Carnet de Jean-Pierre Chevènement

Première erreur



M. Sarkozy, selon Le Monde, propose à Bernard Kouchner les Affaires Etrangères. Ce théoricien du « devoir d’ingérence » accélèrera, s’il est choisi, l’alignement de notre politique étrangère sur celle des Etats-Unis : a-t-on jamais vu les faibles s’ingérer dans les affaires des forts ?


Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Lundi 14 Mai 2007 à 17:39 | Lu 6916 fois



1.Posté par FRANCOIS jean M.R.C. 62 le 14/05/2007 18:12
encore un à ajouter à la liste des sociaux démocrates et à supprimer de celle des démocrates sociaux.....

2.Posté par Eiffel le 14/05/2007 20:56
ce n'est pas gentil pour Bernard Kouchner, ce que vous écrivez...

La manoeuvre de M. Sarkozy est subtile et en meme temps d'une affligeante banalité: diviser pour mieux régner !

Et, au vu de votre post, la manoeuvre réussit parfaitement bien (même si Bernard Kouchner refuse le poste!)

3.Posté par Josette le 14/05/2007 21:12
Une erreur ...ou un piège ?

Kouchner devra endosser la ligne "sarkozyenne"....
Et, s'il s'avère insuffisamment docile, on pourra alors le remplacer par un "vrai" sarkozyste...
Mais, devant l'opinion, on aura pratiqué l'ouverture !

4.Posté par rajeev le 14/05/2007 22:01
Hubert Védrine dans un gouvernement Sarkozy aurait été surprenant tant les positions de M. Védrine sont éloignées de celles, de Monsieur Sarkozy. La proposition faite à Monsieur Kouchner est plus cohérente : Bernard Kouchner est atlantiste. Faut-il rappeler qu'il a soutenu avec un certain nompbre d'intellectuels la guerre d'Irak qui, d'une certaine manière, constitue une application du droit d'ingérence ?

5.Posté par Patrice le 14/05/2007 23:57
Sarkozy-Kouchner remplaçant Chirac-Villepin... Le plan Bush pour la France est en marche. Aucune surprise dans ce tandem souhaité par Kouchner fin 2006. Après le bombardement de la Yougoslavie et de l'Irak, celui de l'Iran (et les autres) sera doctement expliqué au peuple de gauche par cet habitué des media, sous-marin de l'ambassade américaine. L'erreur incombe au PS d'avoir laissé le champ libre à des arrivistes comme lui ou Besson...Vivement Epinay II !

6.Posté par Philippe le 15/05/2007 08:42
Kouchner veut aller à droite ?

Bon débarras !

7.Posté par Noêl le 15/05/2007 09:43
Il est vraiment pret à tout le french doctor pour "exister".....Puisqu'il ne se sentait pas reconnu à sa "juste valeur" par le P.S, il aurait dû depuis longtemps changer de bord et rejoindre sa vraie sensibilité politique! Maintenant c'est fait : la gauche s'épure et c'est bien ainsi ( Bosson-Tapie-Allègre-Sevran-Hanin........)

8.Posté par MERCIER Jean-louis le 15/05/2007 10:34
Je ne sais quelles sont les pensées profondes de Monsieur Sarkozy. Ce qu'il y a de certain c'est son élection à la présidence de la République. Une élection sans discussion possible, les urnes ont parlé et si Monsieur Sarkozy décide de faire une ouverture sur des idées qui ne sont pas tout à fait les mêmes que les siennes, c'est tout à fait louable de sa part.

L'essentiel n'est-il pas qu'il oeuvre dans le sens des l'intérêts supérieurs de la France ?...

Quand les partis finiront-ils leurs chamailleries improductives ?

9.Posté par HM 34 le 15/05/2007 11:55
Kouchner avec son devoir d'ingérence n'a en fait qu'une attitude néo colonialiste.Il va réclamer la comparution des dirigeants soudanais devant le TPI de La Haye.Comment négocier avec des dirigeants condamnés à la prison sans les pousser aux positions extrêmes?
Il faut aider le Soudan à retrouver la paix et c'est ensuite au peuple soudanais à juger ses dirigeants quitte à les livrer au TPI.
Kouchner n'est qu'un donneur de leçons qi'il ne s'applique pas à lui même

10.Posté par SCHELLHORN Jacques le 15/05/2007 13:45
Les rats démocrates sociaux, atlantistes et fédéralistes européens quittent le navire de la gauche républicaine, radicale et socialiste. Doit-on les regretter? Je ne crois pas. En réalité , comme toujours, chaque élection est aussi un temps de reclassement politique souhaitable. Il nous faut regarder vers une refondation de la gauche, fière de ses valeurs républicaines, de son passé radical et socialiste, en opposition totale au nouveau Bonapartisme qui se met en place. Nous sommes dans la période équivalente de 1848 -1851! Alors, nous avons un devoir de résistance à toute forme d'autoritarisme que développera le "Sarkozysme". JS

11.Posté par jacques le 15/05/2007 14:09
Sarkozy prépare les législatives.
celles ci passées, il se débarrassera de ces "gogos" et mettraz en place des personnes prêtes à mettre en oeuvre "sa" politique de droite dure .

12.Posté par mézerette le 15/05/2007 16:01
Bon débarras. On va pouvoir reconstruire une vraie maison de gauche. Le départ vers d'autres cieux de M. Kouchner me réjouit donc vraiment.

13.Posté par Pierrot le 15/05/2007 18:59
Qu'a fait Kouchner depuis la création de MDM et MSF? Beaucoup de gesticulations et de discours fumeux sur le droit d'ingérence!!!! Ce bouffon est en mal de reconnaissance, il la recherche à tout prix , à n'importe quel prix!!! Qu'à cela ne tienne de tels politiciens n'ont rien à faire à gauche car cette démarche même si elle se solde par un refus est une insulte aux millions d'électeurs qui ont fait confiance à Ségolène .........

14.Posté par Elie Arié le 15/05/2007 20:16
Kouchner, Védrine, Baylet, Lauvergeon, Besson, Allègre: quel point commun?

À mon avis, ces gens pensent qu'on en a pour dix ans de Sarkozy (c'est en effet très possible), et, s'ils se rallient, c'est, pour certains, à cause de leur âge qui fait que c'est leur dernière occasion d'exister, et, pour d'autres, parce qu'ils sont trop impatients de faire de la politique pour attendre dix ans dans l'opposition.

15.Posté par Bouchard le 15/05/2007 20:52
la proposition de Sarkozy merite une réflexion approfondie. Nous ne parlerons pas du traitre qui ne vaut pas les 30 deniers qui lui seront payés.
La proposition faite à Bernard Kouchner du ministère des affaires étrangères me semble le résultat des positions de notre candidate dont le floue en matière des affaires étrangères en a fait fuir plus d'un. Et que Kouchner accepte ne fera que confirmer le manque d'attraction de notre candidate.
Nous ne retiendrons que la proposition qui aurait été faite à Hubert Védrine de devenir ministre de la justice dans le prochain gouvernement. Il s'agirait d'un geste qui me parait hautement symbolique , garantissant l'indépendance de la justice. D'autre part la personalité d'Hubert Vedrine ne permet pas de douter de son honneteté. Un tel geste de la part du nouveau président n'est pas à refuser . L'indépendance de la justice n'a pas de prix et Hubert Vedrine me parait un garant estimable.

16.Posté par Jacques le 16/05/2007 11:51
Comme par hasard, le poste que propose Sarkozy aux personnalités de "gauche" (Védrine, Kouchner) est celui des affaires étrangères. Or c'est précisément dans ce domaine qu'il inquiète le plus, de part son atlantisme mal dissimulé, et sur lequel il a le plus de chances de commettre des erreurs.

La manoeuvre est grossière : il fera passer ces erreurs au compte des hommes qu'il aura choisit. La gauche en sera donc éclaboussée.

17.Posté par Henri Grégoire le 17/05/2007 08:16
Bon débarras!


Bernard Kouchner défend depuis des années les thèses des néo-conservateurs américains notamment celles, siur le Loyen-Orient de Daniel Pipes proche collaborateur de Georgrs Bush.


http://fr.danielpipes.org/
://




Brève biographie de Daniel Pipes

Daniel Pipes est le directeur du Forum du Moyen-Orient (Middle East Forum), l'un des membres de l'Institut américain pour la paix (U.S. Institute of Peace) dépendant du président des États-Unis et un chroniqueur primé du New York Sun et du Jerusalem Post. Son dernier ouvrage, Miniatures: Views of Islamic and Middle Eastern Politics (Transaction Publishers), est sorti de presse à la fin 2003. Son site Internet (version originale anglaise: DanielPipes.org; version française: fr.DanielPipes.org), constitue actuellement la principale source d'informations spécifiques sur le Moyen-Orient et l'Islam. Il contient les archives des articles de Daniel Pipes et gère des listes de diffusion hebdomadaires, dont une en langue française, informant les personnes inscrites des nouvelles publications en ligne.

M. Pipes fut l'un des rares analystes à déceler l'éclosion de la menace islamiste (il écrivit ainsi en 1995 qu'"une guerre a été déclarée de manière unilatérale contre l'Europe et les États-Unis, et ce à l'insu de la majorité des Occidentaux"). Le Boston Globe estime que "si les avertissements de Pipes avaient été entendus, nous n'aurions peut-être jamais vécu les événements du 11 septembre". Le Wall Street Journal l'a qualifié de "commentateur faisant autorité sur la région du Moyen-Orient". Et MSNBC le décrit comme la plus éminente des "sommités en questions moyen-orientales".

ages.

M. Pipes fait partie du Groupe de travail spécial sur le terrorisme et la technologie (Special Task Force on Terrorism and Technology) du Département de la Défense. Il siège à cinq comités de rédaction, a témoigné devant de nombreuses commissions du Congrès américain et a participé à la gestion de quatre campagnes présidentielles. Son nom est cité dans Who's Who in America et dans Who's Who in the World. Il a reçu des titres honorifiques d'universités des États-Unis et de Suisse.

ÉLOQUENT!

18.Posté par Claire Strime le 18/05/2007 14:38
En tout cas l'ouverture es à sens unique car c'est 1 gvt 100 % OUIOUISTE. Les 55 % de NONISTES n'y sont pas représentés...(je sais plus ce qu'avait voté Mme Boutin).
1 retour au réel aux législatives?

19.Posté par Xavier DUMOULIN le 18/05/2007 16:40
Troublante la "retraite" d'un Sarkozy, fraîchement élu, dans une débauche de luxe, troublants l'accueil fait au renégat Besson, les manoeuvres de débauchage d'un Kouchner et autres missionnés venus de la gauche mais aussi des proches de Bayrou, troublantes les captations d'héritage en tous genres depuis le début de la campagne, troublante cette agilité verbale à récupérer valeurs et symboles de ses adversaires, troublante cette façon d'être très "star'ac", troublante cette confusion du people et de la politique, troublante cette prétendue auto-censure des media sur les sujets qui fâchent, troublante cette capacité de s'exonérer de tout bilan. Troublante cette perversion des mots, des valeurs, des signes et peut être même des hommes.

Ce renversement du sens fonctionne à plein. Depuis les mensonges reconnus de Blair et Bush sur les faux prétextes de la guerre d'Irak sans que leur légitimité en fût ébranlée, on peut s'interroger sur les nouvelles postures de l'intrigue en politique. Adieu le mensonge d'Etat et vive le cynisme érigé en principe d'action. Quand la renommée supplante le mérite, quand l'apparence balaye la compétence, à quoi bon s'encombrer de principes exigeants ! A bas la vertu et vive l'instantané ! Comme un chien crevé au fil de l'eau, laissons donc filer le sort du pays en faisant comme-ci le contraire prévalait. L'essentiel n'est-il pas de déréguler, dérèglementer, défiscaliser, libéraliser comme le dit le MEDEF qui représente, comme chacun sait, l'intérêt général bien compris des entreprises du CAC 40 .

Dur de savoir ce qu'il en sera vraiment. Une chose est certaine : c'est l'embrouille totale ! Une embrouille qui tord le cou à tous les principes sans que l'on ne puisse la dénoncer. Vous l'aurez compris : il n'y a pas de principes, il n'y a que des opportunités.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:19 Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Mercredi 9 Novembre 2016 - 10:59 Alliés des Etats-Unis mais non alignés sur eux




Derniers tweets
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15
RT @NLenFrance: "Nous avons besoin d'un djihad laïque", dit Jean-Pierre @Chevenement sur l'#Islam en FR lors d'une réunion des ambassadeurs…
Vendredi 2 Décembre - 11:06
François Hollande a su trouver une issue digne à une situation qui ne l’était pas
Jeudi 1 Décembre - 21:17

Abonnez-vous à la newsletter