Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Vive l’Europe !


Il m’arrive d’être d’accord avec la Commission européenne, ainsi quand M. Piebalgs, commissaire européen à l’énergie, s’affranchissant du « politiquement correct » - cela arrive – plaide dans un rapport qui devrait être discuté le 10 janvier pour le développement de l’électronucléaire.


« Cette énergie, écrit-il, est moins vulnérable aux fluctuations du prix que le charbon ou le gaz. Surtout, elle est, de toutes les énergies qui rejettent peu de carbone, la plus développée dans l’Union européenne. Enfin, contrairement aux hydrocarbures, l’uranium est disponible en quantité suffisante pour plusieurs décennies et réparti dans plusieurs régions du monde ».

M. Denis Mac Shane, ancien ministre des Affaires européennes de Tony Blair, écrit lui aussi à juste titre : « L’énergie nucléaire est aujourd’hui la seule à pouvoir garantir un approvisionnement énergétique de masse qui évite l’augmentation des émissions de CO2 et la dépendance vis-à-vis des exportateurs d’hydrocarbures ».

Si j’ajoute que les récentes pannes d’électricité illustrent l’insuffisance des capacités de production en Europe et que l’électricité d’origine nucléaire est la moins chère de toutes, il me semble que la définition d’une politique européenne en matière d’approvisionnement énergétique doit comporter la relance de l’énergie nucléaire avec des réacteurs encore plus sûrs et plus performants du type EPR. Le mérite du rapport de M. Piebalgs est de faire avancer cette prise de conscience, qui va bien sûr à l’encontre de modes et de tabous dont la prégnance en Europe n’est qu’un symptôme de son déclin. Celui-ci n’a rien d’irréversible. Nos vieux pays doivent surmonter l’idéologie de la peur précautionneuse et renouer avec l’amour de la connaissance et des sciences qui a fait jadis leur puissance et leur rayonnement. Là et nulle part ailleurs est l’avenir de l’Europe.


Mots-clés : énergie, nucléaire
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 8 Janvier 2007 à 15:33 | Lu 6015 fois



1.Posté par Tran Do Ngoc le 08/01/2007 16:47
Ceux qui se croient ou se prérendent écolos, et manifestent contre le nucléaire tout en gaspillant l'électricité, le gaz et le pétrole dans leurs habitudes de consommation, en appellent aux énergies renouvelables sans rien y comprendre. L'éthanol coûte en énergie plus que ce qu'il peut en apporter, l'éolienne n'est pas rentable et peu fiable, et ne sert qu'aux intérêts de quelques constructeurs, le solaire voltaïque est de rendement médiocre,etc., de toute façon pas assez pour les besoins. Le plus important, ce sont les recherches pour améliorer rendement et sécurité du nucléaire.

2.Posté par deloison alain le 08/01/2007 17:02
quelle lucidité et quelle clarté dans le choix des mots et des arguments!
"ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément";
oui l'europe doit là aussi se libérer d'un certain "néo- obscurantisme" écologique et renouer avec les lumières

3.Posté par chavinier le 08/01/2007 21:06
Bonsoir monsieur Chevènement, comme d'habitude bravo pour vos analyses tjs aussi pertinentes et clairevoyantes... mais j'ai écouté par inadvertance J Lang ce soir sur France Inter et vous pose la question où allons nous vraiment?

Depuis le 10 décembre dernier l'espoir me semblait revenu, mais ce soir je doute à nouveau.

Il importe que vous portiez haut et fort votre message et fassiez respecter les termes de votre accord politique avec le PS et sa candidate, nous, les républicains de progrès comptons sur vous plus que jamais.

L'espoir est le ressort de la morale.

Cette fois nous ne pouvons échouer et décevoir les Français.
Je crois que si la gauche échoue, la porte sera ouverte pour les pires lendemains.

Ne nous abandonner pas.
Vous annonciez aux français en 2002 que tout dépendait d'eux.
Cette fois tout dépend peut être de vous?

Respectueusement et fraternellement.

Pierre Chavinier

4.Posté par Xavier DUMOULIN le 08/01/2007 21:58
L'approche de Jean pierre Chevènement sur le nucléaire est courageuse et cohérente. Elle n'est pas dans l'air du temps qui ouvre la porte à toutes les régressions. Ellle est conforme aux besoins énergétiques et aux enjeux environnementaux. N'y a -t- pas d'énormes contradictions dans les sensibilités écologistes qui traversent la gauche? Dans ce domaine, la candidate socialiste devrait aussi écouter les avis autorisés et ne pas sacrifier le fond en succombant au complexe de la séduction.

5.Posté par lionel Foucaud le 09/01/2007 18:35
prise de position courageuse même pour moi qui ne suis pas un fervent partisan de l'electronucléaire vu sous l'angle des déchets cette prise de position met en lumière l'urgence d'un débat démocratique et contradictoire sur l'énergie en France et en Europe avec un exposé précis des conséquences réelles des différents choix énergetiques coût économique , environnemental social , géopolitique et stratégique en réaffirmant que la gestion de l'energie dans l'intérêt de tous les citoyens passe par un Service public fort de l'energie mais sans refaire les erreurs du passé en associant les citoyens aux différentes instances de réflexion et de choix , une véritable démocratisation de la vie publique pour l'expression d'une vraie citoyenneté

6.Posté par acques rolland le 09/01/2007 20:33
bravo mais comment conciler cette analyse avec les accords PS Verts et les positions anti nucléaire (comme anti OGM d eMme Royal) l'écart est trop grand
JR


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter