Carnet de Jean-Pierre Chevènement

De la Chanson de Roland au Chant des partisans



Je m’étouffe de rire en découvrant le compte rendu dans Le Monde daté du 30 novembre de mon meeting de lancement de campagne à Japy mardi 28 : trois lignes pour un discours d’une heure et demie ! Si encore il n’y avait pas eu de substance !

Aujourd’hui, le « navire-amiral » de la presse française –dont le sens de l’objectivité a fait la réputation- titre sur un évènement inouï : l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy ! Tout est fait en 2007, comme en 2002, pour occulter le fond et enfermer la campagne présidentielle entre deux falaises. Dans ce Roncevaux nouvelle manière, on ne bombarde pas avec des pierres : les B 52 de la désinformation écrasent Roland d’un linceul d’indifférence feinte. Comment faire « turbuler » ce système trop bien huilé ? Il y a sûrement un moyen ! J’attends les « partisans » qui me donneront « le bâton dynamite »...


Mots-clés : le monde, médias
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Jeudi 30 Novembre 2006 à 18:00 | Lu 10824 fois



1.Posté par Playtime le 30/11/2006 23:23
J'ai résilié mon abonnement au Monde il y a 10 jours, la goutte d'eau ayant été le fait d'apprendre qu'Alain Minc, président de son conseil de surveillance, était aussi administrateur de Vinci et avait soutenu Antoine Zacharias mordicus : symbole de renvois d'ascenceurs et d'un mélange des genres insupportables.

Dans sa réponse courtoise, Jean-Marie Colombani déplore que je sois sensible aux propos, désobligeants, d'une "certaine presse populiste". Il indique aussi que la rédaction est totalement libre de ses articles : si cela est vrai, le problème est plus profond que je croyais et le cas pour ainsi dire désespéré.

Tant pis, il faudra faire sans Le Monde, même si je le regrette. Il y a heureusement de plus en plus de médias alternatifs. Persévérez !

2.Posté par Oualid le 30/11/2006 23:29
c'est véritablement scandaleux ! nous assistons véritablement à la mise en place d'une véritable dictature médiatique !
que faire pour laisser entendre d'autres voix ?
j'espère qu'il y aura tout de même moyen de vous entendre à des heures de grandes écoutes comme tous les autres candidats (enfin c'est vrai qu'il n'y en a que 2 en ce moment comme en 2002). les rois de la désinformations, veulent imposer leurs choix....
il faut trouver une manière efficace de faire trembler l'édifice.
les citoyens s'en rendent compte mais aucune réaction. c'est ce qui m'inquiète le plus en réalité !!!!

3.Posté par Bouchard le 01/12/2006 00:54
On va résilier notre abonnement au monde.
Le plus drôle c'est l'article sur l'équipe de campagne de Ségolène.
On va voir la place que le journal de référence réserve au meeting LCR de ce soir.
Que le Monde n'aime pas Chevènement ,c'est plutôt bon signe.

4.Posté par répliques républicaines iséroises. le 01/12/2006 01:06
amitiés citoyennes,
confiscation de l'expression démocratique par certains Médias de masse

La campagne présidentielle 2007 à des relans de censure et confiscation de l'expression populaire et démocratique comme on a pu le vivre lors du référendum 2005 sur le supposé traité constitutionnel européen : dans l'ordre juridique et de l'Etat de de droit, c'est le peuple qui la suggère et l'autorise. Entre 25 peuples, il nous faut qu'un traité.

en 2005, le peuple Français a fait entendre son NON.

Cette fois encore, les citoyens ne seront pas duppes. Ils feront comme en 2002, ils iront sur la toile pour s'informer et informer le corps éléctoral, pour crier leur indignation.

Comme hier, on nous ressert les mêmes dogmes, en nous faisant croire que tout est déjà gagné d'avance. Nous en avons assez de la pensée pré fabirquée estampillée UMPS.

Journaleux et associés, le peuple ne se laissera pas faire.

"Tout est fait en 2007, comme en 2002, pour occulter le fond et enfermer la campagne présidentielle entre deux falaises".



Alors, nous ferons entendre encore notre NON à ma confiscation de l'expression démocratique. Mais un OUI à l'expression libre et non faussée.

JP Chevènement, dépuis 2001, nous toujours avec vous. Nous croyons en vous, et sommes de plus en plus nombreux à vous entendre. Vive la République, vive la France avec JPC

5.Posté par nilniliste le 01/12/2006 09:25
Je partage l'avis de Bouchard, c'est plutôt bon signe que Le Monde n'aime pas JPC !
Souvenons-nous des opinions dominantes et des prédictions des média aux présidentielles de 1995, 2002, au référendum de 2005 et dans un tout autre domaine , des coupes du monde de football 1998 et 2006 avant lesquelles les sélectionneurs de l'équipe de France ont été voués aux gémonies !

Si les trompettes de la renommée sont mal embouchées il reste les murs ! Faites chauffer la colle, citoyens !

6.Posté par Elie Arié le 01/12/2006 11:20
"De ces échanges fort instructifs avec les policiers autour d'une table et dans la rue, pas un mot le lendemain dans la presse nationale, sauf dans l'édition du Parisien de l'Essonne. De même qu'il y a au Conseil de Sécurité une justice internationale à deux vitesses, il y a en France, dans notre « système », une campagne présidentielle à deux vitesses..."

Lettre que j'ai adressée le 29 Nov au "Monde":

"Un entrefilet de 7 lignes en page 10 pour rendre compte du meeting de lancement de la campagne de Chevènement: cette fois, vous avez fait très fort!
"Le Monde" a toujours pris parti, même du temps de Beuve-Méry, ce qui est tout à son honneur: mais jamais avec des procédés aussi grossiers qui, après l'indignation d'hier, suscitent aujourd'hui le sourire, tout comme ses interrogations sur les raisons mystérieuses de la baisse de son lectorat.
On compred qu'à l'approche des Présidentielles,vous ayez choisi de supprimer le poste du médiateur: il n'aurait plus été tenable".

Bien sûr, elle ne sera pas publiée: mais si on n'entreprenait que ce dont le succès est assuré...n'est-ce pas, Jean-Pierre?

7.Posté par Bouchard le 01/12/2006 15:50
Courrier adressé ce jour au directeur du Monde.

Monsieur le directeur du Monde

Je vous demande de bien vouloir résilier mon abonnement à compter du 1er janvier 2007.

Cette décision est liée à la politique éditoriale de votre journal dont le parti pris dans la couverture des candidatures à l'élection présidentielle ne me semble pas compatible avec le rôle que doit jouer un " journal de référence " dans une société qui se veut démocratique.

30 mots pour la candidature de Jean Pierre Chevènement, c'est faire bien peu de cas d'un homme politique exemplaire de cette France qui a voté non lord du référendum sur la constitution européenne et qui dit non à la guerre en Irak.

3 pages de critiques systématiques de la Russie de Wladimir Poutine , remplies d'un atlantisme béat justifiant une politique insensée de l'otan dans les anciennes républiques soviétiques, semble une lecture bien partisane de ce début de siècle.

Une couverture des conflits iraquien et afghan dont la partialité au nom du droit d'ingérence humanitaire semble justifier une prochaine guerre contre l'Iran avec plan d'agression à l'appui.

Les articles sociétés et les publicités du monde et du monde 2 s'éloignent de plus en plus de la réalité vécue par la majorité de nos concitoyens.

Pour une semaine, cela me parait trop.

Il existe des modèles à suivre comme le Herald tribune et que Dieu bénisse Cathy Graham.

Malheureusement, n'est pas américain qui veut

Serviteur

François Bouchard


8.Posté par Malakine le 01/12/2006 18:05
Cher Jean Pierre,
Il faut ajouter la question de la régulation de la démocratie à votre programme, par exemple en proposant la création d'une haute autorité du débat public, qui établierait en début de campagne une note de problématique sur les grands enjeux du pays, puis au cours de la campagne, s'assurerait non seulement de l'équité de la couverture médiatiques des différents candidats, mais aussi de la bonne tenue intellectuelle des débats. Veiller à ce que les journalistes interrogent les candidats sur leurs propositions et non pas sur des faits divers ou leurs positionnements politiciens, et veiller aussi à ce que les candidats apportent des réponses aux vraies questions (non, non, je ne vise personne ...)
Il y a longtemps on disait, la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires. Aujourd'hui on peut dire que la démocratie est une chose trop sérieuse pour être confiée aux journalistes !

9.Posté par Alain le 01/12/2006 18:30
De journal de "référence", Le Monde devient le journal de "révérence".
De Médiateur Robert Solé devient rédacteur d'un billet d'humeur (mais n'est pas Escarpit qui veut).
Tous les médias - et Le Monde ne fait pas bande à part - nous assènent que le premier tour est déjà joué et que Sarkozy et Ségolène sont déjà en finale.
Ils nous avaient vendu, avec la même assurance, le OUI majoritaire. Les Français seront-ils cette fois encore aussi rebelles aux directives relayées par des médias aux ordres.

10.Posté par Royer le 01/12/2006 21:04
Bonsoir,
Ce comportement de la presse est scandaleux et anti-démocratique.La France va droit dans le mur? la presse s'intéresse à de la politique d'opérette.
Que faire?
Jje suggère une marche silencieuse, le sparadrap collé sur la bouche en brandissant des banderoles imprimées de votre programme.
Après avoir desapprouvé leur position actuelle
Je viens de résilier mon abonnement à Marianne.
Bon courage, surtout ne fléchissez pas. Tenez bon ,55 % de français ont dit non à la mauvaise constitution européenne,bien informés ,ils vont voter pour vous.Oubliez Ségo.
Demain Chevènement Président!
Salutations républicaines.www.idaroyer.com

11.Posté par joel le 02/12/2006 22:30
Sommes-nous encore en démocratie ?

On peut en douter quand le Débat Démocratique est ainsi congédié de la place publique au profit de la politique spectacle (voir la dernière tournée de Mme Royal au Moyen-Orient).

Ne perdons cependant pas espoir.
Investissons le terrain de l'Internet.

Celui ou celle qui aurait envie d'ouvrir un blog de soutien à JPC peut me contacter. Je peux l'aider à faire ses premiers pas.
adresse : social.republicain@orange.fr.


Salut et Fraternité !

Joël.

P.S. J'ai créé un blog listant les différents sites Web de soutien à JPC.
http://chevenement2007.unblog.fr.

12.Posté par Julien Lefort le 03/12/2006 10:05
Même si c'est vrai et que c'est injuste, la règle, c'est que les médias mettent en avant ceux qui sont populaires et qui ainsi attirent vers eux leurs supporters.
"A vous de juger" a fait son meilleurs score acec Nicolas Sarkosy.

C'est donc au candidat de représenter suffisamment de monde pour s'imposer aux médias et non aux médias de faire la publicité de l'un ou l'autre.

Personnellement, je ne doute pas de la capacité de quelqu'un comme Jean Pierre Chevennement pour trouver un passage dans la jungle médiatique.

Il est expérimenté et il dispose d'une notoriété suffisante pour engrenger les soutiens sur le terrain qui vont peser de plus en plus pour l'imposer aux médias.

A lui, donc, d'ultiliser son talent pour convaincre et ne pas jouer la stratégie actuelle de Bayrou. Fabius a essayé de jouer sur ce registre face à Ségolène et ca n'a jamais marché!

13.Posté par arnautic le 03/12/2006 12:11
Cher Monsieur Chevènement,

En 2002, vous avez eu le courage de prendre la tête du Pôle Républicain. Les choses n'ont fait que se déteriorer depuis quant à aux questions du débat, de la confisquation des pouvoirs et de la dictature politico-médiatico-financière. Comme beaucoup de Français, je partage votre sentiment. Il n'y en a que pour Royal et Sarkozy, et Mr Bayrou veut croire qu'il peut être "le troisième homme", peut-être avec 5 ans de retard. Par rapport à la désignation du candidat ump, les médias annoncent tous qu'il n'y a pour l'instant qu'un seul candidat alors que Nicolas Dupont-Aignan a annoncé sa candidature depuis des semaines. En suivant quelques morceaux de l'émission "le médiateur" de France2, j'ai appris hier d'une part que certaines voix s'élevaient aussi à gauche (hors PS) pour dénoncer l'absence de couverture médiatique de ce côté, d'autre part que France Télévision pratiquait la représentativité majoritaire (poids des députés et des sénateurs) pour accorder ses temps de paroles (comme si ce sytème ne suffisait déjà pas dans les assemblées). En attendant, on nous rabache les oreilles, on décervelle les Français à longueur de journée sur les ondes avec les scores sondagiers mirobolants de NS et SR, leurs sorties aux quatre coins de l'actualité, leurs déclarations creuses ou démagogiques et leurs déplacements programmatiques. La montée continue de JM Le Pen dans les sondages depuis un an constitue certainement un signe de la défiance grandissante des Français vis-à-vis de ce système (en même temps qu'une réaction au gel démocratique qui a suivi le non au referendum). Le débat présidentiel semble confisqué comme en 2002, et on est peut-être en passe d'assister à un nouveau raté du rendez-vous démocratique et à une nouvelle défaite de la démocratie. Alors que faire? Vous nous demandez: que faire? Comme c'est une question que je me pose depuis quelques jours, voilà ce que je me disais si ça n'a pas déjà été tranché dans vos QG: croyez-vous qu'il serait pertinent de réfléchir à la mise en place d'un "Pôle démocratique", sans candidat et avec pour seule mission le respect du débat, avec tous ceux qui ne font pas leur beurre du système (NS, SR, LePen, l'extrême-gauche)? Ce qui est certain, c'est que ça pourrait apporter quelques turbulences...

Encore merci à vous d'être candidat. Cordialement, et en réserve de la République.

14.Posté par BRIAND ROLAND le 03/12/2006 22:07
depuis quelques jours les médias nous gavent de segolène et nicolas ;la nausée nous guette ;;
n'oublions pas que 6 mois avant le 29 mai 2005 ces memes medias nous faisaient ingurgiter leur preche pour un oui assuré du succès ,les" débats",les sondages,les éditoriaux.. tout concordait pour que le résultat soit celui qu'ILS avaient décidé.
Et pourtant 55% des francais ont refusé de les suivre
Pensez vous que la situation de ces 55% s'est amélioré depuis ce jour ?
Chacun d'entre nous sait bien qu'il n'en est rien
Pourtant si nous suivons les commentateurs ils n'auront aucune influence sur la prochaine élection puisque les seuls candidats susceptibles d'etre élus ont défendu le oui lors du référendum .
La campagne référendaire était assez simple puisqu'il fallait se déterminer pour le oui ou pour le non ;les partisans du non ont pu se contenter de dire qu'il ne voulait plus des orientations que leur proposait l'union européenne ;
aujourd'hui il nous faut confirmer ce non qui n'avait rien d'un mouvement d'humeur en proposant une politique crédible pour la FRANCE et pour l'EUROPE.
Le 29 mai il fallait empecher le pire d'arriver ,aujourd'hui il faut reconstruire une société .
Nous pouvons y arriver en prenant les choses en mains ,laissons les maitres à penser médiatiques s'amuser dans leur bulle et occupons nous de nos compatriotes qui majoritairement veulent un autre contrat social;
Avant le 29 mai des collectifs se sont organises ,les réunions se sont multipliés et les francais ont montré qu'ils avaient une vraie conscience politique ;
Il faut réussir à remobiliser tous ceux qui veulent un monde meilleur pour eux et leurs enfants et ne pas les laisser dans une démarche de rejet qui les précipite dans les bras des extrémistes les plus intolérants ;
Nous devons fournir un espoir à tous afin qu'ils se disent qu'il est encore possible de construire .
Pour ce qui me concerne je ne vois en dehors de J P CHEVENEMENT aucun candidat issu du camp du NON qui soit capable de redonner cet espoir au peuple de FRANCE
La justesse de ses choix antérieurs , sa capacité de résistance mais aussi son action ministérielle tout concorde pour dire qu'il a les capacités pour diriger notre pays
Y a t-il quelqu'un d'autre dans le camp du NON?

15.Posté par Eouzan Jacky le 05/12/2006 12:03
Les désinformateurs aux ordres que sont les journalistes de l'im -monde font que je ne lirait plus et n'achéterait plus ce journal...quelques lignes sur la réunion de JPC constitue pour moi un scandale indigne d'une presse qui ose se prétendre libre. En fait elle est aux ordres. Il y a plus de 20 ans la Ligue des Droits de l'homme nous avait averti au regard de l'affaire Hersan t de ce qui allait se passer. Tient bon JPC.

16.Posté par Ilysa le 05/12/2006 13:12
Monsieur l'instituteur républicain,

Ce bâton de dynamite est entre vos mains : vous avez rallié dès 2001 des citoyens auxquels la conviction ne conférait pas la compétence de militants chevronnés . Ni le MDC, ni ensuite le MRC ne semblent avoir été en mesure de les retenir tous et de les former mais Internet vous permet désormais non seulement d'être leur "instituteur républicain" mais encore de diriger une campagne efficace et peu coûteuse financièrement .

La victoire du "NON" au T.C.E. qui a ébranlé le pouvoir médiatique a été celle de l'analyse et de la réflexion, celle de l'honnêteté et de la rigueur intellectuelles . La campagne du "NON" a, entre autres mérites, contribué à former et à aguerrir vos sympathisants, eussi est-il juste et logique que vous remportiez les élections de 2007 !

La difficulté consiste à déclencher l'explosion de ce bâton de dynamite, c'est-à-dire à contrer le pouvoir médiatique ; elle n'est pas insurmontable à condition que tous ceux qui adhèrent aux idées que vous défendez s'y emploient, chacun dans la mesure de ses possibilités !

Pourquoi ne pas les y aider en créant sur ce site-même un observatoire de la presse et des médias qui les informerait de tous ces mauvais procédés par lesquels on tente de vous déstabiliser et d'éluder le débat ? Ainsi, un seul clic découvrirait, entre autres, à propos du meeting de Japy du 28 novembre, en même temps que l'indigence du compte rendu du Monde, le refus d'un grand journal de vendre un placard publicitaire pour l'annoncer révélé par Malakine sur son site et les réactions de "Marianne" . Cet hebdomadaire, qui ne cite ni le meeting, ni le discours, le raille dans une note non signée, intitulée "Aspirations populaires" sous la rubrique "Tu l'as dit, bouffi", page 8 du numéro 502 . "Marianne2007.info", d'autre part, dans la rubrique "Le Buzz de la campagne sur le Net", dans la page intitulée " Quand Mouloud de MTV s'assoupit devant le Che" évoque le meeting et le discours avec un humour que chacun est libre d'apprécier mais qui ne saurait tenir lieu d'analyse et de débat …
L'inconsistance des critiques des uns, l'assourdissant silence des autres révèlent que le colosse médiatique aux pieds d'argile ne saurait résister aux assauts de l'intelligence critique et que "Le Monde" et "Marianne", pour ne citer que ceux-là, ne sont que "tigres de papier" qu'il nous appartient de déchirer tous ensemble !

17.Posté par Fontaine André le 07/12/2006 09:52
Je l'ai déjà écrit à J.P. Chevènement : pour turbuler l'air du temps, véhiculé par tous les médias, il faut leur donner du grain à moudre, c'est à dire des opinoins un peu nouvelles qui leurs permettent de vendre leurs articles. Or, à mon avis, il y en a une, simple et vrai : le Parti Socialiste est un parti de droite.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter