Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Un nouveau printemps pour l’antichevènementisme



Claude Allègre déclarait il y a quinze jours : « Jean-Pierre Chevènement porte davantage les valeurs de la gauche que Ségolène Royal ». En est-il toujours sûr ?
Je constate qu’Alain Duhamel observe hier : « la chevènementisation de Ségolène Royal » (Libération du 13 décembre dans la page « Rebonds »). Ce serait donc bon signe ?...

L’antichevènementisme fleurit à nouveau chez les bien-pensants. Et cela, c’est profondément rassurant !

C’est pour avoir cédé à ces sirènes quand, en première page du Monde, Bernard-Henri Levy titrait un de ses articles : « Chassons le Chevènement qui est dans notre tête », que la gauche plurielle en 1999, s’est fermée toute perspective d’avenir.
J’ai raconté tout cela dans Défis Républicains (Fayard 2003).

Espérons que la gauche, la vraie, cette fois-ci tiendra bon !


Mots-clés : médias
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Jeudi 14 Décembre 2006 à 10:00 | Lu 6408 fois



1.Posté par Claire Strime le 14/12/2006 16:02
"Chevènementisation" de S.Royal ou "Royalisation" de JP Chevènement?
Pour une fois je vais me référer à Saint Thomas et attendre ce que réservera l'avenir.

Certes la simple évocation du nom de Chevènement produit la nausée (effet bénéfique et salvateur, étant donné à qui cette évocation s'adresse) dans certains milieux bien-pensants (et néammoins influents) mais cela suffit il à assurer que les "défis républicains" de ce début de XXIème siècle seront relevés?

Dès avant 1999, il y eut le traité d'Amsterdam et les privatisations (France Télécom dès juin 1997) puis début 1999 la participation de la France à l'aventure militaire clintonienne contre le Kosovo.
Comme l'Afrique, la gauche plurielle était mal partie...(dès le départ).

Contre le danger imminent de l'atlantisme et du communautarisme il n'y a pas à chipoter mais peut-on s'en remettre à un accord PS-MRC si parfait fût-il? La cité de Dieu trouvera-t-elle par miracle à se réaliser dans la cité des hommes?

2.Posté par Jorg Schumacher le 14/12/2006 18:56
Franchement, c'est plutôt BHL et le club de bien-pensants qui donnent la nausée .... C'est du terrorisme intellectuel qu'ils pratiquent en s'arrogeant l'infaillibilité en matière de politique et de morale. Par contre, ils se trompent de cible en s'attaquant à un démocrate et républicain comme JP Chevènement. Et en ce qui concerne feu la gauche plurielle, elle est plutôt décédée de ses excès de politiquement correct. Soyons prudents pour 2007, nous ne sommes jamais à l'abri d'une mauvaise surprise, l'ogre borgne attend toujours au tournant. Le seul remède, ce n'est pas le politiquement correct, mais le franc parler de Chevènement, Royal, Montebourg et d'autres briseurs de tabous.

3.Posté par Jocelyne Galy le 14/12/2006 19:43
Pour ma part, j'ai l'impression qu'Allègre se signale plus par son autosatisfaction mâtinée de provocation, que dans une rigueur intellectuelle raisonnée. Si sa supériorité de vues ne fait aucun doute de son point de vue, elle commence à être sérieusement mise en doute par beaucoup.
Merci de votre rigueur intellectuelle et de votre authenticité (déja largement et longuement prouvées , Monsieur Chevènement, dans le parcours sans compromissions que vous continuez à traçer!

4.Posté par Driss anhichem le 14/12/2006 22:24
Jean pierre, tu as souvent raison avant les autres : sur la première guerre du golf en disant que les américains la font pour s'installer dans cette région pour toujours ,chose qui a facilité la deuxième.
Sur la deuxième guerre en disant que seulement les intégristes vont en profiter,sur l'europe, sur la corse, sur l'insécurité,......cela les irrite.Surtout certains "intellectuels" qui se disent de gauche.

5.Posté par Dominique le 15/12/2006 10:13
Alain Duhamel s'est aussi attaqué de façon scandaleuse à Dupont-Aignan, pour les mêmes raisons sans doute.

C'est un vieux bouffon !

6.Posté par J. C. le 17/12/2006 15:16
De la stratégie à la tactique.

En politique, stratégie et tactique, toujours !
Et dans ce cadre là, me semble-t-il, une nouvelle vision anticipatrice que j'ai depuis bien longtemps reconnu au leader du CERES puis du MDC se trouve être à la base de l'accord que viennent de signer Ségolène Royal et Jean-Pierre Chevènement, le Parti Socialiste et le Mouvement Républicain et Citoyen.

Surprenant ? Oui et non.

1) Bien conseillée et remarquablement habile, Ségolène Royal a réussi à se faire élire, après une campagne interne innovante l'opposant à Dominique Srtauss-Khan et Laurent Fabius, comme candidate socialiste aux prochaines élections présidentielles de 2007. Il est vrai que la direction de son Parti y a largement contribué sans attirer, sinon trop tard, l'éveil des « éléphants ».
Du coup, fort compréhensiblement, le PS maintenant est à « sa botte » et elle l'entraîne dans l'orientation qui la guide personnellement. N'est-ce pas ce qui permet d'expliquer la ratification de cet accord par la direction socialiste alors que publiquement ce parti attribue encore l'échec de Lionel Jospin du 21 avril 2002 à Chevènement ?

2) Après avoir annoncé récemment sa candidature pour 2007, JP C opte pour un soutien actif à S R dès lors qu'il y a affirmation d'infléchissement politique sur quelques points programmatiques essentiels. Au-delà de la dizaine de circonscriptions accordées au MRC, ne faut-il pas y voir d'abord et surtout une estime réciproque, une confiance assurée et une volonté mutuelle d'agir en commun pour l'avenir de notre pays ? Si elle est élue, S R aura bien besoin dans son gouvernement de fortes personnalités, courageuses, cohérentes et sur qui elle pourra compter quelles que soient les circonstances. Réciproquement, JP C savait pertinemment que les conditions n'étaient pas réunies, et cette fois-ci encore moins que précédemment, pour qu'il puisse, lui, l'emporter. De part et d 'autre, la tactique politique l'a emporté mais naturellement le rôle des deux personnes principales a été assurément prépondérant. Et d'évidence c'était maintenant le moment pour réussir à « peser » sur des choix fondamentaux. Entre les deux tours, par exemple, l'accord n'aurait pas eu la même signification.

3) Trente cinq ans après et dans des conditions différentes, n'est-ce pas faire un nouveau pari, croire en une nouvelle stratégie qui peut se révéler, pour les deux acteurs du jour bien sûr mais aussi pour le plus grand nombre de citoyens, « payante » ? Pour la prise du pouvoir, dix ans auparavant, la stratégie de l'union de la gauche qui passait pas Mitterrand s'est révélée juste. Six mois avant, cette nouvelle stratégie qu'incarne Ségolène Royal sera-t-elle aussi couronnée de succès ? Souhaitons le. Ensuite, quant à la mise en oeuvre d'une politique réllement sociale, économique, internationale allant dans l'intérêt du plus grand nombre, attendons, comme je suppose que JP C le pense, que la première femme Présidente de la République française se révèle digne de la fonction qui lui aura été confié. Je me mets parfois à rêver -sans raison si ce n'est de simples impressions- qu'elle surprendra beaucoup de monde quand elle sera à l'Elysée. Ne faut-il pas, d'une manière ou d'une autre et constamment, garder l'espoir ? Aujourd'hui, en tant que républicain et devant l'impuissance politique des « non de gauche », j'ai tendance à accepter ce nouveau pas. Permettra-t-il de battre la droite ? Sans doute. Sommes-nous, par contre, assurés de la ligne politique qui sera en définitive engagée ? Non, cela, par essence, reste du domaine de l'incertitude liée à la vérification du choix stratégique effectué. Mais comme tout vrai citoyen, ne faut-il pas, ne faudra-t-il pas prendre position, voter... le moindre mal par rappport à ses convictions profondes ?

7.Posté par Beuzelin Claude le 18/12/2006 14:04
Il est clair que le magazine Marianne a rejoint la camarilla journalistique, pour ne pas dire la secte, antichevènementiste qui obéit au mot d’ordre : « Il est interdit de mentionner le nom de Chevènement, sauf pour lui nuire ». Une semaine, nous avons droit à un extravagant billet d’humeur signé FD qui réclame le retrait de candidature de Jean-Pierre Chevènement sur une base purement irrationnelle. Cinq numéros plus loin (n° 504), au moment où ce « vœu » se réalise sur la base d’un accord politique clair, ce magazine n’y consacre pas une ligne. En revanche, il gaspille quatre pages dans ce même numéro sur la pantomime burlesque jouée par les cinq candidats dits « antilibéraux ».

En conséquence, voici une copie de la lettre adressée au directeur de ce magazine :

Monsieur le Directeur

Veuillez résilier mon abonnement à votre magazine en arrêtant les prélèvements bancaires sur mon compte au terme de l’échéance courante.

En effet, je ne puis continuer à supporter une publication qui ne respecte plus un minimum de déontologie informationnelle.

Salutations distinguées.

CB


8.Posté par Hervé de Marseille le 18/12/2006 19:11
Voici ce que j'ai laissé comme commentaire sur le site internet de "LIBERATION" mercredi dernier, au matin, après avoir lu l'affligeante opposition stérile de l'Antichevènementisme à tout crin que symbolise parfaitement Alain Duhamel chez l'inteligentsia journalistique....et dont je n'ai pu m'empecher de rabattre son caquet.


JOURNALISTES D’UN AUTRE AGE


Bonjour Mr Duhamel!

En lisant votre accablant article du mercredi 13 décembre 2006 dans la rubrique « Rebonds » du quotidien « LIBERATION », que je qualifierais de « harchi-anti- Chevènement » à tout crin, stigmatisant les choix électoraux de l’intéressé au travers de vos cauchemars tout droit sortis de votre inconscient(ce) journalistico -centriste, vous venez tout d'abord de nous démontrer, pour la énième fois, ce qu'est un homme du centre, comme vous l’êtes, collé-serré aux idées fantasques d'un moribond UDF:
c'est quelqu'un qui n'est "NI DE GAUCHE........NI DE GAUCHE!"

Quelle gymnastique!

A vrai dire, en lisant votre œuvre innocente en ces temps d’élections capitales, c’est presque la pitié qui l’emporterait, mon pauvre Mr Duhamel: votre manichéisme journalistique européiste et gauchophobe permanent, quand il s'agit de traiter de Mr Chevènement, en devient hilarant de médiocrité.

Ce qu’il en ressort comme l’eau limpide de la fontaine, c’est votre spectaculaire impuissance à regarder les choses en face vis-à-vis de cette "GROSS EUROP" que vous inquentez à qui mieux-mieux de vos voeux pieux et stériles, de ce qui est et restera encore pour très longtemps, une mosaïque de plus de 30 peuples qui n'en ont jamais voulu.

Pire, critiquant les hypothétiques tactiques électorales de l'un, les soit-disant glissements idéologiques douteux de l'autre, vous vous êtes définitivement enfermés dans la négation du débat de fond, que dis-je? dans la poursuite jusque-boutiste de son fatal enterrement, alors qu'en temps que véritable journaliste, vous devriez être le premier a initier et encourager, en ces CRUCIALES ECHEANCES pour 'avenir de l'Europe toute entière.

Réflexion ont-ils affirmés? "Europe!! Europe!!" en "sautant comme un cabris" nous avez-vous répondu.

Mais de l'Europe, vous avez, depuis bien longtemps, décidé de n'en voir que la Forme "UNIQUE" et UNIFORME, issue d'une utopie centriste de plus de 30 ans qui nous a conduit là où nous en sommes, en Europe: à l'age de glaciation avancé!

Finalement, pour ce qui est de critiquer le soit-disant jacobinisme à tout rompre de Mr Chevènement, vous pourriez, certainement, lui en parfaire l'apprentissage sur le sujet qui hante vos nuits utopistes:
comment faire de l'Europe le miroir en habits modernes, d'un second empire soviétique ?.........mais européen bien sûr!........


Méditez......


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter