Actualités

Appel du magazine Marianne : Pour une vigilance républicaine


Jean-Pierre Chevènement fait partie des signataires de l'appel lancé par l'hebdomadaire Marianne et publié dans le numéro 565 du samedi 16 février.


Appel du magazine Marianne : Pour une vigilance républicaine
Les soussignés se réclament de sensibilités très diverses, et ils ont sur un certain nombre de sujets importants des positions très différentes, mais ils ont malgré tout en commun un certain nombre de convictions et de valeurs qu'ils entendent réaffirmer.

- Leur attachement au principe républicain et, en conséquence, leur refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective.

- Leur attachement aux fondamentaux d'une laïcité ferme et tolérante, gage de la paix civile.

- Leur attachement à l'indépendance de la presse et au pluralisme de l'information.

- Leur attachement aux grandes options qui ont guidé, depuis cinquante ans, au-delà des clivages partisans, une politique étrangère digne, attachée à la défense du droit des peuples et soucieuse de préserver l'indépendance nationale et de construire une Europe propre à relever les défis du XXIè siècle.

Au-delà de leurs divergences, les soussignés tiennent à rappeler leur engagement à défendre, séparément ou ensemble, ces impératifs, comme toujours cela fut fait au cours de l'Histoire de la République.

Signataires :
Pierre Lefranc, ancien chef de cabinet du Général de Gaulle, administrateur de la Fondation Charles de Gaulle
Dominique de Villepin, ancien Premier ministre
Ségolène Royal, ancienne ministre, Présidente de la région Poitou-Charentes
François Bayrou, ancien ministre, député des Pyrénées-Atlantiques,
Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre
Corinne Lepage, ancienne ministre
Nicolas Dupont-AIgnan, député de l'Essonne
Bertrand Delanoë, maire de Paris
Maurice Leroy, député de Loir-et-Cher
Nöel Mamère, député de la Gironde
Jean-Christophe Lagarde, député de la Seine-Saint-Denis
Marielle de Sarnez, conseillère de Paris
André Gérin, député du Rhône
Arnaud Montebourg, député de la Saône-et-Loire
Jacqueline Gourault, sénatrice du Loir-et-Loire
Jean-Pierre Brard, député de la Seine-Saint-Denis
Jean-Paul Bled, président des Cercles universitaires d'études et de recherches gauliennes


Mots-clés : appel, marianne
Rédigé par Chevenement.fr le Vendredi 15 Février 2008 à 22:57 | Lu 9641 fois



1.Posté par Hélène le 16/02/2008 09:04
Lorsque une grande cause l'exige, on trouve toujours un grand rassemblement des Femmes et Hommes Politiques debouts, prêts à la défendre.

Je savais que les Français n'étaient pas seuls à défendre leur pays, il manquait seulement des voix unis pour mieux les faire entendre.

2.Posté par Simon Archipenko le 16/02/2008 10:26
Nous nous joignons à cet appel républicain. Que cet appel soit aussi un appel à la mobilisation pour un nouveau Valmy!

Simon Archipenko
Président de Voltaire République


http://voltaire.republique.over-blog.com/

3.Posté par Maillet le 16/02/2008 12:45
Il est grand temps de se mobiliser contre le roitelet et sa cour pour défendre nos valeurs républicaines et démocratiques

4.Posté par marie-anne le 16/02/2008 13:18
Je ne peux que me réjouir de ce qui se passe au niveau de l'appel pour la vigilance républicaine.
Les français vont-ils en fin se rassembler sur les valeurs républicaines qui fondent nos institutions? C'est ce qui peut arriver de mieux au pays: une réflexion sur ces valeurs là. u[Le cadre ]ude cette reflexion est encore à définir . Nous espérons que des reflexions seront menées dans ce sens là dans les mois et semaines à venir.
marie-anne

5.Posté par DAGNET Jean Yves le 16/02/2008 14:02
Cet appel est salutaire. Je signe sans hésiter.

6.Posté par raillot le 16/02/2008 20:16
Enfin une réaction républicaine à la dérive totalitaire du roitelet et de ses éminences grises.....Les français doivent se rassembler sur les valeurs républicaines.......

un papy en colére.

7.Posté par Pascal OLIVIER le 16/02/2008 22:57
C'est bien mais je suis déçu par la formulation "une laïcité ferme et tolérante".

J'aurais préféré les termes de le déclaration du groupe de liaison et d'échange de la gauche et des écologistes du 22 janvier dernier :

" Cette valeur de liberté ( la laïcité ) n'a pas plus besoin de qualificatif réducteur que les valeurs de la République portées aux frontons de nos édifices publics."

8.Posté par LE GALL Hervé le 16/02/2008 23:12
Il faudrait que cette initiative de salut public soit relayée à la base par des pétitions, par des actions auprès des candidats aux municipales, pour leur demander de prendre position explicitement par rapport à l'appel des 17. car comme on le voit il y a sur ces questions un clivage à droite.
On peut encore gagner la bataille politique contre l'intégration de notre défense nationale à l'OTAN c'est à dire sous commandement américain.
On peut aussi sauver la laîcité française grâce à ce front communavec les villepinistes et une partie du nouveau centre; ça serait un premier coup d'arrèt à la liquidation de près de deux siècles de république française.....En attendant d'autres batailles.

Vive l'appel du 14/02/08, je commençais à désespérer.


9.Posté par madiot nicole le 16/02/2008 23:26
ok pour signer l'appel

10.Posté par ARNARDI ROGER le 16/02/2008 23:41
"" Les fondamentaux d'une laïcité ferme et tolérante; qu'est-ce que cela veut dire ? "" Pas très musclée cette déclaration qui n'est en fait qu'une non déclaration. Il est évident que ceux qui construisent des lieux de culte quand ils sont au pouvoir sont quelque peu gênés pour faire des déclarations qui tiennent la route sur la laïcité . Il y
aurait une mosquée à Belfort à côté de la citadelle qui ne doit rien aux principes de la laïcité.
roger ARNARDI

11.Posté par bayrou-fan le 17/02/2008 13:30
comme il est dommage que françois bayrou n'est pas été elu a la place de ...
lui seul aurait pu federer tout cela vos sensibiltés de gauche diverses et variées je suis de ceux qui a voté pour segolene au 2nd tour mais je suis plus un bayrou fan mais pas specialement de son parti seul les hommes et femmes m'interesse pas les appareils
juste une question
il y a eu la denazification
il y a eu la destalinisation
c'est pour quand la desarkozyfication du pays
sommes nous encore en democratie et en republique avons nous encore le droit a l'expression, le droit de l'ouvrir ou doit on rouvrir les camps et le goulag car nous ne plaisons pas a ...
il y a une autre france en zone libre qui va de bayrou a besancenot cette france doit se federer s'unir et se faire entendre au dela de tout clivages

alors bougez vous avant qu'il ne soit trop tard
monsieur le belfortin je vous salue

12.Posté par Claire Strime le 18/02/2008 09:20
Je reste partagée sur la portée d'un tel appel...Sur la "politique étrangère digne" j'attends de voir les réxtions de chacun(e) face à l'acte de piraterie contre le droit international qu'est la proclamation unilatérale hors ONU de l'indépendance du Kosovo.
Et puis n'est-il pas trop tôt pour tourner la page du combat républicain pour 1 référendum?
Les verts sont une formation qui n'a eu de cesse d'encourager le communautarisme, mais bon attendons de voir comment M.Mamère va être reçu par ses ami(e)s pour qui JPC et NDA sont le diable.
Et puis M.Delanoë organise à Paris un véritable festival de tous les communautarismes possibles et imaginables.
Donc si c'est un pavé dans la mare antirépublicaine tant mieux mais ce ne doit pas rester un coup sans lendemains.

13.Posté par rajeev le 18/02/2008 10:39
Sur France Inter ce matin, Ségolène Royal a dit des choses très justes sur la République et sur la méthode Sarkozy..
Mais sur le Kosovo, elle a estimé que l'indépendance allait "dans le bon sens !" . Elle n'a formulé aucune réserve ni sur la violation du droit international ni sur la précipitation de la France pour reconnaître cette indépendance.
L'appel du 14 février trouve ainsi ses limites.
Rajeev

14.Posté par Michel Joblot le 18/02/2008 12:39
En dix minutes sur France Inter, Ségolène ROYAL a accompli la prouesse de bafouer 2 fois le texte qu'elle a signé. Elle a déclaré que "la laïcité c'était le respect de toute les religions" (conception américaine de la laïcité ; la laîcité à la française c'est Loi de 1905 : article 1 La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes ; Article 2 : La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. ) et que l'indépendance du KOSOVO était "une bonne nouvelle" et qu'elle allait demander à l'Union Européenne d'accélérer l'adhesion du KOSOVO et de la SERBIE!!
C'est affligeant!
Au fait, sur ces deux point, quelles sont les positions de MAMERE ou DELANOE?
Je crois que Jean-Pierre Chevenement, à ce stade de désolation politique, devrait se contenter de dire sa vérité, quitte à prêcher dans le désert (mais au moins l'histoire pourra dire que tous n'avait pas sombrer) plutôt que de continuer à se commetre avec des personnages indignes de la France.

15.Posté par Ratafee le 18/02/2008 14:23
Monsieur Chevènement,

Pourquoi signer ce texte à l'eau tiède qui rejoue pour la énième fois sous le Cinquième République le coup de la monarchie républicaine.
Ce texte est d'une mollesse centriste et l'attelage des signataires hétéroclite.
Quant à la rhétorique de la vigilance, c'est la camelote des "antifascistes" pas des républicains.
Il faut que vous existiez mais en signant n'importe quoi avec n'importe qui !

16.Posté par Claire Strime le 18/02/2008 16:06
"Peu importe que le chat soit noir ou blanc, pourvu qu'il attrape la souris." (Deng Xiaoping citant plus ou moins exactement Confucius).

Attendons un peu pour voir si la cible aura été atteinte. En tout cas cette simple pétition énerve l'UMP (et M.Leroy a presque fait amende honorable).
Sous le strass et les paillettes de Delanoë il y a les communautarismes (divers et variés) et les subventions aux crèches loubavitchs par ex. Attendons ce qu'il dira du Kosovo...et la réaction de BHL (qui ne manquera pas d'arriver) à cette pétition.

17.Posté par Ratafee le 18/02/2008 18:36
Oui, les réactions de l'UMP sont grotesques, ils l'ont pris comme un défi: qui sera le plus grotesque ?

Un quarteron d'élus, pas tous recommendable, reproche au président d'hyper-présider (expression à la mode l'été dernier) au moment où l'opinion lui repproche de ne pas présider et de s'occuper de sa vie privée.

Cet appel est en décalage total avec la situation politique comme avec l'attitude de Sarkozy qui mine la République mais par d'autres voies..

Ce texte rappelle aussi que l'invocation des valeurs républicaines est un exercice accessible à tous (la liste des signataires...), donc désormais totalement inaudible.

18.Posté par inderweltsein le 18/02/2008 19:37
Et le serpent Apathie d'affirmer que vous ne représentez personne..
Et nous, nous n'existons pas?

Mais qui est-il ce monsieur ?

19.Posté par Aurélien Plancher le 18/02/2008 23:30
Belle initiative, mais que faisiez-vous alors au dîner du CRIF le 13 février dernier ? Irez-vous aussi à celui du CRAN ? Au congrès de l'UOIF ? Et oui, tant qu'à faire, autant pousser la logique jusqu'au bout !

Non, on ne peut pas d'un côté combattre le communautarisme, promouvoir la laïcité, et de l'autre "fréquenter l'infréquentable".

20.Posté par Claire Strime le 19/02/2008 10:12
On pourra toujours arguer qu'il y eut des voix républicaines parmi les dirigeants du CRIF, qui ont pris la juste mesure de la proposition morbide de M.Sarkozy (et des dangers induits d'enfermement victimaire et communautaire).
Les autorités municipales parisiennes, depuis longtemps (M.Delanoë n'en est nullement l'initiateur) ont favorisé depuis longtemps clientélisme et communautarisme. Le "+" de Delanoë c'est la multiplication des subventions aux associations ghettoïsantes (par ex assocs sportives réservées aux homosexuels) et la tentative d'utilisation stratégique de ce phénomène pour des ambitions politiques nationales (là aussi il n'est pas le seul mais c'est la véritable constance de son discours politique souvent insipide et attrape-tout). Là est le danger.

21.Posté par Hélène le 19/02/2008 15:40
bon, force est de constater que cet appel et ses signataires ne laissent pas indifférent ...

En réalité ce qui compte pour moi, c'est que dans ce foutu pays, quelques uns aient encore la motivation pour "l'ouvrir" ...

JF Kahn en qualité de journaliste, fonce droit devant et sauve l'esprit de la profession,
JP Chevènement est sur tous les fronts, depuis des mois et des mois,
je n'oublierai pas son combat pour le TUE, et j'apprécie ses positions sur le Kosovo,
D Galouzeau de Villepin malgré ses démélées avec les juges se montre plutôt courageux, et à sa manière détricote la toile d'araignée, etc. etc.
Bon, peu importe les motivations car pour l'instant j'entend ce qui me convient à travers leurs voix.

22.Posté par Instit le 19/02/2008 17:11
Plus que le communautarisme, le danger principal est la mainmise de la nouvelle aristocratie sur la France. Lionel Jospin a été Premier ministre de 1997 à 2002. Après sa rouste du 21 avril 2002, il abandonne la politique et écrit un livre : " Le monde tel que je le vois ". Page 162, il écrit que dans la réalité, la France est dirigée par une nouvelle aristocratie. Ce sont ses propres termes. La nouvelle aristocratie.

« L’un des traits les plus originaux de la période, dans le champ des structures sociales, et qui est aussi l’un des plus troublants, est l’émergence d’un nouveau groupe dominant. Bien qu’il soit d’un type récent, il tend à emprunter certains traits des anciennes aristocraties. La France est bien moins républicaine qu’elle ne le proclame. Les inégalités sont nombreuses chez nous et les traces des mentalités issues des longs siècles de l’Ancien Régime restent patentes. Pensons au corporatisme, fréquent dans le monde syndical, ou au féodalisme, qui imprègne les comportements de certains hommes politiques et encombre le vocabulaire médiatique. Ah, ce mot de « fief » mis à toutes les sauces ! Nous nous voulons pourtant les héritiers des révolutions françaises et nous sommes imprégnés par la culture d’égalité. Le terme n’est-il pas au cœur de notre devise nationale ?

Or le retournement opéré par cette nouvelle caste touche aux principes comme aux comportements. Sur le plan des principes, elle affirme le caractère fécond de l’inégalité. Elle n’entend pas protéger ses privilèges en se tenant prudemment sur la défensive. Elle est sûre de ses droits et elle en revendique de nouveaux. Pourquoi se prend-elle pour une aristocratie ? Parce qu’elle s’affirme d’une essence différente. D’où émerge-t-elle ? D’une alliance implicite entre des grands dirigeants d’entreprise, des financiers, des cadres élevés de l’industrie et des services, certains hauts fonctionnaires de l’Etat et des privilégiés des médias.

Tout en invoquant le modernisme et sous prétexte d’adaptation à l’époque, ce groupe opère un retour en arrière pour adopter une vision des rapports sociaux qui s’inspire d’un passé lointain, dans le sens où il distingue totalement son sort de celui des autres. Il est en quelque sorte le nouveau « groupe de prestige » (pour parler comme Max Weber) du monde moderne. Ce groupe enjoint aux autres catégories sociales de faire des sacrifices, au nom de la compétition mondiale ou de l’équilibre de l’économie, mais ne consent pour lui-même à aucun effort ou renoncement et ne conçoit même pas que la question se pose. Le discours des représentants de ce groupe oscille constamment entre l’insensibilité sociale et la bonne conscience idéologique.

Naturellement, ce groupe de privilégiés ne peut être simplement assimilé aux anciennes aristocraties : il ne fonde pas son essence distincte et ses droits particuliers sur le sang, le droit divin ou la tradition. Il ne méconnaît pas les privilèges de la naissance et d’aucuns savent cultiver leur généalogie, mais, dans le discours public, il se réclame avant tout de la rationalité économique et de l’« efficacité ». Bref, il a la raison pour lui.

Méthodiquement, il explique pourquoi les salariés doivent renoncer à tout excès d’espérance. Il faut inévitablement réduire les coûts de production face à la compétition mondiale et aux pays à bas salaires. Il faut réduire la taille de l’Etat-providence pour diminuer les frais généraux de la nation. Le tout, nécessairement, pesant sur les salaires, l’intensité du travail et la protection sociale de la masse des salariés petits et moyens. Bien sûr, il peut venir à l’esprit de demander à ces chantres du sacrifice ce qu’ils sont prêts, pour les besoins de la bataille économique, à concéder eux-mêmes : sur leurs profits, sur des salaires très élevés, sur leur propre temps de travail, sur leurs nombreux avantages secondaires, sur leurs retraites spectaculaires ou leurs indemnités fastueuses en cas de départ. Mais la rationalité économique a réponse à tout. On ne saurait toucher aux profits, imposer davantage le capital, limiter les salaires extravagants sans décourager les initiatives et paralyser les énergies créatrices, sans provoquer des désinvestissements et des délocalisations d’entreprises ou encore sans entraîner des fuites de cerveaux ou de talents. Des tentations aussi fâcheuses seraient antiéconomiques et nuiraient finalement à tous. Elles ne sauraient donc être envisagées.

Bien des membres des catégories professionnelles ou des milieux d’où émane ce nouveau groupe privilégié ont une conception de leur place et de leur rôle plus classique, moins avide et moins arrogante. Il n’empêche : ce groupe a une perception aiguë de ses intérêts. Si la conscience de classe s’est émoussée ailleurs, ce n’est pas le cas pour cette sorte de caste, qui mêle les habitudes de l’ancienne bourgeoisie et les réflexes neufs d’une couche conquérante. Elle défend systématiquement et sans la moindre vergogne ses intérêts. Elle le fait directement à travers ses représentants, ainsi que l’a montré le cours offensif que l’ancien président du MEDEF a imprimé à ce qui fut le Conseil national du patronat français.

Cette nouvelle « aristocratie » sait aussi faire prendre en compte ses intérêts par d’autres. A la différence des pays où existent des groupes de presse autonomes qui tirent leur richesse et leur développement de leur métier lui-même, nombre de médias audiovisuels ou de la presse écrite sont possédés en France par de grands groupes industriels (Bouygues, Lagardère, Dassault…) ou bien ont ouvert largement leur capital à des groupes économiques ou financiers. On se doute que ces médias – au-delà des choix des journalistes eux-mêmes – sont globalement sensibles à l’idéologie et la mentalité de ces milieux, et en diffusent largement les arguments dans le public. Ainsi, quand l’influence n’est pas directe, elle s’exerce par imprégnation et identification.

De plus, cette catégorie sociale est peut-être la seule aujourd’hui à se vivre comme internationale, ce qui lui donne une vision spécifique de la mondialisation. Ce n’est pas qu’elle soit mieux structurée que d’autres. Après tout, il existe des organisations internationales de salariés, comme la Confédération européenne des syndicats. Mais ce groupe hégémonique a changé de culture par rapport à la bourgeoisie traditionnelle. La bourgeoisie ancienne était patriote, parfois nationaliste, en tout cas, en France, protectionniste. La nouvelle caste se veut internationale, voire transnationale. L’espace économique national n’est pas sa référence naturelle. Elle épouse au contraire l’univers et l’idéologie de la mondialisation capitaliste, car elle y trouve la justification de son existence et de ses exigences. La ramener à une meilleure conception de son utilité sociale et à ses devoirs nationaux est une urgente nécessité pour l’équilibre de notre société, tant son comportement et ses privilèges scandaleux commencent à provoquer de la colère dans le pays. »

23.Posté par Hélène le 19/02/2008 20:24
@ instit

Analyse très lucide et refroidissante de la situation,
et de cette "nouvelle caste" dans les mains desquelles sont les peuples ...

Quant aux corporatismes inutile de préciser qu'ils sont depuis toujours, au minimum, la gangrène de notre pays,
quand ils ne prennent pas les chemins interdits par la loi et la morale.

24.Posté par michel arola le 20/02/2008 11:50
noël 2010, Sarkozy plus que contesté et désavoué depuis les émeutes du mois de mai 2008, instaure l'état d'urgence, les restau du coeur sont remplacés par les restau du christ, l'adhésion à une association cultuelle est rendue obligatoire pour tout un chacun, le nombre de caméras de surveillance a été multiplié par 1000, les riches sont toujours plus riche, les pauvres sont encore plus pauvre
la fracture sociale n'est plus un slogan mais une réalité qui empire de jour en jour,la voilence policiére n'a d'égal que la barbarie des bandes organisées .... "bel avenir pour nos enfants" mva

25.Posté par LE GALL Hervé le 20/02/2008 18:42
Cet appel est très utile car il pose les 4 bonnes questions :

Sur la pratique un peu spéciale de la fonction présidentielle par M SARKOSI

Sur L'avenir de la laîcité, et le sort que semble vouloir lui réserver notre président.

Sur La toute puissance des grands groupes industriels sur la presse nationale et la connivence de celle ci avec le pouvoir actuel ( voir le peu d'écho que les théses "pro référendum" ont eues dans les médias).

Sur la position très alignée "pro américaine" de la diplomatie française aujourd'hui.

Bien entendu chacun des signataires y apporte des réponses différentes, il ne s'agit pas d'un programme commun de gouvernement en préparation, mais il les élus ont le devoir de pointer du doigt les inflexions de doctrines à la tête de l'état.

Parce qu'on sait bien que certaines options peuvent être irrémédiables.

Il faut être vigilant parce qu'après l'escroquerie sur le "mini" traité, il nous prépare une "mini laîcité" et un "mini pied" dans l'OTAN.
Mine de rien !

Alors pour les désaccords avec SEGOLENE, DELANOE, BAYROU et VILLEPIN, chaque jour suffit sa peine, ils ne perdre rien à attendre.

26.Posté par LE GALL Hervé le 20/02/2008 18:52
Merci à "instit" pour l'extrait du livre de JOSPIN, très interressant, je vais peut être me mettre à lire du JOSPIN.

27.Posté par Claire Strime le 25/02/2008 09:41
Peut-être, pour éviter toute confusion, aurait-il simplement fallu respecter un "délai de viduité" de 40 jours (soit jusqu'aux municipales) après l'infämie de Versailles, avant de consentir à publier 1 texte réunissant partisans et adversaires du traité de Lisbonne?

28.Posté par Ferrier Noêlle le 25/02/2008 15:15
Instutrice honoraire de l'Education Nationale, je me suis toujours battue pour la laîcité qui est le fondement de notre république et de notre société Je suis en tout point d'accord avec l'appel du 14 février.

29.Posté par Claire Strime le 27/02/2008 17:29
"Enseignement de la Shoah : le projet de parrainage d'enfant "enterré", d'autres pistes étudiées
LEMONDE.FR avec AFP | 27.02.08 | 15h57 • Mis à jour le 27.02.08 | 16h01"

C'est possible!!! On peut faire reculer Sarkozy! Alors maintenant? 1 référendum sur le blocage des prix, la laïcité ou des "sujets de société"?

30.Posté par Claire Strime le 03/03/2008 15:36
Une administration qui demande des "certificats de religion" dûment estampillés...

http://20minutes.bondyblog.fr/news/les-egoutiers-musulmans-de-paris-sommes-de-prouver-leur-religion

31.Posté par Aurélien Plancher le 03/03/2008 18:07
A quand la religion inscrite sur la carte d'identité française ? A ce rythme là ...

32.Posté par stev le 25/01/2009 21:09
Il ne faut pas importer le conflit Israélo-palestinien en France. C'est que ce sont évertué à affirmer des gens responsables et vigilants, lorsqu'ils ont vu des jeunes basanés arborer keffieh et drapeaux palestiniens dans les rues de Paris. "L'importation du conflit" est-il un phénomène né du carnage de Gaza ? Pas sûr :


Manifestation organisée par le CRIF en... 1989

Alors, importation du conflit ? Solidarité ethnico-religieuse ? Réflexe communautaire incompatible avec l'idéal républicain ? Une dérive de quelques jeunes "issus de l'immigration" fanatisés par les mouvances islamo-gauchiste ?

Ou, plus simplement, y aurait-il de bonnes et de mauvaises manifestations de solidarité communautaire ?

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter