Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Un vote de classe ?


Je sens depuis une dizaine de jours l’électorat populaire qui bouge en faveur de Ségolène Royal.


Les réticences qui se manifestaient, moins sur sa personne d’ailleurs que sur le fond de ses propositions et sur les marges de manœuvre disponibles, tombent au fur et à mesure que l’évidence apparaît : Ségolène Royal est le seul vote utile pour le changement.

Cela est particulièrement vrai pour le redressement de la construction européenne. Le discours de Villepinte est assez clair sur ce sujet pour nourrir l’argumentation (réforme des statuts de la Banque Centrale et du pacte de stabilité budgétaire – gouvernement économique de la zone euro – harmonisation fiscale et sociale progressive à l’intérieur de l’Union – prise en compte des aspects sociaux et environnementaux dans les règles du commerce international définies à l’OMC – politique industrielle européenne, etc.).

On me fera valoir que l’électorat « bobo » pourrait en partie voter Bayrou mais je doute fort que l’appel de Michel Rocard à une alliance de premier tour avec lui vaille « permission de voter » en sa faveur. Tout cela fait très « politicien » et rime fort peu avec la « posture anti-système » revendiqué par le candidat UDF.

Ainsi, comme l’avait d’ailleurs bien vu Ségolène Royal, ce sont les couches populaires qui feront la décision. Ce ne sera pas un vote de classe mais ça y ressemblera.

Au soir du premier tour François Bayrou devra se déterminer entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, vers qui lorgnent les députés UDF. Une posture honorable pour François Bayrou serait alors qu’après avoir défini sa position personnelle, il laisse le choix à ses électeurs de se déterminer librement.


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Jeudi 19 Avril 2007 à 13:07 | Lu 7038 fois



1.Posté par lauriane le 20/04/2007 12:35
L'électorat populaire ne doit pas être qu'un vivier électoral...La démocratie participative a mis en place des démarches de dialogue et d'écoute : il serait dommage que cela s'arrête après les élections et que ce pas en avant n'ait été qu'une illusion!
D'ailleurs, le blog Séance publique vous invite au débat sur les formes de dialogue : www.dialogue2007.com

Venez poster un commentaire!!

2.Posté par jeunemrc le 20/04/2007 16:28
bravo jean-pierre et encore une fois très bien pensé ! tu sembles être favorir pour occuper le poste de premier ministre de ségolène, c'est super, continue !

3.Posté par Claire Strime le 20/04/2007 17:52
Les bobos (concept qui mériterait d'être précisé) n'ont pas besoin de l'autorisation de M. Rocard pour voter pour 1 candidat démocrate-chrétien qui leur semble représenter leur arrogance de classe!

La montée (sondagière) de Bayrou semble refléter le même phénomène de pertes de repères de classe que les 15% obtenus au début des années 90 par les Verts et Génération Ecologie.
Lalonde, Waechter, Voynet, Bayrou, sur le fond c'est la même confusion.
Quant au score réel de Bayrou on verra bien (les conglomérats financiers et médiatiques ont bien fait gonfler le soufflé de ce ouiouiste intégral et persévérant!!!). Les derniers sondages donnent évidemment-désinformation oblige- des résultats contradictoires et donc peu fiables.

On verra dimanche comment se traduira l'instinct des classes populaires.

4.Posté par Xavier DUMOULIN le 20/04/2007 19:09
La dynamique du premier tour conditionne à l'évidence la capacité de la gauche à rassembler largement pour remporter cette élection présidentielle. Cette victoire est une nécessité pour écarter une politique de régression sociale qui frapperait encore plus rudement les couches populaires et tournerait le dos à la tradition d'indépendance de notre politique étrangère.

Affirmant ceci, je ne dis rien d'autre que ce que nous ne cessons d'expliquer depuis des mois. En choisissant Ségolène Royal dès le premier tour, les citoyennes et les citoyens créeront les conditions d'une dynamique de succès au second tour au service d'un vrai changement en France et en Europe. Quel élan pour la France si notre Peuple choisissait de porter à sa tête une femme dont on connait à présent tout le tempérament !


5.Posté par arnautic le 20/04/2007 19:53
à jeunemrc: le premier ministre, c'est la soupape qu'on fait sauter. dans l'action, certes, mais pas forcément dans la durée; exposé, c'est le premier à valser en cas de problème. est-ce que notre jean-pierre ne serait pas mieux avec un bureau à l'Elysée? et puis comme ça il serait peut-être plus proche de Mme Ségolène, grand chambellan en quelque sorte. à voir, on n'en est pas là...!! mais quel destin tout de même...

6.Posté par Augustin le 22/04/2007 18:01
Claire est bien méprisante. Parlons plutôt d'intelligence là où vous ne voyez que sourds instincts.Rv à 20H...

7.Posté par nivet patrick le 22/04/2007 23:03
Nous avons évité le pire : l'élimination de la gauche au premier tour.
Pour autant la dispersion de voix de gauche au centre est une trés mauvaise nouvelle de même que la mobilisation de l'électorat de droite autour de Sarkosy. La gauche du non est dans un état pitoyable sauf nous le MRC qui avons su être au centre de la candidature de Ségolène Royal. les média ce soir ne nous font pas une grande place , ils préférent les renégats Tapie et Kouchner.

Le second tour va être terrible, il faudra faire le maximum pour faire connaitre et respecter l'accord MRC/ PS.

Nous avons peu de temps et peu de moyens nous ne pouvons compter que sur la mobilisation de tous.

Un grand merci a Jean pierre Chevenement pour sa dérermination et sa clairvoyance

Patrick Nivet

8.Posté par Claire Strime le 23/04/2007 19:02
Il m'arrive de faire preuve d'arrogance petite bourgeoise; il faut dire que la classe ouvrière aurait pu prendre le pouvoir en 1944 ou soutenir l'Union Soviétique en 1991...
Intelligence ou instinct, nous verrons bien le 6 mai (ce n'est ni gagné ni perdu). L'intelligence c'est maintenant de faire le plein à gauche de la gauche et en même temps d'aller chercher le côté antisystème du vote centriste révolutionnaire.
Et puis aussi rappeler que les nonistes de tous horizons ont plus à gagner, toutes choses égales par ailleurs, avec Ségolène Royal et beaucoup à perdre avec Sarko.
Tous azimuts donc sans oublier le choc frontal; la victoire tient dans cette équation.

9.Posté par Claire Strime le 24/04/2007 14:18
Laisser un message téléphonique à Bayrou, avoir l'onction de Delors c'est bien et utile.
Mais le numéro de Mélenchon a-t-il été retrouvé? (et celui de Fabius?)
Au fait la chaleur et la ferveur populaire des meetings pour le NON au TCE ça date de pas si longtemps... et ça pourrait pas resservir ?

10.Posté par yves le 24/04/2007 22:34
"Bayrou a tout intérêt à ce que Ségolène Royal soit élue" peut être, mais la Gauche? Depuis dimanche elle est inexistante dans les résultats, dans les commentaires, il semble que la seule voie possible soit le centre, quid du non au référendum sur le traité constitutionnel? qu'en deviendra-t-il si l'UDF rejoint un gouvernement "socialiste"? (la formulation est peut être encore loin de la réalité!) Je crains que la voie choisie, même si elle peut conduire au pouvoir ne présente plus de désillusions que de satisfactions!

11.Posté par Claire Strime le 25/04/2007 09:19
C'est la condition humaine que de souffrir; heureusement que le 6 mai nous aurons le choix entre l'enfer (dont l'existence vient d'être rétablie par Benoît XVI dans la lignée augustinienne) et le purgatoire.


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter