Actualités

Présidence UE: déclaration commune Hollande, Buffet, Chevènement


Dépêche AFP, mardi 1er juillet 2008, 20h33.


Présidence UE: déclaration commune Hollande, Buffet, Chevènement
Les leaders des partis de gauche, François Hollande (PS), Marie-George Buffet (PCF), Jean-Pierre Chevènement (MRC) et un représentant du PRG, réunis mardi, ont adopté une déclaration commune opposant leurs priorités sur la présidence française de l'UE à celle de Nicolas Sarkozy.

La rencontre a eu lieu dans le cadre du "groupe de liaison de la gauche", au siège du PCF, Place du Colonel Fabien, en l'absence des Verts qui ont refusé d'y prendre part.

"Nous avons décidé de réunions régulières" pour "donner un nouvel élan et un nouveau champ" a ce groupe de liaison et leur assurer un "fonctionnement (dans) la durée", a affirmé à l'AFP la secrétaire nationale du PCF à l'issue de la rencontre.

La prochaine réunion au sommet aura lieu le 3 septembre. Par ailleurs, "une série de forums sont prévus fin septembre ou début octobre sur différents thèmes - comme la mondialisation et la place du travail - pour construire des réponses alternatives", a ajouté Mme Buffet qui avait proposé cette initiative.

Les partis se sont accordés sur un texte sur la présidence française de l'UE qui stipule que "face aux conséquences des choix de Nicolas Sarkozy, les partis de gauche proposent d’autres priorités".

La première priorité concerne la question sociale et propose de "renforcer et d’harmoniser les politiques sociales protectrices à l’échelle européenne".

Le texte appelle aussi à une "modification de la politique monétaire de la BCE", insiste sur l’environnement en proposant notamment de "concrétiser les objectifs visant à réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre" et "à développer les énergies renouvelables".

La déclaration défend "une directive cadre" européenne sur les services publics, affirme "l’impératif d’une Politique agricole commune et le maintien d’une préférence communautaire". Enfin, sur le plan international, la "refuse de tout alignement sur la politique américaine"


Rédigé par Chevenement.fr le Mardi 1 Juillet 2008 à 22:43 | Lu 4957 fois



1.Posté par BA le 02/07/2008 09:03
Une des règles de base du droit international : un traité entre en vigueur quand tous les pays concernés l’ont ratifié.

Le 12 juin 2008, l’Irlande vote NON au traité de Lisbonne. Le traité de Lisbonne est mort.

Le 1er juillet 2008, la Pologne annonce qu’elle ne ratifiera pas le traité de Lisbonne. Le traité de Lisbonne est mort et enterré.

Un troisième pays vient d’annoncer l’enterrement du traité de Lisbonne.

« Le président tchèque soutient la décision polonaise.

Le président tchèque Vaclav Klaus considère la décision de Lech Kaczynski comme " très raisonnable et très proche de la sienne ". Le président polonais avait déclaré qu'il ne ratifierait pas le traité de Lisbonne après son rejet par les électeurs irlandais.

Le président tchèque Vaclav Klaus soutient la décision de son homologue polonais Lech Kaczynski de ne pas ratifier le traité européen de Lisbonne, a annoncé mardi 1er juillet le porte-parole de M. Klaus. »

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20080701.OBS1013/le_president_tcheque_soutient_la_decision_polonaise.html

Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Novembre 2016 - 13:59 Une perte considérable




Derniers tweets
RT @AnouarKbibech: Accueil au Siège du @CfcmOfficiel de @chevenement : échange sur les Projets de la Fondation de l'islam de France et Conc…
Jeudi 8 Décembre - 00:04
A ce stade, j’entends avant tout préserver ma liberté de jugement et d’expression afin de faire valoir ces exigences https://t.co/YK1tUAN3BY
Mercredi 7 Décembre - 13:30
Deux défis pour la France: se plier à un devoir de vérité et accomplir un effort de rigueur équitablt partagé https://t.co/YK1tUAN3BY (2/2)
Mercredi 7 Décembre - 13:30

Abonnez-vous à la newsletter