Actualités

Résolution du Conseil National du MRC


Le Conseil national du MRC réuni le 10 décembre 2006 à Paris, approuve le projet de déclaration commune du Parti socialiste et du Mouvement républicain et citoyen.


Il se réjouit d’y voir reconnues ses principales orientations, défendues avec conviction par Jean-Pierre Chevènement, depuis longtemps et notamment lors de sa campagne électorale. Avec la prise en compte ferme et sans équivoque du vote des Français le 29 mai 2005, une page nouvelle s’ouvre. En affirmant clairement que le projet de constitution européenne rejeté par les Français est caduc et ne sera pas ratifié, il permet d’engager la réorientation de la construction européenne que nous appelons de nos vœux : respect des souverainetés populaires, gouvernement économique de la zone euro, priorité à la croissance et à l’emploi.

Le Conseil national du MRC souligne la portée des propos de Ségolène Royal, appelant à ce que la politique économique en Europe soit conduite par les représentants des peuples et non par la Banque centrale européenne, ce qui invite à modifier les statuts de la BCE pour lui assigner ses missions : soutenir l’activité et l’emploi. Bien entendu une telle issue implique la mobilisation du monde du travail et de l’opinion publique à l’échelle française et européenne.

Il se félicite de voir placer les principes républicains au cœur du projet politique : Ecole, citoyenneté, laïcité, unicité de la République, services publics, indépendance de la politique étrangère et de la défense, co-développement. En matière de politique industrielle, de choix énergétiques, de taxe antidumping social pour lutter contre les délocalisations, nos propositions sont prises en compte.

Nous souhaitons qu’une nouvelle période dans les relations avec le Parti socialiste commence ainsi, fondée sur le respect mutuel et le dialogue. Elle permettra - nous l’espérons - de nouer des rapports constructifs : le MRC pourra retrouver de la sorte une représentation parlementaire.

Jean-Pierre Chevènement ayant fait connaître sa position, le Conseil national décide d’apporter son soutien à la candidature de Ségolène Royal et de participer activement à la campagne présidentielle. Le MRC se portera ainsi au premier rang du combat : celui de la gauche républicaine contre le libéralisme, l’atlantisme et le communautarisme qu’incarne Nicolas Sarkozy. La montée des périls, la mise en cause des principes fondateurs de la République, la remise en cause des acquis sociaux les plus élémentaires invitent à créer une dynamique dès le premier tour pour faire barrage à la droite et à l’extrême droite.

Le Conseil national du MRC appelle dès à présent ses responsables et ses militants à se mobiliser pour la victoire de Ségolène Royal et pour mettre la gauche à la hauteur de ses responsabilités.


Rédigé par Chevenement2007 le Dimanche 10 Décembre 2006 à 13:17 | Lu 8325 fois



1.Posté par Froger Rémy le 10/12/2006 17:18
La déception, voir le dégoût est le sentiment que m’inspire cette annonce, après avoir soutenu à ses militants que les relations entre le PS et le MRC étaient coupé depuis le mois de juin, JPC nous laisse tomber pour un parti qui n’a jamais tenu ses promesses et qui déçoit le peuple.
Comment le suivre sur ce chemin qui est en total contradiction avec ses actions de ces dernières années ?
Comment encore le soutenir quand tous ce qui nous a fait le rejoindre dans son action est bafoué ?

2.Posté par Bernard DECOME le 10/12/2006 19:11
Passé le moment de stupeur à l'annonce du retrait de JP Chevènement, la lecture du projet de résolution du conseil national
me redonne espoir. Cependant je doute de la sincérité du PS qui nous a toujours berné. J'espère que tous ceux qui avaient voté pour JPC en 2002 et tous ceux qui s'apprétaient à le faire en 2007 ne seront pas déçus car ils pourraient lui faire porter une part de responsabilité. Ancien militant du CERES, nous avons éessayé sans succés de faire changer le PS de l'lintérieur. Puis, sans plus de succés du dehors du PS avec le MRC . Les vieux militants dont je suis me comprendrons et je pense qu'ils ont les mêmes craintes que moi.

JPC est entrain de prendre le pari que cette fois la parenthèse libérale ouverte en 2003 par P.Maurois va enfin se refermer. Pour ma part, j'ai toujours accordé ma confiance à JPC. Je la lui accorde encore cette fois.
Allez Jean Pierre! Fait pour le mieux comme d'habitude, mais ne te laisse pas rouler par un PS qui a dangereusement dérivé vers le libéralisme.

3.Posté par Desvallées le 10/12/2006 20:07
Egalement ancien du CERES (depuis 1970), j'adhère entièrement aux remarques de Bernard DECOME ainsi qu'à sa conclusion.

4.Posté par PIETTE Eric le 10/12/2006 20:17
Comment penser que le Parti Socialiste et sa représentante soient dignes de confiance et aptes à apporter une alternative crédible à la dérive libérale dont est victime la nation ?
JPC semblait la sule voix différente dans ce débat, pourtant il se rallie. Une fois l'Elysée obtenu, le PS se hatera de trouver des excuses bien choisies pour justifier son absence de changement.
Quelle tristesse et comment ne pas se rappeller les années CERES ?

5.Posté par hervé le 10/12/2006 20:30
le nouveau couple politique JEAN PIERRE et SEGOLENE a de la gueule . SEGOLENE est venue vers le MRC , c'était mon souhait , et c'est tant mieux pour la gauche . Hervé d'ORLEANS

6.Posté par calsou le 10/12/2006 21:00
J-P Chvenement lucide,réaliste:un vrai "Homme d'Etat" fort utile à la Gauche et à S.ROYAL!

7.Posté par Philippe AUTRIVE le 10/12/2006 21:01
Maire de la Ferté-Alais, petite bourgade de 4000 âmes, je me félicite de cet accord. L'heure n'est plus aux divisions,mais à l'action, nos concitoyens souhaitent des élus responsables qui prennent à " bras le corps" les difficultés quotidiennes, et il y en a ! L'heure est à l'union, certes sans renier nos idéaux, mais en l'absence de clonage, nous sommes voués au compromis, et finalement l'idée de faire évoluer, ensemble avec le P.S, les choses, ne me déplait pas.
Philippe AUTRIVE

8.Posté par robert le 10/12/2006 21:06
le MRC a enfin décidé de rentrer dans le rang, nous attendons avec impatience les militants du MRC pour coller avec autant d'amour les afficges de Ségo, comme ils l'ont fait avec ceux du Ché.
Heureux de vous revoir dans la famille.
Robert, socialiste unioniste.

9.Posté par Ancien du CERES le 10/12/2006 21:21
La politique ce sont des convictions. Mais on ne fait pas de la politique seul dans son coin. Et la politique est un mouvement. Jean-Pierre pour qui j'ai voté en 2002 sait jouer fin. Je n'oublie pas que le PS a changé grâce à lui, contre le mollettisme. Il a fait gagner Mitterrand. Il va faire gagner Ségolène Royal. Ce soir est un grand soir, celui où le MRC avec JPC aura fait gagner la gauche en 2007.
Je souhaite que le PC cesse ses errements et prenne la mesure des conditions historiques que nous vivons. L'extrême gauche est libre de poursuivre sa voie... qui ne mène nulle part. En 1981, déjà, c'est contre elle que nous avons gagné ; en effet, je me souviens d'avoir sermonné des militants gauchistes qui collaient sur nos affiches de Mitterrand. Bon. Ce soir je suis optimiste ! Salut et Fraternité.

10.Posté par jean-paul reboul le 10/12/2006 21:59
quelle surprise!!! Déçu et inquiet devant les choix tactiques fait lors de ce conseil national.Quelques sièges de députés sont donc assurés et la voix du MRC sera présente dans l'hémicycle. Mais à long terme,cette option stratégique sera t elle payante pour les valeurs qui nous fédèraient autour d'une candidature de JPC?Le PS est un rouleau compresseur qui a mis à genou le PC sensé être son allié alors même que ce dernier avait largement concouru à le porter au pouvoir avec les memes intentions que celles de la direction du MRC aujourd'hui et avec alors, un poids electoral sans commune mesure ....prudence donc....

11.Posté par gigonzac andré le 11/12/2006 10:04
déçu malgré tout par cette annonce...Je souaihte que JPC saura garder la confiance du vrai peuple de gauche en combattant avec vigueur ,dans le cadre de son appui à Mme Royal,la dérive libérale du PS que les médias en l'occurence fins observateurs de la vie politque qualifient de parti de la"gauche libérale" !(blairiste ?)

12.Posté par christine le 11/12/2006 14:14
Surprenante la décision de JPC ? Pas tellement. Mais il ne faut pas se focaliser sur l'effet d'annonce par les médias. Le texte présenté en commun semble prendre en compte les revendications du MRC, concernant l'Europe, le non à la constitution européenne et la défense des principes républicains. C'est pour l'instant une victoire sur ces points. Le plus difficile reste à venir car, comme toujours, il faudra être fort et veiller à ce que ces premières promesses se concrétisent. Alors faut-il être déçu ou non ? Je pense que rien n'est encore gagné à gauche, la bataille va être dure pour les présidentielles comme pour les législatives et l'avenir du pays en dépend. Nos responsables politiques de gauche devront donc être à la hauteur de l'enjeu s'ils ne veulent pas que les électeurs se détournent d'eux pour de bon. Je souhaite donc que le MRC continue à défendre ses valeurs pour enrichir et faire avancer le débat.

13.Posté par Laurent le 13/12/2006 11:41
Le retrait de Jean-Pierre Chevènement au profit de Ségolène Royale me surprend beaucoup. Pour celui qui a toujours défendu ses idéaux, qui " démissionne" au lieu de "fermer sa gueule", pour celui qui - il y a moins d'un mois - se disait être prêt "à aller jusqu'au bout"... quel virement de bord !
Alors bien sûr, on peut évoquer le coût humain et financier d'une campagne électorale qui - eût-elle "pesé" sur le programme PS - aurait fini par le soutien de Royale au second tour. Au nom de ce pragmatisme, le Conseil national du MRC a-t-il pris une sage décision ? L'avenir le dira. Il faut espérer que la réorientation de l'Europe, la défense de l'industrie et de l'emploi, la refondation de l'école,... toutes ces questions chères aux sympathisants de Chevènement, seront au coeur de l'action du PS... si Royale s'impose !

14.Posté par lucien CHAUDAGNE le 14/12/2006 22:43
Il flotte dans l’air comme un parfum de juin 1971 ! Les accords importants se font entre ceux que l’on n’attend pas ! Trente cinq ans après Epinay ( me souviens que nous stigmatisions alors la fausse gauche de Guy Mollet) la visite de Ségolène Royal me rappelle celle que François Mitterrand fit à la cinquantaine de délégués du CERES dans une salle annexe du congrès. Il y a dans l’accord politique du 10 décembre 2006 les conditions nécessaires au ressaisissement de la gauche. Les orientations d’abord qui affirment la souveraineté des peuples sur tout autre institution par exemple sur le gouvernement de la banque européenne. Ensuite ce texte va donner un nouveau souffle à tous ceux, et ils ne sont majoritairement pas au MRC ou au PS, qui avaient combattu le projet de constitution européenne. Pour eux des perspectives s’ouvrent ; ils pourront maintenant participer aux débats du premier cercle et ne plus être marginalisés comme il l’ont été depuis trop longtemps. Pour le PS, c’est enfin l’occasion de sortir de l’impasse dans laquelle il s’était fourvoyé et de retrouver le soutien des classes sociales laborieuses. Pour le reste, Je pense au PC, il devrait saisir l’opportunité de ce virage pour se remettre dans la course en cherchant lui aussi un accord. Mais en a-t-il encore la force, déchiré qu’il est entre ses communistes historiques et ses gauchistes qui ne savent se définir, comme tous les gauchistes, que par ce qu’ils ne sont pas.

15.Posté par Bel le 15/12/2006 11:01
Cher Jean-Pierre,
tu as réouvert en France le parti de l'intelligence et je ne pense pas qu'on puisse le refermer de si tôt. Ségolène avait besoin de ton appui solide. Je suis sûr que Marie-Georges Buffet qui est aussi intelligente se ralliera à vous. Avec vous trois la France sera en bonne voie. Le plus dur travail à accomplir sera d'obtenir le ralliement aux idées républicaines des nouveaux pays de l'U.E. Mais je suis sûr qu'avec le temps, à la faveur de quelqies déboires de leur part sur le plan de l'orthodoxie mondialiste du libre-échange, on y arrivera. J'ai soixante cinq ans, je suis un enseignant à la retraite, mes parents étaient ouvriers. L'ascenseur social était en panne depuis quelques années. Nous allons ensemble contribuer à le réparer. Je te soutiens très fort. Un ami qui te veut du bien.
Michel BEL


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17
Entretien @lArcheMag : "L’idée d’une guerre de civilisations est un piège" https://t.co/J0CjqfxXzJ
Vendredi 18 Novembre - 21:59

Abonnez-vous à la newsletter