Actualités

Belfort: Chevènement pour un «rassemblement» des 2 listes de gauche au 2e tour


Dépêche AFP, lundi 3 mars 2008, 17h52.


Belfort: Chevènement pour un «rassemblement» des 2 listes de gauche au 2e tour
Jean-Pierre Chevènement a affirmé lundi que le candidat "dissident" PS à Belfort, qui se présente contre le maire sortant MRC, a pris le "risque" de casser la dynamique à gauche et a appelé à "un rassemblement" au second tour pour éviter que la ville bascule à droite.
Le socialiste Bruno Kern s'est présenté aux municipales à Belfort- malgré l'avis défavorable de la direction nationale du PS- contre Etienne Butzbach, successeur de M. Chevènement. Après sa lourde défaite aux législatives de juin, l'ancien ministre, maire de Belfort depuis 1983, avait démissionné de son mandat, laissant la place à son adjoint.
"C'est un risque que les socialistes locaux ont pris, le risque que la dynamique ne soit pas au rendez-vous", a affirmé à l'AFP le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC).
Se disant toutefois "optimiste" sur les chances de son successeur, M. Chevènement propose "un rassemblement des deux listes de gauche au second tour, autour de M. Butzbach, pour battre Damien Meslot", député et tête de liste UMP.
Deux conseillers sortants PS et une vice-présidente socialiste de la communauté d'agglomération ont rejoint la liste que conduit M. Butzbach (qui comprend le PCF, des écologistes indépendants et Lutte ouvrière).
Bruno Le Roux, responsable national PS aux élections, a déclaré lundi à l'AFP que "ce n'est pas la ville où on pouvait se permettre la division".
Les derniers scrutins dans le territoire de Belfort étaient favorables à la droite: à la présidentielle Nicolas Sarkozy était arrivé en tête avec 54,84%, contre 45,16% pour Ségolène Royal. Aux législatives, l'UMP a conservé ses deux sièges: Damien Meslot (58,6% des voix) et Michel Zumkeller qui avec 54,4%, avait battu pour la seconde fois M. Chevènement.
M. Kern (à la tête d'une liste qui comprend outre des socialistes, des Verts et le PRG) a souligné lundi auprès de l'AFP que au PS national, on le lui avait "pas demandé" de se retirer. Le PS soutient officiellement le maire sortant, mais n'a pas exclu son challenger pour dissidence.
M. Kern qui a reçu le soutien du député socialiste du Doubs Pierre Moscovici, assure: "de toute façon, il y aura fusion des listes au second tour, ce n'est pas la peine d'entrer dans une sanction".
Dans une lettre adressée mi-février à M. Chevènement, le Premier secrétaire du PS François Hollande s'était dit "prêt à venir à Belfort entre les deux tours pour permettre le rassemblement de la gauche".
A droite aussi, deux listes sont en présence: celle de Damien Meslot et une autre conduite par Christophe Grudler (divers-droite) soutenue par le MoDem.


Mots-clés : belfort, butzbach, municipales
Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 3 Mars 2008 à 20:06 | Lu 6296 fois



1.Posté par Claire Strime le 05/03/2008 11:32
"Surprises" lors de l'entre 2 tours???:

Delanoë répond à l'offre du Modem
Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a répondu au partenariat proposé la veille par Marielle de Sarnez pour les municipales en estimant que l'équipe du MoDem dans la capitale faisait preuve "d'un peu trop d'habileté tactique et de contradiction".
"J'apprécie l'évolution de cette équipe MoDem de Paris. Simplement je constate que depuis des semaines je leur suggère la clarté et que c'est sous ma pression qu'ils évoluent un peu", a déclaré M. Delanoë sur i-Télé.
"Je vois encore quand même un peu trop d'habileté tactique et de contradiction dans l'équipe MoDem Paris", a-t-il ajouté faisant allusion à l'attitude de certaines têtes de liste, notamment Jean Peyrelevade dans le XVIe "qui dénigre notre ambition économique" ou Corinne Le Page, dans le XIIe, qui "dit des choses qui m'inquiètent" pour lutter contre la pollution automobile.
Hier soir, la candidate MoDem à la mairie de Paris a lancé lors d'un meeting: "nous sommes la seule offre politique nouvelle parce que nous acceptons de sortir de la guerre de tranchées d'un camp contre l'autre". "Nous avons été plus proches de Bertrand Delanoë comme maire de Paris" que de son prédécesseur Jean Tiberi (UMP), avait-elle ajouté.
Source : AFP

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter