Actualités

Comment maintenant va donc se dérouler ma campagne ?


Déclaration de Jean-Pierre Chevènement, place de la République, lundi 13 novembre 2006.


J’ouvrirai dès le 1er janvier 2007 un local de campagne, 9, rue du Faubourg Poissonnière – Paris 9ème, à proximité du siège du MRC.
Mon mandataire financier a été désigné : il s’agit de M. Jean-Pierre Cossin.
Mon directeur de campagne sera M. Jean-Marie Alexandre.
Le groupe des experts sera confié à Mme Marie-Françoise Bechtel et à M. Patrick Quinqueton.
M. Jean-Luc Laurent sera le responsable du comité national de soutien dont le Président sera M. Robert Chambeiron, ancien secrétaire général du Conseil National de la Résistance (CNR). N’est-ce pas d’ailleurs d’un nouveau programme du CNR dont nous avons besoin pour faire à nouveau rebondir ensemble la France et la République ?

La précampagne sera marquée par un meeting de lancement à Paris le 28 novembre, salle Japy et par plusieurs sorties « sur le terrain » dont la première interviendra dès cette semaine, à Mandeure, dans le Doubs. J’y rencontrerai les salariés d’une entreprise de motocycles, dont la production est susceptible d’être délocalisée en Chine.

* * *

Je ne me dissimule nullement la difficulté de ma tâche. Les attaques, y compris les plus basses ne me font pas peur : j’y puiserai la force de résister. Mon espace est à conquérir. Ce sera difficile au début, mais je le conquerrai progressivement, car je crois à la force des idées.

Aux électeurs de gauche auxquels on veut faire le coup du « vote utile », je tiens à redire que si Le Pen obtenait ses parrainages, ce qu’on ne doit pas souhaiter, et s’il paraissait en mesure d’empêcher la présence d’un candidat de gauche au deuxième tour, je préconiserais la réunion dans cette hypothèse de tous les candidats de gauche. Je prendrai mes responsabilités et j’attends que chacun prenne les siennes. C’est la politique de soumission à l’installation d’un capitalisme financier et mondialisé qui a créé Le Pen. Celui-ci est devenu un formidable outil de manipulation de l’opinion publique pour maintenir cette politique. On ne peut pas et surtout on ne doit pas faire l’économie du débat démocratique avant les échéances de 2007 !

La tâche la plus difficile consistera à convaincre les abstentionnistes de voter et les électeurs de Le Pen et ceux de l’extrême-gauche de ne pas égarer leur vote dans une protestation stérile, mais à voter pour un projet alternatif cohérent. Il ne suffit pas de se dire « antilibéral ». Il faut un principe de responsabilité : celui-ci ne saurait être que le sens de l’intérêt général. Je suis le seul vrai candidat antilibéral parce que je suis aussi le seul candidat républicain de la proposition alternative et constructive à la fois, le candidat qui articule clairement la critique de la mondialisation libérale et l’exigence démocratique, celle de la souveraineté populaire. Je suis le seul à proposer un projet de changement qui tienne la route.

Les électeurs de Le Pen sont pour la plupart d’entre eux dans le rejet pur et simple. A l’exception d’une minorité, je ne les considère pas pour autant comme ralliés à des idées fascisantes. Ils ont besoin qu’on leur parle le langage d’une République énergique et conquérante. Ils peuvent être ramenés à la démocratie sur la base d’un projet comme le mien : un projet d’égalité mais aussi de fermeté républicaine, en rupture avec le laxisme de nos classes dirigeantes qui ont depuis longtemps abandonné les classes populaires. Je leur lance un appel vibrant : Ne cherchez pas des boucs émissaires. Ne faites pas le jeu du statu quo ! N’égarez pas votre vote au premier tour sur un choix stérile ! Le Pen n’offre aucune perspective ! Rappelez-vous 2002 : il a été écrasé au deuxième tour où Chirac a été élu par 82 % des voix. Est-ce cela que vous vouliez ? Il y a mieux à faire : en votant pour moi, vous votez pour un républicain authentique auquel les partis de l’Establishment n’ont jamais fait de cadeau, justement parce qu’il incarne une autre politique.

Beaucoup se demandent comment je vais gouverner si je suis élu. Mais avec la gauche bien sûr ! Une gauche refondée, comme à Epinay, sans exclusive mais sur la base d’un projet républicain mobilisateur. Et avec tous les républicains sincères qui, rejetant les sectarismes de gauche et de droite, également haïssables, n’ont en vue que l’intérêt du pays. Je veux rassembler !

*

Notre pays vit une crise grave, aussi grave que celle qu’il a connue dans les années trente et qui l’a conduit à rouler dans l’abîme avec la défaite de 1940 et la honte de l’occupation. Il n’est pas trop tôt pour résister à l’emprise tentaculaire d’un capitalisme financier prêt à tout, sans règle ni scrupules. Ce serait, c’est déjà une terrible régression pour la démocratie.

Notre pays a connu d’autres crises dans son histoire. A plusieurs reprises, il a failli disparaître mais toujours à l’appel d’une voix, quelquefois surgie de nulle part, il a su se redresser, avec les meilleurs de ses filles et de ses fils, autour d’un Etat fort, rétabli dans sa dignité. C’est pourquoi je lance aujourd’hui un appel à tous ceux qui ne se résignent pas à l’étouffement de la démocratie et à un destin médiocre pour la France.

Je leur demande de m’aider et de rejoindre mon comité de soutien sur www.chevenement2007.fr.

La République, seule, fera la force de la France dans une Europe redressée au service du progrès social et de la paix.


Mots-clés : campagne, meeting
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 13 Novembre 2006 à 18:19 | Lu 7193 fois



1.Posté par Royer le 14/11/2006 00:21
Jean-Pierre,
J'ai lu, écouté vos interventions
S 'il vous plaît ne donnez pas à penser que vous êtes prêt à renoncer pour servir Ségolène ou un autre candidat.
Vous êtes notre candidat et cela jusqu'à votre élection.nous allons vous aider.
La France a besoin de Vous.Courage, vous allez gagner!
Salutations radicales
ida Royer

2.Posté par claude MOUCHERONT le 14/11/2006 11:17
Jean Pierre , je vous ai rejoint en 2002 , j'ai adhéré au MRC et je serai encore là pour cette nouvelle campagne en 2007 qui s'annonce difficile , mais n"est-ce pas dans la difficulté que l'on se révèle utile ; Courage et ténacité
salutations républicaines

3.Posté par Sebb le 14/11/2006 16:10
Je comprends bien vos inquiétudes face à la candidature de M Le Pen mais de grâce Mr Chevènement, n'allez pas alimenter les moulins du PS qui ne cesse de vous rendre coupable de la défaite de M Jospin en 2002 et qui se faisant se décharge de ses responsabilités !
NON vous n'êtes pas responsable de ce qui s'est passé et NON vous ne le serez pas d'avantage en 2007, pour une simple et bonne raison et là je reprendrais vos propres mots :
"Je suis le seul vrai candidat antilibéral parce que je suis aussi le seul candidat républicain de la proposition alternative et constructive à la fois."
alors oui la tâche est rude mais je vous sais capable de l'affronter ; bon courage et vous n'êtes pas seul !
Sébastien.

4.Posté par Patrick TRANNOY le 14/11/2006 17:04
Précision utile

Contrairement à ce qu'ont écrit certains journaux, Jean-Pierre CHEVENEMENT n'a pas annoncé qu'il se retirerait avant le premier tour en faveur du candidat PS en cas de menace Le Pen. Il a indiqué que, dans cette hypothèse, il prendrait l'initiative d'une réunion de tous les candidats de gauche (s'ils le souhaitent) pour tenter de trouver collectivement une solution. Il serait prêt alors à prendre ses responsabilités... à condition que les autres prennent les leurs. Il s'agit bien de cela, et pas d'autre chose...

5.Posté par David AUBAILLY le 14/11/2006 21:49
Que je suis fier de dire depuis 1990 que je suis Chevènementiste, donc républicain de gauche. Quel espoir que celui d'un retour de notre CHE sur le devant de la scène. L'Education Nationale a besoin de vous, la Police a besoin de vous, l'Economie a besoin de vous. les aveugles de 2002 n'ont pas vu que vous êtiez "la solution". Courage, et merci pour cette intelligence, cette franchise qui fait du bien face au mensonge des autres candidats.
Allez Monsieur Chevènement, on est avec toi mon cher Jean Pierre

6.Posté par Moulin 54 le 15/11/2006 01:08
j'ai été un des premiers sur ce site à souhaiter la candidature de Jean-Pierre Chevènement. Je pense que dans la conjoncture actuelle, elle s'impose. Même si nous mesurons tous la difficulté de faire entendre des idées. Il ne faut pas désespérer : le Non au référendum prouve que malgré les pressions, malgré les médias acquis majoritairement aux thèses du libéralisme, les Français ont été attentifs aux arguments des défenseurs d'une Europe des nations. Ce sont les minorités qui font et feront encore l'histoire. A nous de nous battre.


7.Posté par Eouzan Jacky le 15/11/2006 10:37
Les médias continuent de minimiser voire de saboter les convictions des artisans du non à la constitution européenne. La précipitation avec laquelle ils se sont activés pour relever l'éventualité d'un retrait de JPC est déplorable mais significative de leur médiocrité intellectuelle. Ils ne comprennent rien ou bien ce qui est pire ils sont aux ordres..On sait à qui appartient la presse, comment s'étonner dès lors que pratiquement rien n'a été dit sur le programme présenté. Courage Jean Pierre les Côtes d'Armor sont avec toi.

8.Posté par Marie-Claire HANOUTI le 15/11/2006 12:21
je vous demanderais de bien faire attention aux gens qui veulent nous rendre visite comme ils l'indiquent sur le journal métro, ce matin tel que Monsieur Dieudonné, car ses propos ne sont pas toujours de bonne augures. Marie-Claire

9.Posté par michel le 15/11/2006 19:03
En 2002, vous étiez propulsé comme le troixième homme, les sondages nous ont laissé de marbre depuis. Alors aujourd'hui nous vous demandons de tenir et de ne penser qu'à gagner avec notre soutien, votre programme sera à l'écoute de tous celles et ceux qui se sont abstenus ou qui ont plongé malgré eux dans l'extrème, faute d'un programme sérieux de la gauche. Souvenons nous du 29 mai 2005, seul et je dis bien seul comme candidat, vous serez en mesure de nous redonner l'envie de nous battre, l'envie d'aller chercher tous ceux et celles qui n'ont voulu se déplacer aux urnes en 2002.
Chevénement Président, les affiches que j'ai collé en 2002 , seront encore de plus belles en 2007. Tenez bon
un militant convaincu de votre engagement.


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter