre autrement !

2.Posté par Yves MARCEL le 30/12/2011 12:17
Vous avez complètement raison sur le nucléaire et sur la politique monétaire insensée, je pense que vous pourriez facilement gagner Hollande à vos idées là-dessus, le problème n'étant pas tant Hollande qu'Aubry et surtout les verts. Mais comment faire autrement que de soutenir Hollande dès le premier tour pour qu'il ne soit l'otage de personne au second (y compris l'otage d'Aubry qui propose l'arrêt du nucléaire) ?

3.Posté par Yves MARCEL le 30/12/2011 12:28
Pour compléter le comme précédent, je crois que la siutation est si grave qu'elle suppose un rassemblement massif à gauche pour notamment le redressement de l'industrie du pays. Cela pour marginaliser les verts et autres bobos qui s'en moquent les uns comme les autres. Quand je dis gauche je pense à vous, au PS eu PC et au PG de Mélenchon, il sera toujours temps que verts et centristes ou gaullistes "de gauche" se rallient au second tour... Mais il faudrait pour cela que vous appuyez la démarche de Hollande que je crois pour ma part infiniment plus crédible et sincère que celle de Royal que vous aviez pourtant soutenue en 2007. Je compte sur vous pour faire pencher la balance dans le bon sens dès ce début janvier, plutôt que de partir dans un combat solitaire qui sera hélas perdu d'avance, en risquant de donner encore à Sarkozy une chance de gagner contre Mme Lepen. Qui peut se permettre de jouer avec ce risque ?

4.Posté par Vincent GOMES le 30/12/2011 21:14
Depuis X années les hommes politiques nous expliquent qu'il faut privatiser les entreprises.

Un petit résumé de toutes les privatisations conduites par nos chers dirigeants :
- sous Dominique de Villepin: DCNS, Aeroport de Paris, SNCM, Gaz de France, Autoroutes du Sud de la France, Autoroutes paris Rhin Rhone, Autoroutes du Nord et de l'Est (Le prix des péages a t'il baissé pour autant ? Non! );
- sous Jean Pierre Raffarin: France Telecom, SNECMA, Credit Lyonnais, Thomson;
- sous LIONEL JOSPIN (oui oui c'est bien lui!... ): Air France, Eramet, GAN, CNP, EADS (partiellement), Autoroutes du Sud de la France (49 % du capital);
Monsieur JOSPIN a privatisé pour 210 milliards de francs en 5 ans (on comprend pourquoi il n'a pas accru exagérément la dette, facile quand on dilapide ainsi la richesse nationale!)
- sous Alain Juppé: AGF, Pechiney (aujourd'hui disparu!) , Usinor-Sacilor (racheté par Mr Mittal qu'il va surement bientôt fermer);
- sous Edouard Balladur: Rhone Poulenc, Elf Aquitaine, UAP, Seita, TOTAL;
- sous Jacques Chirac: Saint Gobain,Paribas, Havas, MGF, Matra, Suez.

Pendant ce temps là, le déficit de la balance commerciale de la France n'a fait qu'augmenter!

5.Posté par Jules DUNORD le 30/12/2011 22:46
Vous avez raison, Yves Marcel quand vous écrivez : « la situation est si grave qu'elle suppose un rassemblement massif à gauche pour notamment le redressement de l'industrie du pays. ».

Vincent Gomes a lui aussi raison quand il démontre que le PS de Jospin a été un grand artisan des privatisations. Qui dit privatisation, dit recherche du profit par tous les moyens au détriment du service public, et entraine les délocalisations qui ont cassé notre outil de production.

D’après vous, Yves Marcel, F. Hollande va-t-il faire une politique de redressement et de rassemblement de la gauche ou la continuité de la libéralisation ?
En voyant que ses directeurs de campagne sont Valls et Moscovici, j’opterais plutôt pour la seconde hypothèse. Que Hollande les vire d’abord et les remplace par une équipe composée de toutes les sensibilités de gauche. Ce serait un geste fort pour montrer qu’il veut une réelle rupture avec le libéralisme. Mais ce n’est pas demain la veille que cela se produira.

6.Posté par Yves MARCEL le 31/12/2011 09:20
Pour poursuivre sur ce que dit Jules DUNORD, c'est vrai que Moscovici et Valls ne représente pas vraiment la gauche mais plutôt la tendance "centriste" du PS, dans le genre DSK-Aubry-Fabius,... Mais je note qu'ils ne sont respectivement "que" directeur de campagne et plus ou moins chargé de la communication du candidat, et non pas les inspirateurs de sa politique. Ce n'est pas pour rien que Hollande s'est précisément présenté il y a un an CONTRE DSK (et Aubry qui le soutenait en douce). A la différence de bien d'autres, Hollande n'est pas en effet un idéologue ni du marché, ni de l'Europe, ni de la finance libre, ni de quoi que ce soit d'autre et je crois que ce qui l'anime est bien plus compatible avec les idées de JP Chevènement : c'est, davantage que pour d'autres, les réalités de la France, de son territoire, de son peuple (et non pas de ses "people"), de son chômage, de sa démocratie et la motivation d'y faire progresser réellement la justice sociale plutôt que le culte de l'argent.

Un seul exemple : n'est-il pas le premier des socialistes à avoir porté haut depuis 3 ans la nécessité d'une profonde et radicale réforme fiscale qui fasse enfin contribuer les plus riches à mesure de leurs réels moyens ? Comment se fait-il qu'aucun autre depuis 30 ans et le début du mitterrandisme ne s'y était vraiment attaqué ? C'est là que je vois la réalité d'une personnalité qui est plus attachée à un vrai réformisme social plutôt qu'à l'esbrouffe de ceux qui comme Fabius parlent fsi facilement "à gauche" mais voulait en réalité BAISSER les impôts des plus riches en 2000. Un socialiste qui veut parler vrai et non pas la démagogie écolo-bobo d'Aubry (dans le genre "arrêter le nucléaire") ou de Royal (le SMIC à 1500 €, auquel elle a avoué ne pas croire elle-même), çà change un peu de l'ère Mitterrand et de tous les mensonges qui ont entouré son règne, sans parler des Tapie, des Dumas et autres affairistes qui ont alors proliféré sans honte. Alors oui peut-être aurions nous pu espérer quelqu'un d'autre que Hollande, par exemple si JP Chevènement avait pu être en situation d'être élu, mais franchement de tous les socialistes, je pense sincèrement qu'Hollande est le plus honnête et le plus sincère. Ce qui n'est déjà pas rien. Mais je le crois aussi le plus apte à rassembler une large majorité pour redresser le pays et là non plus je n'en vois pas d'autres à gauche qui en aurait eu la même capacité. Mais je le répète il me semble qu'il ya maintenant URGENCE à se rassembler pour éviter un second tour Sarkozy-Le Pen, je ne suis pas sûr que toute le gauche ait bien pris conscience de ce risque énorme.

Mon premier voeu pour 2012 est donc que JP Chevènement montre très vite, dans les jours qui viennent, le chemin de ce rassemblement, avant même que Hollande n'ait présenté publiquement son programme, c'est dès maintenant qu'il faut monter dans le train pour préparer le changement en mai.

7.Posté par France RÉPUBLIQUE le 03/01/2012 21:36
Les médiacrates qui nous gouvernent et les idiots utiles qui les servent récitent le mantra de la "Défaite-de-Jospin-en-2002-due-à-Chevènement" (qui est d'ailleurs contradictoire avec une autre assertion de ces mêmes oracles qui ne cessent de seriner le caractère confidentiel de l'électorat de JPC)...soyons sérieux : seules les impasses programmatiques du programme de Jospin ont pu occasionner sa défaite. Si Mr Jospin avait considéré les idées de Mr Chèvenement avec attention, il en aurait tiré d'utiles leçons (en particulier sur la sécurité), qui lui auraient évité, le moment venu, de s'attirer la défiance des classes populaires, et donc in fine la présence du FN au 2nd tour.

Mais il est vrai qu'il est plus facile de désigner un bouc émissaire que de se donner la peine de penser.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter