Actualités

A Moscou, l'envoyé du président français pour une levée des sanctions contre la Russie


Dépêche AFP du jeudi 18 septembre 2014, 10h42.


A Moscou, l'envoyé du président français pour une levée des sanctions contre la Russie
Le représentant spécial du président français auprès de la Russie, Jean-Pierre Chevènement, a plaidé jeudi pour une levée sous conditions des sanctions européennes prises à l'encontre de Moscou et appelé à se détourner des "fauteurs de guerre".

"Pour nous, les sanctions sont vouées à être levées à partir du moment où deux conditions sont rassemblées: le maintien du cessez-le-feu (dans l'est de l'Ukraine) et une application stricte des accords de Minsk", a déclaré à Moscou M. Chevènement, rappelant la position de la France.

"Les sanctions et contre-sanctions sont un processus de représailles dont tout le monde voudrait sortir. (...) Elles sont dommageables pour les deux camps", a ajouté le sénateur du territoire de Belfort.

"Les exportations françaises en Russie représentent un demi point de PIB. Ce ne sont pas des enjeux que nous pouvons ignorer", a rappelé M. Chevènement, qui s'exprimait au nom de la France.

La Russie a décrété en août un "embargo total" sur les importations de produits alimentaires en provenance de l'Union européenne en réponse à plusieurs vagues successives de sanctions prises à son encontre par les Occidentaux.

M. Chevènement, qui a rencontré au cours de sa visite en Russie des chefs d'entreprises français et russes, mais également des responsables politiques comme le président du Parlement russe Sergueï Narichkine, a affirmé ne pas avoir évoqué la question des Mistrals, navires de guerre dont la livraison est devenu un casse-tête pour Paris.

"Mon avis reste que les contrats ont été signés et qu'ils doivent être exécutés. La France est un pays souverain", a expliqué le sénateur.

"La France est partisane d'une résolution politique et pacifique de la situation actuelle, qui résulte d'incompréhensions dont l'accumulation au fil du temps a conduit à cette crise ukrainienne dont personne ne voulait au départ", a poursuivi M. Chevènement.

"Tout autre chemin que le compromis serait dommageable à toutes les parties. (...) Nous devons reprendre le contrôle politique de la situation. Il ne faut pas écouter les fauteurs de guerre", a-t-il ajouté.

Moscou a apporté mercredi son soutien aux solutions politiques proposées par le président ukrainien Petro Porochenko pour parvenir à une paix avec les rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine, où règne une trêve précaire.


Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 18 Septembre 2014 à 11:45 | Lu 4569 fois



1.Posté par Jp JP le 18/09/2014 14:14
Enfin, l'UE va-t-elle rerouver un peu de bon sens ? JP Chevènement vient d'expliquer comment c'est possible. Les peuples simples, pacifiques, ayant gardé les pieds sur terre, l'ont bien compris. Merci pour cette mission qui restera appréciée de la grande majorité des gens normaux.

2.Posté par Jean-Louis MERCIER le 18/09/2014 16:45
Je vous donne en mille... "les sanctions françaises" savez-vous où il se les met Monsieur Poutine ???... De toutes façon, la France, dans sa grande généralité, "aime" la Russie... Alors quelles que soient les réactions de certains... la Russie sera toujours notre Chère Soeur... et je ne lève pas le point pour souligner ma réflexion...
En parlant ainsi... je dois faire plaisir à ma merveilleuse Amie... Maman Lèbre qui était Présidente des "Femmes Françaises"... Une Dame d'une droiture exceptionnelle.
Et oui... Chère Maman Lèbre.

3.Posté par Emmanuel GILQUIN le 18/09/2014 17:30
Ils taxent des milliards à la plus grande banque française.
Ils veulent nous obliger à payer des milliards de dédit à Monsieur Poutine.
Leur NSA nous espionne impunément.
Avec des alliés comme les anglo américains, on n'a plus besoin d'ennemis.

4.Posté par Claude DOYENNEL le 18/09/2014 18:38
doyennel
Honteuse capitulation devant le fascisme russe.
Comment mon "idole" du CERES des années 70 en est-il arrivé là. Didier Motchane, fais quelque chose, vas parler avec Jean-Pierre pour le ramener à la raison.

Claude Doyennel
http://museeborisvilde.com

5.Posté par Emmanuel GILQUIN le 20/09/2014 10:19
Le CERES a toujours défendu le droit des peuples à disposer d'eux mêmes, algériens, russes , ukrainiens, .......français.
Pour les nuls en géographie, les Mistral ne peuvent pas remonter le fleure Donets.
Ce fleuve passe à Donetsk, mais pas à Kiev.
"Pacta sunt servanda" (les accords doivent être respectés) s'applique à la livraison des Mistral.
Il est vrai que les bobos se moquent de la fermeture possible des chantiers de Saint-Nazaire.
D'ailleurs ils sont de la gauche Gstaad, ou de la gauche Marrakech.
Les sans-dents paieront leur "courage".

6.Posté par YVES RACORT le 27/09/2014 23:57
Encore une fois, Jean Pierre Chevènement est la voix de la sagesse face aux propagandes occidentales et pro-russes.

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter