Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Quel dommage que je n’aie pas été chez les Jésuites...



Jean-Michel Aphatie, qui me reçoit ce matin sur RTL, est l’un des meilleurs de la presse parlée, si du moins l’excellence se juge à l’art de « déconstruire » le discours de l’interviewé. « C’est un titre, Président d’Honneur ? C’est honorifique ! », le ton est tout de suite donné.

Dans le blog qui suit, toujours fort intéressant à lire, Jean-Michel Aphatie veut absolument réduire ma candidature à une démarche tacticienne. Il ne me croira pas si je lui dis qu’à la petite tactique, j’ai toujours préféré la grande stratégie : mon adhésion au parti socialiste –alors la SFIO – en 1964 n’avait rien de tactique : sept ans après, à Epinay, le parti socialiste était refondé grâce à l’appui que le Ceres a alors apporté à François Mitterrand. Dix ans plus tard, c’était l’alternance et la victoire de l’union de la gauche sur la base des deux programmes dont François Mitterrand m’avait successivement confié la charge. Peut-on assimiler un effort persévérant de dix-sept ans et l’« irrépressible goût pour la tactique » que Jean-Michel Aphatie me prête dans son blog ? De même croit-il que j’aie été ou que je sois candidat aujourd’hui à l’élection présidentielle pour le plaisir ?

Non, Jean-Michel, tant que vous persisterez à « me lire entre les lignes » ou plutôt comme vous dites, « entre les mots », vous ne parviendrez pas à comprendre que je me bats d’abord pour faire avancer des idées que je crois justes.

D’abord la refondation républicaine de la gauche qui conditionne le redressement de l’Europe tel que les Français ont manifesté le 29 mai 2005 qu’ils la souhaitaient, au service de l’emploi et du progrès social. C’est ainsi que je conquerrai mon espace, petit à petit. Qui croyait fin 2004 que la Constitution européenne serait rejetée ? Et pourtant, j’étais bien seul en juin 2000 à contester un projet porté simultanément par le Président de la République et par le Premier Ministre. De même, ai-je été bien seul à me dresser à la même époque contre le processus de Matignon appliqué à la Corse. Avec le recul de six ans, je constate que mon combat n’a pas été vain.

Les idées que je porte rejoignent ce que les gens affrontés aux difficultés -ainsi aux délocalisations industrielles dont j’ai fait un des thèmes privilégiés de ma campagne- ressentent de plus en plus fort. C’est pourquoi je suis optimiste : Nos concitoyens ont déjà montré, le 29 mai 2005, qu’ils s’affranchissent de plus en plus des grilles de lecture qu’on veut leur imposer. Et en effet, je ne rejette pas dans les limbes les électeurs de Le Pen. En votant pour moi, ils peuvent voter utile !

Certes, je suis un pragmatique mais toujours au service d’une vision de longue durée. J’ai conscience que ce n’est pas un atout pour moi que d’avoir eu raison si souvent avant les autres sur l’Irak, l’Europe, la Corse, la délinquance, l’Ecole, les délocalisations industrielles, etc.

C’est un solide boulet d’inimitiés que je me suis attaché à la cheville en prétendant, comme on me l’avait appris sur les bancs de l’école publique, « penser par moi-même » ! Quel dommage que mes parents ne m’aient pas envoyé chez les jésuites...


Mots-clés : médias
Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Mercredi 15 Novembre 2006 à 18:29 | Lu 7971 fois



1.Posté par arnautic le 15/11/2006 19:38
la politique ne s'est pas arrangée depuis cinq ans, les journalistes non plus. à quand le grand chambardement? pourquoi pas avec vous en 2007?!

2.Posté par SNYCKERTE le 15/11/2006 19:56
Rassurez vous Cher Jean-Pierre , pour être passé par les jésuites , je n'en suis pas pour autant un adepte de la langue de bois...
Avec toutes les amitiés des Lillois.

3.Posté par Pascal Blanchetier le 15/11/2006 20:11
Tu as été très courtois de ne pas lui avoir rappelé combien il avait une vision longue des choses et combien c'est lui qui fait la politique dans ce pays : alors que tu quittais le ministère de l'intérieur, je me souviens l'avoir entendu dans une chronique débutant par ce rêve : "alors là, je crois que Jean-Pierre Chevènement vient de quitter la vie politique" ... finalement tu es plutôt son cauchemare !

4.Posté par petermac le 15/11/2006 20:36
Penser, n'est ce pas le propre de l'homme?
Merci monsieur Chevènement de nous rappeler ce qui doit rester le moteur de nos ames citoyennes.
Au fait les journalistes en ont ils encore une?
Quand on voit la manière avec laquelle il vous traite, retenant le superficiel et négligeant l'essentiel, tjs prêts à vous tendre des pièges ds lesquels vous ne tomber pas, il est permis de douter.
Tenez bon et surtout ne lachez rien.

5.Posté par Ilysa le 15/11/2006 23:22
Maurice Szafran dans son éditorial du 7/11 sur Marianne2007.info de même que Jean-Michel Apathie pourraient bien obtenir un résultat diamétralement opposé à celui qu'ils recherchent ; c'est tout le mal à leur souhaiter !
Il est piquant d'observer les arguments de vos adversaires qui détournent les sujets de débat authentiques pour se complaire dans le superficiel mais qui découvriront vite leur inconsistance devant les possibilités que vous avez désormais de faire campagne sur Internet avec les français qui comptent sur vous pour faire turbuler un système en crise … en avril 2007 !

6.Posté par gévé le 16/11/2006 00:14
votre combat est celui du courage ,de la rigueur, et traduit la volonté sincère de défendre les intérêts et la grandeur de notre pays.
Il est vrai que vos analyses des situations politiques passées se sont trés souvent vérifiées.
Il est réconfortant de penser qu'il existe encore des hommes politiques tels que vous.Même si l'histoire ne leur laisse pas toute la place qu'ils méritent,ils portent notre dignité de citoyen.
merci de ne pas renoncer,votre voix(la notre)doit être entendue.

7.Posté par Mamadou le 16/11/2006 01:00
Bravo Monsieur Chevènement

la décérébration par les médias est la méthode la plus sur pour permettre de laisser en place tous ceux qui profitent sur le dos des citoyens d'un système qui les nourrit.
Comme on dit "chez nous" inchallah Chevènement Président.

Ne nous abandonnez pas : nous croyons en vous car nous pensons comme vous... c'est par la République que chacun trouvera sa juste place dans la société. Sortons tous ceux qui ont mis en cale seche la République en nous faisant croire que c'était un chantier prometteur. Vous avez dit que la France était en grand paquebot. On sait ce que le France est devenu par renoncement.

Bien à vous

Mamadou de Sarcelles

8.Posté par Michel Pillier le 16/11/2006 10:16
Apathie ou Antipathie ?

Autant M. DHOMBRES était bien nommé, autant M. APATHIE porte mal le sien tant son antipathie est évidente. Mais ce sont les mêmes grosses ficelles pour tenter de discréditer une candidature qui dérange...
Décidément, les journalistes bien pensants n'ont toujours rien appris.
Continuons.

9.Posté par lestocard jean-pierre le 16/11/2006 14:05
Tenez bon Monsieur Chevénément , ne faites pas commes les responsables du PRG qui préférent la lutte des places au débat d'idées.continuez sans relache à défendre les intéréts de notre belle France.
quant à Apathie il est au journalisme ce que Laguillier est au capitalisme.
un radical de gauche du nord qui vous soutient

10.Posté par francois-xavier le 17/11/2006 08:09
Ancien jospinien (je l'aurais encore été s'il s'était présenté)... je suis désormais néo-chevenementiste sans hésitation... vous voyez, il y a un vent qui vous pousse... je pense que les vrais jospiniens vont vous rejoindre... car finalement pas grand chose vous différencie... justement, votre point commun, c'est une certaine intégrité, une manière de faire de la politique justement pas tacticienne, parfois pas assez.. Ce journaliste d'apathie qui porte bien son nom est un idiot.. pousser par le système médiocre qui préfère un journaliste idiot, ignorant et pseudo accrocheur (c'est la mode depuis raffarin)... à de vrais journalistes cultivés, pertinents, objectifs. Jamais depuis de gaulle, les médias n'ont été aussi manipulés par le pouvoir et encore sous le général, au moins, les choses étaient claires... Que voulez-vous, on a l'élite qu'on mérite... ca fait cinq ans qu'on est gouverné par des vrais médiocres, prétentieux avec ça. bon, allez, j'arrête avec mon fiel, ça va jouer contre vous. c'est vrai, aujourd'hui... on aime bien le lisse, c'est royal ! bref, je suis comme vous, je crois à un monde moins manicchéen... un monde plus juste, plus honnête, plus socialiste. Et puis, y autre chose qui joue pour vous... je suis jeune.. et je n'aime pas le jeunisme ambiant. Maintenant, un conseil, soyez un tout petit peu plus tacticien !

11.Posté par françois Descamps le 17/11/2006 17:13
Chez les jesuites j'ai appris comme vous et comme beaucoup de mes camarades à "penser par moi-même". Je me souviens des formidables lectures de journaux comparatives entre le Monde le Figaro et Combat que nous faisait après le déjeuner notre responsable des études ('un jésuites pur sucre) et qui coulait, entre autres, le "socle" (comme dirait DSK.!..) de notre éveil à la réflexion. Et même si j'ai voté "non" le 29 mai 2005, j'en veux terriblement aux jésuites d'avoir laissé tomber l'enseignement en France...
Vous utilisez un expression du 18eme siècle qui n'était plus de mise quand ils avaient encore quelques colleges dans nos belles régions!

Faites mentir Apathie et obtenez des socialistes qu'ils reprennent vos idées pour la France. Je verrais alors d'un meilleur oeil la candidate des socialistes.
Faites mentir Le Pen quand il dit que Ségolène Royale ne pourra pas s'affranchir des vieux bar(b)ons.

12.Posté par Bernard DECOME le 18/11/2006 12:03
Entré au PS en 1974, j'ai toujours soutenu JP Chevènement. D'abord au CERES, puis à Socialisme et République et maintenant au MRC en passant par le MDC. Je n'ai jamais été déçu car il a toujours porté haut les couleurs de la gauche et de la République. Son combat d'aujoud'hui revêt une importance que malheureusement beaucoup de Français ne soupçonnent pas. Ce combat c'est celui de la survie de la République face aux attaques des libéraux de droite comme de gauche. Peut-on encore parler du PS comme d'un parti de républicain? Malheureusement non. Nous l'avons vu à de multiples reprises, le PS s'est comporté en bon parti libéral.
Même si la droite et la gauche exiteront toujours, le véritable clivage aujoud'hui passe entre les libéraux et les républicains Alors, pour défendre la République avec un authentique candidat de gauche, je voterai sans aucune hésitation pour JP Chevênement et j'invite tous les Républicains à en faire autant.

13.Posté par B.VALENTIN le 18/11/2006 13:44
Mr Antipathie : " On est quelquefois sot avec de l'esprit, mais on ne l'est jamais avec du jugement. "c'est du La Rochefoucauld...je pense !

Tiens bon jean-Pierre tes "troupes" sont motivées...

14.Posté par philippe le 18/11/2006 17:05
Bonjour amis citoyens, Bonjour Monsieur Chevènement.
Comme vous pouvez le lire, comme vous pourrez bientôt l'entendre, de plus en plus de Jeunes comme de moins jeunes vous font confiance parce sensibles à votre parcours, à votre stature d’homme d’Etat, à vos idées raisonnables, à la réalité et cohérences qu’elles expriment.

Vos idées ont de plus en plus de résonnance dans le Pays. Elles réveillent en nous ce que la France, son peuple, ses Habitants ont de meilleur, « cet appel qui vient du fond de l’Histoire », cette volonté de vouloir vivre ensemble, de construire de manière cohérente et raisonnée un avenir soutenable.
Cette élection, plus qu’une autre, va nous engager dans une direction définie, celle des choix cruciaux que vous nous proposez depuis longtemps : La laïcité contre le communautarisme ; la démocratie contre la supercherie euro constitutionnelle ; la résistance contre la soumission européiste et atlantiste ultra libérale ; l’écologie contre profits démesurés et indécents ; le patriotisme contre l’abandon de la France ; la souveraineté populaire contre l’oligarchie politico-financiaro-médiatique ; l’ouverture à l’universel contre l’éventration, le dialogue des civilisations contre le choc des cultures …
Si la France est éternelle, peu d’hommes sont en mesure de l’incarner pour le bien du plus grand nombre, parce les choix, les engagements sont tels qu’il faut du courage, une profondeur d’âme, une grande culture, de l’humilité, de la patience, de la volonté, de la détermination, de l’expérience, une vision, un amour du pays et du Peuple, une véritable Humanité…

Mr Chevènement, vous avez toutes ces qualités et bien d’autres encore pour faire rebondir le destin de la France et inscrire son action dans l’Histoire et le bien de l’Humanité. (Eloge de la raison)


15.Posté par briois marie-therese le 19/11/2006 08:58
la candidature de JP Chevenement va enfin elever le débat qui jusqu'à présent s'est révélé d'uned qualité plus que médiocre

16.Posté par Oualid le 23/11/2006 01:30
stop à la dictature des medias ! ils espèrent faire la pluie et le beau temps.
n'est il pas venu le temps de dénoncer les sondages ? n'ont ils pas fait de chevènement le 3e homme en 2002 pour lancer chirac-jospin plus vite dans la course à l'elysée ?
n'ont ils pas ensuite mis les projecteurs sur l'extrême droite ? ils influencent énormément les votes des gens. cette Manipulation m'inquiète énormément.
les sondages faussent les débats et écartent de la lumière médiatique un grand nombre de candidats. Lorsques ces derniers sont invités sur un plateau de télévision, ils sont condamnés à commenter des sondages. on s'en moque royalement. le plus important c'est de connaître leur viosion de la France et éventuellement le programme. les averses de sondages chaque semaine tuent la démocratie. que faire ?
pour l'instant, l'alternative c'est internet et le bouche à oreille.
il ne faut pas sous estimé cette nouvelle technologie. des groupes de rock sont devenus number ONE ! il y a également Kamini qui s'est fait connaître ainsi. aujourd'hui il cartonne !!

pourquoi pas le Ché ! alors c'est parti ! opération diffusion d'idées nouvelles! il faut arrêter de brasser du vent : que veut Ségolène avec des slogans aussi bidon que l'ordre juste, l'Europe par la preuve, l'irak est une démocratie, j'en passe et des meilleurs : c'est ça le renouveau : un discours qui n'a aucun sens ! et bien bravo la France ! les militants socialistes se sont fait avoir par les sondages !
comme des moutons.... je ne vous félécite pas les militants bien pensants ! on est de gauche ou on ne l'est pas !

Oualid, 27 ans.


17.Posté par Toto le 23/11/2006 11:32
Bonjour,
Quel regard portez-vous sur la liste des Collectifs Unitaires du 29 mai qui eux aussi avaient appeler à voter Non ? Où sont les points de convergence, de divergence ? D'accord avec l'avis selon lequel le clivage essentiel est désormais celui qui oppose républicains aux libéraux, nonistes aux ouiouistes..
Toto

18.Posté par charles le 23/11/2006 18:22
A vous de "jouer" JP CHEVENEMENT je suis Ouvrier,et fier de l'etre j'ai travaillé dans le privé:23ans environ;lorsque je cesserai mon activité j'aurai aussi travaillé 20ans a France-telecom et ça ne sera pas si mal:cela pour dire que nous sommes Tous des Ouvriers,a différents niveaux bien-sur.Du simple Manoeuvre a l'ingénieur,en passant par le Technicien,l'artisan,l'instituteur,le jardinier,le notaire, le mécanicien,l'avocat etc........NOUS OEUVRONS TOUS POUR VIVRE DIGNEMENT il faut rappeler certaines valeurs de:courage,de respect,de travail dans notre société.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:18 A propos des primaires à gauche

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:47 Deux bonnes décisions




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter