Actualités

Chevènement à Hollande: gare à un éloignement des couches populaires


Dépêche AFP, mercredi 14 décembre 2011, 13h00.


Chevènement à Hollande: gare à un éloignement des couches populaires
Jean-Pierre Chevènement, candidat MRC à la présidentielle, a, dans une interview au Monde, mis en garde mercredi François Hollande contre un éloignement des couches populaires comme celui qui s'était creusé, à ses yeux, avec Lionel Jospin.

Comme le Monde daté de jeudi lui fait observer qu'il ménage beaucoup plus le candidat PS de 2012 que celui de 2002, le sénateur de Belfort observe, à propos de M. Hollande: "il tient compte d'une crise qui, malheureusement, a validé mes analyses de 2002".

"Le plus grand danger pour lui serait de laisser se recréer la même distance qui s'était creusée avec les couches populaires", avertit-il.

"Dix millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté. Beaucoup d'autres sont inquiets pour l'avenir de leurs enfants et aspirent à la sécurité sous toutes ses formes. Ces Français-là, on ne peut se contenter de les traiter de beaufs", argumente l'ancien ministre.

Il assure avoir déjà réuni 300 promesses de signatures de parrainage, sur les 500 requises pour participer à la course présidentielle.


Mots-clés : 2012, françois hollande
Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 14 Décembre 2011 à 16:02 | Lu 2646 fois



1.Posté par Socio DÉMO le 16/12/2011 10:25
Réciproquement et rétrospectivement, il n'est pas certain que M. Hollande ait "validé" toutes les actions de M. Chevènement en 2002.

2.Posté par Thierry MERLAUD le 16/12/2011 11:37
Combien d'ouvriers ou d'employés à la tête du Parti Socialiste ?
Ceux sont toujours les mêmes qui dirigent .
C'est à dire une majorité de gens exerçant des professions libérales, des énarques ou de culture universitaire et qui ne veulent rien changer au système puisque tout va bien pour eux. L'essentiel étant de faire sa petite affaire pour soi et ses amis, d'être reconnu et de profiter un maximum, d'où les dérives insupportables qui se découvrent. Finalement, ces gens là, issus tous du même milieu et qui se connaissent bien dans leur parisianisme ambiant, se dispersent dans un choix politique à des fins personnelles en usant de manipulations intellectuelles et de démagogie pour mieux capter leurs futurs électeurs.
On comprend, pourquoi, certaines élites socialistes en autres, tancent le monde ouvrier d'un monde de beaufs !
Forcément c'est pas le même monde et donc pas le même combat
Il y a un grave désiquilibre de classe et de non-représentation des couches populaires au PS.
Ce qui fait dire que voter PS ou UMP, cela revient à la même chose.
J'ai la certitude que cette classe de privilégiés font de la politique avant tout pour briller leur personne au soleil du pouvoir et maintenir un couvercle sur les cris et lourds silences de ceux d'en bas. Es-ce que je me trompe ?

3.Posté par Socio DÉMO le 16/12/2011 12:19
En démocratie, c'est l'électeur qui a toujours raison.

4.Posté par Gérard Beillard le 17/12/2011 11:45
Facebook
JP-Chevènement a tout à fait raison.


5.Posté par Yves MARCEL le 02/01/2012 22:48
Mais pour être complet, quelle est la part des ouvriers et autres couches populaires au MRC ? Si le PS ne les a certes pas encore reconquises, il faut bien reconnaitre que le MRC non plus. Pour beaucoup c'est toute la gauche qui est devenue sourde depuis Mitterrand aux attentes du peuple. On leur a vendu de l'Europe et de la mondialisation à tout va, de la société de consommation à tout va, du made in china à tout va on a liquidé l'industrie autant sous la gauche que sous la droite, y compris les gouvernements où JPC a été ministre. Alors si certains font aujourd'hui la fine bouche devant Hollande je n'oublie pas le 21 avril 2002 non plus et qu'on en a pris alors pour 10 ans de droite. Est-ce qu'on se rend compte de ce que serait la réélection de Sarkozy ? Tout ce qui est dit aujourd'hui à gauche pour affaiblir Hollande c'est jouer en réalité contre son camp, il n'y a qu'à entendre comment toutes les petites phrases de JPC ou de Mélenchon, voire même de Aubry et Fabius sont reprises par la droite. Cela ne grandit pas vraiment leurs auteurs, alors que je n'ait pas entendu Hollande critiquer de la sorte aucun de ceux que je viens de citer. Il a raison car c'est un rassemblement de toute la gauche (et au-delà) dont la France a l'urgent besoin pour changer de chemin.

Et çà je suis sûr que le peuple le perçois bien mieux et bien plus vite que bien des élites qui se disputent pour diriger la gauche, au prix souvent de l'avoir fait perdre. Alors, si on ne veut pas se "couper du peuple", il faut rapidement une UNION DE LA GAUCHE pour préparer une alternance crédible et DURABLE qui puisse profondément transformer le pays dans la durée. J'espère que JP Chevènement saura en redevenir un artisan convaincu le plus vite possible.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter