Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Sauvageon versus racaille



La sécurité devient à nouveau un thème majeur de la campagne présidentielle. Quel plus terrible aveu de la démagogie de ceux qui il y a cinq ans prétendaient régler le problème avec des coups de menton !

La vérité c’est que la question de la sécurité doit être abordée sans arrogance ni naïveté. Je n’ai pas perdu le souvenir de la levée de boucliers qui avait suivi l’évocation par moi-même des « sauvageons ». Je n’avais pourtant pas choisi par hasard cette expression qui par son sens même (le sauvageon est, à l’origine, un arbre non greffé), liait la sécurité et l’éducation.

Sauvageon versus racaille : voilà la différence entre une politique de gauche et une politique de droite en matière de sécurité. Elle n’est pas mince.


Mots-clés : école, sécurité
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Vendredi 30 Mars 2007 à 13:40 | Lu 14083 fois



1.Posté par Claire Strime le 30/03/2007 17:29
La distinction proposée est intéressante. Malheureusement je crains que seuls les citoyens ultraéduqués (bien au delà du simple soc commun) la saisissent.

Je crains qu'autant la "pensée 68" qu'un certain néokantisme (foi en la toute puissance de l'éducation-que je ne confonds pas avec la pensée d'E.Kant, du moins celui de l'"Anthropologie")ne détournent de la prise à bras le corps du problème de l'insécurité.

Au delà de ces divergences philosophiques je retiens ce qu'a écrit 1 intervenant ici dans 1 autre fil: la France est reconnue internationalement pour sa priseen compte te ses succès dans la lutte antiterroriste mais elle a du mal à gérer délinquance juvénile de masse et incivilités. Il y a sans doute une faille dans la doctrine nationale de sécurité. Et là encore les théories et la pratique de la droite et de Sarkozy sont un échec flagrant.

2.Posté par Lionel le 30/03/2007 18:01
Pour l'extrême gauche (et peut-être une partie du PS),

sauvageons = racailles

C'est impressionnant comment les gens de l'extrême gauche parle de M. Chevènement : ca m'énerve de les voir tant à la télé et continuer à débaler leur bille.

Il est quand même difficille à la gauche (sauf le MRC) de venir faire des leçons sur la sécurité à Sarko (je pense qu'il a raté en partie son combat) mais son bilan est meilleur que celui de Vaillant.

3.Posté par lassabatere louis le 31/03/2007 10:14
Moi qui ai fait partie du CERES et qui ai soutenu JP Chevnement pendant des années je ne comprends plus rien à sa dernière ligne de parcours . Il a conservé de la lucidité pour ses analyses sur l'Europe, le rapt de la bourse de Paris par New York mais comment peut il faire le grand écart et ramer pour des fanas du oui, pour des politiciens qui n'ont qu'une idée en tête : prendre pour eux le pouvoir, pour des arrivistes qui sont des seconds couteaux voire des troisièmes (par leur compétence, leur structuration intellectuelle, leur sens de l'intérêt général...) . Oui quand je le vois en meeting ,en tête d'affiche entre Hollande, sa dullcinée, Baylet ou avec lle repoussoir Julien Dray je ne peux m'empêcher de penser à l'émission télévisée De Sarko et Hollande ,presque main dans la main pour la campagne européenne. Et j'ai mal pour moi mais surtout pour le peuple de gauche

4.Posté par MERCIER Jean-louis le 31/03/2007 11:13
Sauvageons... et quand nous étions jeunes, les "monomes" que nous formions, qui pense que c'était mieux pour la Police. On leur jouait de mauvais tour aussi et pas les moindres. Combien de fois j'ai vu des policiers blessés gravement par des réactions stupides de gens qui voulaient en découdre... stupides ou même, écoeurantes...
Maintenant il y a bien sûr cette racaille... cette racaille qui, pour la plus grande partie sont les enfants ou les petits enfant de ceux qui se sont fait tués pour la France qu'ils appelaient notre Mère Patrie, Sénégalais, Algériens, Tunisiens, Marocains et tant d'autres, qui, par milliers allaient sur le front, dans la boue, la neige et qui partaient la fleur à la boutonnière... recevoir des balles dans le coeur pour toute reconnaissance.
Bien sûr, on ne peut pas condamner... à la légère des gens, qui, à ce moment là, ne savaient même pas où se trouvait notre Pays sur une carte géographique !!! Mais alors, ces nouveaux qui protestent, au moins, respectez notre mémoire de Français et de Français comme Mohamed, Moussa, Boudiane, Jean, Claude ou François et leur sang qui a coulé... n'est-ce pas Monsieur Chevènement !!!

5.Posté par Elie Arié le 31/03/2007 11:16
Il est vraiment difficile de tenir un discours clair sur la délinquance des "djeunes de banlieue", et il faudrait que Ségolène s'y emploie. Je suggère de le dévelpper en trois points:

1- Ce n'est pas un problème lié à l'immigration au sens strict du terme; ces jeunes délinquants sont souvent français et immigrés depuis deux ou trois générations, voire davantage, c'est-à-dire plus longtemps que moi, immigré de 1ère génération et naturalisé français; l'expression abominable "jeunes issus de l'immigration" est un euphémisme pour désigner les français d'origine africaine (Maghreb ou Afrique noire), et pas tous (pas les enfants de pieds-noirs), et eux seulement: elle ne s'applique pas à mes enfants, elle ne s'applique pas aux enfants de portiugais ou de polonais ou d'italiens ou d'asiatiques immigrés ; c'est une expression discriminante raciste, dont l'usage devrait tomber sous le coup de la loi;

2- Il y a une relation statistiquement certaine, visible par tous et qu'il est inutile de nier entre la délinquance et l'origine de certains descendants d'immigrants, qui, ayant occupé les emplois les moins qualifiés pendant les trente glorieuses, se sont trouvés les premières victimes du chômage
depuis la crise qui a débuté en 1973;exclus du monde du travail auquel ils étaient intégrés, ils se sont progressivement trouvés exclus des valeurs de la société française, et une partie d'entre eux a développé un communautarisme plus géographique (les banlieues) que religieux, rejeté celles de l'école intégratrice, et basculé dans des valeurs de violence et de délinquance; c'est moins un phénomène d'une greffe qui n'a pas réussi qu'un phénomène de rejet d'une greffe qui, jusqu'en 1973, fonctionnait plutôt bien; ce n'est ni un phénomène d'origine religieuse ou ethnique, mais un phénomène social, dont la réponse sur le long terme ne peut être que sociale;

3-et ce qui précède ne doit pas faire verser dans l'angélisme, ni être source de tolérance envers cette violence et cette délinquance...tolérance et angélisme qui constitueraient, elles aussi, une forme de discrimination "bien-pensante".


6.Posté par Olivier le 31/03/2007 11:27
J'ai beaucoup de respect pour vous M. Chevenement et c'est grâce à votre parcours et votre discours si particulier que je me définissais Rébublicain de gauche jusqu'à présent.
Mais là, vraiment, Je suis très déçu. On vous a fait peur en vous faisant porter le chapeau du 21 Avril 2002 et cette fois-ci vous avez flanché et décidé de soutenir la candidature du PS.
Vous vous retrouvez ainsi avec cette gauche caviar post soixante-huitarde que vous aviez tant combattu en 2002 par ce qu'elle n'avait rien compris!
Je ne me reconnais plus du tout à gauche et je voterai donc Sarkozy.

7.Posté par Cabanel Shéhérazade le 31/03/2007 11:39
Lorsque J.P. Chevènement a parlé de sauvageons, les cris d'orfraie de la gauche dans son ensemble étaient terrifiants. On a sonné l'hallali contre ce "droitisant" de Chevènement et on a oublié que cette intifada -soi-disant respectueuse de valeurs de gauche contre Chevènement - ferait le lit de tous les argumentaires de la droite lors des élections de 2002.
Ainsi, cet l'hallali contre Chevènement et ses sauvageons s'est transformé en coups qui ont assommé la gauche et depuis, lorsqu’une candidate parle d’ordre, de marseillaise, ces mots sont illégitimes, obscènes « pour une candidate de gauche » disent les bien-pensants et les plumitifs. Mais souvenons-nous de la campagne de 2002, l’artillerie lourde a été tiré autour de ce thème : la gauche a été laxiste, la gauche a laissé faire, la gauche est complice du sentiment (et de l'insécurité) de nos concitoyens.
Nous avons eu Jospin éjecté au 1er tour !
C'est pourquoi, il faut soutenir et réaffirmer nos idées de gauche, nous réapproprier notre désir d'ordre et de justice conçu . Il ne faut pas avoir honte de parler de nation, de marseillaise, du droit à la sécurité pour tous (sécurité sociale, politique, du vivre au quotidien).
Dénoncer les voyous (les sauvageons) c'est défendre une République des sécurités pour tous et notre devise en fait partie : Liberté, Egalité, Fraternité = Sécurités.
La république française du 21è siècle est toujours une nation de citoyens rassemblés autour de valeurs inscrites dans une pensée commune. Etablir les sécurités dont fait partie l’ordre public, le droit, confère à renforcer, continuer, la construction de la nation.
La gauche, les gauches auraient dû écouter Chevènement, il a toujours eu des idées en avance.


8.Posté par rajeev le 31/03/2007 12:29
Tout à fait d'accord avec Cabanel.. Il convient de ne pas en rabattre sur nos idées de gauche républicaine qui incluent la nation et la sécurité. Le discours libertaire de l'extrême gauche et de certains socilaistes qui n'ont rien compris à la nation risque décrédibiliser l'ensemble de la gauche et Mme Royal aux yeux de l'opinion. Les couches populaires en particulier sont attentives à ces questions .
Raison de plus pour que J.P Chevènement qui a une crédibilité sur ces questions se fasse entendre.

9.Posté par HM 34 le 31/03/2007 22:13
Ne nous embarrassons de précautions langagiéres.Tous les français savent que la majorité de leurs compatriotes d'origine arabe ou noir africaine ne sont pas des malfaisants mais ils leur semble aussi que la majorité de ces malfaisants ressort de ces origines.
La misére ne produit pas obligatoirement la délinquance et prendre la défense des miséreux ne doit pas englober celle des voyous.
La gauche bobo-intello manque toujours de discernement sur ce probléme et dans un pacifisme bêlant se complait souvent dans la fascination devant les auteurs d'actions violentes.Lire à ce sujet le point de vue de Max Gallo sur l'affaire Battesti dans le Figaro d'aujourd'hui.

10.Posté par vitte le 01/04/2007 16:37
en gros, à Paris,on parle des bandes de jeunes des banlieues comme avant-guerre on parlait de celles des "fortifs", chez qui il valait mieux ne pas se risquer seul et sans arme. C'est un pb de décalage entre la cité et ceux qui campent à ses portes; parler de religion et de couleur de peau c'est le début des noeuds au cerveau.

11.Posté par vanbastien2 le 02/04/2007 23:29
Scandaleux ce discours démago ! Je ne retrouve pas le Ché du temps où il était républicain convaincu. Dire que le terme racaille revient aux hommes de droite est complètement démago. Lorsqu'on fréquente la jeunesse, dont je fais partie, on utilise très régulièrement le terme racaille et pourtant certains sont anarchistes, socialistes, républicains ou villepinistes... Tout le monde utilise ce terme même les racailles elle-mêmes avec une certaine fierté ! Mais dans quel monde se situe le monde politique pour ne pas savoir comment le mot racaille est intervenue dans le discours ? Je suis très loin d'être sarkozyste mais les socialistes ont largement fait des discours populo pour se scandaliser du terme racaille sorti de la bouche de sarko tout comme les hommes de droite ont été outré lorsque vous avez employé le mot de sauvageon... Donc élevons le débat, et je n'ai pas honte de dire que les racs existent (racs c'est un diminutif de racailles, eh oui dans notre langage on utilise déjà un diminiutif de racaille pour vous dire que ce mot est très ancien dans son utilisation).

12.Posté par Claire Strime le 03/04/2007 08:56
Si les racailles utilisent elles-mêmes le terme, c'est bien qu'elles ont intégré l'idéologie libérale de compétition, de sauvagerie, d'individualisme, des valeurs de droite et capitalistes.

Le FMI, Milton Friedman (partisan du libre marché des drogues dures), les narcotrafiquants, les dealers des cités (grossistes et détaillants) ont un programme commun: que lamain invisible règne sur les jungles urbaines, quel qu'en soit le coût humain.

13.Posté par Lionel le 03/04/2007 11:01
La droite scandalisée pas le terme sauvageon du Ché ? Il me semblais que c'était la gauche cavoir boboïste et les démagogos d'extrême gauche.

Quant à élever le débat politique : je viens de lire dans le Canard que julien dray veut proposer une loi empêchant les députés de bénéficier du statut d'exploitant agricole.

Et dans le même article, la miss est d'accord et parle de l'ordre juste. L'ordre juste, c'est bien ce qui a conduit à l'évaluation de la maison de Mougin. Même à Dijon, on ne peut pas avoir de maison à ce prix là. Je vais peut-être demander une mutation dans la région de Mougin.

Franchement, quelle honte pour le PS. On continue à faire des petites vengeances mesquines au lieu de s'occuper de la France et des français. J'espère que F. Bayrou sera au second tour à la place de la miss et que le PS va exploser.

14.Posté par Elie Arié le 03/04/2007 16:32
À Vanbastien, qui écrit : "Donc élevons le débat, et je n'ai pas honte de dire que les racs existent (racs c'est un diminutif de racailles, eh oui dans notre langage on utilise déjà un diminiutif de racaille pour vous dire que ce mot est très ancien dans son utilisation)".

Mais non, mon vieux, on dit "cailleras".
Faut sortir un peu.

15.Posté par Claire Strime le 03/04/2007 16:40
Si Sarkozy est élu, le PS explosera peut-être, mais que pourront faire ses débris au milieu de l'ordre néoconservateur?
Peut-être sera-t-il même difficile d'aller, dans certaines zones ou quartiers où la sécurité aura été sous-traitée à des adjudicataires privés ou à des amis de la lacité genre UOIF ou évangélistes, distribuer un tract recensant les dégâts?
Politique fiction? Voire...

16.Posté par Lionel le 03/04/2007 17:48
Claire, le PS, le PCF, les Verts (et evidemment les extremes gauches) sont une honte pour la gauche laïque et républicaine comme le MRC (et leurs ancêtres qui ont renvoyé les curés dans les presbytères) :
Une faculté musulmane à Lille en septembre 2006
http://www.prochoix.org/cgi/blog/2006/03/29/459-respublica-une-faculte-musulmane-a-lille-en-septembre-2006

Comme je l'ai déjà écrit, je suis pour un pôle républicain fondé à partir du MRC et de Debout La République.

Pour éviter Sarko, un et un seul vote utile : F. Bayrou

17.Posté par Claire Strime le 03/04/2007 18:20
Qu'a à voir Bayrou avec la gauche laïque et républicaine? (et même la droite laïque d'ailleurs)? Ses ancêtres n'ont pas renvoyé les curés dans les presbytères...

18.Posté par Lionel le 03/04/2007 19:08
Bayrou a avoir avec la gauche laïque et républicaine : c'est l'instrument qui peut casser le PS. Et j'espere alors que sans le mammouth PS, le MRC pourra jouer un rôle plus important et qu'il pourra se sortir d'un strapontin.

Je pense vraiment que JP Chevènement ne pèse pas sur le programme du PS sur les sujets essentiels.

19.Posté par carle Jacques le 04/04/2007 21:01
je crois que le MRC, malgré les adaptations malencontreuses qu'il a subies depuis qu'il a quitté son ancienne "assiette", le MDC où je me reconnaissais mieux, a néanmoins encore le mérite de parler haut, et clair à gauche et sans complexe, de la nécessité de réactualiser le civisme, le respect de l'autre, la valeur citoyenne qui fait que sans cela, aucun état n'est viable.
Oui, les sauvageons au sens où l'entendait JPC existent encore: il y en a quotidiennement dans les lycées et c'est une tâche épuisante, hélas bien mal reconnue, que de tâcher de les redresser! il suffit d'en avoir une trentaine chaque jour à affronter et l'on ne peut que constater que le "sauvageon" n'a rien de mythique!
le "sauvageon" est épuisant et lorsque l'on a plus de trente année d'enseignement derrière soi,on aimerait être enfin entendu! Il faut prendre en compte l'incivilité galopante qui met les enseignants les mieux disposés dans des situations de risque parfois limite,il faut enfin ouvrir des filières qui permettent de traiter dans un esprit républicain les cas les plus difficiles. il faut que cesse le règne de l'enfant-roi, consommateur et qui n' a que des droits, que l'on doit toujours ménager, jamais punir, à qui l'on doit toujours plus sans limite et jusqu'à épuisement! Il faudrait cesser de confondre domesticité et enseignement; parlant de domesticité, j'entends par là le rôle auquel de plus en plus on voudrait nous astreindre: satisfaire le clientélisme actuel; voir en l'enseignant un homme orchestre perpétuel, taillable et corvéable à merci, toujours trop payé, jamais assez travailleur ni critiqué!
Quand dira-t-on qu'il ne sert à rien de pousser en classe de seconde des élèves en attente, peu désireux de travailler et qu'on met là faute d'imagination, par démagogie ou par souci d'économie?quand aura-t-on le courage de rendre à l'enseignement, avant qu'il ne soit trop tard, et quel qu'en soit le prix, en investissant dans les lycées techniques, en multipliant les lycées professionnels, en permettant à des élèves plus faibles mais motivés de faire leur second cycle en quatre ans, sa vocation réelle? Quand cessera-t-on de prendre l'enseignant pour un orientateur, un éducateur, un(e) assistant(e)social(e)? quand, enfin, cessera-t-on, en supprimant toujours plus ses revenus, comme l'a fait depuis 5 ans l'actuel gouvernement), de prendre l'enseignant pour l'éternelle vache à lait, le voyageur que l'on va détrousser au coin d'un bois, que les détrousseurs aient nom Fillon ou de Robien?
Souhaitons que le vent de mai nouveau nous débarrasse de la seule vraie racaille dangereuse: le libéralisme à outrance qui nous menace!

20.Posté par rajeev le 04/04/2007 21:01
Difficile d'affirmer que Bayrou, héritier de la démocratie chrétienne, a à voir avec la gauche laïque et républicaine. Il faut se souvenir qu'il a mis un million de personnes dans la rue avec la réforme de la loi Falloux. Il y a quelques jours, les caméras étaient invités pour filmer Bayrou à la sortie de la messe en Martinique.

21.Posté par carle Jacques le 04/04/2007 22:53
Je ne suis pas certain, comme Lionel, qu'il faille à tout prix casser le PS: il y a d'autres "mammouths" bien plus menaçants, notamment celui de l'UMP qui est cornaqué par un zorro d'opérette, compromis fâcheux de zébulon, de de Funes et d'iznogoud! Bayrou est certainement un honnête homme dont je suis loin de partager les convictions notamment en ce qui concerne les velléités de renforcement des effets de la loi Falloux.
je ne pense pas pour autant qu'il ait autant d'indépendance qu'il le dit ou le croit: avec qui s'alliera-t-il finalement au second tour s'il est élu? Il ser

22.Posté par carle Jacques le 04/04/2007 22:56
suite de l'envoi précédent prématuré par fausse manip!

Bayrou, dis-je, sera bien obligé au second tour de choisir son camp d'une manière ou d'une autre: il est centriste et la plupart de ses électeurs UDF ont plus de sympathie naturelle pour la droite que pour la gauche, en dépit de leurs querelles actuelles de personnes!

23.Posté par Lionel le 05/04/2007 11:59
Je ne parle pas de Sarko, je pense que nous sommes tous d'accord sur ce site.
Pour carle Jacques, pourquoi voulez-vous rabaisser De Funes ?

Je rappelle que nous votons pour un président de la république et non pour un premier ministre : il ne faut pas confondre élection présidentielle et élection législative. Chaque chose en son temps.
Franchement, en toute objectivité, trouvez-vous que la miss a la stature d'une femme d'état ? Pour moi, la réponse est non : elle ne prend pas position sur les sujets épineux, change d'avis comme de chemise, dit de grosses bétises sur la justice chinoise ...
Dans ses discours, elle a trois ritournelles :
- ordre juste
- pacte présidentiel
- donnant - donnant
Ca fait un peu juste comme vocabulaire. Comme oratrice, elle est nulle, ce qui n'arrange rien.

Je pense vraiment que Bayrou est celui des trois (je ne compte pas Le Pen évidemment) qui a le plus la stature d'homme d'état et en plus il est honnête, lui. Je fais évidemment allusion aux articles du canard concernant les biens immobiliers des candidats (Bayrou respecte la loi même si le PS veut la changer pour qu'il paye l'ISF : c'est de la grande politique!!!). Quand on voit l'estimation de la villa de Mougin et que l'on vient parler d'ordre juste après, je trouve ce comportement scandaleux. La démocratie devrait l'empêcher de devenir présidente.

Il faut arrêter avec F. Bayrou qui a mis un million de gens dans la rue lors de la modification de la loi Falloux. Il n'a jamais sali la mémoire d'un enseignant, lui, allez donc voir les liens suivants :

http://bernardhanse.canalblog.com/
http://www.dailymotion.com/video/xtkrl_royaldiffamation3
http://desirsdavenir.over-blog.com/article-1870012.html

En tant qu'enseignant, je ne peux pas voter pour le bras droit d'Allègre qui, en plus, a été pire que lui. Elle a défendu les élèves systématiquement contre les enseignants et a pondu des circulaires lamentables. Alors oui, je préfère F. Bayrou à la miss.

De plus, nous sommes un couple d'enseignants et n'avons pas les moyens de faire construire, à moins de nous éloigner de 30 km de la ville. Tout ceci après 14 ans de Mitterrand et 5 ans de jospin : alors la gauche caviar du PS, ça va j'ai compris.


Si F. Bayrou est élu, l'UMP aussi va exploser et des gens vont se ralier, je pense à Borloo. Je pense que DSK ira aussi à la soupe.

Bayrou catholique, oui, mais les gens de gauche n'était pas choqués, il me semble, par le protestantisme reconnu de jospin. Pourquoi deux poids, deux mesures ?

Et il faut arrêter de prétendre que le PS défend la laïcité, elle ne le fait que dans les médias :
http://www.prochoix.org/cgi/blog/2006/03/29/459-respublica-une-faculte-musulmane-a-lille-en-septembre-2006
http://www.gaucherepublicaine.org/?idPage=2&page=article&numPage=1&idArticle=838
http://www.gaucherepublicaine.org/?idPage=2&page=article&numPage=1&idArticle=809
http://vigilance-laique.over-blog.com/1-categorie-932488.html

ET SURTOUT :

http://vigilance-laique.over-blog.com/categorie-772107.html

Arrêtez avec Bayrou et balayez devant la porte du PS avant.


Même l'éditeur Belin s'y met :
http://www.gaucherepublicaine.org/?idPage=2&page=article&numPage=1&idArticle=1130
et Charlie Hebdo de cette semaine.

Parlons du PS qui veut se faire le chevalier blanc en excluant G. Frêche. Il garde en son sein des gens qui ont trempé dans des affaires politico-financières (financement du PS, MNEF ...) et veut faire la morale à tout le monde.

Si le MRC veut exister (le PRG aussi d'ailleurs), il faut que le PS explose et une recomposition de la gauche doit se faire autour du MRC. Les démagogos vont faire 10% avec 6 candidats et seront finis.
Sinon, le MRC ne sera qu'un faire-valoir du PS qui pourra décider et tenter son éradication quand il le voudra, comme en 2002 par exemple.

24.Posté par Claire Strime le 05/04/2007 13:43
Bayrou a été ministre de Balladur, qu'il soutint à la présidentielle de 1995...

Gratte-papier de Lecanuet, député de Giscard, ministre de Balladur: quelle Trinité!!! (même si on est à Pâques).

Le PS et l'UMP exploseraient, la belle affaire! Ce qui compte pour les possédants c'est que ne soient pas ébranlées des institutions bien plus solides (qui ont compris leur développement durable depuis belle lurette): le Medef, la commission européenne, la BCE, la sainte église catholique apostolique et romaine, qui auront toujours le loisir de trouver de nouveaux sigles pour restructurer leurs filiales et sous-traitants dans le champ d'intervention politique.

25.Posté par carle Jacques le 12/04/2007 21:21
A l'attention de Lionel, Je me garderai bien de critiquer de Funes contre qui je n'ai rien, bien entendu: c'était une image qui me venait en pensant aux tics nerveux du personnage, essentiellement. Bayrou est, il est vrai, un honnête homme mais on ne peut dissocier dans son cas la perspective de son élection du second tour des législatives
. On ne peut que se poser la question de savoir avec qui il s'alliera alors: je crains que l'UDF qui le soutient ne lui présente l'addition aux législatives : sous peine d'une scission qui lui coûterait trop d'appuis, il risque de devoir faire équipe avec l'UMP en définitive contraint et forcé! La majorité des électeurs UDF se sent certainement plus d'affinités avec l'UMP qu'avec le PS ou tout autre formation de gauche. Quelles que soient les qualités réelles de Bayrou, il risque de devoir, malgré lui sans doute s'allier avec une partie de l'équipe sortante UMP! Non, merci, on a déjà donné et payé assez cher l'addition!
quant à Ségolène, je crois qu'elle a fait de réels progrès sur le plan oratoire: elle a un projet solide peut-être un peu ambitieux pour les coûts mais il faudra mettre le paquet sur l'éducation entre autres, mutilée par les dirigeants actuels. Il y a de graves incendies dans notre société et je pense que Ségolène a la stature pour les affronter. Elle réagit en femme déterminée, avec un autre type de comportement que les hommes mais je ne crois pas qu'elle manque de talent ni de détermination... et puis, un président ou une présidente surtout sous la VI république ne gouvernera pas tout(e) seul(e)!

26.Posté par jeunemrc le 20/04/2007 17:33
Bravo Mr Chevenement,

Effectivement vous le premier avez dénoncé la mollesse de la gauche vis à vis des jeunes délinquants ! Ségolène Royal vous a suivi quand elle propose des camps de rééducation pour les jeunes et elle a raison ! Ca suffit le désordre, vive l 'ordre juste, vive la France et vive Ségolène !!


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter