Actualités

Chevènement juge qu'il ne reste plus "grand chose" du gaullisme


Dépêche AFP, mardi 9 novembre 2010, 12h40.


Chevènement juge qu'il ne reste plus "grand chose" du gaullisme
Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a déploré mardi qu'il ne reste plus, à droite comme à gauche, "grand chose" du gaullisme, qu'il définit comme "un sens très élevé de l'intérêt général et de la République".

Interrogé par le jdd.fr à l'occasion du 40e anniversaire de la mort du général de Gaulle, le sénateur de Belfort juge notamment que Nicolas Sarkozy est "très loin" de l'homme de l'appel du 18 juin.

"Il ne me paraît pas être l’héritier du général de Gaulle. Il a réintégré le commandement de l’Otan, un geste hautement symbolique. Il a voté le traité de Maastricht, fait voter le traité de Lisbonne qui est la reprise de la Constitution européenne que le peuple a rejetée. Je pense que le général de Gaulle respectait les décisions du peuple", dit-il.

Plus largement, l'élu souverainiste estime qu'il ne reste aujourd'hui "pas grand chose du gaullisme", car "la droite a tourné le dos à la nation et la gauche a perdu les couches populaires".

"Nous avons eu des gouvernements successifs qui ont sacrifié la souveraineté nationale sur l’autel d’une certaine Europe et ont livré la France à une mondialisation sans règle. Nous avons aujourd’hui un pays qui n’a plus ni monnaie, ni défense, ni droit autonome. Beaucoup de nos industries ont été délocalisées ou sont en voie de délocalisation. Notre langue et notre influence reculent", détaille-t-il.

Bref, "il ne reste du gaullisme que la Constitution de 1958 mais avec un président très diminué et une Constitution qui a été profondément altérée".


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 9 Novembre 2010 à 12:48 | Lu 10311 fois



1.Posté par Joël BOSSARD le 09/11/2010 14:56
GIBET
Je partage ce constat et pense que l'absence en première ligne de personnalités politiques dont les comportements inspirent la confiance est une des raisons majeure de la désaffection des citoyens pour la politique. La France n'a pas besoin de sondage sur son identité qui reste forte malgré les apparences au quotidien et l'exploitation de contrevaleurs sécuritaires comme l'immigration et l'islamisation qui font peur par ignorance. Elle a besoin d'une nouvelle utopie au sens de donner de l'espoir en un projet porteur pour les Français. Mais il faut aussi un candidat digne qui portera ce projet dans la confiance et qui respectera ses engagements. La France n'attend pas des miracles, ni un sauveur, mais un "Homme" (ou une femme) politique en lequel elle se reconnait et s'identifie. C'est ce qu'à incarné De Gaulle même si ses valeurs n'étaient pas celles du citoyen de base. Le peuple français ne veut plus être exclus des décisions comme sanction de son "mal vote", comme il a été fait sur l'Europe., sinon il reste chez lui au moment des votes.

2.Posté par Philippe Mesmin le 09/11/2010 16:41
Je partage également ce constat de Jean-Pierre Chevènement et les commentaires de Joël Bossard, notamment sur le besoin de nouvelle utopie de la France.
Quant au candidat, il me semble utile de souligner ici, que Chevènement n'aura pas eu lui, à la différence de De Gaulle, les circonstances historiques qui lui auraient permis de sourdre et relever à nouveau la République. Ainsi, depuis De Gaulle, si le pays aura pu se reconnaître puis s'identifier un temps au socialisme de François Mitterrand, il n'a plus rien connu de tel depuis que ce dernier ait quitté le pouvoir.

3.Posté par patrick lenormand le 10/11/2010 00:38
C'est quoi le gaullisme maintenant ? rn Des principes, principalement :rn l'indépendance nationalern le rôle de l'Etat (services publics, mais aussi finances, économie ..)rn le rôle de la France dans le monde (notamment avec les pays francophones) rn le peuple souverain (referendum..)rn une 3eme voie ( entre libéralisme et communisme).rn C'est déjà pas mal Monsieur Chevenement !rn Ces principes vous ne les trouverez pas à l' UMPS...rn Alors à quand des relations avec debout la République ?rn Il est encore temps...POUR UNE FRANCE LIBRE !

4.Posté par Joël BOSSARD le 10/11/2010 02:17
GIBET
J'ai lu avec attention ce que est produit sur le site de "Debout la République" mais on n'y parle nulle part de l'Homme. Le programme semble alléchant mais il est purement institutionnel. Les valeurs de la Gauche ce n'est pas cela..
La France en doute a besoin que l'on parle aux français, aux républicains. La République ne se lèvera pas, c'est l'homme qui la soutien qui doit se remettre debout. Encore faut-il lui parler et savoir parler de lui.
Je crois pour ma part que ce rapport à l'homme fait toute la différence entre la vision politique de Chevènement qui glorifie le Citoyen, et le programme de Dupont-Aignan qui s'adresse à ...la République!!.
C'est un choix fondamental entre une posture Gaullienne et un programme gaulliste

5.Posté par Philippe MESMIN le 10/11/2010 09:45
Je partage également ce constat de Jean-Pierre Chevènement et les commentaires de Joël Bossard, notamment sur le besoin de nouvelle utopie de la France.Quant au candidat, il me semble utile de souligner ici, que Chevènement n'aura pas eu lui, à la différence de De Gaulle, les circonstances historiques qui lui auraient ...permis de sourdre et relever à nouveau la République. Ainsi, depuis De Gaulle, si le pays aura pu se reconnaître puis s'identifier un temps au socialisme de François Mitterrand, il n'a plus rien connu de tel depuis que ce dernier ait quitté le pouvoir.

6.Posté par patrick lenormand le 11/11/2010 11:25
@Joël BOSSARD rn DLR se veut fidèle aux principes gaullistes ...Indépendance de l'Etat, role de l'Etat etc... Ce n'est pas "pour faire bien..mais évidemment parce que l'on trouve que l'application de ces principes aurait une grande importance dans la vie quotidienne des gens (ex NDA au nom du role de l'Etat s'est opposé à la privatisation de la poste, explique, suite aux augmentations de tarifs, que c'est la conséquence de la privatisation d'EDF etc..).rn
J'ai voté pour JPC mais je trouve stupéfiant que les sympathisants MRC continuent à être obsédés par la notion droite - gauche alors que la nation française se délite ! Vous ne vous en rendez donc pas compte ?rn Vous ne voyez pas l'urgence pour les français qui aiment leur pays "libre"rn de s'unir ???rnSOS FRANCErn

7.Posté par Pierre Urville le 12/11/2010 14:08
"...je trouve stupéfiant que les sympathisants MRC continuent à être obsédés par la notion droite - gauche alors que la nation française se délite !"

@ patrick lenormand

...si seulement on pouvait vous entendre!!!

8.Posté par Joël BOSSARD le 15/11/2010 20:03
GIBET
"la Nation Française se délite"
Voila bien un propos d'agitateur de manches qui oublie de regarder la France, ce qu'elle fut et comment elle s'est construite. Sa force est dans la richesse et la diversité de ceux qui la composent. Elle a bien souvent failli se déliter dans les errements de la 4è République, du nazisme, de Pétain et le régime de Vichy, du Front Populaire, de l'Algérie française, de mai 68 etc... mais est toujours sortie victorieuse et renforcée sur des bases nouvelles.
Alors le lyrisme excessif me rappelle Clemenceau et sa formule "tout ce qui est excessif est inutile"
La France est forte et seuls les français en doutent.
Je ne suis pas un adepte des étiquettes de droite et de gauche mais j'ai l'âge de considérer l'histoire avec un peu de recul et je constate seulement que les valeurs historiques de la gauche ont placé l'homme et l'humanité au centre de ses conquêtes, tandis que la droite s'attache à des doctrines économiques qui placent l'argent et le capital comme centre de la construction humaine .
Si la France se délite quelque part c'est dans le nombres de Français au dessous ou très proches du seuil de pauvreté. Cela n'est pas dû au hasard mais au choix de l'argent roi dominé par des tricheurs du libéralisme qui ont bafoué la loi des marchés au nom d'une spéculation financière irresponsable . Voila où se trouve la frontière aujourd'hui de ceux qui soutiennent l'homme et de ceux qui soutiennent des principes économiques

9.Posté par patrick lenormand le 19/11/2010 22:44
Cest bien d'être optimiste...mais si j'écris "la Nation Française se délite" ce n'est pas par plaisir ni pour faire quelques formes d'agitation...rn
Je ne suis pas, hélas, très jeune et j'ai pû constater depuis déja de nombreuses années que des pans entiers de notre pays s'affaissaient..car enfin qu'est qu'une nation si elle n'est pas libre ?rn
Mais cela vous continuez à le nier.. Il n'y'a plus de frontières, plus de banque centrale, plus de monnaie, plus de défense indépendante (otan)..chaque décision de notre gouvernement est prise en fonction des directives de Bruxelles etc ..
.rn Vous pensez que j'exagère ?rn Non Monsieur la France n'est plus forte, non elle n'est plus entendue dans le monde (ou en est la politique arabe d'autrefois ?) , oui son industrie perd des milliers d'emplois tous les mois (on construit deux fois moins de voitures qu'il y'a 5 ans !) ...rn Quand au choix de l'argent roi....Mais on est dans l'U.E. ! avec des traités de + en + "libéraux" . Alors comment s'en étonner..
.rn Non décidément les sympathisans du MRC, aveuglés par la notion de droite-gauche, ne se rendent pas compte de la gravité de la situation de notre pays.rn
Que les "vrais" républicains" de tous bords de réunissent....il n'est que temps .rn
Et d'abord pour une entente entre le MRC et DLR...mais vite !

10.Posté par Joël BOSSARD le 20/11/2010 18:55
GIBET
Ces propos négatifs me rappellent ceux que j'entends et lis si souvent sur le Net, sous la signature des supporters du Front National.
Je ne suis pas optimiste, Monsieur, à 63 ans je reste réaliste dans une économie qui se mondialise, et vous n'y pourrez rien. Je reste aussi très proche de la vision de nos jeunes, élevés sans frontière mais pas sans valeur, et dont j'espère qu'ils laisseront à terre moins de morts pour les défendre.
Beaucoup de choses qui établissaient la culture du passé n'existent plus, comme il n'existe plus nos colonies , plus de machines à vapeur, mais le NET et la la vitesse des avions ont réduit considérablement les distances et donné une autre dimension aux relations entre les Peuples.
Aujourd'hui tous les Pays entrent dans nos maisons à l'heure du journal télévisé et nos jeunes s'élèvent contre les exactions des juntes et des démocraties qui écrasent l'homme, fussent-ils asiatiques et à l'autre biout du monde. C'est cela aussi la mondialisation!
La politique française était-elle, comme vous le pensez, écoutée dans le monde? Vous êtes un bienheureux de l'avoir cru.
Aujourd'hui la France est reconnue en Europe et elle porte haut notre drapeau et nos valeurs pour peu que nous le confions à des mains politiques qui le méritent. Et l'Europe a du poids sinon nous ne gênerions pas autant les Etats Unis d'Amérique, où le bon Californien de base ne sait même pas où situer la France...Paris un peu et encore!!
Si l'Europe , se bâtit sur des idées libérales c'est parce que les Français dans une alternance aveugle mettent au pouvoir des hommes comme le Président actuel qui ne s'est pas assis dans le fauteuil contre la volonté démocratique .
Alors oui moi aussi j'en appelle aux vrais républicains, laïque et si possible défendant des valeurs où l'homme est honoré car au centre de son économie. C'est à dire aussi, une politique qui ne soit ni xénophobe , ni raciste et qui ne se bâtira pas contre la richesse d'échanges avec d'autres cultures arrivés chez elle.
Je ne sais pas à quelle politique arabe vous faites allusion. Peut-être visiez vous celle de De Gaulle quand il abandonna l'Algérie à son triste sort? Où bien la politique qui consiste à osciller entre les Palestiniens et les Israéliens en fonction des crises pétrolières.
Moi j'appelle surtout les jeunes, ceux qui s'appuieront sur nos valeurs et non sur nos expériences passées, pour bâtir leur projet d'avenir à prendre toutes les initiatives qui construiront leur avenir. JP Chevènement enrichit leurs réflexions à un haut degré du sens de responsabilité. Et pour ma part je pense qu'il nourrit toujours une réflexion de gauche.
Pour moi les jeunes ce ne sont pas seulement ceux qui paierons nos retraites mais ceux qui bâtiront un monde sans frontière et respecté par le rayonnement de notre culture qui certes, n'est plus exclusivement symbolisé par l'industrie de nos 2 CV.
GIBET

11.Posté par patrick lenormand le 21/11/2010 21:08
Surprenant votre commentaire !
Juste 2 exemples :
-" Et l'Europe a du poids sinon nous ne gênerions pas autant les Etats Unis d'Amérique, où le bon Californien de base ne sait même pas où situer la France...Paris un peu et encore!! "
C'est la premiere que j'entends dire que L'U.E. gène les U.S.A !
- "Si l'Europe , se bâtit sur des idées libérales c'est parce que les Français dans une alternance aveugle mettent au pouvoir des hommes comme le Président actuel qui ne s'est pas assis dans le fauteuil contre la volonté démocratique"
Sérieusement vous croyez vraiment que les idées libérales contenues par les traités européens (27 pays..). dépendent d'un président français ???
Enfin "Pour moi les jeunes ce ne sont pas seulement ceux qui paierons nos retraites mais ceux qui bâtiront un monde sans frontière "
Si, si vous êtes un grand optimiste (l'age n'a rien à voir à cela..)...
Mais c'est bien !

12.Posté par Joël BOSSARD le 22/11/2010 11:25
GIBET
Si c'est la première fois que vous entendez dire que l'Europe gêne les USA c'est que vous ne suivez pas vraiment les discussions sur la politique monétaire et les initiatives prises entre l'Europe, la chine et l'Arabie Saoudite pour remettre en cause le paiement des matières énergétiques en dollars.
Le dollars sous évalué est un handicap qui ne peut plus qualifier une monnaie socle. Cette monnaie ne gêne pas le Yuan chinois qui est elle même une monnaie autonome non négociable dont la sous évaluation est aussi un grave handicap économique.
La Chine tue le marché extérieur américain avec sa monnaie sous évaluée et le dollars essaie d'y répondre par une sous évaluation à son tour. Pour "rééquilibrer" les comptes sino américains la chine achète des tombereaux de bons du trésors américains. Ce fonctionnement spéculatif tue le marché européen et seul le poids de l'Europe unie peut y faire face. D'où les initiatives de l'Europe contre le dollars américains, la monnaie chinoise étant inattaquable sauf dans une démarche protectionniste qui nous coûterait tellement cher que nous ne pouvons pas la tenter.
Les USA savent que l'éléphant aux pieds d'argile ce sont eux!!
Les démarches libérales ne sont pas le fait d'un Président français mais la surenchère ultra libérale actuelle est largement liée au fait que la démocratie française a choisi d'asseoir dans ce fauteuil Nicolas Sarkozy.
Aujourd'hui les frontières linguistiques, les multiples parlements régionaux sont en train de tuer la Belgique et c'est ce que certains partis préconisent de manière aveugle pour la France.
Si la France avait conservé le franc elles serait incapable de faire front à la guerre monétaire que les deux plus grandes puissances économiques du monde se livrent. Si la France s'était recroquevillée sur ses particularismes provinciaux seules ses provinces les plus riches pourraient se faire entendre d'une petite voix contre des pays d'Europe comme l'Allemagne. Si des accords ne régulent pas l'ensemble du marché mondial dans une mondialisation qui s'imposera à l'insu des peuples, le poids Asiatique tuera la vieille Europe.
Les enjeux et les risques sont là ...pas dans la perte d'une culture riche de plusieurs siècles de résistance et qui tiendra contre des marginaux islamistes.
"Quand le sage montre la lune l'idiot regarde le doigt"

13.Posté par patrick lenormand le 22/11/2010 23:54
Je ne vais pas vous répondre point par point..
Visiblement cela ne servirait à rien et je ne suis pas si idiot que cela ..
Seulement 2 remarques "générales" en considérant que vous êtes un sympathisant MRC :
- Je pensais que vous aviez plus confiance que celà en notre pays... (vous verrez bientôt comment l'euro nous protège...)
- Je me rappelle des discours de JP Chevenement en 2002 (pour qui j'ai voté) .. Qu'en reste-t-il ?

14.Posté par Joël BOSSARD le 23/11/2010 02:14
GIBET
Moi j'ai répondu à vos interpellations. Je crois à la France mais pas isolée du reste du monde. Je ne sais pas à quel discours de Jean Pierre Chevènement vous faites allusion.. et qui serait trahi par mes propos?
GIBET

15.Posté par bernard decome le 23/11/2010 19:13
Aujourd’hui certains hommes politiques au plus haut niveau de l’état nous donnent un spectacle affligeant. Je ne dis pas tous les hommes politiques si non je me mettrais au niveau de LEPEN qui prétend qu’ils sont tous pourris, sauf lui bien sûr. Il est vrai qu’avec l’affaire WOERTH-BETTANCOURT et celle de Karachi, les citoyens pourraient avoir la tentation de généraliser. La droite se débat avec les deux affaires citées ci-dessus. Elle essaie comme nous l’avons vu de ‘’mettre le couvercle sur la marmite’’ en confiant à des juges à la botte, des enquêtes dont la sensibilité pourrait faire vaciller le pouvoir. Grace à un sursaut de la magistrature, l’affaire WOERTH-BETTANCOUR T a été délocalisée. Pour l’attentat de Karachi il est à souhaiter que le juge d’instruction ne soit pas dessaisi, c’est sans doute une solution que certains doivent envisager pour étouffer le scandale. Tout ceci est très grave, mais s’il n’y avait que les magouilles, les coups tordus les arnaques et les mensonges, -ce qui est déjà beaucoup et j’en oublie- il y a aussi la conduite des affaires de l’état. Mais que faut-il faire pour arrêter la dégringolade de la France ?rnD’abord, une urgence, renvoyer SARKOSY à ses chères études, il a assez fait de mal à notre pays. Changer le président de la République ? Oui ! Celui que nous avons est le pire que la droite ait pu produire dans cette cinquième République. Cela ne suffirait pas. Aujourd’hui, ce qu’il faut également changer –les Français commencent à y voir plus clair- c’est l’Europe libérale voulu et construite par les libéraux avec la complicité du PS. Rappelons, le référendum sur Maastricht, celui sur la constitution européenne et pour couronner le tout l’abstention lors du congrès de Versailles sur le traité de Lisbonne privant les français de leur NON au référendum de 2005. Après Maastricht, les socialistes devaient bien s’imaginer que la gauche ne reviendrait plus au pouvoir. Je veux parler bien sûr d’une vraie gauche et non d’une social-démocratie prête à toutes les compromissions avec les libéraux. rnQue pourrait faire un président socialiste dont la politique serait dictée par Bruxelles et la BCE présidée par M.TRICHET ? Pour ma part, je n’attends rien d’autre d’un candidat PS qu’il nous débarrasse de N.S Il est vrai que si JPC était candidat l’espoir renaîtrait chez les Français. Leur perplexité est due à cette situation qui ne leur laisse pas entrevoir une issue favorable pour eux. Je suis persuadé que JPC aurait la volonté de faire accepter des changements au niveau de l’Europe pour qu’elle devienne vivable. Il aurait à n’en pas douter le soutient de beaucoup de pays parmi les 27 membres de la communauté dont beaucoup souffrent et ne veulent pas connaître le sort de la Grèce et de l’Irlande.rn

16.Posté par Joël BOSSARD le 23/11/2010 19:32
GIBET
Je partage totalement votre analyse (y compris sur la forme actuelle du socialisme) et votre conclusion concernant JPC.
GIBET

17.Posté par Antoine BLERANCOURT le 13/12/2010 09:56
Le temps est venu de rassembler les républicains des deux rives car le clivage droite/gauche est dépassé et ne correspond plus aux nécessités de notre temps. L'indépendance nationale et la souveraineté de la France et par conséquent le changement d'Europe constituent, à mon sens, les urgences qui appellent le rassemblement des hommes de bonne volonté. En effet, notre pays vit certes une crise de confiance mais, faute de grand dessein, il subit cruellement une crise du sens. Redonner la fierté aux français pour qu'ils puissent écrire à nouveau "le roman de l'énergie nationale" telle est la seule ambition qui vaille.
Chevénement et Dupont-Aignan tirent les mêmes conclusions de la situation politique dans laquelle est enfermé notre pays. Le Président de la République et le Président du FMI sont les représentants des élites mondialiséees : que peut-on attendre d'eux ? Rien.
Oui, la crise majeure arrive, elle se rapproche, elle gronde, nous le sentons, là où nous sommes. De cette crise inéluctable naitra une génération d'hommes nouveaux, pour le meilleur ou pour le pire.
Sans 1940, pas de Général de Gaulle ! Alors oui, il est temps que les républicains s'unissent dans l'intérêt de la France, des français et pour le sursaut national.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @Place_Beauvau: La Fondation de l'#Islam de 🇫🇷 soutient des projets culturels et éducatifs pr une meilleure connaissance de la religion…
Jeudi 8 Décembre - 15:00
RT @Place_Beauvau: [Communiqué] @BrunoLeRoux salue le lancement de la Fondation de l'Islam de France. https://t.co/E662y8efkL
Jeudi 8 Décembre - 14:09
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04

Abonnez-vous à la newsletter