Chevenement.fr | le blog de Jean-Pierre Chevènement
Actualités

Présidentielle 2012: Chevènement poursuit sa route


Dépêche AFP, lundi 3 octobre 2011, 18h56.


Présidentielle 2012: Chevènement poursuit sa route
Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), lance un nouveau livre et une campagne d'affichages, semblant se rapprocher d'une candidature à la présidentielle, dix ans après ses 5,3% de 2002.

Depuis vendredi dernier, des affiches "2012. Sortir la France de l'impasse avec Jean-Pierre Chevènement" commencent à se voir dans Paris.

Pour l'instant, la campagne en cours, -15.000 affiches au total-, ne concerne que la capitale mais sera "sans doute bientôt élargie" aux grandes villes, explique à l'AFP Julien Landfried, porte-parole de M. Chevènement.

Tout est prêt : du site internet de campagne au logo "Chè 2012", fait pour démontrer "le sérieux et la solidité d'un homme d'Etat" mais aussi "sa dimension rebelle", poursuit-il, se disant désormais "totalement dépendant" de la décision de l'ancien ministre.

"Vu comment la primaire se passe avec des candidats principaux assez discrets sur la crise de l'euro qui est notre gros sujet, la suite des opérations c'est d'aller vers une candidature", dit-il, relevant au passage que le groupe de travail MRC-PS, décidé en avril, ne s'est toujours pas réuni.

A 72 ans, M. Chevènement qui avait apporté son soutien à Ségolène Royal en 2007 sur la base d'un accord politique et se montre aujourd'hui plutôt en phase avec Arnaud Montebourg, continue à dire qu'il se prononcera "avant la fin de l’automne". Jugée peu crédible par beaucoup d'observateurs, sa candidature n'est jusqu'ici testée par aucun institut de sondages.

Pourtant, pour "faire bouger les lignes", il avait déjà sorti en juin une brochure "Pourquoi je serai candidat". Mercredi, il publie "Sortir la France de l'impasse" (Ed. Fayard), livre-programme conclu par : "Y a-t-il d’autres moyens, les institutions de la Ve République étant ce qu’elles sont, que de se porter candidat ?"

Voyant la construction européenne "comme un déni de démocratie", l'ancien ministre se concentre sur "la crise de l’euro, celle de l’Europe supranationale", qui doit être l’occasion de revoir "l’architecture de la maison européenne".

Critiquant la "timidité" de Martine Aubry et François Hollande sur le sujet, le sénateur de Belfort propose notamment un "plan A" pour "redéfinir les missions et le rôle de la Banque centrale européenne" et un "plan B" visant "à organiser la mutation de l’euro de monnaie unique en monnaie commune".

Dans la partie du livre "Remettre debout le peuple français", l'ex-ministre de l'Intérieur développe une rude critique du multiculturalisme. "Même paré des meilleures intentions, (il) retarde, voire empêche l’intégration, favorise le racisme qu’il prétend combattre, et ne peut que déboucher sur la fragmentation sociale et, à terme, sur des affrontements dits +ethniques+", écrit-il.

Pour M. Chevènement, "le seul remède aux replis communautaristes" est "le métissage" qui "ne fait pas seulement partie intégrante de l’histoire de notre pays, il est également son avenir". Et c'est à travers l’école sur laquelle il veut mettre l'accent, que l'intégration peut se faire, plaide-t-il.

Après avoir dénoncé le "sans-papiérisme" de la gauche, il dit également avoir "changé d'avis" sur le droit de vote aux élections locales des étrangers, inclus dans le programme PS, qui "ouvrirait la voie (...) à des votes ethniques" qui "renforceraient les communautarismes".

Globalement, juge-t-il, les socialistes "se sont laissés engluer", sur la sécurité, l’école ou l’immigration, "dans un discours victimaire qui, tenable dans l’opposition, handicape inévitablement l’action gouvernementale".


Rédigé par Chevenement.fr le Lundi 3 Octobre 2011 à 21:45 | Lu 4549 fois




1.Posté par Patrick LENORMAND le 03/10/2011 23:24
Une discution avec NDA sur un projet commun (euro, services publics..) ce n'est donc vraiment pas envisageable ????
Si non dommage pour le pays !
Cordialement

2.Posté par Jacques POUZET le 04/10/2011 12:13
Bravo :
Les "observateurs" aboient ... c'est stimulant de voir que la caravane JPC prend la route.
La stratégie est claire. comment élargir la mobilisation pour la décliner : c'est vrai que les
choix relatifs aux services publics ( ne pas confondre avec fonction publique ) sont sans doute
le terrain privilégié faire comprendre les enjeux aux citoyens.
rien ne presse pour les combinazioné...laissons cela à UMP et PS

3.Posté par hey ghis le 04/10/2011 15:47
Twitter
Mais où est donc ce logo "Chè 2012" ? On veut le voir !

4.Posté par Michel JOBLOT le 04/10/2011 23:39
Cher Jean-Pierre Chevènement,

Je vais vite acheter votre dernier ouvrage, je suis sûr qu’il sera très intéressant, et cela me donnera le plaisir de vous demander une dédicace, lors d'une prochaine rencontre...

J'ai lu avec satisfaction que finalement vous aviez changé d'avis sur le droit de vote des étrangers...

J'ai eu le sentiment d'une "victoire posthume"...car depuis votre incise dans votre discours de clôture au Congrès de Paris en 2006, j'avoue que je ne croyais pas que vous modifieriez votre position officielle. Enfin, mieux vaut tard que jamais…

Je me suis souvenu de 2003 lors de ma première intervention à la tribune à ce sujet, qui m'avait valu l'honneur d'une prise à partie de Sami Naïr : "tu n'as rien compris, c'est un combat d'arrière-garde, perdu d'avance!".

Ou encore un autre congrès, où un camarade du Nord à la commission des résolutions m'avait expliqué qu'il n'était pas possible de modifier notre position car "qu'allait-il dire aux maghrébins et aux polonais de sa région (sic!) ", avec l’approbation de Jean-Yves Autexier…

On peut dire que Rachid ADDA m’a constamment vaincu sur ce point…

(Pour certains une telle position ne pouvait venir que d’un lepéniste !)

Un petit espoir en 2006…mais vite déçu…la bien-pensance MRC et l’alliance avec Ségolène était passé par là. Je me demande ce que vont dire mes anciens camarades (Catherine, Fréderic, Sami, etc…) ?

D’ailleurs c’est votre appréciation personnelle, sera-t-elle validée par le MRC, l’a-t-elle été lors du dernier congrès de septembre ?….probablement pas…car cela aurait pu gêner ou pourrait gêner certains camarades dans leurs relations avec les socialistes…

Je crains d’ailleurs que cette prise de position vous nuise gravement auprès des socialistes car "aucune voix ne doit manquer à Marine Le Pen", pour que le candidat de Gauche soit élu royalement au second tour, un 21 avril à l’envers, tel semble être le pari (et le secret espoir) des socialistes !

Pour ce faire, d’ailleurs, ils ne reculent devant rien et agitent en même temps tous les chiffons rouges : Droit de vote des étrangers! ( le cri du cœur d’Elizabeth Guiguou après « la prise du Sénat »), régularisation massive des clandestins! , financement massif des mosquées par les contribuables!, remise en cause de la loi de 1905 ! (Valls, Glavany, Delanoë,... Vaillant était tout fier de donner le mode d’emploi pour contourner la loi et de donner tranquillement 11M€ pour un « Institut des cultures musulmanes » dont une partie sera céder comme mosquée), charte de la diversité (discrimination au faciès dit « positive »)!, cantines scolaires 100% halal!, rupture du jeun du Ramadan!, arabe en 1ere langue au collège!, mariage gay et lesbiens!, adoption et fécondation artificielle pour les homosexuels!, autorisation des mères porteuses!, etc…

Vous verrez que si à cause de vous Marine Le Pen n’est pas au second tour, et que le candidat de la Droite gagne, ils vous le reprocheront…ainsi ils vous auront mis sur le dos, deux 21 avril !
« La France est-elle finie » est pour moi le meilleur réquisitoire que j’ai pu lire envers l’action de la Gauche, ces trente dernières années…

« Sortir la France de l’impasse… » me semble être (je ne l’ai pas encore lu) un autre réquisitoire contre la Gauche actuelle…

Ce qui reste pour moi une énigme, c’est votre acharnement à vous rallier « in fine » à cette Gauche qui a mené la France au désastre et la mènera à sa disparition, si elle revient au pouvoir !

Cette Gauche qui comme la Droite veut nous emmener de force dans une Europe fédérale des Régions, que le Peuple français rejette, sous prétexte que nous n’avons pas le choix sinon c’est la ruine (toujours le fait accompli et le choix unique !).

Avec l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Cordialement

Michel Joblot

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire

Ma conférence à #Alger : "#France-#Algérie, une ambition à forger au service de la #paix dans le monde" http://t.co/RzdHbEYcSm
Samedi 18 Octobre - 10:35

Abonnez-vous à la newsletter









Dernières vidéos
15/10/2014 | 1062 vues
1 sur 60