Agenda et médias

"Peut-on faire confiance pour nous tirer d'affaire à ceux qui nous ont mis dans l'impasse?"


Jean-Pierre Chevènement était l'invité de la matinale de France Inter jeudi 6 janvier à 8h20. Il répondait aux questions de Patrick Cohen, Bernard Guetta et Thomas Legrand. Il y expose les grandes lignes de son nouveau livre "La France est-elle finie?" et revient sur le grand vent de dérèglementations et d'abandons de souveraineté que la gauche et la droite ont mis en oeuvre depuis 1983. L'émission est podcastée ci-dessous en deux parties.


Verbatim express :
  • "La France s'est ralliée au néo-libéralisme dans les années 1980, alors que la gauche était venue au pouvoir pour appliquer un tout autre programme"
  • "Le véritable auteur de la marginalisation des souverainetés nationales est Jean Monnet"
  • "La libération des capitaux à l'égard de tous les pays extérieurs, y compris les paradis fiscaux,c'est l'Acte Unique en 1987 voté par les socialistes et par la droite alors majoritaire. La concurrence libre et non faussée, la fin de toute politique industrielle, la libéralisation des services publics, c'est encore l'Acte unique. La Banque Centrale Européenne et la monnaie forte, cela se fait en deux temps : 1983 et 1992, on en voit le résultat."
  • "La monnaie unique est une entreprise mal pensée et mal conçue"
  • "la gauche française croyait en 1981 découvrir les Indes, c'est-à-dire le socialisme. Elle a découvert l'Amérique, c'est-à-dire le néo-libéralisme. Le mirage européen lui a fait perdre le peuple français"
  • "1983 est le moment décisif : est acceptée en Europe la politique de Thatcher et de Reagan"
  • "Peut-on faire confiance aujourd'hui pour nous tirer d'affaire à ceux qui nous ont mis dans cette situation ? : les socialistes et la droite"
  • "Les socialistes tournent comme des ours en cage dans la contradiction dans laquelle les a enfermés François Mitterrand"
  • "François Mitterrand est l'homme qui a porté la gauche au pouvoir. Ce n'était pas à la portée de n'importe qui"
  • " Au fond, ce qui met les socialistes dans la difficulté, c'est que Mitterrand leur a fait endosser tous les choix néo-libéraux au nom de l'Europe mal conçue qui niait les nations"
  • "Je ne propose pas de sortir de la monnaie unique. J'étais contre le traité de Maastricht. J'étais contre le décollage de l'avion. Maintenant, l'avion a décollé, je ne propose pas de sauter par le hublot. Je propose de se rapprocher de la cabine de pilotage, de prendre en main les commandes, et de réaliser l'atterrissage en douceur et de changer les règles du jeu de l'euro sur trois points : une modification des statuts de la banque centrale pour qu'elle privilégie l'emploi, une initiative européenne de croissance ; le rachat des titres de dette par la banque centrale des pays menacés ; enfin l'émission d'eurobonds qui marquerait davantage la solidarité financière des pays européens.


    La seconde partie (13 minutes) ci-dessous:

Verbatim express :
"Nous sommes un marché ouvert à tous les vents. L'Europe ne nous protège pas. Nous sommes démunis"
"Nous n'avons plus ni monnaie, ni protections commerciales, ni droit autonome, ni défense et notre tissu industriel ne cesse de s'éroder"
"Chacun comprend qu'un pays qui n'a plus de base industrielle ne peut plus maintenir son modèle social"
"On peut imaginer des éco-taxes, des écluses, une politique monétaire avec un euro moins fort"
"Si nous ne parvenons pas à réformer l'euro, il faut un plan B"
"Il faut faire comprendre à l'Allemagne qu'elle fait aussi partie de l'Europe, que l'euro n'est pas seulement la monnaie de l'Allemagne : c'est un travail de conviction qu'il faut opérer sur l'Allemagne"
"Si la gauche peut faire son examen de conscience et opérer une révolution culturelle, alors elle sera en capacité de relever la France"
"La gauche peut gagner en 2012 mais elle ne doit pas décevoir"
"La France doute d'elle-même depuis très longtemps et a besoin de davantage d'estime de soi"
"La solidarité européenne pourrait être perfectionnée par la voie d'eurobonds émis sous la signature conjointe de la France et l'Allemagne"
"Les socialistes ne sont pas prêts à affrontrer les défis qui sont devant nous"
"Les socialistes ne doivent pas choisir la voie de la fuite en avant avec une autorité budgétaire indépendante sur le modèle de la Banque centrale"
"L'idée qu'on va se faire élire président de la République française pour donner plus de pouvoir à M. Barroso est comique"
"La France doit peser pour que l'Allemagne revoie ses positions"
"J'ai de l'estime pour Jean-Luc Mélenchon, mais ce n'est pas du tout ce que je veux faire. M. Mélenchon veut créer un pôle de radicalité à la gauche du Parti socialiste. Moi je veux rassembler tous les Français qui pourraient se reconnaître dans un candidat qui serait l'homme de la Nation pour ouvrir une véritable alternative".
"Je ne vois pas grande différence entre ce que propose M. Sakozy et ce que propose M. Strauss-Kahn"
"Si je devais me présenter en 2012, ce serait par devoir."
"Il faut servir la France"
"Je rendrai publique ma décision avant l'automne 2011 pour la présidentielle"
"[Concernant la présidence du Sénat] Je vois que certains écrivent cela, mais c'est pour mieux se débarrasser de moi dans d'autres compétitions".


Commander "La France est-elle finie?"


Rédigé par Chevenement.fr le Jeudi 6 Janvier 2011 à 12:08 | Lu 3954 fois



1.Posté par Toto Kop le 08/01/2011 18:12

Bonjour ,
Mr le sénateur , ont vous pose une question sur le FDG ses choix , ses réflexion , ses engagement , sa définition politique de notre pays , celui de sont projet quoi et vous vous nous parler de vous , que vous seriez avec une attitude autour de grand choix gouverner et tatati et tatataire etc... puits vous enchainer que vous n est pas partisan par exemple de sauter par le hublot , vous dite sa parsque le FDG propose ceux choix ?
Vous est sur ? alors de 1 vous vous tromper a aucun moment le FDG ne propose de sortir de l Euro etc.. vous sembler faire exactement le même jeux avec le FDG que les médias ont fait avec vous depuis prêt de 20 ans , que le FDG serrez anti européen etc ... , ceux qui vous vos encore aujourd huit a tenter l argumentation contraire sans arrêt ,ses pas sympa , vous devriez un peu plus vous renseigner sur le FDG vous semblez ne pas maitrisez leur choix ; qui sont très proche des votre ,même les journaliste vous le disent ses pour dire !

Mr oui il faut service la France , la République , mais dans un programme sensé et pouvant rassembler , penser vous que vous pouvez rassembler plus de 10 % des voies en 2012 pour avoir un mince chance de passer le 1 er tour ?
évidement que non il vous faut vous allié pour passer le stade du 1 er tour , aux mieux le MRC ferra 5% max donc vous ferrez comme dab la voiture balais pour le PS pour le 2 eme tour , si ses le Ps aux 2 eme car 2002 attention l histoire ceux répète très souvent contrairement aux affirmation des intellos en grande partie miro !
Ceux qui veut dire que si ses le Ps rien ne changera , sauf la tête alouette , mais la politique serra la même voire pire car le Ps ( les sociaux démocrates ) ont toujours fait pire que la droite dans les autres pays quand elle as prit le pouvoir derrière la droite !
Vous avez tord de ne pas envisager de changer de politique avec ceux qui vous ressemble donc plus facile a assembler parsque vous n aurez pas d autre chance il me semble !
Si vous voulez réussir a faire passer certain de vos programme il vous faut du costaud et du sur et le PS n est ni l autre , depuis que vous les suivez vous devriez le savoir ! , seul le FDG rassembler avec des partie comme le votre, celui du NPA et du DLR autour d un projet fort peuvent faire changer ceux pays dans le fond , je parle de fond moi , changement de fond politique , tourner la page Libéral en tout cas arrêter de laissez détruire notre République , notre beau pays , vous le dite vous même après De Gaule si j ai bien suivie il ya eu un changement radical de politique , ceux que j admet aussi malgré mon faible niveau , d ailleurs je m en vais de ceux pas acheter votre livre pour avoir quelques idées de plus !
j espère que vous vous donnerait plus de réflexion quand a vos alliés éventuel , auquel cas inutile de vous dire de préparer les balais et de sortir les mouchoir et pour finir bien sur de ranger vos cahier dans les placards car ont y verra pas une ligne dans les texte de lois choisie pour la suite .
Mr le sénateur vous luter depuis combien de temps ? combien d années de résistance ?
Laissez vous une chance de réussir a imposez quelque une de vos grande idées , il me semble que vous le mériter et cesser aux passage d écouter les autres , allez vérifier par vous même les proposition du FDG
A aucun moment je n espère vous froisser , je dit ceux que je pense , vous est quelqu un de remarquable sa m empêchera pas pour autant de donner mon petit point de vue , avec du recul pour sur , est il sur ? il est mien et je m excuse encore que de mon Français pas très académique , je vous salut amicalement , fraternellement Mr le Sénateur !




Nouveau commentaire :
(*) Votre message est modéré à postériori par le webmestre du blog. Merci de respecter les règles générales de modération de ton et de respect de la loi. Enfin ne monopolisez pas la parole, car cela dissuade les autres internautes de laisser des commentaires.
Détails : http://www.chevenement.fr/Connectez-vous-desormais-pour-commenter-les-articles-du-blog_a950.html

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Novembre 2016 - 21:55 "Jacques Berque, mon ami et mon maître spirituel"




Derniers tweets
.@BrunoLeRoux, connaît bien les problèmes de sécurité. C’est un homme d’expérience qui saura « tenir la boutique » https://t.co/x1zLhueHLv
Mardi 6 Décembre - 11:51
La désignation de @BCazeneuve comme Premier ministre répond pleinement à l’intérêt supérieur de l’Etat https://t.co/x1zLhueHLv
Mardi 6 Décembre - 11:49
RT @vtremolet: La gauche,l'islam,la France.Le 11 janvier @chevenement invité des grandes rencontres du @Le_Figaro Réservations https://t.co…
Lundi 5 Décembre - 22:15

Abonnez-vous à la newsletter